POUR LA RECONQUTE DES RESSOURCES EN .POUR LA RECONQUTE DES RESSOURCES EN EAU ET DES MILIEUX AQUATIQUES

  • View
    216

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of POUR LA RECONQUTE DES RESSOURCES EN .POUR LA RECONQUTE DES RESSOURCES EN EAU ET DES MILIEUX...

  • POUR LA RECONQUTE DES RESSOURCES EN EAU

    ET DES MILIEUX AQUATIQUESSEILLE

    28

    Dieuze Morhange Chteau-Salins Delme Verny Peltre Vic-Sur-Seille Nomeny Mcleuves Jury Solgne

    Ltang de Lindre : une biodiversit exceptionnelle reconnue mondialement par la convention de Ramsar sur les zones humides

    Age

    nce

    de le

    au R

    hin-

    Meu

    se -

    LEB

    LAN

    C N

    .

  • 28 SEILLE

    Le bassin lmentaire de la Seille comprend 155 communes pour 58 000 habitants (INSEE, 2013). Les espaces forestiers y sont extrmement rduits et occupent moins de 20% duterritoire.

    Lagriculture est omniprsente et utilise environ 80% des terres. Llevage est en forte diminution depuis 2000, au profit des grandes cultures cralires (bl, orge, colza), consommatrices de pesticides et dengrais. Lebassin de la Seille est situ sur un sol impermable ce qui induit une forte vulnrabilit des cours deau, sensibles aux transferts de pollution par le ruissellement et par le drainage agricole. Ceux-ci sont galement trs souvent soumis dimportantes baisses de dbits en priodes de scheresse ainsi qu des inondations marques en priode hivernale.

    Tirant son nom de couches gologiques riches en sels situes une faible profondeur, le bassin de la Seille connat des rsurgences deaux sales. Celles-ci sont lorigine du dveloppement dune faune et dune flore rencontres habituellement en bord de mer, qui confre au bassin unintrt cologique tout particulier.

    Cependant, cette ancienne exploitation du sel a t lorigine dune importante dforestation et de lourds travaux damnagement de la Seille pour la rendre navigable et drainer les zones humides. Ces hritages conjugus lexploitation agricole actuelle et limportante vulnrabilit naturelle de la Seille et de ses affluents ont des impacts trs forts sur le bon fonctionnement des cours deau.

    47 HAB/KM2 *(moyenne bassin Rhin-Meuse : 139 hab/km2)

    260 MM/AN(prcipitations efficaces)

    pour recharger les nappes et alimenter lescours deau

    (moyenne bassin Rhin-Meuse : 373 mm/an)

    77% du territoire ddi lagriculture

    (rang Rhin-Meuse :1/34)

    3% du territoire artificialis

    (rang Rhin-Meuse : 32/34)

    6 ARTISANS ET COMMERCES

    (moyenne bassin Rhin-Meuse: 26/km2)

    4500 HAde zones humides

    remarquables pour leur flore typique des milieux sals

    Age

    nce

    de le

    au R

    hin-

    Meu

    se -

    LEM

    OIN

    E M

    .

    PORTRAIT

    La valle de la Loutre Noire Arracourt

    OCCUPATION DU SOL

    Cultures

    Forts

    Zones urbanises

    Prairies

    Zones humides remarquables

  • Sur le bassin hydrographique de la Seille, les cours deau ont t partags en 20 entits homognes. Seules deux dentre elles prsentent un bon tat cologique.

    Dix autres affichent un tat cologique moyen avec de lgres dgradations ne permettant pas le maintien des peuplements aquatiques originels de ce type de cours deau. Les huit dernires, situes aux extrmits du bassin versant, sont trs dgrades. Les fortes concentrations en azote et en phosphore impactent la faune piscicole.

    Ltang de Lindre est caractris par une biodiversit exceptionnelle reconnue au plan international, une raison supplmentaire pour tre vigilant sur sa concentration en nutriments et en mtaux, notamment le phosphore, le zinc et lecuivre qui restent au dessus des seuils du bon tat.

    Dans son ensemble, ltat chimique des eaux est dclass par la prsence de substances telles que les pesticides, certains mtaux lourds et les hydrocarbures aromatiques polycycliques(HAP) issus de toutes sortes de combustion La ressource en eau souterraine, pour sa part, prsente des concentrations excessives en nitrates.

    Enfin, 4 captages deau potable et 1 prise deau de surface dgrads par des nitrates et/ou des pesticides ont t identifis pour faire lobjet dactions prioritaires.

    QUALIT DES EAUX

    50% DES COURS DEAU EN TAT COLOGIQUE MOYEN

    28 SEILLE

    TAT COLOGIQUE

    Trs bon tat

    Bon tat

    tat moyen

    tat mdiocre

    Mauvais tat

    Non dtermin

    Le bon tat cologique dun cours deau correspond un

    fonctionnement quilibr des cosystmes aquatiques

    (cours deau, lacs...) en prsence dactivits humaines. Il

    svalue partir de paramtres physiques et chimiques

    mais aussi au travers des peuplements biologiques

    (poissons, insectes aquatiques, algues microscopiques...).

    PARAMTRES DCLASSANTS

    Biologie

    Substances chimiques

    Oxygnation et matires organiques

    Donnes 2010 - 2011

  • +++

    POLLUTIONS DIFFUSES Dvelopper des projets damlioration des

    pratiques agricoles et les complter par la cration de zones tampons en sortie de drains et autour des parcelles (plantation de haies, bandes enherbes) sur lamont de la Seille jusqu Chteau-Salins et sur la quasi-totalit de ses affluents prsents sur le territoire.

    Renforcer lanimation territoriale destine amliorer les pratiques agricoles.

    PRSERVER LES MILIEUX AQUATIQUES Encourager llevage extensif et contribuer

    larestauration des cours deau et zones humides annexes en adoptant de meilleures pratiques (bandes enherbes, maintien de la vgtation, arrt des curages) notamment sur les petits affluents de la Seille.

    ++

    ALTRATION DUFONCTIONNEMENT DES MILIEUX AQUATIQUES Au-del des actions de gestion de la vgtation

    ralises, dvelopper des programmes de renaturation des milieux aquatiques sur la majeure partie de la Seille et de ses affluents, notamment en amont (amnagement/suppression des seuils infranchissables, reconstitution de profils sinueux et diversifis, de vgtation rivulaire, de zones humides annexes).

    Dvelopper lacquisition foncire et la mise en place de plans de gestion des plans deau et zones humides avec les acteurs concerns (agriculteurs, collectivits, partenaires institutionnels), notamment sur le secteur Seille amont.

    ++

    CAPTAGES DGRADS Mettre en uvre les plans dactions visant la

    reconqute de la qualit des eaux. Concerne les syndicats intercommunaux des eaux de Marsal et de Vergaville et les communes de Xanrey, Bezange-la-Petite et Juvelize.

    ENJEUX POUR LATTEINTE DU BON TAT DES EAUX

    28 SEILLE

    NATURE ET PRIORIT DES ACTIONS MENER

    Fort Moyen

    Agriculture : Rduire les pollutions agricoles et prserver les milieux naturels

    Collectivits : Rduire les pollutions domestiques et urbaines

    Industrie et artisanat : Rduire les pollutions industrielles et artisanales

    Milieux aquatiques : Prserver et restaurer les cours deau et zones humides et rtablir la continuit cologique

    Ressource en eau : conomiser et prserver la qualit de la ressource en eau

  • RESTAURER LES COURS DEAU ET ZONES HUMIDES DU TERRITOIRE

    La Seille et ses affluents ont subi une forte artificialisation (rectification, recalibrage, curage, suppression de vgtation) et les zones humides proximit des principaux cours deau ont fortement rgresss. Pour atteindre le bon tat cologique, il est ds prsent ncessaire dtendre les bonnes pratiques agricoles et de mettre en uvre des actions de renaturation sur lensemble des cours deau du territoire.A Vic-sur-Seille, lartificialisation du cours deau et la prsence dun barrage laval du village provoquent une forte eutrophisation de la Seille en t accentue par labsence de vgtation. Dsireuse de restaurer les fonctionnalits du cours deau (autopuration), la commune a entrepris de renaturer le cours deau sur toute sa traverse urbaine. Ainsi, le barrage a t effac, des banquettes vgtalises et des boudins de gotextiles vgtaliss ont t poss de part et dautre du cours deau. Bien que la Seille reste contrainte dans la traverse urbaine, ces amnagements ont permis damliorer les qualits cologique et paysagre du cours deau en accord avec ses caractristiques naturelles (hydraulique) et les usages des habitants du secteur (pche).

    RECONQURIR LES CAPTAGES DALIMENTATION EN EAU POTABLE PRIORITAIRES

    Sur ce territoire, 5 captages dgrads par les nitrates et pesticides, situs sur les communes de Haraucourt-sur-Seille, Guebling, Xanrey, Bezange-la-Petite et Juvelize, ont t identifis. La reconqute de leur qualit ncessite dimpulser une dynamique territoriale afin de mobiliser lensemble des acteurs concerns (collectivits gestionnaires de la ressource, services de ltat, agriculteurs, propritaires) autour de llaboration et de la mise en uvre dun plan dactions de protection pilot, de llaboration lvaluation, par la collectivit gestionnaire de la ressource. Dans de nombreux cas, le simple conseil agronomique ne suffit pas, seul un changement profond des assolements (remise en herbe par exemple) ou des pratiques agricoles (agriculture biologique, forte rduction dintrants) permettront de garantir la reconqute de leur eau. Depuis 2005, lopration Agrimieux Aquaseille permet de sensibiliser les agriculteurs sur limpact de leurs pratiques sur la ressource en eau et sur les amliorations possibles. Ce conseil collectif est un atout pour le territoire mais ne suffit pas sur les captages.Le dveloppement de techniques alternatives de dsherbage, lallongement des rotations de cultures, une meilleure gestion deseffluents dlevage sont autant dexemples ayant dj fait leur preuve. Mais de nouvelles pistes semblent prometteuses (agriculture biologique, agroforesterie, levages lherbe, implantation de haies) pour faire de la prservation de la ressource en eau un vrai projet de territoire en lien avec lactivit conomique (diversification et circuit court) et lamnagement territorial (foncier et valorisation paysagre).

    ENJEUX POUR LATTEINTE DU BON TAT DES EAUX

    FOCUS

    +

    POLLUTIONS PONCTUELLES ETDISPERSES Amliorer la connaissa