PORTE-FOLIO DE FICHES DE SITUATIONS .PORTE-FOLIO DE FICHES DE SITUATIONS PROFESSIONNELLES V‰CUES

  • View
    217

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of PORTE-FOLIO DE FICHES DE SITUATIONS .PORTE-FOLIO DE FICHES DE SITUATIONS PROFESSIONNELLES...

  • PORTE-FOLIO DE FICHES DE SITUATIONS

    PROFESSIONNELLES VCUES

    Ces dernires dcennies, les volonts

    politiques grande et petite chelle ont volu.

    Elles ont engendr une meilleure attention sur

    les problmatiques cologiques ce qui a permis de

    concrtiser des projets de prservation, de

    valorisation et de gestion des espaces de nature.

    Il ma t possible de participer et dtablir de

    telles actions durant ma formation.

    Ainsi, le prsent document reprend trois de ces

    diffrents projets ayant tous un lien avec la

    thmatique des zones humides et des milieux

    aquatiques.

    Le premier document du dossier prsente la

    ralisation dune expertise naturaliste

    spcifiquement ddie la Loutre dEurope (Lutra

    lutra).

    La seconde pice de ce dossier dcrit et

    analyse une action dducation lenvironnement,

    tablie vers les problmatiques des diffrents

    usages possibles dune mme ressource et dun

    mme territoire.

    La dernire fiche prsente la mise en place

    dun suivi sur des milieux lentiques (mares) et

    lutilisation des donnes rsultantes afin dvaluer

    la prennit cologique dun projet

    damnagement.

  • 1

    SITUATION PROFESSIONNELLE VCUE (SPV) N1 (GESTION)

    RECHERCHE DE LA LOUTRE DEUROPE POUR LA RALISATION DUNE

    TUDE DIMPACT

    Ralisation dexpertises techniques, de suivis scientifiques appropris, dinventaires faunistiques

    (comptages, relevs, mesures, indicateurs, recueil dindices).

    Dans le cadre de la cration dune nouvelle liaison

    lectrique souterraine entre les postes de transformation de

    Calan (au Nord de Lorient), Mr-de-Bretagne et Plaine

    Haute (au Sud de Saint-Brieuc), la socit RTE (Rseau de

    Transport dlectricit) a fait appel lIEA pour raliser des

    expertises biologiques afin de dfinir le ou les tracs (sur un

    fuseau global de 70 km de long) prsentant le moins de

    sensibilits cologiques. Grce une forte densit de cours

    deau, la Bretagne et notamment les dpartements du

    Morbihan (56) et des Ctes-dArmor (22) abritent des

    espces dintrt communautaire dont la Loutre dEurope

    (Lutra lutra).

    Ce mammifre semi-aquatique bnficie de statuts

    rglementaires forts tant du point de vue international

    (CITES), que du point de vue europen (Annexes II et IV

    de la directive Habitats, Annexe II de la convention de

    Berne) mais galement au niveau national (Arrt du 23

    avril 2007 modifi fixant la liste des mammifres terrestres

    protgs - Art.1 et 2 -, Plan National dActions Loutre

    actuellement en vigueur jusquen 2015).

    Ltude de ce mustlid, considr comme bio-

    indicateur, permettra de juger de ltat de conservation

    des cours deau, mais aussi de choisir le trac le moins

    perturbant pour le milieu (mesures dvitement) ou bien

    de prconiser des mesures de rduction dimpacts et/ou

    daccompagnement des travaux.

    Objectifs :

    Gnraux :

    - Expertises biologiques des diffrents fuseaux proposs. - Dfinir les contraintes environnementales lies au projet.

    Spcifiques :

    - valuer les sensibilits cologiques sur le rseau hydrographique susceptible dtre impact par le projet.

    - valuer limpact potentiel du projet sur une espce protge : la Loutre dEurope (Lutra lutra).

    - Fournir des donnes complmentaires (convention entre le matre douvrage et les associations naturalistes) pour la connaissance scientifique et notamment pour la ralisation dun atlas des

    mammifres en Bretagne.

    Figure 1 : Emprise de la zone d'expertise

    Photo 1 : Cours d'eau favorable la Loutre

  • 2

    Moyens :

    Humains :

    Un chef de projet tant responsable de l'tude, la cogrante facturant l'tude. Deux chargs

    d'tudes (ou assimils) menant les recherches et les prparations aux investigations de terrains

    appropries ainsi que la phase d'inventaire en elle-mme.

    Financiers :

    Le cot de cet inventaire, assum par le matre duvre, est de 8 000 HT, soit 9 568 TTC.

    Ce chiffrage comprend les cots de prparation du terrain (prise de connaissance du dossier,

    recherches bibliographiques, prparation du protocole et des fiches de terrain), ainsi que les

    investigations de terrain (cots du temps de travail, des dplacements et des indemnits de repas et de

    nuites).

    Matriels :

    Atlas cartographique, protocole, fiches de terrain, appareils photos, GPS de terrain, GPS de

    voiture, pige photographique, vhicule de terrain, crayons, bottes.

    Rglementaires :

    Ces inventaires sont raliss dans le cadre d'une tude d'impact (ayant t rendue obligatoire par

    la loi du 10 juillet 1976 intgre au code de l'environnement).

    Deux arrts prfectoraux de pntration pour tudes dans les proprits prives dlivrs par

    le prfet des Ctes-dArmor (mis le 13/12/11) et par le prfet du Morbihan (mis le 13/12/11),

    valables un an.

    Protocole :

    Afin de raliser cette expertise naturaliste dans les meilleures conditions, un protocole (inspir de

    celui du Groupe Mammalogique Breton) a t dfini.

    Pralablement la phase de terrain, les points de prospections ont t choisis grce une analyse

    cartographique (Carte IGN au 1/25 000me) et photographique (Orthophoto au 1/25 000me).

    Ainsi, les points ont t placs sur des zones de marquage potentielles par les loutres (zone de

    confluence entre plusieurs cours deau, secteurs fortement mandrs) mais galement proximit

    daxes routiers afin de faciliter laccs aux prospecteurs.

    Chaque point a donn lieu une prospection sur chaque berge en amont et en aval sur quelques

    dizaines de mtres, les obstacles situs dans le cours deau tant galement prospects.

    Afin de valider la phase de terrain, des fiches de terrain (affilies au protocole) ont t

    systmatiquement remplies pour chaque zone dinventaire.

    Dans ces fiches, diffrentes informations sont renseignes : les conditions dobservation (jour,

    observateurs, type de prospection, conditions hydrologiques), la localisation (lieu-dit, cours deau,

    coordonnes GPS), une description du site (paysage, habitats prsents), les caractristiques du cours

    deau (largeur, hauteur et configuration des berges, substrat du lit, dbit, hauteur deau), les

    caractristiques vis--vis de lespce (supports de marquage, catiches potentielles, ressources

    alimentaires) ainsi que les influences anthropiques visibles (route, passage petite faune, obstacles

    divers, pollutions visibles).

    cela sajoutent les prises photographiques des diffrents sites, obligatoirement rfrences sur

    les fiches.

    Lors dune prospection positive les lments descriptifs des indices de prsence ont t nots dans

    un encart prvu cet effet.

  • 3

    Droulement :

    Pralablement la mission de terrain, des recherches bibliographiques ont t effectues. Celles-ci

    ont permis dacqurir des connaissances sur lespce cible, son cologie

    Dans cette phase prparatoire, un certain temps a t consacr llaboration du protocole et la

    prise en main du dossier (lecture du devis, photo-interprtation).

    29 points ont t prospects les 16, 17, 18, 19 et 20 juillet 2012 sur tous les cours deau concerns

    par la zone dexpertise.

    Pour certains sites o la prsence de la Loutre a pu tre avre, un pige photographique a t

    install afin dobtenir de plus amples informations sur le comportement des individus.

    valuation de laction :

    Le protocole ainsi que les donnes de terrain ont t valids en interne par le chef de projet.

    Les conditions climatiques et hydrologiques (priode dtiage des cours deau) taient favorables

    ce type dinventaire. Le temps allou la phase de prospection a t respect.

    Toutes les zones pralablement dfinies ont pu tre prospectes, seules six se sont avres

    positives.

    Les piges photographiques nont pas permis davoir des images de loutre.

    Les secteurs ne prsentant pas dindices de prsence lors de la phase de prospection ne sont pas

    obligatoirement des zones dfavorables la prsence de lespce (on se rfrera aux encarts de la fiche

    de prospection sur la caractristique du cours deau pour juger de cela).

    Une fois les donnes brutes exploites pour la rdaction de ltude dimpact, le dossier sera valid

    par le matre duvre (RTE). Ce dernier sera galement envoy aux services de ltat comptents

    (DREAL, CSRPN..) pour validation du projet.

    Dans ltat actuel davancement du dossier, les donnes ont dj permis une modification des

    fuseaux proposs lors des phases de concertation avec le client et les acteurs locaux.

    Critiques :

    Les zones de prospection pralablement dfinies ont permis dobtenir des donnes sur chaque

    cours deau travers par les fuseaux dans un temps restreint.

    Malheureusement, certains points nont pas t judicieusement placs au regard de la ralit du

    terrain (difficult daccessibilit due une forte vgtation par exemple). Une concertation pralable

    avec les acteurs locaux aurait permis davoir connaissance de cet tat de fait et de dplacer certains

    points.

    Les systmes lentiques, tant pourtant des habitats apprcis par les loutres, nont pas pu tre

    prospects principalement pour des raisons pratiques (temps imparti) et parce que la mission visait

    essentiellement le rseau hydrographique.

    Les fiches de terrain ont t correctement renseignes et vont permettre de dfinir les secteurs

    abritant lespce et ceux favorables son expansion.

    Photo 2 : Empreintes de Loutre (Lutra lutra) Photo 3 : Reliefs de repas (= carnage) sur