Partie 1 : th¨mes 2 LEUROPE DES LUMIˆRES (XVIII°s) Quest-ce que lEurope des Lumi¨res ? Suite diaporama

  • View
    111

  • Download
    5

Embed Size (px)

Text of Partie 1 : th¨mes 2 LEUROPE DES LUMIˆRES (XVIII°s) Quest-ce que lEurope des...

  • Page 1
  • Partie 1 : thmes 2 LEUROPE DES LUMIRES (XVIIIs) Quest-ce que lEurope des Lumires ? Suite diaporama
  • Page 2
  • Sance n3 III- La diffusion des ides nouvelles. Comment et o se diffusent ces ides nouvelles ? Correction du Devoir maison : L Encyclopdie, une oeuvre des Lumires. A - Quest-ce que lEncyclopdie ? 1- (doc1 et intro) Qui sont les deux directeurs de lEncyclopdie ? Combien de temps a dur la rdaction de cette oeuvre ? Les deux directeurs sont Diderot et dAlembert. La rdaction de cette uvre a dur 19 ans.
  • Page 3
  • 2 - (doc1) Quels sont les objectifs des Encyclopdistes ? Le but de lEncyclopdie est de rassembler toutes les connaissance et de les exposer pour instruire les hommes.
  • Page 4
  • 3 - (docs 2,3) De quoi est compose lEncyclopdie ? Elle est compose darticles et de planches illustres. 4 - (docs 2,3) Dressez une liste de sujets abords par lEncyclopdie. La philosophie, la politique, lconomie, les arts, lartisanat ou encore les progrs techniques.
  • Page 5
  • B - La diffusion de lEncyclopdie bouscule les ides. 5 - (doc 2) Comment lEncyclopdie remet-elle en cause la monarchie absolue ? La religion ? Elle remet en cause la monarchie absolue en dfendant la libert individuelle. Elle remet en cause la religion en condamnant les perscuteurs de la libert religieuse.
  • Page 6
  • 6 - ( docs 4,5,7) Qui condamne lEncyclopdie ? Comment ? Pourquoi ? Le pouvoir royal condamne lEncyclopdie en censurant sa parution parce quil estime quelle drange lordre public et atteint lhonneur de la religion.
  • Page 7
  • 7 - (docs 5,6) Ces condamnations empchent-elles le succs de lEncyclopdie ? Justifiez votre rponse. Malgr la censure, elle est un succs car de nombreuses personnes (appelessouscripteurs ) continuent den financer la parution.
  • Page 8
  • Bilan. Raconter et expliquer. laide des documents et de la mthode ci-dessous, racontez ce quest lEncyclopdie, puis expliquez son rle dans la diffusion des ides des Lumires et ses rapports avec e pouvoir sa parution. Mthode - Prsenter lEncyclopdie : date de rdaction, description de loeuvre, auteurs, objectifs - Montrer que cette oeuvre illustre et diffuse lesprit des Lumires. - Montrer que ces ides et leur diffusion drangent le pouvoir. Correction coller LEncyclopdie est un dictionnaire des arts, des sciences et de mtiers, paru en 28 volumes entre 1751 et 1772, sous la direction du philosophe Diderot et du mathmaticien dAlembert. Elle a pour objectif de diffuser toutes les connaissances du temps pour clairer les hommes. Ainsi, par son contenu philosophique, scientifique et politique, lEncyclopdie rpand les principales ides des Lumires, comme la libert politique et religieuse. Ces ides, mme si elles sont soutenues par une partie de la bourgeoise fortune et de laristocratie, remettent en cause les fondements de la monarchie absolue. cest pourquoi le pouvoir royal essaye par la censure et la dnonciation dempcher la parution des volumes. Cependant; ceux-ci paraissent malgr tout et connaissent un important succs permettant aux ides des Lumires de triompher.
  • Page 9
  • Doc 3 p 29 : Carte Les Lumires en Europe. * Quels sont les grands foyers des Lumires ? * quels domaines sont concerns ? La France, lAllemagne sont les grands foyers des Lumires. Les sciences (acadmies) et la philosophie (universits) sont les domaines concerns.
  • Page 10
  • Docs 1 p 28 - 2 p 25 - 1 p 34 : * Quels sont les lieux o schangent les ides nouvelles ?
  • Page 11
  • Page 12
  • Les ides nouvelles schangent la ville, dans les acadmies, les salons, les cafs (que lon nomme aussi socits savantes) o se ctoient la noblesse et le clerg clair ainsi que la bourgeoisie cultive. Marie-thrse Geoffrin ou encore Julie de lEspinasse (doc.4 p 26) font de leur salon des centres dchanges de la vie parisienne. Par la presse, le peuple sinstruit des ides des Lumires.
  • Page 13
  • Doc 5 p 27 Limpratrice de Russie et dAlembert. Les philosophes franais sillonnent lEurope et tentent de convertir leurs ides des monarques absolus, comme Frdric II de Prusse ou Catherine II en Russie pour en faire des despotes clairs ( monarque absolu qui, conseill par les philosophes, fait des rformes favorables au progrs et la libert).
  • Page 14
  • Conclusion. Le mouvement des Lumires dsigne les ides nouvelles que dveloppent les philosophes et les savants europens qui sopposent au XVIIIs, aux fondements religieux et politiques de la socit dordre dAncien Rgime. Quand les philosophes parlent de la souverainet du peuple, ils remettent ainsi en causse lorigine divine du pouvoir et le rle politique de lglise catholique. Pour le mouvement des Lumires, la socit ne peut donc plus tre fonde sur lenseignement de lglise mais uniquement sur la raison.
  • Page 15
  • Vocabulaire Philosophe des Lumires : penseur qui observe et critique la socit et les croyances de son temps au nom du progrs de lhumanit. Les Lumires : courant de pense europen du XVIII)s qui considre que la raison, la libert et linstruction sont les conditions du progrs et du bonheur de lhumanit. Censure : examen des livres et des journaux par une autorit publique qui autorise ou non leur publication. LIndex : liste d'ouvrages que les catholiques romains n'taient pas autoriss lire. Le but de cette liste tait d'empcher la lecture de livres jugs immoraux ou contraires la foi. Socits savantes : elles permettent la rencontre de diffrents spcialistes pour changer des informations, voire publier des rsultats. Acadmie : socit savante, littraire, scientifique, philosophique, qui runit llite urbaine (nobles, vques, bourgeois) Salons : lieux de runion souvent tenus par des femmes de la noblesse et de la bourgeoisie, o se retrouvent savants, philosophes, artistes pour changer leurs ides. Despote clair : monarque absolu qui, conseill par les philosophes, fait des rformes favorables au progrs et la libert. Socit dordres : la fin du XVIIs, la socit est divise en 3 ordres : la noblesse, le clerg et le tiers tat. Privilges : avantage accord une catgorie de la socit. Tolrance : fait daccepter une opinion ou une croyance diffrente de la sienne. Droits naturels : droits universels dont dispose lhomme ds sa naissance. Fanatisme : foi absolue en une croyance ou en une religion, conduisant souvent lintolrance et la violence. Intolrance : non respect dune opinion ou croyance diffrente de la sienne.
  • Page 16
  • Documents extraits des manuels de 4 N. Wilczynski