Notre dimanche doit rester libre !

  • View
    21

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Notre dimanche doit rester libre !. Notre dimanche doit rester libre !. 1 - L’enjeu de société. Des lois déjà permissives. - PowerPoint PPT Presentation

Text of Notre dimanche doit rester libre !

  • Notre dimanche doit rester libre !

  • Juin 2009-*-Notre dimanche doit rester libre ! La loi actuelle garantit un quilibre entre le respect du repos dominical et la ncessit dassurer une continuit des activits indispensables la collectivit (services publics, hpitaux, marchs) Des drogations peuvent tre accordes entre 5 fois dans lanne par le Maire, pour la grande distribution afin de rpondre aux pics de consommation (ftes de fin danne). Dans les zones touristiques la lgislation permet louverture le dimanche pendant la saison touristique des seuls magasins en lien avec le tourisme. Dans le commerce de dtail alimentaire, elle permet une ouverture le dimanche jusqu midi. La rforme Sarkozy est la fois un blanchiment des enseignes commerciales qui se sont mises hors la loi et aussi une gnralisation du travail dominical. Le gouvernement qui invoque en permanence lautorit de la loi amnistie les pratiques patronales illgales. Malgr ses affirmations, la nouvelle proposition de loi UMP impose une gnralisation du travail dominical. La lgalisation de louverture dominicale concernera toutes les communes touristiques de France (plus de 5000) et tous les commerces pendant toute lanne. Elle englobera toutes les grandes agglomrations (Paris, Lyon, Marseille, Nantes, Lille, Strasbourg,) Dans toutes ces villes, louverture le dimanche se fera sans contreparties pour les salaris. Il ny aura ni volontariat, ni salaire double, ni repos compensateur.1 - Lenjeu de socit

    Des lois dj permissives

    Une rforme Pour faire sauter tous les verrous

  • -*-Notre dimanche doit rester libre ! Cest une conception mercantile qui modifie en profondeur notre vie en socit Cest le symbole du passage dune conomie de march une socit de march o le commerce et la consommation dominent toute la vie sociale Cest la disparition progressive dun jour commun lensemble de la socit o la vie prive, familiale, culturelle, spirituelle, associative prend le pas sur le travail et le mercantilisme Cest lrosion des liens sociaux o la visite au supermarch remplace les runions familiales, la convivialit, les manifestations associatives, culturelles, religieuses ou sportives Cest le travail continu qui dstructure la vie prive et lorganisation familiale Cest au contraire la remise en cause du mouvement vers une consommation raisonne qui protge mieux les hommes et les ressources naturelles Cest un surcrot de gaspillage pour la collectivit en matire dquipement, de transports, de pollution Ce sont :- des services supplmentaires de garde denfants pour les parents qui travailleront le dimanche.- des besoins de transports supplmentaires - des services bancaires (paiement des achats) - des livraisons supplmentaires - des surcots en nergie (chauffage, clairage, essence) Cest la transformation de nos villes en galeries commerciales bien au-del de la libralisation de limplantation des grandes surfaces permise par la Loi de Modernisation de lconomie (implantation sans autorisation jusqu 1000m2 au lieu de 300)1 - Lenjeu de socitUne loi pour une conception librale de notre socitUne loi qui dtriore les conditions de vieJuin 2009

  • -*-Notre dimanche doit rester libre !2 - Lenjeu conomique La gnralisation de louverture dominicale des commerces fera disparatre le surcrot de chiffre daffaires ralis aujourdhui par les petits commerces le dimanche.Elle est dangereuse pour lactivit des marchs le dimanche Il ny a pas de surcrot de consommation. Le pouvoir dachat nest pas extensible. Les achats dominicaux se substituent aux achats de la semaine. La libralisation du travail du dimanchedans toutes les grandes surfaces dameublement est intervenue en janvier 2008. Quelques semaines aprs, les professionnels de lameublement ont vivement souhait revenir un nombre de dimanches limits dans lanne. Le cot de louverture est suprieur au chiffre daffaires gnr. La dynamisation des zones commerciales priphriques entrane la fragilisation ou la disparition des commerces de proximit et de lartisanat des centres-villes. Les cots supports par la collectivit sont suprieurs aux gains et nengendrent aucune croissance supplmentaireAucun avantage conomique Lavantage de concurrence octroy la grande distribution menace 100000 emplois de disparition dans le commerce de proximit Les crations demplois dans la grande distribution sont estimes au mieux 8000 postes Ce sont le plus souvent des contrats temporaires temps partiel (intrim, CDD)Une menace pour lemploi Ouvrir un dimanche cote plus cher quun jour de semaine. Cela entrane des cots de gestion supplmentaires (masse salariale, consommation dnergie, renchrissement des fournitures) Dans les pays qui ont autoris louverture dominicale, les prix ont augment de 5% en moyenne. Une rforme en trompe lil pour la baisse des prix Juin 2009

  • -*-Notre dimanche doit rester libre ! Cest un retour au XIXe sicle. La loi de 1906 encadrant le travail le dimanche a t conue pour accorder un temps de repos rgulier commun aux salaris. La libert du salari est une fiction dans les relations du travail. Le salari ne sembauche pas, ne se licencie pas, ne se distribue pas des primes, ne saccorde pas de RTT. A fortiori il ne choisit pas quels jours il veut travailler. Cest une dcision de lemployeur. Du fait de ce lien de subordination, de la prcarit de lemploi et de la faiblesse des salaires, trs peu de salaris pourront refuser de travailler le dimanche La trs grande majorit des salaris de la grande distribution est compose de mres de famille, employes temps partiel, payes entre 750 et 900 euros net. Elles nont pas la libert de choisir leurs heures ni leurs jours de travail. Ds lors que le travail du dimanche sera lgalis, les enseignes commerciales nauront plus besoin demployer des tudiants par intrim.Des salaris contraints Il ny a pas de principe du paiement double le dimanche dans la nouvelle proposition de loi. Seule labsence daccords collectifs ouvrira ce droit dans les primtres dusage de consommation exceptionnelle.Actuellement, dans la plupart des accords de la grande distribution, le travail du dimanche donne gnralement droit un repos compensateur sans avantage salarial. Le doublement du salaire horaire le dimanche est extrmement rare. Dans les communes touristiques o le travail dominical sera autoris, il ny aura ni volontariat ni augmentation de salaire. Les salaris pourront tre licencis sils refusent de travailler le dimanche. Comme les heures supplmentaires, le gain du travail dominical ne concernera quune toute petite minorit de salaris et nest aucunement une rponse la faiblesse des salaires et la baisse du pouvoir dachat.Des obligations pour les salaris sans contrepartie3 - Lenjeu socialJuin 2009

  • -*-Notre dimanche doit rester libre ! 84% souhaitent que le dimanche reste le jour de repos commun (IPSOS)71% des salaris du priv pensent quils nauront pas la possibilit de refuser de travailler si leur employeur leur demande. Ils ne sont quune moiti (52%) souhaiter des magasins ouverts le dimanche Les salaris de la grande distribution, premiers concerns, sont trs majoritairement hostiles cette ouverture Les organisations syndicales unanimes sont opposes toute drglementation du travail dominical Refus tout aussi catgorique des principales organisations demployeurs (Fdration nationale de lHabillement, CGPME, Confdration de lalimentation de dtail) qui redoutent des baisses dactivit et des destructions demplois La rforme na fait lobjet daucune consultation ni ngociation avec les partenaires sociauxLes Franais hostiles Toutes les organisations familiales y sont catgoriquement opposes. Pour lUNAF ce sont les rythmes de consommation qui doivent sadapter la vie de famille, non linverse Les organisations de consommateurs estiment galement que louverture dominicale est inutile et napporte que peu davantages Mme hostilit des mouvements associatifs et religieux pour qui lon veut faire passer les lois du commerce avant la dimension conviviale, familiale et spirituelle de lexistence La rforme na fait lobjet daucune concertation avec ces organisationsUne vie familiale destructure4 - Lenjeu politiqueJuin 2009

  • -*-Notre dimanche doit rester libre ! La gauche est unanimement contre Les dputs de lUMP qui staient opposs la premire version de la proposition de loi ont sign la secondeLes inconsquences de lUMP Seuls, les tats-unis et le Canada ont gnralis louverture dominicale. Un dbat existe aujourdhui pour les limiter En Europe, LAllemagne et les pays scandinaves ont des lgislations particulirement draconiennes. Les plus libraux sont la Grande Bretagne, les Pays-Bas et lEspagne. Les autres pays disposent de drogations plus ou moins largesLes prudences de lUMP4 - Lenjeu politiqueJuin 2009

  • OUIAUREPOS DU DIMANCHE