Neuroanatomie Fonctionnelle

  • View
    225

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Neuroanatomie Fonctionnelle

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    1/146

    Universit Pierre et Marie Curie

    Facult de Mdecine Piti Salptrire

    Neuroanatomie

    Fonctionnelle

    D. Hasboun

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    2/146

    D. Hasboun -

    2

    SOMMAIRE

    I/ Sensibilit ___________________________________________________ 5

    A/ INTRODUCTION ___________________________Erreur ! Signet non dfini.B/ La sensibilit consciente,______________________Erreur ! Signet non dfini.

    2/ La sensibilit inconsciente_________________________Erreur ! Signet non dfini.

    C/ LE SYSTEME LEMNISCAL (colonne dorsale):__Erreur ! Signet non dfini.

    D/ LA VOIE SPINOTHALAMIQUE ______________Erreur ! Signet non dfini.1/ La voie spinothalamique (nospinothalamique): ________Erreur ! Signet non dfini.2/ La voie spino-rticulaire (palo spinothalamique) ______Erreur ! Signet non dfini.3/ Autres voies :___________________________________Erreur ! Signet non dfini.4/ Conclusion :____________________________________Erreur ! Signet non dfini.

    E/ LA SENSIBILITE DE LA FACE_______________Erreur ! Signet non dfini.

    F/ CONTROLE DE LA DOULEUR_______________Erreur ! Signet non dfini.1/ Le Contrle Segmentaire : gate control ____________Erreur ! Signet non dfini.2/ Le Contrle suprasegmentaire :_____________________Erreur ! Signet non dfini.

    II/ La Motricit________________________________________________ 26

    A/ DEFINITIONS :________________________________________________26

    B/ LA VOIE PYRAMIDALE _______________________________________301/ INTRODUCTION___________________________________________________ 302/ La voie corticospinale : _______________________________________________ 303/ La voie corticonucleaire ou gnicule : ___________________________________ 38

    C/ LES VOIES EXTRAPYRAMIDALES _____________________________40

    III/ Cervelet __________________________________________________ 42

    A/ Morphologie ___________________________________________________42

    B/ ORGANISATION GENERALE DES CONNEXIONS ________________49

    C/ LE CORTEX CEREBELLEUX___________________________________51

    D/ LES CONNEXIONS DU CERVELET _____________________________541/ Vestibulocervelet____________________________________________________ 542/ le spinocervelet : ____________________________________________________ 563/ le nocervelet : _____________________________________________________ 59

    IV/ Noyaux gris centraux _______________________________________ 62

    A/ INTRODUCTION ______________________________________________621/ Dfinition anatomique________________________________________________ 622/ Histologie et histochimie______________________________________________ 63

    B/ CONNEXIONS ________________________________________________641/ La voie directe______________________________________________________ 652/ La boucle nigrostrie _________________________________________________ 673/ La boucle pallido-sous-thalamique ______________________________________ 684/ Synthse par noyau __________________________________________________ 695/ Circuits cortico-souscortico-corticaux____________________________________ 71

    C/ coupe coronalePathologie extrapyramidale : ________________________73

    C/ Pathologie extrapyramidale : _____________________________________74

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    3/146

    D. Hasboun -

    3

    V/ Oculomotricit et noyau vestibulaire ____________________________ 75

    VI/ Thalamus _________________________________________________ 80

    A/ Systmatisation des noyaux ______________________________________80

    B/ Les connexions du thalamus :_____________________________________831/ Le groupe antrieur __________________________________________________ 832/ Le groupe mdial____________________________________________________ 833/ le groupe latral :____________________________________________________ 854/ la rticule thalamique :_______________________________________________ 915/ les noyaux de la ligne mdiane : ________________________________________ 91

    VII/ Audition _________________________________________________ 93

    A/ INTRODUCTION :_____________________________________________93

    B/ Anatomie descriptive____________________________________________94

    C/ Les voies de l'audition ___________________________________________991/ Les voies ascendantes : ______________________________________________ 1002/ Les voies descendantes : _____________________________________________ 1033/ Les voies rflexes : _________________________________________________ 103

    VIII/ Vision _________________________________________________ 106

    A. Introduction ________________________________________________106

    B. Le globe oculaire : ___________________________________________1061. Trois enveloppes : _______________________________________________ 1062. Le cristallin : ___________________________________________________ 1073. Les grandes rgions de l'il : _______________________________________ 1074. structure histologique de la rtine : __________________________________ 107

    C. Voies visuelles :______________________________________________1191. Anatomie macroscopique__________________________________________ 1192. Systmatisation : ________________________________________________ 1203. Rflexes :______________________________________________________ 1224. Traitement de linformation visuelle _______________________________ 1235. Applications pratiques :__________________________________________ 123

    IX/ Olfaction et systme limbique ________________________________ 126

    A/ Introduction __________________________________________________126

    B/ L'olfaction : __________________________________________________1271/ Les voies olfactives : ________________________________________________ 128

    C/ Le systme limbique : __________________________________________1301/ Les aires corticales : ________________________________________________ 1302/ La rgion septale : __________________________________________________ 1323/ Les noyaux du systme limbique :______________________________________ 1334/ Les connexions du systme limbique : __________________________________ 133

    X/ Substance rticule _________________________________________ 137

    Substance rticule _________________________Erreur ! Signet non dfini.

    Introduction ____________________________________________________1371/ Localisation : ______________________________________________________ 1372/ Biochimie : _______________________________________________________ 1373/ Connexions : ______________________________________________________ 137

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    4/146

    D. Hasboun -

    4

    Systmatisation :_________________________________________________1384/ Noyaux rticulaires pr crbelleux : ___________________________________ 1385/ Noyaux du raph : __________________________________________________ 1386/ Aire parvocellulaire_________________________________________________ 1427/ Locus coerulus : ___________________________________________________ 1428/ Neurones Cholinergiques ____________________________________________ 143

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    5/146

    D. Hasboun - Sensibilit

    5

    I/ Sensibilit

    Sensibilit

    INTRODUCTION

    La sensibilit (ou somesthsie) est une fonction crbrale qui assure larception et le traitement de stimuli externes et internes. Elle participe aumaintien de lveil et la rgulation de la motricit.

    Elle recouvre deux domaines :

    la sensibilit somatique, consciente, traite les informationscutanes, superficielles et les stimuli profonds issus des

    muscles, tendons et articulations

    la sensibilit vgtative, inconsciente, vhicule desinformations issues des organes profonds.

    Il est classique de sparer les organes sensoriels dans lesquels les rcepteurssont parfaitement regroups (vision, audition, olfaction et gustation). Aloppos, les rcepteurs sensitifs ont une rpartition trs large.La sensibilit de la face est vhicule par des voies spcifiques.Chaque hmicorps possde ses propres voies sensitives qui se projettent surlhmisphre controlatral.

    1/ La sensibilit consciente

    Les informations de la sensibilit consciente atteignent le cortex crbral etsont analyses par le langage. Elles empruntent deux grands systmes :

    a/ Le systme lemniscal mdial :

    La voie lemniscale est aussi appele systme cordonnal postrieur car elleemprunte les cordons postrieurs de la moelle ou colonnes dorsales. Ellevhicule des informations fournies par des mcanorcepteurs encapsuls :Le tactpicritique est une modalit rapide, prcise et discriminative. Ilcomprend le tact fin, la perception de deux points proches : compas de Weber,la strognosie et la graphesthsie.La sensibilit profonde proprioceptive : le sens des positions segmentairesdans l'espace, grce des rcepteurs profonds (Golgi,...) et la sensibilitvibratoire ou la pallesthsie.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    6/146

    D. Hasboun - Sensibilit

    6

    b/ Le systme antrolatral ou spinothalamique (extra lemniscal) :

    Il vhicule la sensibilit thermo-algique et le tact protopathique. Ce systmeparticipe la prservation de l'espce. Il est beaucoup plus diffus, plus lent,plusgrossier.

    c/ Ces 2 systmes ont une organisation commune :

    Les voies sensitives transmettent linformation du rcepteur au cortex crbralpar un rseau de 3 neurones et 2 relaiss. Les noyaux relais sont constitus parle regroupement des corps cellulaires des neurones dordre suprieur.

    Le premier neurone prsente des caractristiquesparticulires :

    o Le corps cellulaire forme un ganglion (spinal ou d'unnerf crnien).

    o Les dendrites viennent de la priphrie. Ellescheminent dans les nerfs priphriques. Leurs

    extrmits sont diffrencies en rcepteurs.

    o L'axone issu du ganglion pntre dans la moellespinale par la racine postrieure (nerfs rachidiens) ou

    dans le tronc crbral (nerfs crniens).

    Le niveau du premier relais est variable, le deuxime relaisest constant : thalamus.

    Le thalamus est l'origine du troisime neurone de la voie.C'est un neurone thalamocortical

    La sensibilit de la face est vhicule par les branches sensitives du nerftrijumeau.

    2/ La sensibilit inconsciente

    La sensibilit inconsciente est analyse au niveau sous-cortical, en particulierpar le cervelet.

    SNP

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    7/146

    D. Hasboun - Sensibilit

    7

    3/ Smiologie

    Smiologie : le tact fin

    Strognosie : reconnaissance des formes par le tact Graphesthsie : reconnaissance de lcriture dessine sur la peau Pallesthsie : perception des vibrations (diapason) Proprioception : sens de position des segments de membres dans

    lespace

    Topoesthsie : localise une sensation Baresthsie : value un poids Discrimination spatiale : compas de Weber

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    8/146

    D. Hasboun - Sensibilit

    8

    LE SYSTEME LEMNISCAL (COLONNE DORSALE) :

    Vhicule le tact picritique et la proprioception.Les fibres sont mylinises et de gros calibre, assurant une conductionsaltatoire rapide.

    4/ Le premier neurone :

    - pseudo-unipolaire.- son corps cellulaire est situ dans le ganglion spinal.- les dendrites empruntent les nerfs priphriques, puis la racine postrieure.- l'axone pntre dans le cordon postrieurhomolatral et traverse toute la

    moelle spinale jusqu'au bulbe bas.- somatotopie : les fibres sacres, puis lombaires pntrent dans le cordonpostrieur. Elles se placent en position mdiale, prs du septum, formant ainsile faisceau gracile (Goll). Au fur et mesure que le cordon postrieurs'enrichit de nouvelles fibres, celles-ci s'apposent de dedans en dehors,dterminant une somatotopie (de dedans vers dehors : de sacr cervical). Lesfibres thoraciques et cervicales forment le faisceau cuneiforme (Burdach).

    Figure 1 : coupe axiale de moelle spinale

    Prs de 15% des axones du cordon postrieur sont post-synaptiques, aprsrelais dans les lames profondes de la corne dorsale. Ils sont influencs surtout

    par des affrences extra sensitives.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    9/146

    D. Hasboun - Sensibilit

    9

    5/ Premier relais

    Noyaux de Gracile (Goll) et Cuniforme (Burdach) homolatraux, situsdans la partie dorsale du bulbe bas (limite entre le bulbe et la moelle spinale,au-dessus de la dcussation des pyramides).Ils forment le relais entre les neurones de premier et second ordre de la voielemniscale.Ces noyaux assurent un traitement de linformation sensitive permettantdaugmenter le contraste et la rsolution spatiale du systme.La somatotopie sensitive est conserve dans ce relais.

    Figure 2 : coupe axiale basse de la moelle allonge (bulbe)

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    10/146

    D. Hasboun - Sensibilit

    10

    6/ Deuxime neurone : bulbothalamique

    Les corps cellulaires constituent les noyaux gracile et

    cuniforme. Dcussation : l'axone croise immdiatement la ligne

    mdiane au-dessus de la dcussation des pyramides (fibres

    arques internes).

    La voie lemniscale reste en position paramdiane. Elleforme le lemniscus mdian, qui traverse le tegmentum des

    trois tages du tronc crbral. Au niveau du msencphale,

    cette voie est refoule latralement par le noyau rouge.

    Figure 3 : coupe axiale de la moelle allonge au niveau des olives infrieures

    Figure 4 : coupe axiale du msencphale au niveau des noyaux rouges

    7/ Deuxime relais : thalamus

    Le deuxime relais est un noyau du groupe latral du thalamus : le noyau

    Ventral Postrieur Latral (VPL).

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    11/146

    D. Hasboun - Sensibilit

    11

    La terminaison ce niveau est organise selon la modalit sensitive et selonune somatotopie. Les informations du membre infrieur se projettent en dehors

    puis plus en dedans, celles du tronc, du membre suprieur et du cou. Il joue unrle dans la discrimination sensitive.

    Les informations sensitives de la face se projettent plus en dedans, dans lenoyau Ventral Postrieur Mdial (VPM).

    Figure 5 : coupe coronale du cerveau passant par le VPL

    8/ Le troisime neurone : thalamocortical.

    Les axones issus du VPL empruntent le bras postrieur de la capsule interne.

    Ils se projettent sur le gyrus post-central (circonvolution paritale ascendante),en arrire du sillon central (scissure de Rolando), selon une somatotopiedcrivant lhomonculus sensitif:La face externe de la circonvolution reoit de bas en haut les informationssensitives de la face, puis de la main, avant-bras, bras et tronc de lhmicorpsoppos (territoire brachio-facial). Ce territoire est vascularis par les branchesde lartre crbrale moyenne.La face interne, au niveau du lobule paracentral, reoit les informations dumembre infrieur et des organes gnitaux de lhmicorps oppos. Ce territoireest vascularis par les branches de lartre crbrale antrieure.

    Ltendue de chaque projection dpend de la richesse en rcepteurs (extrmitdes doigts mieux reprsente) et se modifie dynamiquement en fonction delutilisation fonctionnelle. Le cortex somesthsique prsente une organisationen colonne, de la couche I la couche VI. Les affrences thalamiquesatteignent la couche IV et la partie profonde de la couche III.Le gyrus post-central correspond davant en arrire aux aires 3a, 3b, 1 et 2 deBrodmann ou aire somesthsique primaire (SI). Il existe plusieurssomatotopies car les aires 3a et 2 reoivent des informations issues destructures profondes (rcepteurs musculaires et articulaires : discriminationdes formes et sens de position). Les aires 3b et 1 reoivent des informations

    issues des mcanorcepteurs de la peau (toucher).

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    12/146

    D. Hasboun - Sensibilit

    12

    Ce nocortex prsente 6 couches avec une nette prdominance des couchesgranulaires (couches rceptrices).Il est aussi appel koniocortex.Comme tous les cortex rcepteurs, il prsente une organisation en colonnes.

    La couche IV, granulaire interne, reoit la majorit des affrences.Les projections effrentes concernent 3 cibles :

    Cortico-corticales et commissurales : issues des couches 2 et 3,

    Projection sur laire somesthsique secondaire SII situ dans la

    rgion de lopercule parital. SII possde une organisation

    somatotopique.

    SII et partiellement SI se projettent sur le cortex insulaire et

    lopercule temporal.Projection sur le cortex parital postrieur

    (aires 5 et 7). Il joue un rle dans la

    perception de limage du corps. Les lsions

    de lhmisphre non dominant entranent

    une ngligence de lhmicorps.

    Figure 6 : vue latrale de l'hmisphre G - aires de Brodmann

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    13/146

    D. Hasboun - Sensibilit

    13

    Figure 7 : face mdiale d e l'hmisphre droit aires de Brodmann

    9/

    Figure 8 : somatotopie sensitive

    10/ Conclusion

    La voie lemniscale est rapide, discriminative, croise et fortement organise :elle envoie l'information sensitive de la priphrie au cortex avec prcision,sans diffusion.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    14/146

    D. Hasboun - Sensibilit

    14

    LE SYSTEME ANTEROLATERAL

    (SPINOTHALAMIQUE, EXTRALEMNISCAL)

    Fibres peu ou non mylinises, de petit calibre, la vitesse de conduction estdonc plus lente. Systme moins prcis.

    Deux voies principales :

    La voie spinothalamique (no-ST): vhicule le tactprotopathique.

    La voie spino-rticulaire (palo-ST) : vhicule la sensibilit

    thermo-algique (nociception), caractrise par la diffusionde linformation via la substancerticule.

    11/ La voie spinothalamique :

    a/ Le premier neurone

    Neurone pseudo-unipolaire, peu mylinis.

    Corps cellulaire dans le ganglion spinal.

    Les dendrites viennent de la priphrie. Leurs terminaisons libresforment les rcepteurs (nocicepteurs).

    l'axone pntre dans la moelle spinale o il se divise en branches

    ascendante et descendante sur 1 4 segments dans le tractus de

    Lissauer (recouvre la face dorsale de la corne dorsale).

    b/ Le premier relais : corne postrieure de la moelle.

    La lame I reoit des affrences nociceptives spcifiques champs rcepteurs

    restreint par des fibres non mylinises (C) et quelques fibres peu mylinisesA. Elle donne un contingent de fibres (no) spinothalamiques qui va croiser laligne mdiane.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    15/146

    D. Hasboun - Sensibilit

    15

    Figure 9 : coupe axiale de moelle spinale

    c/ Le deuxime neurone :

    - nat dans la corne postrieure.- croise immdiatement la ligne mdiane dans la commissure blanche

    antrieure : les axones se dirigent vers la partie antrieure du cordon latral dela moelle.- ces voies montent alors dans la moelle spinale selon une somatotopie moinsnette. Les affrences les plus caudales (membres infrieurs) sont plusantrolatrales.- la voie spinothalamique remonte les trois tages du tronc crbral en dehorsdu lemniscus mdian jusqu'au thalamus.

    Figure 10 : coupe axiale de la moelle allonge

    d/ Le deuxime relais : Le thalamus :

    Noyau Ventral PostrieurLatral sur des rgions diffrentes des projectionsde la voie lemniscale.et sur les noyaux Intra laminaires

    AL

    AL

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    16/146

    D. Hasboun - Sensibilit

    16

    Figure 11 : coupe coronale du cerveau

    e/ Le troisime neurone : neurone thalamocortical

    il se projette sur :la circonvolution paritale ascendante (aire

    somesthsique primaire, aire de Brodmann : 3a, 3b, 1,

    2) ; chaque aire prsente une somatotopie : brachio

    faciale sur la face latrale et membre infrieur sur la

    face interne. La surface de reprsentation corticale est

    proportionnelle la richesse dinnervation.

    l'aire somesthsique secondaire plus en arrire, sur

    lopercule parital, en arrire de lopercule rolandique

    (berge paritale du sillon latral). La somatotopie est

    moins nette et rostrocaudale (face en avant).

    le cortex insulaire antrieur

    le gyrus cingulaire antrieur (composante ractive et

    affective de la douleur).

    Le koniocortex de SI prsente une double organisation : 6 couches caractristiques du nocortex organisation en

    colonne :

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    17/146

    D. Hasboun - Sensibilit

    17

    Figure 12 : vue latrale de l'hmisphre G - aires de Brodmann

    Figure 13 : face mdiale d e l'hmisphre droit aires de Brodmann

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    18/146

    D. Hasboun - Sensibilit

    18

    12/ La voie spino-rticulaire

    Classiquement, on distingue les systmes palo spinothalamique et le nospinothalamique :Diffrences fonctionnelles : tact protopathique (no), sensibilit thermo-algique(palo).Diffrences anatomiques : le no est plus antrieur dans la moelle. Le norejoint le lemniscus mdian.Les neurones de la voie spinorticulothalamique sont localiss plus

    profondment dans la corne postrieure, au niveau des lames V et VI.Leurs dendrites atteignent dorsalement les lames II et III (substance glatineusede Rolando) o elles sont influences par :

    lesfibres affrentes peu mylinisesA des interneurones centraux (islet cells) inhibiteurs (GABA,

    Enkphalinergiques) excits par des collatrales des

    affrences lemniscales Asegmentaires assurant le gate

    control

    des affrences suprasegmentaires telles que les voiessrotoninergiques issues des noyaux du raph. Elles

    descendent dans le cordon latral

    Elle croise la ligne mdiane dans la commissure blanche antrieureAu cours de son trajet dans le tronc crbral, la voie spino-rticulo-thalamiquedonne des projections sur la substance rticule. Elle diffuse donc l'informationvers un systme impliqu en particulier dans l'veil cortical.

    Le relais thalamique diffre partiellement car il comprend : les noyaux intralaminaires situs dans la lame mdullaire

    interne du thalamus. Ils se projettent sur le cortex frontal,

    parital et le striatum.

    Le groupe postrieur qui comprend une partie du pulvinar,du corps genouill mdial et les noyaux supragnicul et

    limitans. Il se projette sur linsula et le cortex parital

    adjacent (SII).

    Au total, la voie spinothalamique est un systme plus lent, moins prcis. Endiffusant l'information la substance rticule, il participe la conservation del'espce (systme d'alerte face une agression).

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    19/146

    D. Hasboun - Sensibilit

    19

    13/ Autres voies :

    Se projettent sur :Msencphale : colliculus suprieur (tubercule quadrijumeau

    suprieur) et substance grise priaqueducale (SGPA) (rledans lorientation de la tte et du corps des stimuli externes,

    contrle suprasegmentaire de la douleur).

    Le systme limbique (noyau amygdalien) : aspect affectif et

    motionnel de la douleur.

    L'hypothalamus : souligne les liens entre douleurs et

    ractions viscrales.

    14/ Conclusion :

    2 systmes fonctionnels :Le premier assure une localisation de la douleur (information mcanique).Le second transmet linformation thermoalgique, plus lent et diffus.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    20/146

    D. Hasboun - Sensibilit

    20

    Annexes

    Tableau 1 : modalits sensitives somatiques, rcepteurs et fibres affrentes

    Modalit sensitive Rcepteur Diamtredes axones

    (m)

    Catgorie Mylinisation

    Sensibilitsuperficielle

    (toucher)profonde

    Pallesthsie

    Mcanorcepteurs :Corpuscules de

    Meissner,Ruffini,Pacini

    6-12 A- mylinises

    Sens de position(proprioception)

    McanorcepteursArticulaires

    Etirement musculaire13 20

    6-12

    A- A- Mylinises

    Sensibilitthermique

    Froidchaud

    ThermorcepteursTerminaisons libres

    1-50.2-1.5

    A-C

    MylinisesNon mylinises

    Sensibilit la

    douleurRapidelente

    Nocicepteurs

    1-50.2-1.5

    A-C

    Mylinises

    Non mylinises

    Tableau 2 : Organisation de la corne dorsale de la moelle spinale : lamination de Rexed,noyaux et afffrences

    Noyaudorsomarginal

    Lame Io

    Moelleentire

    Affrences racinedorsale

    quelques efferencesspinothalamiques

    Substance glatineuse

    de RolandSubstance glatineusede Rolando

    Lame II Lame IIMoelleentire

    Moelleentire

    Relais spinothalamiqueinterneurones

    Noyau propre de lacorne dorsale

    Lame III, IV, V Moelleentire

    Affrences racinedorsale et voies

    suprasegmentairesDonne la voie

    spinothalamique

    VImdiale et latrale

    Rgions desmembres

    C4-T1 etL2-S3

    Traite des informationsproprioceptives

    musculaires (mdial)Affrences

    suprasegmentaires(latral)

    Noyau dorsal de Clarke VII C8-L3 Origine du faisceauspinocrbelleux dorsal

    LA SENSIBILITE DE LA FACE

    Vhicule par le nerf trijumeau (nerf V). 5me paire de nerfs crniens

    a) premier neurone : nerf trijumeau.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    21/146

    D. Hasboun - Sensibilit

    21

    C'est un nerf priphrique qui possde un ganglion : le ganglion de Gasser quireoit trois branches sensitives : nerfs ophtalmique, maxillaire et mandibulaire.

    Figure 15 : noyaux des nerfs craniensvus en transparence

    B) le premier relaiss: Le noyau du trijumeau, tendu sur les 3 tages du tronccrbral (tegmentum) jusquaux premiers segments mdullaires.Ce noyau est scind en trois parties :Noyau principal au niveau pontique : tact picritique.

    Noyau descendant tout le bulbe : relais de la nociception (sensibilit thermo-algique).Noyau ascendant msencphalique : relais de la sensibilit profonde et de lasensibilit de position.

    Figure 14 : vue antrieure du tronccrbral

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    22/146

    D. Hasboun - Sensibilit

    22

    Figure 16 : sensibilit de la face

    B) le deuxime neurone : est constitu par les axones provenant du noyau du V(trijumeau), se projetant sur le thalamus : faisceau quinto-thalamique.

    c) le deuxime relais : Le noyau ventro-postro-mdian (VPM), dans lethalamus. La projection sur ce noyau est fortement organise : somatotopie.

    D) le troisime neurone : Neurone thalamocortical.

    Il se projette sur la partie infrieure de la face latrale du gyrus post centralselon une somatotopie. Territoire de lartre crbrale moyenne.

    N

    VP

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    23/146

    D. Hasboun - Sensibilit

    23

    CONTROLE DE LA DOULEUR

    Pour viter une surcharge d'influence de la douleur, il existe un double systmede rgulation :- contrle segmentaire ( chaque segment de la moelle spinale).- contrle supra segmentaire, dont l'origine est situe dans le tronc crbral.Le but est d'inhiber les affrences douloureuses.

    15/ Le Contrle Segmentaire : gate control

    Principe : il s'agit d'une interaction entre le systme lemniscal et le systmespinothalamique. Ce principe est support par des donnes physiologiques.

    La voie lemniscale, plus rapide, donne chaque segment une collatrale dontle rle est d'exciter un interneurone inhibiteur. Cet interneurone bloque lepremier relais de la douleur dans la corne postrieure.

    Lors d'une stimulation, deux types d'influx sont gnrs :- une stimulation lemniscale qui vhicule plus vite l'information que la

    spinothalamique. Elle module, contrle l'avance le premier relaisspinothalamique dans la corne postrieure.

    > la douleur arrive donc sur un relais dj inhib.- une stimulation spinothalamique.

    Figure 17 : gate control

    AC, A

    ST

    LM

    +-

    ++

    +

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    24/146

    D. Hasboun - Sensibilit

    24

    16/ Le Contrle suprasegmentaire :

    Origine dans la substance rticule, ensemble de neurones regroups ennoyaux qui remplissent le tronc crbral entre les voies et les noyaux du tronccrbral.Il y a plusieurs systmes dans la rticule, dont un qui est mdian etsrotoninergique : le raph.Le contrle suprasegmentaire a deux origines :Deux rgions sont importantes :La substance grise priaqueducale (SGPA)

    Situe autour de laqueduc crbral dans le tegmentummsencphalique.

    se projette sur les noyaux du raph bulbaire. Ces noyaux (obscurus et pallidus), srotoninergiques,

    se projettent sur la corne postrieure, donc sur le premier

    relais spinothalamique. Ce systme

    Inhibe directement les affrences ST Excite les interneurones inhibiteurs

    enkphalinergiques (molcules endognes,proche des opiacs), inhibant la douleur.

    Leur stimulation provoque une analgsie profonde, bloque par les antagonistesde la morphine.Le deuxime systme comprend des noyaux adrnergiques (noradrnaline) dela rticule centrale.

    Figure 18 : contrle suprasegmentaire

    SGPA

    raph

    Cornedorsale

    Srotonine

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    25/146

    D. Hasboun - Sensibilit

    25

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    26/146

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    27/146

    D. Hasboun - La Motricit

    27

    Ces rgions encodent les donnes spatiales et temporelles du mouvement. Les

    noyaux gris centraux jouent un rle important dans ces phases prparatoires.

    Leur lsion entrane des troubles de coordination bimanuelle

    3) la ralisation de la tche motrice.

    Elle dpend dune voie compose de deux neurones :

    - le neurone central, c'est--dire la voie pyramidale dont l'origine est

    situe au niveau cortical en particulier dans le gyrus prcentral

    (circonvolution frontale ascendante, aire 4) qui constitue laire motrice

    primaire.

    - le neurone priphrique sur lequel il s'articule : le motoneurone dont

    le corps cellulaire est localis dans des colonnes (noyaux de la lame IX)

    de la corne antrieure de la moelle. Il emprunte les racines, plexus et

    nerfs avant dtablir une synapse avec le muscle cible.

    La pathologie suit cette organisation, on distingue deux grands cadres:

    Le syndrome pyramidal : hypertonie. (neurone central) Le syndrome neurogne priphrique : (atrophie du muscle,

    amyotrophie, arflexie)

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    28/146

    D. Hasboun - La Motricit

    28

    Hirarchisation Anatomo-fonctionnelle :

    1) la hirarchie squentielle :

    - la moelle spinale (niveau le plus bas) : contient les motoneurones et des

    circuits locaux, prcabls, qui assurent des rponses strotypes. Le

    motoneurone reoit directement ou indirectement (via des interneurones) les

    influences pyramidales et extrapyramidales suprasegmentaires (origine

    supraspinale).

    - la substance rticule et les noyaux propres du tronc crbral intgrent les

    donnes sensitives et motrices. Les faisceaux issus de ces noyaux, voies

    extrapyramidales, ont pour cible les motoneurones ou des interneurones de la

    moelle spinale.

    Figure 19 : motricit - organisation gnrale

    - le cervelet compare le programme moteur labor au niveau cortical avec la

    tche motrice ralise. Le cervelet contrle:

    les synergies musculaires (agonistes / antagonistes) la coordination motrice la rgulation du tonus

    Cortex crbral

    Noyaux griscervelet

    Moelle pinire

    Substance rticule

    Thalamu

    Locus Niger NST

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    29/146

    D. Hasboun - La Motricit

    29

    l'apprentissage des tches motrices

    - les noyaux gris centraux (NGC) appartiennent au systme extrapyramidal.

    Ils traitent les donnes corticales (projet moteur) en formant une boucle avec le

    cortex au travers du thalamus. Ils influencent le planning et lexcution du

    mouvement. Ils prsentent aussi un rle cognitif.

    - le cortex crbral gnre et contrle lactivit motrice.

    2) la hirarchisation parallle :

    La motricit prsente aussi une organisation fortement parallle. Le cortex

    crbral se projette massivement et de faon parallle sur les noyaux gris

    centraux. De nombreux circuits de contrle fonctionnent simultanment.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    30/146

    D. Hasboun - La Motricit

    30

    LA VOIE PYRAMIDALE

    1/ INTRODUCTION

    C'est la voie de la motricit volontaire.

    Deux grands systmes :

    un systme moteurlatralqui a pour cible les motoneurones innervantsles muscles distaux : motricitdistale, fine et prcise.

    un systme mdialqui a pour cible la musculature axiale (dos, tronc).Rle dans la posture.

    La voie pyramidale comprend :

    la voie corticospinale qui a pour cible les motoneurones spinaux. la voie corticonuclaire qui a pour cible: noyaux moteurs des nerfs

    crniens.

    De nombreuses autres voies (extrapyramidales) sont impliques dans la

    motricit.

    2/ La voie corticospinale :

    voie de la motricit, constitu 1 2 millions de fibres

    Origine

    Son origine corticale est assez large.

    Un seul neurone du cortex la moelle ou au noyau moteur du nerf crnien.

    Chaque voie contrle lhmicorps controlatral

    Classiquement, elle nat du cortex moteur primaire mais plus prcisment, du

    gyrus prcentral (circonvolution frontale ascendante) : aire 4 de Brodmann ou

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    31/146

    D. Hasboun - La Motricit

    31

    aire motrice primaire M1, en avant du sillon central (scissure de Rolando).

    Figure 20: aires de Brodmann, face latrale de l'hmisphre gauche

    Figure 21 : aires de Brodmann, face mdiale de l'hmisphre gauche

    Cette aire a quelques caractristiques :

    les voies descendantes naissent de la couche V du cortex (cellulespyramidales).

    l'aire 4 est exceptionnelle par la prsence de cellules pyramidalesgantes : cellules gantes de Betz. Cependant elles ne reprsentent que

    2% des cellules d'origine de la voie pyramidale soit moins de 50.000

    cellules de Betz).

    la commande motrice est topographiquement organise dans le cortexmoteur. Cette somatotopie motrice, forme lhomonculus de Penfield :

    sur la face externe du gyrus prcentral, de

    bas en haut : motricit

    de la face, main (pince

    pouce index), membre

    suprieur, tronc de

    l'hmicorps

    controlatral. Cette

    face, vascularise par

    l'artre crbrale

    moyenne, commande la motricit brachiofaciale.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    32/146

    D. Hasboun - La Motricit

    32

    sur la face interne(lobule paracentral) : motricit du membreinfrieur controlatral. Cette rgion est vascularise par l'artre

    crbrale antrieure.

    M1 reoit des informations du cortex prmoteur, des aires sensitives

    somatiques et du thalamus (VL, relais des effrences crbelleuses et VA,

    relais des NGC)

    Lorigine de la voie corticospinale est en ralit beaucoup plus large. Elle

    comprend :

    Le cortex prmoteur (aire 6 de Brodmann). Il s'tend verticalementen avant du gyrus prcentral, sur les 1re, 2me et 3me

    circonvolutions frontales. Subdivis en rgions dorsale et ventrale.

    Ses principales affrences viennent du cerveletaprs relais dans le

    noyau Ventral Latral du thalamus. Les lsions prfrontales altrent

    la ralisation de mouvements complexes alterns (coordination

    interarticulaire).

    L'aire motrice supplmentaire (AMS). Active en imaginantlaction. Elle reoit des informations du thalamus (noyau Ventral

    Antrieur, relais des noyaux gris centraux) et du cortex prfrontal.

    Les lsions de lAMS altrent la coordination bimanuelle.

    Le gyrus cingulaire situ la face interne des hmisphres participe aux comportements moteurs sous langle des motions et

    de la motivation.

    Le cortex parital donne aussi des fibres corticospinales.

    2) Trajet de la voie corticospinale

    Elle descend dans le bras postrieur de la capsule interne

    en dedans : thalamus et noyau caud.

    en dehors : noyau lenticulaire.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    33/146

    D. Hasboun - La Motricit

    33

    Somatotopie : membre suprieur, tronc et membre infrieur davant en

    arrire

    Figure 22 : coupe de Charcot

    Figure 23: coupe de Fleschsig dans le plan axial

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    34/146

    D. Hasboun - La Motricit

    34

    Au niveau du msencphale, Elle descend dans le tiers moyen du pied du

    pdoncule

    La voie pyramidale descend toujours dans la partie antrieure (crus

    cerebri) du tronc crbral.

    En dehors de la voie corticonuclaire (gnicule) et en avant du locus

    niger (substantia nigra)

    Somatotopie : de dedans en dehors, membre suprieur, tronc et

    membre infrieur

    Figure 24: coupe axiale du msencphale

    La voie pyramidale descend dans le pied de la protubrance.

    Elle est dissocie par les noyaux du pont et les fibres

    pontocrbelleuses.

    - les fibres pontocrbelleuses sont issues des noyaux du pont.

    - elles sont transversales, croises (donnent l'aspect volumineux et

    transversal la protubrance).

    - elles se dirigent en arrire pour former les pdoncules crbelleux

    moyens (brachium pontis).

    CTLS

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    35/146

    D. Hasboun - La Motricit

    35

    Figure 25: coupe axiale de la protubrace annulaire

    Elle descend dans lespyramides bulbaires

    Au niveau bulbaire, elle redevient compacte, de chaque ct du sillon

    mdian.

    Figure 26: coupe axiale au niveau du bulbe haut

    La voie pyramidale croise la ligne mdiane au niveau du bulbe bas

    Zone importante : dcussation de la voie pyramidale.

    CTLS

    V4

    V4

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    36/146

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    37/146

    D. Hasboun - La Motricit

    37

    Les projections de cette voie sont plutt bilatrales.

    Elle a pour cible les muscles axiaux.

    Ces deux voies s'puisent donc au fur et mesure de leur trajet vers le

    cone terminal

    Figure 28: coupe axiale de la moelle spinale

    3) La cible de la voie corticospinale peut tre :

    - soit le motoneurone lui-mme.

    - soit des interneurones.

    TCSL

    TCSV

    CTLS

    cba

    cg

    Muscles axiaux

    Muscles distaux

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    38/146

    D. Hasboun - La Motricit

    38

    3/ La voie corticonucleaire ou gnicule :

    C'est la voie de la motricit volontaire qui commande les nerfs crniensmoteurs (motricit de la face).

    1) Origine :

    Partie infrieure du gyrus prcentral (frontale ascendante) la face externe du

    lobe frontal

    Cette rgion rpond la somatotopie motrice de la face.

    2) trajet :

    Il est identique celui de la voie corticospinale, avec quelques spcificits :

    elle descend dans le genou (qui lui donne son nom) de la capsuleinterne.

    elle chemine en dedans de la voie corticospinale dans le tronc crbral. chaque tage du tronc crbral, cette voie se termine sur les noyaux

    moteurs des nerfs crniens (III, IV, VI, IX, X, XI, XII) directement ouindirectement (interneurones rticulaires).

    a- msencphale :

    noyaux du III ( oculomoteur) et IV (pathtique).

    C'est le centre de la verticalit.

    b- protubrance :

    noyau moteur du V : mastication.

    noyau du VI, nerf abducens (moteur oculaire externe)noyau du VII : nerf facial, motricit de lhmiface.

    c- bulbe :

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    39/146

    D. Hasboun - La Motricit

    39

    Figure 29 : voie corticonuclaire - nerfhypoglosse

    Noyaux du IX, X, XI, nerfs mixtes : sensibilit et motricit du carrefour

    pharyngolaryng (dglutition, phonation, scrtion salivaire...).

    Noyaux du XII : nerf grand hypoglosse. motricit de la langue.

    Les projections sont bilatrales.Les noyaux du VII prsentent deux parties :

    -dorsale : commande la moiti suprieure de l'hmiface (autour des

    yeux).

    -ventrale : s'occupe de la moiti infrieure de l'hmiface.

    Or la voie pyramidale se projette :

    - de faon bilatrale sur la partie suprieure

    - et controlatral sur le noyau infrieur (comme prdominance).Donc, en cas de syndrome pyramidal : paralysie faciale qui n'est pas complte ;

    le noyau infrieur ne reoit que la projection pyramidale controlatrale.

    Cela oppose la paralysie centrale, lie la voie pyramidale (lsion du neurone

    central) et la paralysie faciale priphrique lie l'atteinte du nerf crnien lui-

    mme (VII) qui entrane une paralysie complte de l'hmiface.

    V4

    XII

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    40/146

    D. Hasboun - La Motricit

    40

    LES VOIES EXTRAPYRAMIDALES

    Elles forment un ensemble de voies issues pour la plupart de noyaux tels que :

    noyau vestibulaire, noyau rouge, etc.

    1) Les voies rticulospinales ont deux origines :

    - une origine bulbaire : descend dans la moelle dans le cordon latral.

    - une origine pontique : descend dans le cordon antrieur.

    > ces voies vont influencer les motoneurones.

    2) La voie vestibulospinale :

    Son origine est le noyau vestibulaire (VII). Il est situ la jonction

    bulboprotubrentielle.

    Les fibres descendent de ce noyau vers la moelle spinale en deux faisceaux :

    latral et mdial.

    3) Les autres voies

    issues de structures sous corticales telles que la rgion tectale

    Les voies extrapyramidales vont agir sur le tonus, sur l'activit des

    motoneurones (certains vont activer le tonus, d'autres vont l'inhiber).

    Le motoneurone est influenc par :

    - la voie corticospinale, volontaire.

    - les voies extrapyramidales.

    - l'organisation synaptique locale.

    Sherrington a appel le motoneurone : "la voie finale commune".

    PATHOLOGIE :

    - Si lsion mdullaire : cela supprime l'influence suprasegmentaire. On va

    retrouver l'activit lmentaire, lie l'organisation des synapses locales. Dans

    un premier temps : l'activit synaptique est totalement sidre (stade de

    paralysie flasque). Puis, l'organisation synaptique locale, non contrle par les

    voies descendantes, fait apparatre un "syndrome pyramidal" : paralysie

    spastique (hypertonie lastique et rflexes trs vifs).

    - Pour le syndrome extrapyramidal, toute la voie est intgre. Les circuits de

    rgulation du mouvement et du tonus sont dficients => hypertonie plastique.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    41/146

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    42/146

    D. Hasboun - Cervelet

    42

    III/ Cervelet

    MORPHOLOGIE

    Situation :

    dans la fosse postrieure, ferme par la tente de cervelet.

    - en arrire du tronc crbral. Le cervelet recouvre le 4me ventricule

    -Il est rattach au tronc crbral partrois paires de pdoncules crbelleux :

    infrieurs (corps restiforme et juxtarestiforme) runit le cervelet aubulbe.

    moyen runit le cervelet la protubrance. suprieur (brachium conjonctivum) runit le cervelet au

    msencphale.

    Les affrences et les effrences empruntent ces pdoncules.

    Figure 30: vue latrale du tronc crbral et du cervelet. Les pdoncules crbelleux sontmis en vidence.

    Il comprend :

    - un cortex crbelleux (surface du cervelet).

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    43/146

    D. Hasboun - Cervelet

    43

    - de la substance blanche en profondeur.

    - trois paires de noyaux :

    Noyaux du Fate (fastigiaux). Noyaux interposs (Globuleux et Emboliforme). Noyaux Dentels.

    Figure 31: coupe anatomique axiale. Les noyaux dentels sont parfaitement visibles sanscoloration spcifique.

    Trois faces :

    antrieure, recouvre le toit du quatrime ventricule, ltage bulbo-protubrantiel.

    suprieure, spare de la face infrieure du cortex occipital par latente du cervelet, oblique en haut et en avant

    infrieure, en rapport avec lcaille de loccipital, ses mninges et lafaux du cervelet.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    44/146

    D. Hasboun - Cervelet

    44

    Les trois faces du cervelet aprs section des pdoncules crbelleux.

    Figure 32: face suprieure du cervelet

    Figure 33: face infrieure du cervelet

    Figure 34: face antrieure du cervelet. Les pdoncules crbelleux sont sectionns.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    45/146

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    46/146

    D. Hasboun - Cervelet

    46

    le nocervelet : rpond aux hmisphres crbelleux. En relation avecle nocortex crbral. C'est l'acquisition la plus rcente ; elle s'est

    dveloppe paralllement lacquisition dune motricit distale fine.

    Segmentation en trois lobes par des sillons profonds ou fissures :

    Lobe flocculonodulaire, petit, le plus ancien phylogntiquement.Comprend lextrmit antrieure du vermis infrieur ou nodule reli

    aux deux flocculus, petits lobules irrguliers situs de part et dautre.

    Il est spar du reste du cervelet par la fissure postrolatrale. Ce

    systme contrle les noyaux vestibulaires (vestibulocervelet, rle

    dans lquilibre). Lobe antrieur comprend les lobules crbelleux situs en avant de

    la fissure primaire.

    Lobe postrieur comprend tous les lobules situs en arrire de lafissure primaire.

    Figure 36: vue suprieure du cervelet

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    47/146

    D. Hasboun - Cervelet

    47

    Figure 37: vue antrieure du cervelet

    Chaque lobe est subdivis en lobules par des sillons moins profonds : chaque lobule vermien correspond un lobule hmisphrique

    Le diagramme de Larsell dplie le cortex crbelleux pour mettre en vidence

    les faces suprieure et infrieure sur le mme dessin.

    Figure 38: diagramme de Larsell

    Lobe antrieur

    Lingulasillon prcentral

    lobule central ailes du lobule central

    sillon prculmien

    Culmen lobule quadrangulaire

    fissure primaire

    lobe postrieur

    Dclive lobule simplexFolium lobule semi-lunaire suprieur

    fissure horizontale

    Tuber lobule semi-lunaire infrieurlobule gracile

    Pyramide lobule gracilelobule digastrique

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    48/146

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    49/146

    D. Hasboun - Cervelet

    49

    ORGANISATION GENERALE DES CONNEXIONS

    Les structures qui envoient des informations au cervelet reoivent un feed-back du cortex crbelleux.

    Des informations circulent dans le cervelet selon 3 tapes :- les affrences se projettent directement sur le cortex crbelleux (fibres

    moussues et grimpantes) et donnent des collatrales aux noyaux

    crbelleux.

    - le cortex crbelleux se projette sur les noyaux du cervelet (projection

    corticonuclaire).

    - les noyaux du cervelet donnent les effrences du cervelet.

    en fonction des projections corticonuclaires, le cortex crbelleux peuttre subdivis en trois grandes rgions sagittales :

    Vermis en rapport avec les noyaux du fate

    Noyau

    cortex

    Purkinje

    Affrences : FM/FGPCI PCM+/- PCS

    EffrencePCScrois

    GABA

    +

    -

    Figure 40 : cervelet - organisation gnrale

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    50/146

    D. Hasboun - Cervelet

    50

    Rgions paravermiennes de chaque ct du vermis, se projettent surles noyaux interposs.

    Les hmisphres connects avec les noyaux dentels

    N. fastigial

    N. interposs

    N. dentel

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    51/146

    D. Hasboun - Cervelet

    51

    LE CORTEX CEREBELLEUX

    Organisation

    Le cortex prsente trois couches de la surface la profondeur :

    la couche molculairela plus superficielle

    contient principalement les axones des cellules granulaires et les dendrites

    des cellules de Purkinje

    prsence de quelques interneurones inhibiteurs : cellules en corbeille

    Figure 41 : cortex crbelleux

    la couche des cellules de Purkinjecouche intermdiaire

    cellules piriformes

    arborisation dendritique apicale en espalier, monoplanaire

    GP

    FG

    FM

    M

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    52/146

    D. Hasboun - Cervelet

    52

    l'axone, basal, descend dans la substance blanche pour se terminer sur un noyau

    crbelleux.

    elles sont gabaergiques : inhibent les noyaux.

    La couche granulaire :- la plus profonde

    - forme de cellules excitatrices : les cellules granulaires.

    - leur axone monte jusqu' la couche molculaire et se divise en "T" pour

    former les fibres parallles. Elles contactent alors une ligne de cellules de

    Purkinje (environ 200).

    1) Les affrences :

    Elles sont de deux types :

    les fibres moussues : reprsentent toutes les affrences du cervelet,sauf les affrences issues de l'olive bulbaire. Elles excitent les cellules

    granulaires. Au passage, elles excitent le noyau de sortie par des

    collatrales.

    les fibres grimpantes :

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    53/146

    D. Hasboun - Cervelet

    53

    Origine exclusive : l'olive infrieure. Traversent toutes les couchesjusqu' la couche molculaire.

    Chaque fibre se termine sur l'arborisation dendritique d'une cellule dePurkinje.

    Nombreuses synapses sur une cellule de Purkinje -> excitationpuissante.

    Figure 42 : cytoarchitectonie - synthse

    2) Les interneurones :

    les couches molculaires et granulaires contiennent des interneurones

    inhibiteurs.

    Ils rgulent les excitations affrentes et renforcent le contraste de stimulationpar une inhibition latrale.

    3) Les noyaux : fournissent la majorit des effrences crbelleuses

    (empruntent principalement les pdoncules crbelleux suprieurs).

    Ils sont excits par les collatrales des affrences et inhibs par les cellules de

    Purkinje.

    Pu

    NC FGFM

    Go

    Et

    Corb

    Gran

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    54/146

    D. Hasboun - Cervelet

    54

    LES CONNEXIONS DU CERVELET

    1/ Vestibulocervelet

    Le vestibulocervelet correspond l'archocervelet, rgion du cervelettroitement connecte au systme vestibulaire.

    Sur le plan morphologique, il rpond au nodule (extrmit antrieure du

    vermis infrieur), luvula (en arrire du nodule sur le vermis infrieur et aux

    deux flocculus, relis par le voile mdullaire infrieur (valvule de Tarin).

    Lensemble forme le lobe flocculonodulaire.

    a/ affrences

    Affrences vestibulaires primairesUne partie des fibres du VIII se projette directement sur le cortex crbelleux .

    Affrences vestibulaires secondaires :Les fibres primaires du VIII font relais dans le noyau vestibulaire. Il fournit

    des fibres vestibulocrbelleuses (fibres moussues). Les affrences

    vestibulaires empruntent le corps restiforme (PCI) dans sa partie interne Affrences de lolive infrieure.Les fibres grimpantes issues de lolive infrieure se projettent sur le

    vestibulocervelet et sur le noyau fastigial par des collatrales.

    b/ Le cortex crbelleux : lobe noduloflocculaire

    Il se projette :

    sur le noyau vestibulaire et sur le noyau fastigial

    c/ Le noyau fastigial

    Le noyau fastigial fournit les effrences du vestibulocervelet qui empruntent le

    PCI. Elles ont pour cible :

    - le noyau vestibulaire.

    - la substance rticule.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    55/146

    D. Hasboun - Cervelet

    55

    Ces noyaux donnent les voies vestibulospinales et rticulospinales. Elles

    influencent lactivit des motoneurones mdullaires. Ces noyaux fournissent

    aussi des projections pour le faisceau longitudinal mdial (FLM).

    Une partie des fibres fastigiobulbaires forment le faisceau uncin de Russell.Ce faisceau croise la ligne mdiane et passe au-dessus du PCS controlatral

    pour rejoindre les effrences vestibulocrbelleuses dans le corps restiforme

    (PCI) controlatral

    d/ Rle du vestibulocervelet

    Le vestibulocervelet contrle lajustement du tonus musculaire, lquilibre etles rponses motrices aux stimulations vestibulaires

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    56/146

    D. Hasboun - Cervelet

    56

    2/ le spinocervelet :

    Il rpond aux rgions vermiennes (sauf nodule et uvula) et paravermiennes.

    Sa cible : le noyau du Fate et les noyaux interposs.Synergie musculaire et contrle du tonus

    a/ Affrences

    Les affrences mdullaires.

    La moelle donne des voies spinocrbelleuses :

    la voie spinocrbelleuse dorsale (de Flechsig) :

    elle nat du noyau Thoracique (T1~L3). Elle chemine lapriphrie du cordon latral de la moelle en arrire de la voie SC

    ventrale. Cette voie directe emprunte le pdoncule crbelleux

    infrieur homolatral.

    la voie spinocrbelleuse ventrale (de Goewers)elle nat de la lame VII dans la moelle, des interneurones de la

    rgion lombosacre. Elle croise la ligne mdiane, pntre dans le

    cervelet par le pdoncule crbelleux suprieur. Comme le PCScroise la ligne mdiane dans le msencphale, elle revient de son

    ct d'origine.

    Ces voies spinocrbelleuses vhiculent les informations issuesdes rcepteurs profonds du membre infrieur et du tronc.

    La Voie cunocrbelleuse vhicule aussi des informations du membre suprieur et du cou

    jusqu'au cervelet. Les fibres empruntent le cordon postrieur etrelaissent dans le noyau cuniforme latral.

    Ces voies se projettent sur le cortex crbelleux selon une somatotopie,

    informent le cervelet sur la ralisation de la tache motrice (sensibilit

    inconsciente)

    Affrences rticulaires

    Plusieurs noyaux de la rticule se projettent sur le cervelet : Noyau rticulaire

    latral, noyau rticulaire paramdian et noyau rticulaire tegmental.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    57/146

    D. Hasboun - Cervelet

    57

    Les noyaux rticulaires ont des affrences multiples : corticales, mdullaires et

    nerfs crniens

    b/ Autres affrencesTrijumeau : sensibilit de la face

    Olive infrieure (accessoire)

    c/ Projections corticonuclaires

    le cortex spinocrbelleux se projette sur le noyau interpos et sur le noyau

    fastigial.

    d/ Effrences

    le noyaux interpos a trois cibles principales

    - le noyau rouge (magno cellulaire) :

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    58/146

    D. Hasboun - Cervelet

    58

    Le noyau rouge, partie magnocellulaire (NRmc) est l'origine de la voie

    rubrospinale. Elle croise la ligne mdiane et descend en avant de la voie

    pyramidale dans le cordon latral (systme latral de la motricit).

    - le thalamus (VL) influence le cortex crbral (aire motrice primaire , MI).

    - la substance rticule fournit les voies rticulospinales.

    > les effrences des noyaux empruntent le pdoncule crbelleux suprieur

    (PCS), qui croise la ligne mdiane dans le msencphale.

    >Ces effrences influent les voies descendantes qui croisent nouveau la

    ligne mdiane.

    => La smiologie des lsions crbelleuses gauche reste homolatrale.

    => Le spinocervelet traite des informations proprioceptives qui concernent la

    motricit en cours de ralisation. Ceci permet de comparer cette tche motrice

    ralise avec le projet moteur d'origine corticale, dtecter des erreurs et les

    corriger. Par ailleurs il contrle le tonus musculaire et les synergies

    musculaires.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    59/146

    D. Hasboun - Cervelet

    59

    3/ le nocervelet :

    a/ les affrences

    - Affrences corticales, nombreuses issues de tous les lobes. Elles sont projettent sur les noyaux du Pont. Ces noyaux fournissent les fibres

    pontocrbelleuses (PCmoyen) qui croisent la ligne mdiane. Ces fibres

    se projettent sur le cortex crbelleux : hmisphres crbelleux et donnent

    des collatrales au noyau dentel.

    - Lolive infrieure fournit toutes les fibres grimpantes. Ces fibres seprojettent directement aux cellules de Purkinje dans le cortex crbelleux

    et donnent une collatrale aux noyaux crbelleux. L'olive bulbaire reoit

    des affrences du cortex crbral et de la moelle spinale.

    -

    -

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    60/146

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    61/146

    D. Hasboun - Cervelet

    61

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    62/146

    D. Hasboun - Noyaux gris centraux

    62

    IV/ Noyaux gris centraux

    INTRODUCTION

    1/ Dfinition anatomique

    Ensemble de noyaux sous corticaux tlencphaliques et diencphaliques

    contrlant lactivit corticale. Ils sont appels aussi ganglions de la base (basal

    ganglia)

    Intgrs dans des boucles cortico-sous-

    corticales. Ils contribuent la

    prparation, au droulement et

    lautomatisation du mouvement.

    Ils influencent l'origine corticale des

    voies descendantes.

    Leurs lsions entranent des symptmes

    concernant la rgulation du tonus et de

    la motricit.

    Le striatum comprend plusieurs parties :

    l'archostriatum, le plus ancien : complexeamygdalien. Il est situ en avant de

    lhippocampe, la face interne du lobe

    temporal. Il fait partie du systme limbique.

    le palostriatum : le pallidum ou globuspallidus interne (GPi) et externe (Gpe).

    le nostriatum ou striatum comprend le noyau caud et le putamen.Lensemble palostriatum et nostriatum forme le corps stri.

    Le noyau lenticulaire regroupe le putamen et le globus pallidus

    Figure 44 : vue suprieure des noyaux gris centraux

    Figure 43 : coupe de Charcot

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    63/146

    D. Hasboun - Noyaux gris centraux

    63

    AUTRES NOYAUX ASSOCIS :

    - le locus Niger (LN, substance noire): noyau msencphalique qui contrlele nostriatum. Il forme la limite entre, en avant, le pied du msencphale

    (crus cerebri) et le tegmentum msencphalique en arrire. Le locus niger

    comprend deux parties :

    - La partie compacte (LNc) contient lesneurones dopaminergiques au niveau

    desquels est colocalise la

    neuromlanine, naturellement

    pigmente.

    - La partie rticulaire (LNr) contient lesneurones gabaergiques. Cette rgion

    partage les mmes caractristiques que le Gpi.

    - le noyau sous-thalamique (NST ou corps de Luys) : situ sous le thalamus,

    est connect avec le pallidum.

    On diffrencie aussi :

    - le no-striatum dorsal : partie suprieure de nostriatum (reoit les

    affrences nocorticales).

    - le no-striatum ventral : partie infrieure du nostriatum (intgre les

    affrences limbiques). Comprend le nucleus accumbens septi (relie la portion

    infrieure et antrieure de la tte du noyau caud au putamen), hippocampe ,

    GPH, amygdale, couches profondes du tubercule olfactif.

    2/ Histologie et histochimieLe nostriatum contient deux populations de neurones :

    - neurone de projections pineux: reprsentent 90% des neurones

    stris. Ils contiennent du GABA, de la taurine et des neuropeptides.

    - interneurones non pineux : grands interneurones cholinergiques et

    des petits interneurones GABA.

    LNr

    LNc

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    64/146

    D. Hasboun - Noyaux gris centraux

    64

    Quand deux neurones gabaergiques font synapse, le premier neurone inhibe le

    pouvoir inhibiteur du deuxime neurone. La cible de ce rseau sera alors

    dsinhibe.

    Ltude de la ractivit des neurones

    lactylcholinestrase montre que le nostriatum est

    compartimentalis en lots faiblement ractifs ou

    striosomes disperss sur un fond fortement marqu

    ou matrice.

    Ces deux compartiments diffrent par leurs

    connexions, leurs neurotransmetteurs et leurs

    neuromodulateurs.

    Le Gpi et le LNr sont proches par leur histologie et

    leur biochimie : grands neurones multipolaires

    gabaergiques.

    CONNEXIONS

    Le nostriatum reoit des informations de tout le cortex crbral. Les

    projections corticostries sont trs organises. Chaque rgion corticale se

    projette un niveau prcis du nostriatum. Les NGC vont se projeter nouveau

    sur le cortex via le thalamus. Ces circuits sont donc organiss en vritables

    boucles cortico-souscortico-corticales. Selon les cibles du nostriatum, on

    distingue les voies directe et indirecte.

    Figure 45 : activitactylcholinestrasique

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    65/146

    D. Hasboun - Noyaux gris centraux

    65

    3/ La voie directe

    Les neurones de projection gabaergiques du nostriatum se projettentdirectement sur le globus pallidus interne (Gpi) et sur la partie

    rticulaire du locus Niger (LNr). Le nostriatum ne prsente pas

    dactivit spontane.

    le GPi et le LNr reprsentent la cible finale des NGC avant le thalamus.Ces deux noyaux gabaergiques ont un puissant effet inhibiteur sur le

    thalamus (Vla, noyau ventrolatral antrieur).

    le thalamus (Vla) fournit des projections excitatrices importantes sur lecortex crbral et envoie au passage des projections sur les NGC. Ce

    noyau, spontanment actif, a une action excitatrice sur le cortex frontal,

    particulirement surlaire motrice supplmentaire (AMS).

    Cette voie directe :- dsinhibe le thalamus quand elle est mise en jeu.

    - renforce l'activit corticale.

    Cortex crbral

    Putamen + N. Caud

    LNc VLa

    GPiNST

    GPe

    Excitation

    Dsinhibition

    Inhibition

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    66/146

    D. Hasboun - Noyaux gris centraux

    66

    La voie indirecte

    Elle passe par une boucle pallidothalamique.

    les neurones gabaergiques de projection du nostriatum (NC + Putamen) se

    projettent sur le globus pallidus externe (Gpe).

    le Gpe, gabaergique, se projette sur le noyau sous-thalamique. le noyau sousthalamique, fortement excitateur, a pour cible le GPi. le GPi se projette sur le thalamus (Vla). le thalamus (Vla) se projette sur le cortex crbral (aire motrice

    supplmentaire).

    => Cette voie indirecte

    dsinhibe le noyau sous-thalamique quand elle est active. le noyau sousthalamique renforce donc l'inhibition du thalamuspar

    le Gpi.

    Cela rduit donc l'activit thalamo-corticale.

    Cortex crbral

    Putamen + N. Caud

    LNc VLa

    GPiNST

    GPe

    Excitation

    Dsinhibition

    Inhibition

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    67/146

    D. Hasboun - Noyaux gris centraux

    67

    4/ La boucle nigrostrie

    Le locus Niger est un noyau msencphalique qui spare letegmentum en arrire et le pied du msencphale en AV.

    Il contient des neurones dopaminergiques qui se projettent sur lenostriatum. Ces neurones sont spontanment colors par la

    neuromlanine, pigment localis dans le corps cellulaire.

    son activit augmente avec le mouvement controlatral. selon les rcepteurs sur lequel il se projette, le locus Niger a

    globalement comme action un renforcement de l'activit corticale au

    travers des NGC.

    Active la voie directe. Inhibe la voie indirecte.

    Il existe un feed-back gabaergique du nostriatum sur le locusNiger, d'o la description classique d'une boucle nigro-strie.

    Cortex crbral

    Putamen + N. Caud

    LNc VLa

    GPiNST

    GPe

    Excitation

    Dsinhibition

    Inhibition

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    68/146

    D. Hasboun - Noyaux gris centraux

    68

    5/ La boucle pallido-sous-thalamique

    Noyau essentiel par l'activation qu'il opre sur le GPi (pallidum interne).

    Cortex crbral

    Putamen + N. Caud

    LNcVLa

    GPiNST

    GPe

    Excitation

    Dsinhibition

    Inhibition

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    69/146

    D. Hasboun - Noyaux gris centraux

    69

    6/ Synthse par noyau

    Le nostriatum reoit :

    Des affrences corticales, les plus importantes de presque tout lecerveau. Elles empruntent les capsules interne, externe et le faisceausous-calleux. Elles peuvent provenir de collatrales de voiesdescendantes. Ces affrences excitatrices sont glutamaergiques. Lesaffrences corticales associatives (PrF, P, T et cingulaires) se

    projettent sur le noyau caud. Les affrences nocorticales ont pourcible le striatum dorsal. Les affrences limbiques se projettent sur lestriatum ventral.

    Des affrences thalamiques par les noyaux intralaminaires. Le centremdian se projette sur le putamen, territoire stri sensori-moteur. Lenoyau parafasciculaire se projette sur le striatum associatif (noyaucaud) et le striatum limbique ou ventral. Ces projections sontexcitatrices, glutamaergiques.

    Des affrences msencphaliques viennent principalement de la parscompacta du locus niger. Ces neurones dopaminergiques excitent lavoie directe par les rcepteurs dopaminergiques D1 (neurones strisinhibant le GPi et LNr). Ils inhibent la voie indirecte par les rcepteursD2.

    Les neurones de projection GABA du nostriatum ont pour cible :

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    70/146

    D. Hasboun - Noyaux gris centraux

    70

    Le Gpe Le GPi Le LNr Le pallidum ventral

    Le GPi et le LNr, principales structures de sortie des NGC, reoivent :

    Des affrences glutamaergiques du noyau sous thalamique Des affrences gabaergiques du putamen (GPi) et du noyau caud

    (LNr)

    Le GPi et le LNr se projettent sur le thalamus :

    Noyau ventral antrieur (VA) Noyau ventral latral antrieur (Vla) Noyau dorsomdian (DM) Noyaux intralaminaires (IL)

    Les effrences du GPi empruntent trois voies :

    le faisceau lenticulaire apparat la face dorsale du GPi. Il traversela capsule interne et passe au-dessus du noyau sous thalamique enformant le champ H2 de Forel.

    lanse lenticulaire nat la face ventrale du GPi suit un trajetoblique en dedans et en arrire jusquau champ H de Forel sous le

    NST (noyau sous thalamique).

    Le faisceau lenticulaire rejoint lanse lenticulaire en dedans de lazona incerta. Leur runion forme le faisceau thalamique ouchamp H1 de Forel.

    Le noyau sous thalamique

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    71/146

    D. Hasboun - Noyaux gris centraux

    71

    7/ Circuits cortico-souscortico-corticaux

    a/ Systme massivement parallle.

    Les NGC traitent :

    Des informations motrices qui intressent le cortex moteur et prmoteur.De nombreux paramtres du programme moteur sont traits paralllement.

    4, 6, AMS, 3, 1, 2, 5 NGC Vla AMS

    Des informations concernant loculomotricit mis en jeu au cours de lafixation du regard et des saccades (mouvements rapides).

    8, 9, 10, 7NGC DM 8

    Les aires associatives prfrontales dorsolatrales se projettent aussi sur lesNGC.

    9, 10 NGC Vapc 9

    Des circuits intressants le systme limbique. Ce systme limbique est enrelation avec le striatum ventral. Ce circuit concerne les motivations du

    comportement.

    Cingulaire, Hippocampe, GPH (entorhinal et prirhinal) striatum

    ventral Gpi tegmentum msencphalique DM cingulaire

    > Il existe un couplage cortex - NGC important pour l'initialisation de la

    motricit et sa modulation.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    72/146

    D. Hasboun - Noyaux gris centraux

    72

    Ce systme est sous l'influence du locus Niger, dont les connexions ralisent la

    boucle nigrostrie.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    73/146

    D. Hasboun - Noyaux gris centraux

    73

    COUPE CORONALE

    GPI

    GPE

    pallidum

    putamenthalamusnoyau caud

    locus niger

    noyau subthalamique

    hippocampe

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    74/146

    D. Hasboun - Noyaux gris centraux

    74

    PATHOLOGIE EXTRAPYRAMIDALE :

    1) la maladie de Parkinson :

    elle est due une lsion du locus Niger. Elle entraine une baisse d'activit du

    noyau ventrolatral du thalamus. Elle est caractrise par un trpied

    symptomatique:

    akinsie Rigidit, hypertonie plastique. tremblements

    2) le ballisme :

    Il est d une lsion du noyau sousthalamique.

    Est caractris par :

    Mouvements anormaux. Hypotonie, lie une lsion du noyau sousthalamique.

    3) la chore :Elle touche le nostriatum : noyau caud.

    La chore de Huntington est une maladie gntique autosomique dominante,

    caractrise par :

    mouvements anormaux hypotonie dmence progressive.La chore de Sydenham apparat aprs une infection streptocoque.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    75/146

    D. Hasboun - Oculomotricit et noyau vestibulaire

    75

    V/ Oculomotricit et noyau vestibulaire

    1) L'OCULO-MOTRICIT :

    3 niveaux :

    a) Les noyaux :

    L oculomotricit est rgle par trois noyaux oculomoteurs : III, IV et VI dont

    les cibles sont les muscles de l'il.

    Il existe des voies d'association entre ces noyaux, pour les synchroniser.

    b) La rticule :

    La substance rticule comprend des rgions qu'on appelle des centres de la

    latralit (protubrance) et des centres de la verticalit (msencphale).

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    76/146

    D. Hasboun - Oculomotricit et noyau vestibulaire

    76

    c) Le cortex :

    3aires corticales

    COF

    champ oculomoteurfrontal

    gyrus et sillonprcentral hauteurde F2 au contact delaire motrice de lamain

    Exploration visuellevolontaire :Sacadesintentionnelles,mmorises et

    prdites.COP

    Champ oculomoteurparital

    Sillon intraparital Exploration visuellerflexe :Saccades rflexes

    COS

    Champ oculomoteursupplmentaire

    Partie antrieure delaire motricesupplmentaire

    Saccades vestibulairesdclenches par lesmouvements du corpsPrpare les

    programme moteursassociant saccades etmouvements du corps

    Le cortex occipital reoit les affrences visuelles primaires

    Le cortex parital postrieur (gyrus angulaire ?) assure lintgration

    visuomotrice : conversion en un vecteur moteur. Il est activ par le lobule P sup

    (attention visuelle).Le cortex prfrontal gre les saccades mmorises grce

    sa mmoire de travail. Spatiale, inhibition et anticipation des saccades.

    Mise en place :

    VI dans la protubrance

    IV dans le msencphale infrieur

    III dans le msencphale suprieur.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    77/146

    D. Hasboun - Oculomotricit et noyau vestibulaire

    77

    Le systme d'association est form parle faisceau longitudinal mdial (FLM).

    Il descend de chaque ct de la ligne mdiale.

    Il associe tous les nerfs oculomoteurs entre eux, ainsi que les motoneurones qui

    commandent les mouvements de la tte (segments cervicaux de la moelle).

    Il vhicule les informations du noyau vestibulaire qui se projettent sur les

    noyaux oculomoteurs et les motoneurones cervicaux.

    MOUVEMENTS DE LA LATRALIT :

    Le mouvement d'abduction d'un il est command par le noyau du VI

    (protubrance).

    L'autre il doit se porter en dedans, c'est--dire en adduction, grce au III

    (msencphale).

    Le lien entre les deux est le FLM. Il fait la jonction VI-III.

    Ce mouvement a t initi par le cortex crbral : aire 8 et lobe occipital.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    78/146

    D. Hasboun - Oculomotricit et noyau vestibulaire

    78

    MOUVEMENTS DE LA VERTICALIT :

    Le centre de la verticalit est dans la substance grise pri-aqueducale.

    Il commande le III et le IV.

    2) LE NOYAU VESTIBULAIRE :

    Il influence tous les noyaux oculomoteurs et les motoneurones cervicaux.

    Il est influenc par la moelle spinale.

    Grce ce systme, il existe une vritable coordination des mouvements des

    yeux et des mouvements de la tte.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    79/146

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    80/146

    D. Hasboun - Thalamus

    80

    VI/ Thalamus

    Introduction

    Noyau diencphalique.

    Forme une grande partie de la paroi latrale du 3me ventricule avec le sous

    thalamus et lhypothalamus.

    Il prsente une forme ovode :

    grosse extrmit postrieure : lepulvinar.

    Et une petite extrmit antrieure situe juste en arrire du trou deMonro.

    Les deux thalami sont runis par une adhsion interthalamique (nuclus

    reuniens)

    La partie suprieure de leur face mdiale est parcourue par la strie mdullaire

    (habenula)

    Le thalamus est un complexe nuclaire, il est subdivis en de nombreux

    noyaux.C'est un relais essentiel des informations sensitives et sensorielles avant le

    cortex crbral.

    Il existe des relations thalamo-corticales trs riches et en majorit

    bidirectionnelles.

    Le thalamus est recouvert par de fines lames de substance blanche :

    Dorsale : lestratum zonale, mieux marqu en avant Latrale : une lame mdullaire latrale recouverte du noyau

    rticulaire latral spare le thalamus de la capsule interne

    Une lame mdullaire interne subdivise le thalamus en rgionsantrieure, latrale et mdiale.

    SYSTEMATISATION DES NOYAUX

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    81/146

    D. Hasboun - Thalamus

    81

    En fonction de leurs connexions corticales, on distingue 2 types de noyaux :

    les noyaux projections diffuses les noyaux relais qui se projettent sur des rgions corticales dtermines

    (rle dans la perception, motricit et cognition).

    Anatomiquement, le noyau thalamique est divis en trois grandes parties par

    une lame de substance blanche appele lame mdullaire interne (LMI). Cette

    lame se divise en deux branches en avant. Elle subdivise le thalamus en trois

    grandes rgions

    - la rgion antrieure qui est compris entre les deux branches

    antrieures de division de la lame.

    - la rgion mdiale se trouve en dedans de la lame mdullaire interne.

    - la rgion latrale, en dehors de la LMI.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    82/146

    D. Hasboun - Thalamus

    82

    La systmatisation complte des noyaux thalamique comprend :

    legroupe antrieurentre les deux branches antrieures de la LMIlegroupe mdial en dedans de la LMI

    legroupe latralen dehors de la LMI

    les noyaux intralaminaires, dans la LMI.

    le noyau rticulaire thalamique la face latrale du thalamus

    les noyaux de la ligne mdiane, la face du mdiale du thalamus.

    La lamemdullaireexterne recouvre la face latrale du thalamus.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    83/146

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    84/146

    D. Hasboun - Thalamus

    84

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    85/146

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    86/146

    D. Hasboun - Thalamus

    86

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    87/146

    D. Hasboun - Thalamus

    87

    VP : noyau ventral postrieur, relais des sensibilits

    subdivis en noyaux ventro-postro-latral, ventro-postro-mdian et

    ventral postrieur infrieur

    Le noyau ventral postrieur latral (VPL)

    Subdivis en deux parties orale (VPLo) et caudale (VPLc)

    Affrences : lemniscus mdian, spinothalamique.

    Ce relais s'effectue selon une somatotopie : membres infrieurs en dehors,

    tronc puis membre suprieur en dedans.

    Effrences : gyrus post central, aires 3a, 3b, 1 et 2

    Rle : Relais somatosensitif des voies de la sensibilit :

    Le noyau ventral postrieur mdian(VPM)

    Relais des voies de la sensibilit de la face (quintothalamique)

    Affrences : voie trijminothalamique issue du noyau du trijumeau

    Effrences : partie basse du gyrus post-central (circonvolution paritale

    ascendante).

    Les affrences vestibulaires se terminent dans ou prs des rgions qui reoivent

    les affrences du trijumeau. Les affrences gustatives se projettent dans la

    partie basale du VPM.

    c/ Pulvinar :

    noyau associatif

    Extrmit postrieure du thalamus, volumineux.

    Comprend les parties mdiale (Pum), latrale (Pul) et infrieure (Pui)

    Type :Affrences : colliculus suprieur (TQS), cortex Parital, occipital et temporal

    projections : carrefour temporo-parito-occiptal.

    Rle : intgration sensitive.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    88/146

    D. Hasboun - Thalamus

    88

    d/

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    89/146

    D. Hasboun - Thalamus

    89

    Corps genouill latral :

    Situ en dessous et en dehors du pulvinar : relais thalamique des voiesvisuelles. organis en 6 couches.

    Type : relaissaffrences : voies optiques (bandelettes optiques). Les affrences rtiniennes

    relaissent selon une rtinotopie en fonction des quadrants rtiniens (quadrants

    rtiniens suprieurs en dedans, quadrants rtiniens infrieurs en dehors, macula

    en arrire) et en fonction du cot (Les fibres croises se projettent sur les

    couches 1, 4 et 6, Les fibres directes sur les couches 2, 3 et 5)

    Effrences : projection sur la scissure calcarine (aire 17 ou strie).

    relais des voies de la visioCorps genouill mdial

    interne : relais thalamique de l'audition.

    affrences : voies auditives issues du colliculus infrieur (TQI) par le brachium

    inferior (bras conjonctival infrieur). Relais selon une tonotopie.

    Effrences : projection sur le gyrus de Heschl (1re circonvolution temporale,

    aire 41 de Brodmann).

    Rle : relais des voies de laudition

    e/ le complexe postrieur :

    Le complexe postrieur aux confins du pulvinar et du corps genouill interne

    reoit les voies spinothalamiques (thermoalgiques).

    le groupe des noyaux intra laminaires :

    le noyau centromdian (CM), le plus postrieur le noyau parafasciculaire (PF) en dedans du CM les noyaux central latral, paracentral et central mdial

    type :projections diffuses

    affrences : tronc crbral (rticule), moelle spinale (voies spinothalamique).

    projections : nostriatum et cortex.

    Rle : rgulation de lactivit corticale (veil cortical : rticule / NIL / cortex)

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    90/146

    D. Hasboun - Thalamus

    90

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    91/146

    D. Hasboun - Thalamus

    91

    4/ la rticule thalamique :

    Fine couche de neurones situe entre la capsule interne et la lame mdullaireexterne.

    Non connecte la substance rticule du tronc crbral.

    Affrences : collatrales des fibres corticothalamiques et thalamocorticales.

    Effrences : projections rciproques sur les noyaux thalamiques donnant les

    affrences.

    Rle : rgulation de lactivit des noyaux thalamiques

    5/ les noyaux de la ligne mdiane :

    Adhsion interthalamique (noyaux reuniens).

    Type : projection diffuse

    Affrences : rticule, hypothalamus

    Effrences : cortex, cerveau antrieur (basal forebrain)

    Pathologie thalamique

    Syndrome thalamique : dysfonctionnement du contrle thalamique sur les voies

    de la sensibilit

    Lsions souvent vasculaires du VP plus ou moins tendues la capsule interne

    et aux structures adjacentes

    Hmiansthsie controlatrale sur toutes les modalits (lemniscales et extra

    lemniscales)

    Hyperpathie, douleurs spontannes et instabilit motionnelle.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    92/146

    D. Hasboun - Thalamus

    92

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    93/146

    D. Hasboun - Audition

    93

    VII/ Audition

    INTRODUCTION :

    L'audition est un canal sensoriel qui a pour fonction de transformer les

    vibrations sonores en signaux intgrs en une perception sonore.

    C'est un systme conscient, somatique, intgr au niveau cortical.

    Le spectre de l'audible va de 20 20000 Hertz (nombre de vibrations par

    seconde).

    La frquence = hauteur du son. (grave aigu). Le timbre dpend de la richesseen harmoniques

    Une frquence n'est jamais pure. Il y a un quilibre entre harmonique paire et

    impaire. Cela donne le timbre, c'est dire la richesse harmonique. Un son

    comprend une frquence fondamentale et des harmoniques

    Le volume, exprim en dcibels (dB), est une fonction logarithmique des

    pressions sonores.

    Les frquences harmoniques sont des multiples de la frquence fondamentale.

    Figure 46 : coupe du rocher

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    94/146

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    95/146

    D. Hasboun - Audition

    95

    3) l'oreille interne :

    Elle comprend un ensemble de canaux creuss dans le rocher ou labyrinthe

    osseux, qui contiennent deux systmes sensoriels ou labyrinthe membraneux.

    On distingue :

    a - la partie vestibulaire :

    Elle comprend un ensemble de canaux semi-circulaires, situs dans les trois

    plans de l'espace.

    Chaque canal prsente un petit renflement : ce sont les ampoules qui

    contiennent les cellules cilies.

    Ces canaux sont branchs sur l'utricule, lui-mme branch sur le saccule, qui

    contiennent aussi des cellules rceptrices.

    Ce systme dtecte les acclrations linaires et circulaires. Ils informent

    l'individu de sa position dans l'espace.

    Figure 47 : labyrinthe membraneux

    b - la partie cochlaire :

    Elle correspond la cochle ou limaon.

    C'est un canal enroul sur un axe : la columelle, en deux tours et demi de

    spires.

    C'est un canal osseux dans lequel il y a un labyrinthe membraneux (LM). Ce

    LM est centr par un canal cochlaire qui prsente :

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    96/146

    D. Hasboun - Audition

    96

    Une membrane basilaire qui supporte les cellules cilies (organe de Corti).

    Une membrane tectoriale, glatineuse qui coiffe le tout.

    La membrane de Reissner, en haut.

    Ce canal cochlaire contient de l'endolymphe.

    Au-dessus, on distingue une rampe : la rampe vestibulaire (RV). Elle

    commence au niveau du tympan vestibulaire (fentre vestibulaire.) qui est

    mobilis par les vibrations des osselets.

    Au sommet de cette RV, l'hlicotrma : communication avec la RT.

    En dessous, on distingue la rampe tympanique (RT) qui se termine au niveau

    du tympan de la fentre cochlaire.

    Elle sont toutes les deux remplies de prilymphe.

    Le nerf cochlaire est au centre du limaon, pour aller vers le ganglion de

    Corti.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    97/146

    D. Hasboun - Audition

    97

    SUR LE PLAN FONCTIONNEL :

    - concentration, amplification des sons par l'oreille externe.

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    98/146

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    99/146

    D. Hasboun - Audition

    99

    LES VOIES DE L'AUDITION

    Elles vont de la cochle la circonvolution temporale (T1).

    - elles sont partiellement croises. Sur certains noyaux, affrences bilatrales(binaurales).- relais intermdiaires supplmentaires qui sont facultatifs.- c'est un canal sensoriel qui a un dernier relais obligatoire et thalamique : lecorps genouill interne (CGI). Il est la source des radiations auditives quimontent au cortex temporal.Tout le long de cette voie, il existe une organisation en fonction des frquencesou tonotopie.

    N

    N

    N

    O O

    CT

    coco

    cortex

    CGCG

    Pont- Corps trapzodeVIII

    BulbeNx Cochlaire

    Msencphale - colliculus

    Lemniscus latral

    Bras conjonctival

    Radiation auditive

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    100/146

    D. Hasboun - Audition

    100

    1/ Les voies ascendantes :

    a/ Les relais :

    - le noyau cochlairedivis en noyau cochlaire ventral et dorsal, positions trs latrale etsuperficielle dans le bulbe haut, en dehors des PCI- reoit une projection organise des affrences : tonotopie.- ce relais est obligatoire.

    PCI

    NCD

    Flocculus

    Olive inf.

    Coupe axiale jonction bulbo-pontique

    NCV

    Noyauxcochlaires

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    101/146

    D. Hasboun - Audition

    101

    le complexe olivaire suprieur

    Ce complexe nuclaire est un relais facultatif. Il est situ dans le tegmentum de

    la protubrance annulaire, en position antrieure et latrale. Il reoit des

    affrences des deux oreilles

    - le TQI

    Relais facultatif, organis selon un tonotopie.

    Puis les fibres forment le bras conjonctival pour atteindre le corps genouill

    interne.

    - le CGI

    Relais thalamique obligatoire, selon une tonotopie. Il est l'origine du dernier

    neurone de la voie : le neurone thalamocortical.

    b/ Les voies :

    Il y a un ou plusieurs relais entre le noyau cochlaire et le CGI.

    - le premier neurone :

    Les corps cellulaires forment le ganglion de Corti au niveau de la cochle.

    Les dendrites font synapses avec les cellules cilies.

    LM

    PCI

    V

    VIIIVI

    VII

    CT

    Coupe axiale du pont

    Olivessu rieures

    Corpstrapzode

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    102/146

    D. Hasboun - Audition

    102

    Les axones sortent de la cochle et du conduit auditif interne. Ils atteignent le

    sillon bulboprotubrentiel.

    - le premier relais obligatoire : le noyau cochlaire.

    Le noyau cochlaire ventral donne des stries acoustiques ventrales et

    intermdiaires.

    Le noyau cochlaire dorsal donne des stries acoustiques dorsales.

    Ces stries croisent la ligne mdiane.

    - les stries acoustiques ventrales :

    * donnent des fibres (minoritaires) qui ne croisent pas la ligne mdiane. Ces

    fibres directes, en majorit, relaissent dans le complexe olivaire suprieur

    homolatral.

    * la majorit des fibres croisent en AV du lemniscus mdian, la limite du

    tegmentum et du pied, et forment un faisceau, le corps trapzode avec des

    fibres issues de lolive suprieure.

    - donc chaque olive suprieure reoit des affrences binaurales (important pour

    la localisation spatiale des sources sonores par dtection des diffrences de

    phase).

    - les fibres du corps trapzode peuvent faire relais dans le complexe olivaire

    suprieur controlatral ou continuer leur trajet en montant dans le Tronc

    Crbral sous la forme d'un faisceau, le lemniscus latral (LL).

    * le lemniscus latral :

    - chemine en dehors des voies des sensibilits (lemniscus mdian et

    spinothalamique). Il atteint le TQI (relais facultatif organis selon un

    tonotopie).

  • 8/6/2019 Neuroanatomie Fonctionnelle

    103/146

    D. Hasboun - Audition

    103

    - puis les fibres forment le bras conjonctival infrieur pour atteindre le corps

    genouill interne : relais thalamique obligatoire, selon une tonotopie. Il est

    l'origine du dernier neurone de la voie : le neurone thalamocortical. Ces

    neurones forment un faisceau : les radiations auditives.

    - la terminaison de ces

    voies est organise

    selon une tonotopie,

    sur T1 face suprieure

    : gyrus de Heschl

    (aires 41 et 42).

    2/ Les voiesdescendantes :

    Du cortex la cochle.

    Elles contrlent les

    cellules cilies

    externes dont la

    motilit de leurs cils

    modifie la sensibilit

    auditive et la

    slectivit de l'oreille.

    Cible : cellules cilies

    externes.

    Raction de ces cellules : modifie la sensibilit de l'organe de Corti.

    3/ Les voies rflexes :

    Elles se projettent sur le noyau moteur du trijumeau, et sur le noyau moteur du