Naoto Yuasa

  • View
    246

  • Download
    3

Embed Size (px)

Text of Naoto Yuasa

  • 7/25/2019 Naoto Yuasa

    1/10

    ESTHTIQUE

    QUINTESSENCE REVUE INTERNATIONALE DE PROTHSE DENTAIRE 2/2013

    Ralisation de couronnes cramique laspect trs naturelDescription de la technique du maquillage interne

    Naoto Yuasa

    122

    Concernant les restaurations pour le secteur antrieur, les principaux critres remplir sontla restitution dune teinte naturelle, une morphologie et une texture de surface adaptes auxdents naturelles. Pour restaurer de faon satisfaisante une incisive centrale maxillaire, il est parailleurs indispensable de reprendre de faon exacte les caractristiques des dents adjacentes,ce qui nest pas chose facile.

    La technique du maquillage interne (coloration interne) facilite la reproduction dela teinte de la dent naturelle. Cet article dcrit, la lumire de cas cliniques, les diffrentslments prendre en compte pour obtenir de bons rsultats avec cette technique.

    Introduction

  • 7/25/2019 Naoto Yuasa

    2/10123QUINTESSENCE REVUE INTERNATIONALE DE PROTHSE DENTAIRE 2/2013

    ESTHTIQUE

    Premier cas clinique

    Deuxime cas clinique

    Patient : de sexe fminin.Zones restaurer : les quatre incisives maxillaires, par des couronnes jacket cramique, les

    canines par des facettes cramique la mandibule six facettes cramique.Cramique utilise : EX-3 (Noritake).

    Patient : de sexe fminin.

    Zones restaurer : les incisives centrales maxillaires, par des couronnes cramique infrastructure zircone.

    Cramiques utilises : Katana et Cerabien ZR (Noritake).

    a b c d

    e f g h

    i j k l

    Fig. 1 a et b) La situation initiale : perte de la dimension verticale docclusion et supraclusie maxillaire. c) Correction orthodontique de la supraclusie aprsaugmentation de la dimension verticale. Les deux blocs incisivo-canins (12 dents) seront restaurs par des couronnes jacket et facettes en cramique. d)

    Aprs prparation des dents antrieures maxillaires. e) valuation de lespace disponible laide dune cl silicone issue du wax-up. f) Aprs montage, cuissonet surfaage de la cramique (dentine + mail). g) Caractrisation de la dentine de chaque restauration par maquillage interne destin crer des effets detridimensionnalit tendus toute la restauration. h) Application et cuisson dune couche de cramique transparente sur les incisives centrales afin de tenterune reproduction fidle des caractristiques de lmail par coloration interne. Ensuite, reproduction, laide de colorants appropris, des taches de calcifi-cation (blanches) et des fissures de lmail, puis cuisson. i) Les dents antrieures mandibulaires. j) Aprs montage de la dentine et de lmail par stratificationeffectue selon une technique simple et en utilisant pratiquement toujours les mmes masses cramique. k) Reproduction de la teinte et des caractristiquesde la dentine par maquillage interne (bloc incisivo-canin mandibulaire. l) Aprs dpose des dies en matriau rfractaire : contrle des points de contactinterproximaux et de la qualit dajustage des restaurations sur le matre modle.Suite des illustrations de ce premier cas : voir figure 1 page suivante.

  • 7/25/2019 Naoto Yuasa

    3/10

    ESTHTIQUE

    124 QUINTESSENCE REVUE INTERNATIONALE DE PROTHSE DENTAIRE 2/2013

    m n

    Fig. 1 (m s) Rsultat final obtenu et gros plans des restaurations avant leur mise en bouche (premier cas clinique).

    o

    p q

    r s

  • 7/25/2019 Naoto Yuasa

    4/10125QUINTESSENCE REVUE INTERNATIONALE DE PROTHSE DENTAIRE 2/2013

    ESTHTIQUE

    Fig. 2 a) La patiente se plaint surtout de linesthtisme des incisives centrales maxillaires qui sont en rotation. b) Les prparations dentaires ralises. La 11 at davantage taille que la 21 car elle tait plus svrement dyschromie. c) Essayage des deux chapes zircone sur un modle avec fausse gencive, car cetype de modle permet un meilleur contrle de la teinte durant le processus de ralisation de la restauration. La 11 devra tre davantage masque que la 21.Lespace disponible in situtant limit, lpaisseur des chapes sera minimale. Et la couche de cramique masquante stratifie sur celles-ci devra tre la plus finepossible et de mme paisseur pour les deux couronnes. d) Les proportions de cramique masquante et de dentine opaque, de mme que leurs paisseursrespectives ont t dfinies en tenant compte de lespace disponible in situet de la couleur de la chape. Des ajustements chromatiques ont t apports la couche de base par coloration interne . e) Les restaurations termines, montres sur le matre modle. Lespace interproximal prsente les dimensionsrequises pour la papille. f h) Diffrentes vues des restaurations in situ.

    a b c d

    e

    f

    g h

  • 7/25/2019 Naoto Yuasa

    5/10

    ESTHTIQUE

    126 QUINTESSENCE REVUE INTERNATIONALE DE PROTHSE DENTAIRE 2/2013

    Patient : de sexe fminin.

    Zones restaurer : quatre incisives maxillaires, par des couronnes cramique infrastruc-ture zircone.

    Cramiques utilises : Katana et Cerabien ZR (Noritake).

    a b c d

    e

    Fig. 3 a) La situation initiale : lapatiente souhaite des restaura-tions plus naturelles, plus translu-cides et prsentant une teinte plusvalorisante. b) Les dents prpares.

    La cramique cosmtique devramasquer la couleur des chapes. c)Les chapes zircone (Katana) sur lemodle fractionn. Leur couleur at dtermine daprs la couleurdes dents prpares et de la teintedfinie pour les restaurations. d)La cramique de masquage estapplique uniquement en cervical(jusqu la moiti du noyau dentine),l o la dentine prsente une lumi-nosit relativement leve. Quelleque soit la couleur de la chape,

    ne jamais lappliquer jusqu sonsommet. e) Aprs les derniers ajus-tements, finalisation des restaura-tions sur le duplicata du modle,avec fausse gencive. La couchecosmtique des incisives centraleset latrales a t ralise en utili-sant toujours la mme techniquede stratification ou presque. Chaquecouronne a t caractrise envariant le degr de translucidit dela cramique et en appliquant latechnique du maquillage interne. f i) Le rsultat obtenu in situ.

    f

    g

    Troisime cas clinique

    h i

  • 7/25/2019 Naoto Yuasa

    6/10127QUINTESSENCE REVUE INTERNATIONALE DE PROTHSE DENTAIRE 2/2013

    ESTHTIQUE

    Patient : de sexe fminin.

    Zones restaurer : le secteur 11 22, par des couronnes jacket en cramique. La 24, par unecouronne cramo-mtallique.

    Cramiques utilises : EX-3, Katana et Cerabien ZR (Noritake).

    Fig. 4 a) Les dents prpares, toutesvivantes. Les couronnes jacketcramique sans infrastructurepermettent une reproduction idalede la teinte et sont avantageuses

    galement en termes de cot. b)Le montage de la cramique surles dies en matriau rfractaire,aprs cuisson des caractrisationsamlo-dentinaires. Lors de cettetape, seules les caractrisationsdentinaires ont t colores. La zone souvent sombre de la jonctionmail-dentine a t reproduite parmaquillage interne, aprs colorationdes mamelons et cuisson. c) Aprscuisson de la cramique translucide,une bande blanche a t peinte en

    surface. Elle est visible dans lmail.d) Les restaurations termines,montres sur le modle de travail.Aprs quelques derniers ajuste-ments effectus sur le modle nonfractionn, la position et la formedes restaurations ont t adap-tes au mouvement de propulsionmandibulaire. e g) Diffrentes vuesdu travail ralis.

    a b c d

    e

    f

    Quatrime cas clinique

  • 7/25/2019 Naoto Yuasa

    7/10

    ESTHTIQUE

    128 QUINTESSENCE REVUE INTERNATIONALE DE PROTHSE DENTAIRE 2/2013

    Patient : de sexe fminin.Zone restaurer : la 11, par une couronne cramique infrastructure zircone.Cramiques utilises : Katana et Cerabien ZR (Noritake).

    Patient : de sexe masculin.Zone restaurer : 12 21, par des couronnes cramique infrastructure zircone.Cramiques utilises : Katana et Noritake Cerabien ZR (Noritake).

    Cinquime cas clinique

    Sixime cas clinique

    Fig. 5 a et b) Aprs la taille de la dent. Noter la modification de la surfaceamlaire suite lclaircissement dentaire. La teinte de la dent de rfrenceslectionne (21) correspond NWO et sa luminosit 5~A1. La reproduc-tion de cette teinte mail claire a t ltape cl du travail ralis pour cettepatiente. c) Dans le cas dune dent claircie, la zone la plus difficile repro-

    duire est celle comprise entre le milieu de la dent et le bord libre, lequelprsente une paisseur dmail plus importante. Un maquillage interneblanc a t ralis au niveau de la jonction amlo-dentinaire afin daug-menter la luminosit. Puis, de la cramique translucide prsentant un hautdegr de luminosit a t applique en trs petite quantit sur cette couche blanche. La forte luminosit et translucidit de la stratification cramique raliseici, imite de faon satisfaisante lmail clairci (technique de Kazunobu Yamada). d) La couronne dfinitive juste avant son scellement. Les tissus mous envi-ronnants restrent stables lors de sa pose car la qualit dajustage et le profil sous-gingival de la restauration provisoire avaient t soigneusement contrls.e) Le rsultat final obtenu.

    a b c d

    e

    Fig. 6 a) Caractrisation dentinaire effectue sur la dentine et lmail. Elle aservi reproduire fidlement la teinte de base de la dentine, les mamelonset les zones sombres. Pour donner la restauration un aspect naturel, lesparties fonces de celle-ci ont t caractrises par un maquillage internemulticouche, en rduisant lpaisseur des dernires couches. b) La toutedernire a t recouverte de cramique translucide. Ltape suivante a tla cuisson, suivie de la caractrisation de lmail par maquillage interne.c) Des bandes blanches et des craquelures ont t ralises par maquillagede la couche translucide. Elles nont pas t cuites en mme temps. Lesfissures amlaires, ralises par maquillage interne, affleurent la surface dela restauration. d) Les restaurations termines. e) Afin que la