N°68 juin 2015 Le Courrier de Sainte juin 2015.pdf · Voyage à Rome des 4èmes 3. Voyage à Lisbonne

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of N°68 juin 2015 Le Courrier de Sainte juin 2015.pdf · Voyage à Rome des 4èmes 3. Voyage à...

  • Le Courrier de Sainte Clotilde N68 juin 2015

    Sommaire : Page1

    ditorial du Chef dEtablissement.

    Page 2

    Pastorale, Venez le clbrer !

    Les 3mes 2 au Mont Valrien.

    Troisime, sur les sites du dbarque-ment.

    Concours National de la Rsistance et de la Dportation.

    Page 3

    Sixime, sortie la ferme.

    ULIS, la maquette des archistes.

    Sortie SVT, voyage dans le pass

    Chorale, parapluies en cur.

    Page 4

    Voyage Rome des 4mes 3.

    Voyage Lisbonne des 4mes 7.

    Voyage en Sude des 4mes 5.

    Semaine de la presse.

    Page 5

    Voyage Aachen des 4mes 4.

    Voyage Londres des 4mes 2.

    Voyage Rome des 4mes 8.

    Sixime, visite du Muse Guimet.

    Page 6

    Atelier thtre et oprette.

    Intervention dune avocate en 4me 4.

    Option cinma, les dernires semai-nes.

    Page 7

    Sixime, Great semaine.

    Le foot au collge.

    Les Echecs au collge.

    Rencontre Inter-clubs de lecture.

    Page 8

    Dparts du personnel du collge.

    AS Escalade, les rsultats.

    Match Profs/Elves.

    Carnet.

    Le mot de lAPEL.

    Collge Sainte Clotilde - 103, rue de Reuilly - 75012 Paris www.sainteclotilde;net-comclo@yahoo.fr

    Editorial du Chef dEtablissement A propos de la rforme du collge, dans la lettre de lEnseignement Catholique de mai 2015, Pascal Balmand crit quil sagit de faire voluer la mission de transmission de lEcole pour le service dune pdagogie per-sonnalise et dune formation intgrale de la personne . Alors ne vaudrait-il pas mieux rnover que rformer ? Deux enjeux majeurs se dessinent dans ce vu : donner lenfant la capacit de devenir un tre la facult dattention et tre solidaire. Lattention de nos enfants sans ces-se sollicite et leur faisant dfaut est sans doute reconqurir. La philosophe Simone Weil, en 1942, affirmait que lattention consiste suspendre sa pense et la laisser disponible , arriver sannihiler de la sienne afin daccueillir la pense dautrui. La parole,

    les savoirs, tout participe la construction de ltre. Comment laune de ce dfi reconqurir lattention et comment ne pas reconnatre que le deuxime enjeu est de vivre solidaire ? Les lves sentent quils ont besoin de lautre pour grandir, belle mission que de leur faire accepter quils ont besoin de nous pour vivre pleinement. Prservons donc la beaut de llve en devenir tourn vers lui-mme et les autres. Restez attentifs mme pendant vos vacances Nous nous attellerons la rnovation du collge la rentre prochai-ne. Je vous souhaite un bel t.

    O. MUCIGNAT Attente de Dieu - Simone Weil Editions Fayard, 1985

  • 2

    Venez Le clbrer !

    Je suis croyant, mais je ne suis pas pratiquant. Cette rflexion nous lentendons bien souvent, mais elle nest pas tout fait juste Si quelquun est croyant, il pratique sa foi, mme juste un petit peu, dans sa vie quotidien-ne. Il essaye de vivre selon ce que sa foi lui indique, en suivant lenseignement de Jsus Christ. Il pratique sa foi mais il ne la clbre pas. Cette anne au collge, ils furent nombreux clbrer leur foi lors des messes qui nous ont t proposes, certains tant trs

    fidles la messe du vendredi midi loratoire. En la clbrant lors dune messe, nous revivi-fions un point central de notre foi : Jsus a donn sa vie par amour pour nous, et son sacrifice nous sauve du mal qui peut nous dtruire. Certains, lors de clbrations particulires ont pos un acte de foi. Le samedi 11 avril, 10 ont t baptiss, 67 ont reu le sacre-ment de Confirmation des mains de Monseigneur Jachiet et 16 lves de 5me et 4me ont com-muni pour la premire fois. Lors du week-end de la Pentecte, 36 lves de 4me et de 3me ont clbr leur foi au FRAT de Jambville. Et lors de la Messe de la Fte du Collge, 16 jeunes de 6me ont fait leur premire Com-munion et 21 ont accompli leur seconde tape sur le chemin qui les conduira au baptme en avril 2016. Que ces vacances nous permet-tent de nous prparer la pro-chaine anne scolaire. Le 8 dcembre nous entrerons dans lAnne de la Misricorde (pardon sans limite) voulue par le Pape Franois, et en 2016 nous clbrerons le bicentenaire du Collge ! Nombreuses et belles clbrations en perspective.

    F. BOURREAU

    Les 3mes 2 au Mont Valrien

    L e mardi 5 mai les lves de la 3me 2 se sont rendus au Mont Valrien haut lieu de la mmoi-re nationale - cette visite sinscri-vant comme le point dorgue dun travail en interdisciplinarit histoire/ franais. En effet, en classe, les lves ont travaill successivement sur LAffi-che Rouge affiche de propagan-de placarde sur les murs aprs la comparution et lexcution de 23 accuss le 21 fvrier 1944, sur la dernire lettre de Missak Manou-chian, et sur le pome Strophes pour se souvenir de Louis Aragon. Le Mont Valrien qui accueille le visiteur daujourdhui par cette phrase du Gnral de Gaulle Quoi quil arrive la flamme de la rsistance ne steindra pas

    sest inscrit lors de la 2nde Guerre mondiale comme un espace tragi-que puisque un nombre important dexcutions y ont eu lieu et no-tamment celles des membres du rseau Manouchian. Ainsi lors de leur visite les lves se sont imprgns de cet endroit travers les diffrentes tapes que reprsente la visite : lexposition, la chapelle, la cloche du souvenir, la clairire, la crypte, autant despa-ces chargs en motion et rson-nant dun seul souffle : ne pas oublier. Alors si lorigine ce mont ne valait rien il est aujourdhui un lieu ncessaire notre devoir de m-moire.

    M. LESTANG

    Billet sur Caen

    E n tant quenseignante, si la journe Caen mapparat comme un passage si ce nest oblig en tout cas essentiel pour faire mmoire des vnements de la Seconde Guerre mondiale auprs des lves de 3e, il est vident quune certaine lassitude mavait envahie partir de la dixime visite du Mmorial de Caen En effet, depuis plusieurs annes, il sagissait surtout de contraindre certains lves regarder les vitrines et ne pas filer vers la sortie alors pour cette douzime visite, je vous laisse imaginer mon tat desprit. Mais cette fois-ci, tout a chang, quels ne furent pas ma surpri-se et mon plaisir de voir nos l-ves observer, couter et rpondre notre guide, heureux et fiers de mettre en avant leurs connaissan-

    ces et den apprendre plus que ce que la brivet des programmes nous impose. Le renouvellement rcent des salles dexposition et la visite guide vcue pour la pre-mire fois cette anne mont ainsi redonn le got de ce lieu. Enfin, et cela participe bien au plaisir dune sortie, nous avons eu la chance davoir trois belles journes ensoleilles et quel-ques coups de soleil en prime. Il est plus agrable de visiter la Pointe du Hoc et le cimetire amricain de Colleville-sur-Mer sous le soleil que sous un crachin ou dans le brouillard qui lan der-nier nous avait empchs de voir la plage dOmaha. Alors lanne prochaine avec les mmes enseignants, mais de tous nouveaux lves

    A. CHATELAIN

    Concours National de la Rsistance et de la Dportation

    Photo prise en mai 1945 l'htel Lutetia de prisonniers librs consultant la liste des personnes dportes recherches aprs la

    libration des camps

    N coutant que leur courage, voire surtout leur professeur dhistoire, une trentaine dlves de 3me de Sainte Clotilde ont accept de participer au Concours Nationale de la Rsistance et de la Dportation. La thmatique de cette anne tait : La libration des camps, le retour des dports et la dcouverte de lunivers concentrationnaire . Un thme certes difficile mais combien intressant. Nos lves volontai-res ont donc suivi des cours sup-plmentaires organiss par M.Sorin. Ils y apprirent entre autres que la dcouverte des camps nazis se fit au hasard de

    lavance des troupes allies, sous le choc. Rien navait t prvu pour le retour des dports et larrive dans leur pays ne marquait pas pour autant le retour une vie normale. Un grand merci aux professeurs et tous ces lves volontaires qui nous ont suivis dans laventure, reve-nant au collge aprs le brevet blanc pour composer pendant deux heures. Le fait quil ny ait pas de laurat cette anne nenta-che en rien leur travail et leur volont de maintenir la mmoire sur ce sujet douloureux.

    C. FERRIER

    Toujours en rapports avec la WWII, sur le site du collge sont consulta-bles les nouvelles crites par les 3mes 1 daprs le rcit Dora Bruder du Prix Nobel de littrature, P. Modiano, rcits fictifs labors daprs des documents authentiques glans par les lves, parfois auprs de leurs aeux, et leur permettant dimaginer daprs photos la vie au quoti-dien de familles Paris sous lOccupation.

  • Les vaches rousses, blanches et noires

    C est sous un ciel clment et accompagns dun soleil radieux que les lves de 6me sont alls, dans le cadre du programme de SVT, la dcou-verte du monde agricole en visitant un levage de vaches laitires. Au programme : organi-sation de llevage, fonctionne-ment du robot de traite, confec-tion de pain et de beurre et sur-tout le moment tant attendu pour un grand nombre dentre eux la dgustation des produits de la ferme. Verres de lait, as-siettes de fromage blanc et tarti-nes de confiture taient au ren-dez-vous pour un goter bien mrit. En effet, les lves ne se sont pas uniquement nourris de produits laitiers mais galement

    dune grande somme dinforma-tions quils se sont empresss de noter avec assiduit, tels des reporters en herbe avides de savoir. Ils ont ainsi pu apprendre quune vache consommait cha-que jour lquivalent de deux lves en fourrage et granu-ls ou bien quelle donnait 30L de lait par jour pendant 10 mois et docilement, alors quon lui avait enlev son petit le lende-main de la mise bas. Cette infor-mation fit dailleurs partie des prmices la squence motion qui se poursuivit avec la visite de la nursery o les lves ont pu rencontrer, caresser et se faire lcher par dadorables veaux.

    E. CASSAN, A. DEVAUX et I.