Imaginer les forts de demain

  • View
    228

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Imaginer les forts de demain

  • 7/26/2019 Imaginer les forts de demain

    1/28

    IMAGINER LESFORTS DE DEMAIN

  • 7/26/2019 Imaginer les forts de demain

    2/28

    2 S E R V I C E D E P R E S S E

    I 0

    1 4 2 7 5 9 1 8 6

    I p r e s s e @

    i n r a

    . f r

  • 7/26/2019 Imaginer les forts de demain

    3/28

    3 S E R V I C E D E P R E S S E

    I 0

    1 4 2 7 5 9 1 8 6

    I p r e s s e @

    i n r a

    . f r

    dito .........................................................................................................................................5

    Une panoplie de services forestiers 6/121 LES FORTS, SOURCES OU PUITS DE CARBONE ?......................................................................................62 LES POUVOIRS DES SOLS ...................................................................................................3 LES FORTS, TRSORS DE BIODIVERSIT ....................................................................4 BOIS, CHASSE, RCRATION : LES AUTRES SERVICES DE LA FORT ..................

    Les risques pour la fort 13/191 DES FORTS AGRESSES ....................................................................................................2 LARBRE FACE LA SCHERESSE ...................................................................................3 TEMPTES ET FEUX : LES ALAS EXTRMES .............................................................

    Quelles forts pour le futur ? 20/261 LA SYLVICULTURE DE DEMAIN .......................................................................................2 SADAPTER LA RARET DES RESSOURCES EN EAU ..............................................3 DES RESSOURCES GNTIQUES POUR LES FORTS .................................................4 ADAPTER SA FORT EST IL CONOMIQUEMENT RALISTE ? ..............................

    CONTACTS SCIENTIFIQUES ..............................................................................

  • 7/26/2019 Imaginer les forts de demain

    4/28

  • 7/26/2019 Imaginer les forts de demain

    5/28

    5 S E R V I C E D E P R E S S E

    I 0

    1 4 2 7 5 9 1 8 6

    I p r e s s e @

    i n r a

    . f r

    IMAGINER LES FORTSDE DEMAIN Maintenir llvation de la temprature moyenne de la plante nettement en-dessous des 2C par rap- port aux niveaux prindustriels . Voil quoi se sont engages les 196 dlgations participant laCOP21, en dcembre 2015. Si laccord de Paris est historique et ambitieux, il ne doit pas masquer unralit alarmante : mme limite seulement 2C, cette hausse va ncessiter de profondes modica-tions de la gestion sylvicole.

    Le changement climatique bouleverse le fonctionnement de larbre et de la fort. Si certains de seseffets se rvlent parfois bnques, il risque de causer des dommages importants. A quoi ressemble-

    ront les forts en 2050 ? Quelles sont les essences les mieux adaptes un environnement donn ?Dans ce contexte climatique, comment se prmunir des risques quil sagisse des bio-agresseurs ou desscheresses venir ? Quelles sont les options pour les sylviculteurs ? Quelles ressources gntles forts de demain ? Mais aussi : comment la sylviculture peut-elle participer lattnuationgement climatique ?

    Les chercheurs de lInra dveloppent des outils novateurs et performants pour comprendre la dyna-mique des forts, mesurer et analyser les impacts du changement climatique sur cet cosystme com-plexe : concentrations en dioxyde de carbone dans latmosphre, prcipitations, micro-organismes dusol, vents... Amliorer la qualit du bois et optimiser la production de biomasse pour la lire bois-nergie sont galement au cur des travaux de lInra.

    Connatre les services rendus par les forts pour mieux les exploiter, comprendre les risques quellesencourent, proposer des stratgies plus ou moins long terme pour une sylviculture durable et agro-cologique... Ce dossier vous propose une promenade dans les bois de lInra ; l o les chercheursbchent sur lavenir des forts !

  • 7/26/2019 Imaginer les forts de demain

    6/28

    6

    UNE PANOPLIE DE SERVICES FORESTI

    Une tour pour mesurerles ux de carboneLa fort de Hesse, en Moselle, est une magniquehtraie de plus de 50 ans. Une tour dpasse lacanope : cest l que les scientiques de lInraont dispos leurs instruments pour mesurer lesux de carbone entre la fort et latmosphre.Depuis 1996, ils mesurent ces changes encontinu an de mieux apprhender les variablesqui dterminent la capacit de la fort absorberle CO2 et donc, limiter limpact de nos missions.Pour cela, les chercheurs enregistrent de nombreusesdonnes climatiques, comme lhumidit de lair et du sol,ou ltat du feuillage des arbres. Cette installation fait partie

    du rseau europenIntegrated Carbon Observation System (ICOS) quivise comprendre, de grandes chelles, le cycle des gaz effet deserre, tant au niveau des ocans que des terres merges.

    La fort

    de Font-Blanche la loupeCompose de pins dAlep et de chnes vertla fort de Font-Blanche dans les Bouches-duRhne, est un excellent exemple de fort mmditerranenne. Et les chercheurs de lInrinstall leurs instruments. Ils mesurent, entreautres, les changes de CO2 et deau entre la fortet latmosphre, les ux de sve, la transpiratiodes feuilles, ou bien encore la respiration des so

    Les scientiques ont ainsi mesur limpact dhydrique exceptionnellement intense au colt 2015.

    LES FORTS,SOURCES OU PUITS DE CARBO Les forts et le changement climatiqueUn hectare dune belle fort de htres telle quon en trouve en Lorraine absorbe environ chaque anne le carbonvoiture qui roule pendant 40 000 kilomtres. Cest dire si les forts sont des allies prcieuses dans la lclimatique. A elles seules en effet, elles stockent moyen terme plus de la moiti du carbone des terres les chercheurs de lInra sattachent comprendre la dynamique de ces lments cls pour le bon fonctiIls tentent notamment didentier les facteurs qui peuvent augmenter ou diminuer la capacit des arbrede carbone (CO2), ce gaz effet de serre si connu. Et de savoir si le changement climatique rend les arbres plus vul

    1

    S E R V I C E D E P R E S S E I 0 1

    4 2 7 5 9 1 8 6 I p r e s s e @

    i n r a

    . f r

    Inra - Herv Cochard

    Tour de mesures des changesentre latmosphre et la fort. Inra - Pascal Courtois

  • 7/26/2019 Imaginer les forts de demain

    7/28

    7 S E R V I C E D E P R E S S E

    I 0

    1 4 2 7 5 9 1 8 6

    I p r e s s e @

    i n r a

    . f r

    UNE PANOPLIE DE SERVICES FORESTIERS

    Quand la fort met du carboneEt voil quune scheresse sabat sur la fort. Pour viter de se dshydrater, les feuilles ferment leurs stomates, cespores par lesquels elles transpirent. Mais ce faisant, elles cessent dabsorber du CO2. Elles nen continuent pas moins derespirer et donc de produire du CO2. Ainsi, lorsque les pluies font durablement dfaut, la fonction de puits de carbonede la fort est gravement perturbe. Au point que certaines forts, notamment celles du Nord de lEurope ou les fortstropicales, peuvent devenir temporairement des mettrices nettes de CO2 lors dune scheresse prolonge.Dautres causes peuvent faire de la fort une source de gaz effet de serre. Les assauts dinsectes(surtout les herbivores qui sattaquent au feuillage) rduisent considrablement les capacitsdabsorption dune fort. Quant aux incendies, ils peuvent envoyer dans latmosphre enquelques heures, tout le CO2 quune fort a patiemment accumul au l des dcennies.

    Grossir et prendre du poidschez les arbresGrossir et prendre du poids, ce nest pas la mme chose chez les arbres.Paradoxalement, ces deux processus ne se droulent pas tout fait enmme temps. Tout dabord, le tronc grossit en taille grce la productionet lexpansion de nouvelles cellules. Ce nest quensuite que larbresalourdit : la paroi des cellules accumule de la cellulose et de la ligninequi leur donnent leur densit et leur rsistance mcanique. Entre les deuxphnomnes, il peut scouler jusqu un mois. Ces rsultats, obtenuspar une quipe internationale impliquant lInra, montrent que sur decourtes priodes, on ne peut pas dduire la productivit des fortsen mesurant la variation du diamtre des troncs. Ils suggrent aussique le changement climatique pourrait modier le dcalage entre lacroissance en taille et laugmentation de la biomasse, ce qui pourraitaffecter la xation du carbone par les forts.

    Les plus grands stockeursde carbone dAmazonieEn Amazonie, la contribution lattnuation du changement climatde chacune des 16 000 espces darbres diffrentes qui y vivent, estingale. Seules 200 dentre elles contribuent la moiti de laugmentade la biomasse et du stockage du carbone de la fort. Cest lun des rspublis par Rainfor, un rseau scientique europen et sud-amrparticipe lInra qui tente notamment de mieux valuer les ux de carbentre latmosphre et la fort amazonienne. Ces travaux pourront aidescientiques prdire le comportement des forts humides tropicales le contexte du rchauffement global.

    Taillis courte rotation :une source de biomasse optimiserPremire source dnergie renouvelable en France, le bois aencore de beaux jours devant lui. En e