Click here to load reader

Histoire de France politiquement correcte

  • View
    242

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Il était temps d'offrir au public francophone bien-pensant un ouvrage historique de référence qui mettra tout le monde d'accord. Lisez attentivement ce livre, suivez les exercices simples qui vous sont proposés, et vous serez sûr(e) de penser juste!

Text of Histoire de France politiquement correcte

HISTOIRE DE FRANCE POLITIQUEMENT CORRECTE

ISBN : 978-2-88892-128-8 Copyright 2011 by ditions Xenia C P 395, 1800 Vevey, Suisse, www.editions-xenia.com [email protected] Tel : +41 21 921 85 05 Fax : +41 21 921 05 57 skype : xeniabooks

Olivier Griette

HISTOIRE DE FRANCE POLITIQUEMENT CORRECTE

Xenia

CHAPITRE I : LA PRHISTOIRE

1) Des origines linvention de lagriculture : le palolithique* Les premires femmes et les premiers hommes sont des gens du voyage* africains. Apparus il y a plusieurs millions dannes en Afrique de lest, ils pratiquent le nomadisme en recherchant leurs moyens de subsistance, notamment par la cueillette et la chasse. Progressivement, ils migrent vers le nord et lest, en occupant lAsie puis lEurope. Beaucoup plus tard, leurs descendants stablissent en Amrique et en Ocanie mais dlaissent lAntarctique (pour des raisons inconnues). Sur notre territoire, ils sinstallent de prfrence dans des rgions au climat favorable (qui sont dailleurs devenues aujourdhui des rgions touristiques : Dordogne, Ardche, Pyrnes Orientales, Bouches-du-Rhne, Alpes Maritimes). Les premiers humains ne disposent pas de la parole. Le dveloppement du cerveau et une volution encore incomplte du larynx ne leur permettent pas de senrichir au contact de lAutre . Vers -700 000 avant J.-C.*, les femmes et les hommes prhistoriques dcouvrent le moyen technique de fabriquer le feu en frottant lun contre lautre des morceaux de bois de diffrente duret. Cest un premier progrs technologique dune ampleur considrable. Cette dcouverte leur permet de sclairer, se chauffer, de cuire les aliments et dtablir une distance naturelle face nos amis les animaux (appels tort animaux7

sauvages ). En permettant le regroupement de familles venues de tous les horizons autour dun foyer, le feu favorise dj le vivre-ensemble . Mais si les humains, cette poque, sont parfaitement bien intgrs dans leur cosystme, ils sont aussi de terribles prdateurs : Ils chassent sans discernement toutes les espces de gibier, sans prendre en compte lquilibre de la faune environnementale. Aujourdhui, certaines espces auraient t protges : Les mammouths, par exemple, ont disparu cause dun changement climatique, mais quelques spcimen auraient sans doute pu survivre sils navaient pas t constamment dcims par les humains. Les chasseresses et les chasseurs de la fin du palolithique ont appris fabriquer des outils de plus en plus perfectionns : ils savent tailler les silex avec lesquels ils coupent, percent et frappent. Ils savent aussi faire des armes utilises pour pcher, chasser, mais aussi se dfendre de leurs ennemis, car lhomme du palolithique (contrairement la femme, tourne davantage vers le foyer convivial) est encore peu sensible la notion de dialogue, comme en tmoignent les nombreuses scnes de violences des peintures rupestres. Car nos anctres nous laissent dadmirables peintures lintrieur des grottes o ils sabritent pendant les preuves climatiques. Trs soucieux de leur milieu, ils nutilisent que des colorants naturels et sclairent dans ces cavernes avec du suif, une nergie renouvelable provenant de graisses animales, comme le buf ou le mouton (ces graisses entrent aujourdhui dans la composition du Biodiesel, ce qui prouve la justesse de leur choix). Parmi les premiers habitants du pays, il y eut les Homo sapiens sapiens , cest--dire la personne qui sait quelle sait . Bien que nous ignorions ce quelle savait exactement, nous savons quelle savait quelle savait, ce qui fait de nous, aujourdhui, des Homo sapiens sapiens sapiens .8

Un autre peuple la capacit crnienne moins dveloppe cohabite pendant plusieurs milliers dannes sur notre territoire : Les Nandertaliens. Provenant lorigine dune petite contre dAllemagne, ils ont sans doute des difficults dadaptation, dintgration et dinsertion sociale. Victimes de ce fait dintolrance, ils disparaissent totalement. Durant les longues soires dhiver surtout pendant les priodes de glaciation la femme et lhomme commencent sinterroger, se poser des questions semblables aux ntres : Qui sommes-nous ? Do venons-nous ? O allons-nous ? Comme ils ne disposent pas des puissants moyens de la science actuelle qui nous permettent depuis longtemps de rpondre toutes ces interrogations, ils imaginent des formes de survie aprs la mort dans des royaumes imaginaires . Ils enterrent leurs dfunts, difient des tombeaux, puis des sanctuaires et dveloppent de nombreuses superstitions. Cest lorigine des religions. JE DCRYPTE, JE MINTERPELLE Dossier no 1 Le fmur de Lucy En 1974, en thiopie, des femmes archologues et des archologues ont dcouvert les fragments dun squelette fminin, vieux de plus de 3,2 millions dannes. Ces scientifiques lont abusivement dnomme Lucy , alors quellemme, bien sr, devait sidentifier un prnom dorigine africaine (qui ne nous est malheureusement pas parvenu). Ce squelette, assez complet, a t retrouv seul, dans un terrain trs isol, ce qui laisse supposer que la jeune femme, de 20 ans environ, devait mener une existence libre, indpendante et responsable.

9

Trois fragments, devenus clbres, ont t tudis avec une attention toute particulire par les savantes et les savants du monde entier. Il sagit : Fragment No 1 : du fmur de Lucy lge de 10 ans. Fragment No 2 : de ce mme fmur de Lucy lge 15 ans. Fragment No 3 : de ce mme fmur de Lucy lge de 20 ans, lge de sa mort.

Questions

:

quelle partie du corps cet os

correspond-il ? Penses-tu avoir un os comparable celui de Lucy , mme 3,2 millions dannes plus tard ? Peux-tu montrer son emplacement, sur ton propre corps ? Comment sappelle ce processus qui fait grandir les os ? Que peux-tu en dduire ? Daprs le squelette, les savantes et les savants estiment que Lucy , adulte, devait mesurer entre 1,10 m et 1,20 m. Tu sais que les personnes verticalement dfavorises sont souvent victimes de discriminations : Pensestu que ce handicap pourrait tre lorigine de sa mort ? Si oui, pourquoi ? Avec laide de la rfrente (ou du rfrent) scolaire adulte de ta classe, imagine les causes de ce dcs (exclusion du groupe, perscution, stigmatisation, non respect du droit la diffrence). Lucy est lun des plus anciens squelettes de toute lhistoire de lhumanit. Le fait que ce soit une femme prouve limportance capitale des femmes, et ceci ds lorigine du monde. Comment expliques-tu quon puisse encore rencontrer dans de nombreux textes lexpression lHomme , pour dfinir la personne ou lhumanit ?

10

2) L invention de lagriculture : la rvolution nolithique* Vers -7000 avant J.-C., grce lintelligence et au savoir des peuples du Proche-Orient (devenus par la suite les Arabes), deux inventions dune extraordinaire importance vont parvenir et se rpandre dans toute lEurope : llevage et lagriculture. Alors que le climat se rchauffe (sans que lon sache avec certitude si cela est d aux feux de bois de lpoque qui dgagent dj du gaz carbonique*), la femme et lhomme deviennent sdentaires : cest--dire quils se fixent dans des villages o ils dcident de mettre leurs ressources en commun pour pratiquer lentraide et la solidarit. L levage consiste domestiquer des animaux afin quils fournissent de la viande, des peaux, de la corne, du lait, des oeufs, de la laine Le chien est galement trs tt domestiqu. Au lieu dtablir avec lui un rel change, on dveloppe ses plus bas instincts (comme lagressivit, par exemple) pour lemployer la chasse, puis pour garder les troupeaux contre dventuelles btes dites sauvages . Par contre, le poisson dlevage est encore inexistant. Celuici continue tre pch dans les rivires ou au bord de la mer, sans la moindre restriction, car la notion de quota et de totaux admissibles de capture ntait pas une proccupation majeure pour les leveuses et les leveurs du nolithique. L agriculture permet aux humains de mieux quilibrer leurs repas. Ils cultivent plusieurs crales (orge, bl, seigle) qui leur apportent des glucides et des fibres. Ces cultures leur permettent de ne plus dpendre des hasards de la chasse. Ils produisent ce dont ils ont besoin. Ils deviennent producteurs et consommateurs, dpendant troitement les uns des autres. Dans chaque village, ils partagent le superflu, mais aussi le ncessaire, comme des surs ou des frres : cest la fraternit.11

Sils dfrichent sans discernement les forts en abattant les arbres, en dtruisant des forts primaires lcosystme complexe et riche, il nemploient, par contre, pour leurs cultures, que des engrais naturels, lexclusion de tout autre traitement, ce qui revient produire une agriculture de grande qualit, entirement biologique. Pour raliser ces travaux, les humains sont contraints de perfectionner leurs outils. Avec les premiers mtaux apparaissent des objets en cuivre, en bronze, puis en fer vers 1000 ans avant J.-C. : Les scies, les haches, les faucilles, les faux, les couteaux, les pioches, offrent de nouvelles perspectives de production. Mais les hommes, moins sensibiliss la valeur travail comme modle de cohsion sociale que les femmes du nolithique, dtournent parfois ces inventions de leur fonction initiale : les couteaux, les haches et les harpons sont parfois transforms en armes de guerre. Il semble que les conflits entre les membres de communauts diffrentes se rglaient rarement lamiable, comme en tmoignent les vestiges des murailles ou des leves de terre censes protger les villages, alors quelle ne parvenaient, en ralit, qu provoquer et exacerber le rejet de lAutre. Sur notre territoire, les populations du nolithique sont aussi de grandes btisseuses. Elles dressent de lourdes pierres, comme les menhirs (verticaux) et les dolmens (horizontaux). Les alignements de Carnac en Bretagne prsentent ainsi plus de 3000 menhirs plants dans le sol. Toutefois, lintrt de ces constructions est trs relatif, car les qualits ncessaires la ralisation de ces monuments (projet commun, entraide, solidarit) furent sans

Search related