Click here to load reader

EXTRAIT - La semaine de 4 h ... Aperçu de « la semaine de 4 heures » Ø Le commencement Pour mieux se faire comprendre Tim Ferriss se sert d’une histoire qui tient lieu de preuve

  • View
    0

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of EXTRAIT - La semaine de 4 h ... Aperçu de « la semaine de 4 heures » Ø Le...

  • Aperçu de « la semaine de 4 heures »

    Ø Le commencement

    Pour mieux se faire comprendre Tim Ferriss se sert d’une histoire qui tient lieu de preuve. En effet, dans une cabine de première classe, il a rencontré un riche américain du nom de Mark. Dans son patrimoine de Mark, on pouvait énumérer des salles de jeu, des magasins sous forme d’épiceries et des stations-services. Mark lui a raconté lors de leurs échanges qu’avec certains de ses amis, il pouvaient dépenser près de 500 000 à 1 000 000 d’euros durant un week-end.

    Chapitre 1 : La différence

    Cette déclaration de Mark a pour ainsi dire attisé la curiosité de Tim Ferriss qui lui a donc demandé : « Parmi les activités effectuées, laquelle préfères-tu ? ». La réponse donnée par Mark était claire et déconcertante : « Aucune». Par la suite, Mark lui a expliqué le fond de sa réponse : « j’ai passé la majeur partie de mon temps avec des personnes que je n’aimais pas, je faisais des activités que je n’appréciais guerre et pour finir, acheter des choses qui ne m’étaient d’aucune utilité».

    Ce livre ci a été écrit pour aider tout le monde à ne pas devenir une personne comme Mark. Oui Mark est ce qu’on appelle dans un jargon vulgaire un mort-vivant.

    En matière de personnes riches, il en existe plusieurs types. Dans ce livre, ceux qui nous intéressent sont les Nouveaux Riches et les Différeurs. Ces derniers sont représentés par des personnes qui mettent toute leur espérance vers la fin pour dire après que la vie est contre eux, qu’elle ne leur a permis d’accomplir leurs objectifs. Plusieurs aspects différencient les Nouveaux Riches et des Différeurs :

    Quelle est la position idéale à occuper dans le travail ?

    Pour les Différeurs, il faudrait simplement être le patron tandis que pour les Nouveaux Riches être, le propriétaire est la position idéale.

    Comment occuper la position idéale ?

    Selon les Nouveaux Riches, il est préférable d’avoir des gens qui travaillent pour soi pendant que les Différeurs pensent qu’il faudrait juste travailler pour soi-même.

    Quel est l’objectif visé en travaillant ?

    Les Différeurs veulent prendre leur retraite très tôt alors que les Nouveaux riches veulent des périodes courtes dites de retraite au cours de leur vie tout en faisant ce qu’ils aiment.

    Comment s’occuper de son travail ?

    Pour les Nouveaux Riches, un minimum de travail et attendre un retour consistant alors que les Différeurs pensent qu’il faudrait travailler seulement quand l’envie vient.

    Quelles sont les retombées attendues ?

  • Pour les Différeurs, le travail permet d’avoir plus d’argent et payer tout ce que l’on veut alors que pour les Nouveaux Riches, il permet de gagner en qualité et donne la possibilité de faire tout ce l’on veut.

    Il existe bien sûr certains aspects qui sont à prendre en compte lorsqu’on parle d’indépendance financière car être riche financièrement et être capable de vivre comme un millionnaire ne traduit pas la même chose. Les 4 aspects dont il s’agit dans l’indépendance financière répondent aux questions suivantes : quoi, quand, où et qui.

    En prenant en compte ces aspects, il est possible de connaitre le niveau d’indépendance financière de chaque personne. Prenons par exemple, un banquier qui gagne un salaire annuel de 500 000 € en travaillant 80 heures par semaine et un Nouveau Riche qui réussit à avoir 40 000 € par an seulement avec 20 heures par semaine. On peut rapidement se rendre compte que le Nouveau Riche est bien plus libre que notre banquier. La véritable liberté financière équivaut à la possibilité de vraiment choisir ce qui est bien pour soi.

    Chapitre 2 :

    Selon Earl Nightingale dans Lead the field, la majeure partie du temps, nous ne faisons pas des analyses sur ce qui se fait déjà par des millions de personnes. On pense que parce qu’il y a déjà cette masse de personnes autour c’est forcément la meilleure manière. Mais malheureusement, pour que plusieurs personnes réussissent là c’est forcément la manière moyenne de réalisation.

    L’auteur de ce livre montre comment il a procédé pour être médaillé en boxe chinoise en seulement 4 semaines. Il a pris le soin d’analyser toutes les règles et réformes existantes dans ce sport, de détecter les possibilités de failles. Cette étude préalable lui a valu sa médaille d’or. Les boxeurs ayant 5 à 10 ans d’expérience n’ont jamais pu faire un exploit pareil.

    Tim Ferriss se sert de cette histoire comme un point de repère pour démontrer qu’il est nécessaire de remettre en cause ce qui se fait par tout le monde ; par la moyenne. Cependant, il ne faudrait pas seulement remettre en cause l’habituel. Il faudrait aussi être assez ingénieux : ce n’est pas parce dans un pays tous les habitants marchent avec les pieds qu’il faudrait se mettre à marcher avec la tête. Marcher avec les pieds est ce qu’il y a de plus normal. L’objectif est normalement de corriger quelque chose qui peut être corrigée. L’auteur présente 10 points qui montrent que les Nouveaux Riches sont des challengers du statut quo :

    1- La retraite

    Période pendant laquelle une personne jouit de son incapacité à travail. En situation de travail, les travailleurs constituent un capital pour leurs vieux jours. Ce capital devrait normalement être utilisé en cas de dernier recours mais on constate souvent que cette vision est biaisée et va à l’encontre de la mentalité de départ à cause :

    - du sacrifice effectué quand vous êtes en situation de travail. Vous passez tout ce temps à faire des travaux que vous n’aimez pas et en mauvaises compagnies ; - du fait que les retraités doivent s’adapter à un niveau de vie en dessous ce qu’ils avaient en situation de travail et enfin ; - du fait que si par contre vous voulez vous assurer une existence descente après la retraite, vous devez mettre le paquet au point de ne pas avoir de pause ni une seconde pour vous-

  • même. Tellement le travail serait votre passe-temps que le jour où vous serez à la retraite, l’ennui vous conduira encore vers le travail.

    2- Le travail et le repos

    Il est important de se reposer après une longue période de travail. Au fil du temps, l’envie de travailler plus augmente mais les réflexions à utiliser sont par contre en baisse. Les Nouveaux Riches ont su très vite qu’il fallait insérer des mini-retraites dans leur parcours. Stefan Sagmeister expose dans l’une de ses vidéos la façon dont il a pu insérer des mini-retraites dans ses habitudes pour bénéficier des bienfaits.

    3- Le peu de travail

    Lorsqu’il vous arrive de réduire toutes vos charges de travail juste pour vous préoccuper de ce que vous pensez vraiment important, on ne saurait appeler cela de la paresse. Vous accordez simplement plus de temps à ce qui en vaut la peine. La paresse par contre est le fait de se retrouver dans une vie qui n’est du tout la votre, ne pas savoir décider pour soi. Dans ce cas, vous êtes occupés mais vous n’êtes pas productifs. Stuart R. Levine a expliqué dans « Cut to the Chase » qu’il faut faire la distinction entre le fait d’être vraiment occupé et la productivité.

    4- L’inexistence du moment propice

    Toutes les meilleures choses que certaines personnes ont pu réalisé ne sont pas venus au moment idéal. On n’obtient jamais le timing voulu, il suffit juste de s’adapter à ce qui se présente. La vie n’est pas juste faite pour vous. Il n’est pas rare d’entendre des gens dire « un jour » je le ferai. Le jour tant attendu ne viendra pas si vous ne prenez pas les choses en main.

    5- Le pardon s’il y a lieu

    Comme le moment propice n’existe pas, lorsque vous sentez qu’il est temps, vous pouvez vous lancer. Il peut arriver que vous créiez des frustrations quand vous passerez à l’action. Que cela ne soit pas du tout un prétexte pour ne pas faire ce que vous voulez. Vous aurez toujours l’occasion de demander pardon si cela ne marchait pas.

    6- Le bon pouvoir : votre force

    Il est normal que toute personne ait des forces et des faiblesses et que ces dernières soient plus nombreuses que les autres. Le mieux est de se concentrer sur les forces pour en faire quelque chose de mieux que de passer en revue toutes les faiblesses et/ou défauts. Les auteurs de « Strenghts Finder » ont d’ailleurs affirmé que dans la majorité des cas les choses que l’on maîtrise bien sont souvent moindre que celles qu’on ne maîtrise pas.

    7- Pas d’excès à faire

    Il est souvent dit que l’excès en toute chose nuit gravement. C’est pourquoi lorsqu’on dispose de temps libre et qu’on ne l’utilise pas convenablement, ce temps libre devient par la suite un problème : l’oisiveté vous guette en tout temps. Il est donc préférable d’avoir les bonnes choses en quantité suffisante.

    8- L’argent n’est pas un déclencheur de rêve

    CECI EST UN EXTRAIT

    GRATUIT

    POUR TELECHARGER LA VERSION COMPLETE

    CLIQUEZ ICI

  • Habituellement, il n’est pas rare d’entendre : « je n’ai pas le capital, l’argent qu’il faut pour commencer ». Cette petite phrase en elle seule représente u

Search related