DU ROI AU PR‰SIDENT FIGURES DU POUVOIR DU XVIII E S. AU D‰BUT DU XX E S

  • View
    27

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

DU ROI AU PRÉSIDENT FIGURES DU POUVOIR DU XVIII E S. AU DÉBUT DU XX E S. PERMANENCES ET RUPTURES. Isabelle Chalier Lycée Koeberlé, Sélestat. DU ROI AU PRÉSIDENT A- UN PROTOTYPE . Louis XIV en costume de sacre Hyacinthe Rigaud 1701 Huile sur toile Musée du Louvre Paris. - PowerPoint PPT Presentation

Text of DU ROI AU PR‰SIDENT FIGURES DU POUVOIR DU XVIII E S. AU D‰BUT DU XX E S

  • DU ROI AU PRSIDENT

    FIGURES DU POUVOIR DU XVIIIE S. AU DBUT DU XXE S. PERMANENCES ET RUPTURESIsabelle ChalierLyce Koeberl, Slestat

  • Louis XIV en costume de sacreHyacinthe Rigaud1701Huile sur toileMuse du LouvreParisDU ROI AU PRSIDENT

    A- UN PROTOTYPE

  • Louis XV en costume de sacreHyacinthe Rigaud1730Huile sur toileMuse du Chteau de VersaillesVersailles

  • Le roi est reprsent en pied vtu du manteau royal fleur-de-lys doubl dhermine. De la main gauche il tient le sceptre de Charles V surmont de la statuette de Charlemagne, et appuie la main droite sur la couronne. Il est dcor de lordre du Saint-Esprit, et porte sous son manteau la culotte bouffante propre son ordre. Les autres regalia sont lpe que lon aperoit derrire sa jambe droite et la main de justice ct de la couronne. Tous les insignes royaux sont peints avec beaucoup prcision et dexactitude. On sait que lartiste avait eu dans son atelier ces joyaux prts par labbaye de Saint-Denis qui en avait la garde. Ce portrait reprend le type que Rigaud avait inaugur avec les portraits de Louis XIV et de Charles V dEspagne, o lon retrouve la colonne et le dais de velours rouge qui soulignent la dignit du personnage. De nombreuses copies de ce tableau furent faites afin de diffuser limage du souverain (Chantilly, muse Cond ; Amiens, muse de Picardie ; Florence, Palais Pitti).

  • Louis XVI roi de FranceJoseph-Siffred Duplessis1777Huile sur toileMuse du Chteau de VersaillesVersailles

  • Ce portrait de situe dans la droite ligne de Hyacinthe Rigaud. Le peintre figure les regalia, seule manque la main de justice. Le roi ne regarde pas le spectateur, il a une expression lointaine mme si le visage est souriant. Sa personne et sa lgitimit sont les garants de son pouvoir.

    La monarchie absolue nest pas encore remise en question, et lhritier de Louis XIV, roi de droit divin, ne ressent pas la ncessit daffermir son pouvoir.

  • Napolon Ier en costume de sacreFranois Grard1805Huile sur toileMuse du Chteau de VersaillesVersaillesDU ROI AU PRSIDENT

    B- CONTINUITS, DISCONTINUITS

  • Peintre dhistoire, portraitiste et lithographe, Franois Grard est entr, en 1786, dans latelier de David. Sa renomme stablit nanmoins avec les premires commandes passes par Napolon Bonaparte et il devint bientt le portraitiste attitr de la famille impriale. Les portraits de Napolon en costume du sacre sont inspirs de ceux des Bourbons. Les symboles rappellent la fois lEmpire romain (laigle, la couronne de laurier, la pourpre), la monarchie de l'Ancien Rgime (le manteau bord d'hermine) et l'Empire Carolingien (le trne, la main de justice, la couronne impriale, le sceptre, lorbe).

    Napolon manifeste ainsi son dsir de lgitimation du pouvoir et veut apparatre la fois comme le reprsentant d'une nouvelle dynastie qui succde aux Bourbons.

  • Louis XVIII roi de France et de NavarreJean-Baptiste-Louis Gros1817Huile sur toileMuse du Chteau de VersaillesVersailles

  • Cest une reprsentation traditionnelle en costume de sacre alors que Louis XVIII na pas voulu dun sacre pour raison de sant.Sur ce portrait, le roi porte le grand habit du sacre, compos dun grand manteau de velours bleu brod de fleurs de lys d'or, doubl d'hermine. Sur le grand col d'hermine est pos le grand collier de l'ordre du Saint-Esprit, recr par le roi son retour. On remarque son genou gauche le ruban de lordre de la Jarretire.... A lpoque o son neveu, le jeune Louis XVII, tait encore vivant, le prince, alors considr comme rgent, rendit hommage au roi dAngleterre pour laccueil salutaire qu'il lui avait rserv, ainsi qu' sa famille, lors de leur exil. Ils changrent alors leurs ordres : le cordon du Saint-Esprit sur le buste de lAnglais et le ruban de la Jarretire au genou du Franais. Le trne sorne des armes de France et de Navarre couronnes et entoures de rayons solaires. Les regalia sont au premier plan, les armes de France et de Navarre sont parfaitement visibles au-dessus du sceptre.

  • Louis XVIII en habit de sacrePaulin Gurin1824Huile sur toileMuse du Chteau de VersaillesVersailles

  • Sur ce portrait en pied, Louis XVIII porte le grand collier du Saint-Esprit comme Louis XVI, Charles X et il arbore galement lordre de Saint-Michel et la Jarretire anglaise.

    Les regalia sont placs au premier plan mais, chose nouvelle, sur la charte constitutionnelle. Louis XVIII, pourtant fort de sa lgitimit, accepte le principe dune monarchie constitutionnelle.

  • Louis XVIIIFranois Grard1823Huile sur toileMuse du Chteau de VersaillesVersailles

  • Sur cet autre tableau, celui de Grard, Louis XVIII est assis son secrtaire dans son cabinet de travail de manire claire presque bourgeoise. Ce tableau est en rupture avec la tradition iconographique du portrait royal. Certes, le roi porte le ruban de lOrdre du Saint-Esprit, le cordon bleu , et de larges paulettes dores, mais son habit est sobre sans aucune trace de l habit habill de lAncien Rgime. Le secrtaire suggre la simplicit. Mais plus quun simple dcor, il voque dune part lexil du roi en Angleterre, o il fut fabriqu, et symbolise dautre part le travail du monarque pour le bonheur et lavenir de son peuple. Louis XVIII fut le premier revendiquer le geste du souverain en tant que premier serviteur de ltat , sans pour autant renoncer celui du dtenteur de la puissance. Auprs du public, il trouva une grande popularit. Limmobilit massive fut interprte comme une promesse de scurit et de paix, comme une gravit respectable.Ces reprsentations de Louis XVIII rvlent aussi bien la crise de l imagerie royale vingt-cinq ans aprs la Rvolution que les tentatives de la monarchie visant poursuivre certaines traditions et en mme temps raliser des changements.

  • Charles X roi de FranceFranois Grard1825Huile sur toileMuse du Chteau de VersaillesVersailles

  • La carrire de Grard ne souffrit pas de la chute de lEmpire et ds 1817, il fut nomm premier peintre du roi Louis XVIII. Lavnement de Louis-Philippe en 1830 ne mit pas un terme ses activits. Il a peint ce portrait pour Charles X ainsi quune reprsentation du sacre en la cathdrale de Reims en 1825. Ce portrait fut lobjet de multiples rpliques par latelier du peintre, destines aux dpartements, aux difices publics, aux ambassades, aux prsents diplomatiques...Charles X opre un retour en arrire et tente de renouer avec la monarchie dAncien Rgime. Il fut le dernier souverain franais tre sacr Reims. Nostalgique de la monarchie absolue de droit divin, le Roi voulait gommer tout hritage de lpisode rvolutionnaire et reprendre pleinement le crmonial dAncien Rgime alors que Louis XVIII avait renonc la crmonie du sacre. Sur ce portrait, la couronne est place au premier plan. Elle est le soutien du monarque qui sappuie dessus. Le trne fait galement office de pilier. Les regalia forment le support du nouveau rgne soutenu par le clerg et la fraction ultra de la noblesse. Devenus accessoires la fin de lAncien Rgime, ils sont remis en valeur. Leur symbolique, sacralit et pouvoir royal, est utilise pour soutenir les nouveaux rgnes fragiliss par la diffusion des ides dmocratiques et rpublicaines.

  • Louis-Philippe, roi des Franais, la main pose sur la charte de 1830Gustave-Adolphe Chassevent1844Huile sur toileMuse du Louvre, ParisDU ROI AU PRSIDENT

    C- LES RUPTURES

  • Louis-Philippe est reprsent de trois-quarts en uniforme de lieutenant gnral avec des dcorations de la Lgion dhonneur, ordre cr par Napolon. Il tient un bicorne avec la cocarde et pose la main droite sur la Charte de 1830. Derrire lui figurent assez discrtement les regalia: la couronne ferme, le sceptre et la main de justice. Le roi leur tourne le dos. Il y a l peu de majest, pas de magnificence. Il nest pas roi de droit divin et par hrdit. Il sagit dun roi-citoyen garant de la constitution, un roi de droit constitutionnel. Ce type de portrait se retrouvera ensuite dans les portraits photographiques de la IIIe Rpublique

  • Napolon III empereur des FranaisHippolyte Flandrin1861Huile sur toileMuse du Chteau de VersaillesVersailles

  • Lempereur est prsent en uniforme dofficier gnral, dans son Grand cabinet des Tuileries, ct dun buste de son oncle Napolon et devant un fauteuil de reprsentation. Les contemporains furent frapps en effet par la ressemblance du portrait, que lempereur trouva sans doute trop raliste, car il lui prfra le portrait plus fastueux, mais plus impersonnel, de Winterhalter.Le tableau fut prsent en 1863 au Salon, o il suscita de nombreux commentaires, notamment de Thophile Gautier : M. Flandrin a rendu avec une idale perfection, le Souverain moderne, un des problmes les ardus quil soit donn la peinture daujourdhui. .

  • Napolon III empereur des FranaisAlexandre Cabanel1865Huile sur toileMuse du Chteau de CompigneCompigne

  • La composition montre l'Empereur posant aux Tuileries, en habit noir de soire, le torse barr du grand cordon de la Lgion d'honneur, une main appuye sur la hanche droite, l'autre pose sur une table portant les insignes de la souverainet, le manteau d'hermine, la main de justice et la couronne. Le tableau a t trs apprci par le couple imprial et leur entourage. Il vint d'ailleurs remplacer luvre de Flandrin dans le cabinet de travail de l'Impratrice aux Tuileries. Tout la fois plus intime et plus mondaine, cette reprsentation de Napolon III est en rupture avec ses autres portraits officiels en uniforme militaire, ceux de Winterhalter et de Flandrin.

  • Adolphe Thiers, prsident de la Rpublique franaisePhotographie1876

    DU ROI AU PRSIDENT

    D- UNE NOUVELLE ICONOGRAPHIE REPUBLICAINE

  • Le premier prsident de la Rpublique adopter le portrait photographique est Adolphe Thiers en 1871, confirmant de la sorte la revendication de modernit de la IIIe