Click here to load reader

Dossier de Presse

  • View
    287

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Dossier de Presse

Cap au Nordhttp://marseille-cap-aunord.blogspot.com/

Le RgaliVue sur mer et pieds dans leauConfrence de Presse Samedi 10 dcembre 2011 10h30

Dossier de Presse

Manifestation Laisse Bton du 14 mai 2011. Parce ce que nous pensons quil ny a pas que dans les 15 et 16 arrondissements quon construit nimporte o et nimporte comment, nous participons ce collectif qui lutte contre le btonnage abusif lchelle de Marseille.

Cap au Nord

Identit : Association loi de 1901, cre en 1992 Activit : Dfense du cadre de vie dans les 15 et 16 arrondissements...vaste programme.Nous ne prtendons pas tout faire, videmment ! Pour choisir nos objectifs et nos moyens, nous nous sommes dots de quelques principes.

Principes : 1.- Nous agissons l o il y a une demande des habitants et o nous parvenons runir lesforces et les nergies ncessaires. Cest le cas au Rgali.

2.-Nous ne faisons pas seuls. Nous pensons que l'union fait la force et que nous sommesbien faibles quand chacun ne s'occupe que de son bout de trottoir. Cest pourquoi, nous avons particip, et nous participons encore, de nombreux collectifs. Aujourdhui : le Collectif de Dfense de la Nerthe, le Collectif de dfense du cadre de vie des 15 et 16, le collectif Vivre ensemble la colline de Consolat et le Collectif Laisse Bton sur lensemble de la ville.

3.- Autonomie totale par rapport aux politiques et aux institutions. Nous ne demandons etn'acceptons aucune subvention. Nous pensons aussi que les habitants, pour se constituer en force autonome, ont besoin de temps d'change, de partage et de dcision en dehors des politiques. C'est pourquoi, bien que nous travaillions constamment avec les lus (c'est indispensable), nous ne les invitons ni aux runions de travail ni aux Assembles Gnrales.

Contact presse : [email protected] Blog : http://marseille-cap-au-nord.blogspot.com/

Lu sur le site Progral. com : Progral sengage pour la plante et place lenvironnement au centre de ses proccupations. Nous avons particulirement apprci...la pla nte aussi !

Progral

Identit :Il sagit, en fait, dun groupe de trois socits immobilires,une holding familiale cre et anime par Alain Paget : Promoral -Progral- Finaral.

Activits :Promotion immobilire, Administration de biens, Gestion locative, Rsidences et services. Lactivit du groupe sexerce exclusivement en rgion PACA.

Dirigeants :- Alain Paget, - Christopher Paget (Promoral) - Alexis Paget (Finaral)

Le Rgali en mouvementZone risque et terrains glissants.La colline du Rgali est situe sur la faade ouest de la butte de Mourepiane, entre Saint-Henri et lEstaque. Lensemble du site fait partie dela ZAC de Saumaty-Son (78.000 m2), cre en 1987 et modifie par le Plan dAmnagement de Zone (P.A.Z) de 1998. Il y a eu l, pendant longtemps, une grande carrire dargile et un embarcadre qui expdiait les tuiles de Saint-Henri dans le monde entier. Puis, comme, ctait souvent le cas, lancien creux dextraction de largile sest rempli deau, se transformant en une sorte dtang qui faisait la joie des enfants. Les anciens sen souviennent. Ils se souviennent aussi quils venaient jouer la source de la traverse du Charron : cest sans doute cette mme source qui vient de resurgir lendroit exact des travaux de fondation de limmeuble du Charron.

On y lit par exemple : Les forages rvlent des remblais constitus de limons noirtres, puis d'argiles limoneuses beiges incluant des cailloutis et quelques lments de briques.... Ils rvlent une limite de liquidit de 46 % . dans ce contexte gotechnique, il est probable qu'il existe, non pas une nappe phratique mais plutt des circulations d'eau

Ce type de terrains, les habitants des 15 et 16 en ont fait lexprience avec la construction/dmolition des cinmas de Grand Littoral et lboulement sur le collge Henri Barnier Comment, aujourdhui, peut-on encore construire sur des sols pareils ?

Lensemble, le fond de la carrire et le talus qui la domine, ont t remblays avec des dbris de tuiles et des gravats. Nous avons donc ici un substrat argileux, gorg deau et particulirement instable. Tout le programme immobilier du Rgali est construit sur des zones de prescription codifies risque - mouvement de terrain dans le Plan de Prvention des Risques, ou sur l extrme limite infrieure de ces zones. Il suffit de lire les tudes de sols pralables aux diffrents permis de construire pour tout savoir sur ces terrains.

Pourquoi, et par quel miracle, les cabinets dexperts qui rendent ces rapports alarmants, assortis de prconisations draconiennes, signent-ils en mme temps des Attestations A1b pralables aux travaux de mise en scurit en zone rique certifiant quaucune mesure de mise en scurit nest ncessaire ?

Ou encore : Ces remblais sont constitus gnralement par de nombreux morceaux de briques et gravats divers englobs dans une matrice sablo-argileuse, leur compacit est faible, lche trs lche. L'paisseur de ces remblais peut-tre trs importante, de plusieurs mtres, voire suprieure 10 m dans certains secteurs. (Rapport d'tude de sols Immeuble Le Charron du 29 juillet 2011 et Avis gotechnique, projet immobilier Colline Rgali du 1 septembre 2004)

Edifiant, non ?

Dlimitation de la zone risque au Plan de Prvention des Risques (PPR) Zones nouvellement construites

Chronologie dune catastrophe programme2000 : Ces terrains, rputs inconstructibles jusquau Plan dAmnagement de Zone de 1998, personnenen veut. Ce qui nempche pas Marseille Amnagement de les mettre en appel doffres. Progral les achte donc pour une bouche de pain : Une affaire en or, titre La Marseillaise du 13 mai 2006 qui donne les chiffres de 9000 m2 pour 607. 661 , soit moins de 68 le m2.

31 Dcembre 2002. Deux permis de construire sont dlivrs :- Le premier (1305501N1477 PC PO) pour deux immeubles de 14 et 18 logements, le Rabelais et La Poste, qui ont t livrs ct rue Rabelais. Malfaons, dfaut de finitions et affaissement du trottoir. - Le deuxime (1305501N1478) pour 32 maisons individiuelles Les Hauts de lEstaque. 4 de ces villas nont jamais t livres pour cause de malfaons. Certaines ont dj t rembourses par le promoteur. Pendant la construction , les pluies avaient provoqu un affaissement de la falaise du ct du littoral.

2003.Premire demande de permis de construire n03N1225 pour limmeuble Colline du Rgali ,prvu pour 27 logements lorigine. En 2011, aprs diverses pripties, le projet arrive maturit : 30 appartements sont en cours de livraison. Nombreuses malfaons qui freinent la livraison.

Qui est responsable ? qui paye les dgts?Le promoteur? Le cabinet dexpertise qui a dlivr lattestation ? La Mairie qui a sign le permis de construire ? Le logeur ? Il ne reste plus aux malheureux habitants victimes de ces malfaons qu prier pour que lvnement soit reconnu catastrophe naturelle pour pouvoir toucher quelque chose. Bref, cest la collectivit qui paye, cest--dire NOUS.

2011 : Rsidence Le Doro : 12 logements sociaux livrs au bailleur ERILIA, avec malfaons. Dansces appartements sont reloges des familles expulses pour raliser les dmolitions ncessaires la constuction ultrieure du Charron. Ce sont les premiers de ces appartements, livrs aux familles et habites depuis 15 jours peine, qui ont t gravements affectes par le glissement de terrain du 5 novembre: terrasses et meubles de jardin fracasss, fentres obtures pour raison de scurit.

8 avril 2004 : Permis de construire n1305503N0750PC PO, accord Progral pour la construction de lImmeuble Le Charron, accord au dpart pour 24 appartements, modifi ce jour pour 30 appartements sur la mme surface. Une dizaine de jours aprs les grandes pluies de dbut novembre, ctait encore une vritable rivire qui occupait lemplacement du futur Charron (photo 1) Dtails touchants : - Aux premiers coups de pelleteuse pour le Charron, la source -notre chre source du Charron comble et disparue !- semble avoir refait surface. Eau frache garantie dans les fondations !(photo 2) - Deux platanes centenaires reconnus prserver par le Tribunal Administratif en mars 1989 sont programms pour arrachage.

Il est temps darrter ce processus de catastrophes annonces. Les immeubles avec vue sur la mer et pieds dans leau,

a suffit !

Un Espace Bois Class en danger !Au sommet de la traverse du Rgali, sur la face ouest de la falaise de Mourepiane, existe un Espace Bois Class au Plan Local dUrbanisme. Cest un espace naturel de 8000 m2 environ, protg, sur lequel il est interdit de construire et surtout de dtruire, ne serait-ce quune branche darbre, sauf pour la protection incendie. Vue de la mer, vue du ciel, vue de la voie de chemin de fer, vue du ciel, cette colline apparat comme un havre de verdure et de paix. Ce quelle est.

Cette butte, relique des forts de chnes verts provenales, a heureusement chapp aux incendies...non par hasard mais grce la protection des bastides proches et de leurs habitants. Lors dun inventaire ralis au printemps 2011, les botanistes de Colino ASSENENCE et de la Socit Linenne y ont dcouvert plus dune centaine despces diffrentes : une vritable niche de biodiversit! La Ligue de Protection des Oiseaux et lassociation La Chevche ont attir notre attention sur la raret des Huppes fascies qui y nichent chaque anne et qui bnficient dune protection totale, au mme titre que les hrissons, rainettes mridionales, chouettes et petits-ducs avec lesquels elles cohabitent.

Or, Finaral a acquis la plus grande partie de cet espace en 2008. - Sommes-nous paranoaques si nous imaginons que, en pleine priode de rvision du Plan Local dUrbanisme, ce nest pas pour observer les Huppes fascies que le promoteur a achet ce terrain ? - Sommes-nous paranoaques si nous imaginons que de nouvelles dforestations, des travaux de voierie et de nouvelles constructions avec vue sur la mer venant chapeauter cet ensemble particulirement fragile seraient