MIEUX COMPRENDRE LA FIEVRE EBOLA PAR LE Dr CHERIF Djibril

  • View
    320

  • Download
    4

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Il s'agit d''une présentation faite par le Dr CHERIF Djibril sur la Fièvre Ebola au cours d'un séminaire. Dr CHERIF Djibril est Épidémiologiste à l'Institut National d'Hygiène Publique. Une large diffusion permettrait à tout le monde de bien connaître la maladie surtout ces vecteurs et son mode de transmission. PRENEZ LE TEMPS DE LIRE C'EST IMPORTANT

Text of MIEUX COMPRENDRE LA FIEVRE EBOLA PAR LE Dr CHERIF Djibril

  • 1. LA FIEVRE HEMORRAGIQUE A VIRUS EBOLA Dr CHERIF Djibril, MD, MPH Mdecin de Sant Publique, Spcialiste en Epidmiologie
  • 2. DEFINITION Ebola : Maladie virale aigu qui provoque de graves flambes pidmiques de fivre hmorragique virale chez lhomme. Taux de ltalit volue entre 25 et 90%. Apparition pour la premire fois en 1976 lors de deux flambes simultanes, Nzara (Soudan) et Yambuku (Rpublique dmocratique du Congo RDC). Au Congo, le village atteint se situait prs de la rivire Ebola, qui a donn son nom la maladie. La cte dIvoire a enregistr en 1994, un cas de fivre Ebola (fret de TA) du un sous type viral appel Ebola-Cte dIvoire qui pas entrain dpidmie.
  • 3. AGENT PATHOGENE virus Ebola fait partie de la famille des Filovirid 05 espces : Ebola-Bundibugyo (EBOB)(Ouganda), Ebola-Cte dIvoire (EBOCI), Ebola-Reston(EBOR) (Philippines), Ebola-Soudan (EBOS), et Ebola-Zare (EBOZ).
  • 4. TRANSMISSION Transmission la population humaine par contact troit avec: le sang, les scrtions, les organes ou les liquides biologiques danimaux infects retrouvs morts ou malades dans la fort
  • 5. ANIMAUX RESPONSABLES DE LA TRANSMISSION
  • 6. ANIMAUX RESPONSABLES DE LA TRANSMISSION
  • 7. ANIMAUX RESPONSABLES DE LA TRANSMISSION
  • 8. ANIMAUX RESPONSABLES DE LA TRANSMISSION
  • 9. TRANSMISSION INTERHUMAINE La propagation dans la communaut par transmission interhumaine, la suite de contacts directs avec du sang, des scrtions, des organes ou des liquides biologiques de personnes infectes. Rites funraires avec contact direct avec la dpouille transmission par le sperme jusqu sept semaines aprs la gurison clinique.
  • 10. LA MALADIE EBOLA Rceptivit : tous les sujets sont rceptifs Immunit: aucune Facteurs favorisants : dangers primaires: Inoculation parentrale accidentelle, exposition respiratoire des arosols ou des gouttelettes infectieuses ou contact direct avec une muqueuse ou la peau lse. dangers particuliers: Le fait de travailler avec des primates ou des rongeurs infects (ou avec leurs carcasses infectes) ou le fait dy tre expos entrane un risque dinfection pour lhumain.
  • 11. Manifestations cliniques de la Fivre Ebola Incubation : 2 21 jours Phase dtat: Apparition brusque fivre, faiblesse intense, myalgies, cphales et irritation de la gorge. suivis de vomissements, de diarrhes, druptions cutanes, dinsuffisance rnale et hpatique et dans certains cas, dhmorragies internes et externes. (conjonctivite hmorragique, la pharyngite, le saignement des gencives, lulcration de la bouche et des lvres, lhmatmse, le mlna, lhmaturie, lpistaxis et les saignements vaginaux) .
  • 12. SIGNES DE LA MALADIES
  • 13. Situation pidmiologique actuelle (1/3) Dbut du mois de fvrier 2014: une pidmie de fivre hmorragique sest dclare en Rpublique de Guine dans la rgion de NZrkor situe environ 150 km de la frontire ivoirienne La confirmation biologique de lpidmie dEbola a t faite le samedi 22 mars 2014 : mise en vidence du virus Ebola (similitudes avec Ebola-Zaire)
  • 14. Situation pidmiologique actuelle (2/3) 86 cas, 59 dcs
  • 15. Situation pidmiologique actuelle (3/3) A la date du 23 juillet 2014: En Guine: 423 cas (311 cas confirms, 99 cas probables, 13 suspects) Dont 319 cas de dcs soit une ltalit 75% (208 cas confirms soit 67%) A la date du 22 juillet 2014 En Sierra Leone: 525 cas dont 419 confirms soit 79.9% 224 dcs (42.7%) dont 188 cas confirms (44.9%) Libria: 238 cas dont 77 confirms (32.3%); 117 cas de dcs (49.1%) dont 54 confirms (46.2%) A ce jour, aucun cas na t enregistr en Cte dIvoire.
  • 16. RECOMMANDATIONS EN-DEHORS DE LEPIDEMIE Sabstenir de chasser le gibier Sabstenir de manipuler le gibier Sabstenir de manger le gibier Manipuler les cadavres morts de causes inconnues avec prcaution
  • 17. RECOMMANDATIONS EN- DEHORS DE LEPIDEMIE Traiter les cas suspects dEbola malades ou morts avec prcaution Dclarer tout de fivre avec ou sans hmorragie
  • 18. RECOMMANDATIONS EN CAS DEPIDEMIE Renforcer les mesures prcdentes Eviter les rassemblements Prendre les mesures sanitaires pour la gestion des cas suspects et confirmer Prendre les mesures sanitaires pour lenterrement des cas suspects et confirmer
  • 19. JE VOUS REMERCIE