UNIVERSITE DE REIMS FACULTE DE MEDECINE .Olivier GRAESSLIN Gynécologie et obstétrique Florent GRANGE

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of UNIVERSITE DE REIMS FACULTE DE MEDECINE .Olivier GRAESSLIN Gynécologie et obstétrique Florent...

  • 11

    UNIVERSITE DE REIMS

    FACULTE DE MEDECINE

    ANNEE 2011 n

    THESE

    DE

    DOCTORAT EN MEDECINE

    (Diplme d'Etat)

    PAR

    PEZZI Anne

    ne le 28 MAI 1961 VERDUN

    Prsente et soutenue publiquement le 22 Novembre 2011.

    INTERET DE LA GYMNASTIQUE HOLISTIQUE-METHODE DU DOCTEUR

    EHRENFRIED DANS LA PREVENTION DE LA PERTE D'AUTONOMIE

    CHEZ LA PERSONNE AGEE

    PRESIDENT: Monsieur le professeur V. DURLACH

  • 12

    UNIVERSITE DE REIMS

    FACULTE DE MEDECINE

    ANNEE 2011 n

    THESE

    DE

    DOCTORAT EN MEDECINE

    (Diplme d'Etat)

    PAR

    PEZZI Anne

    ne le 28 MAI 1961 VERDUN

    Prsente et soutenue publiquement le 22 Novembre 2011.

    INTERET DE LA GYMNASTIQUE HOLISTIQUE-METHODE DU DOCTEUR

    EHRENFRIED DANS LA PREVENTION DE LA PERTE D'AUTONOMIE

    CHEZ LA PERSONNE AGEE

    PRESIDENT: Monsieur le professeur V. DURLACH

  • 13

    PROFESSEURS DE PREMIERE CLASSE

    Bernard BAEHREL Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire

    Olivier BOUCHE Gastro-entrologie et Hpatologie

    Guillaume CADIOT Gastro-entrologie et Hpatologie

    Andr CHAYS Oto-Rhino-Laryngologie

    Claude CLEMENT Chirurgie vasculaire

    Jacques COHEN Immunologie

    Brigitte DELEMER-COMTE Endocrinologie et maladies mtaboliques

    Alain DELMER Hmatologie Clinique

    Marie-Danile DIEBOLD Anatomie Cytologie pathologiques

    Alain DUCASSE Ophtalmologie

    Jean-Paul ESCHARD Rhumatologie

    Jean-Bernard FLAMENT Chirurgie gnrale

    Dominique GAILLARD Gntique

    Philippe GILLERY Biochimie et Biologie Molculaire

    Damien JOLLY Epidmiologie, Economie de la sant et prvention

    Franois LEBARGY Pneumologie

    Alain LEON Anesthsiologie et Ranimation chirurgicale

    Jean Marc MALINOVSKY Anesthsiologie et Ranimationchirurgicale

    Claude MARCUS Radiologie

    Patrice MORVILLE Pdiatrie

    Philippe NGUYEN Hmatologie

  • 14

    Tan Dat NGUYEN Cancrologie Radiothrapie

    Jean-Pierre PALOT Chirurgie gnrale

    Laurent PIEROT Radiologie et Imagerie Mdicale

    Dominique PLOTON Biologie cellulaire

    Christian QUEREUX Gyncologie et obsttrique Gyncologie mdicale

    Grard REMY Maladies infectieuses

    Philippe RIEU Nphrologie

    Pascal ROUSSEAUX Neurochirurgie

    Grard THIEFIN Gastro-entrologie et Hpatologie

    Isabelle VILLENA Parasitologie et Mycologie

  • 15

    PROFESSEURS DE DEUXIEME CLASSE

    Michel ABELY Pdiatrie

    Laurent ANDREOLETTI Bactriologie-virologie- HygineHospitalire

    Carl ARNDT Ophtalmologie

    Claude AVISSE Anatomie

    Serge BAKCHINE Neurologie

    Eric BERTIN Nutrition

    Sophie BOURELLE Chirurgie infantile

    Franois BOYER Mdecine Physique etRadaptation

    Christine CLAVEL Biologie Cellulaire

    Herv CURE Cancrologie

    Christophe DE CHAMPS DE SAINT LEGER Bactriologie-Virologie- HygineHospitalire

    Emile DEHOUX Chirurgie orthopdique etTraumatologique

    Frdric DESCHAMPS Mdecine du travail et des risquesprofessionnels

    Gatan DESLEE Pneumologie : addictologie

    Vincent DURLACH Thrapeutique

    Paul FORNES Mdecine Lgale et Droit de laSant

    Ren GABRIEL Gyncologie et obsttriqueGyncologie mdicale

    Olivier GRAESSLIN Gyncologie et obsttrique

    Florent GRANGE Dermatologie

  • 16

    Christine HOEFFEL-FORNES Radiologie et Imagerie mdicaleRoland JAUSSAUD Mdecine interne

    Arthur KALADJIAN Psychiatrie dAdultes ; addictologie

    Alireza KIANMANESH Chirurgie digestive

    Jean-Claude LIEHN Biophysique et Mdecine nuclaire

    Anne LONG Chirurgie et Mdecine vasculaire

    Pierre MAURAN Physiologie

    Damien METZ Cardiologie et Maladies vasculaires

    Herv MILLART Pharmacologie fondamentalePharmacologie clinique

    Pierre NAZEYROLLAS Thrapeutique

    Jean-Luc NOVELLA Mdecine interne : griatrie et biologie du vieillissement

    Jean-Loup PENNAFORTE Mdecine interne

    Marie Laurence POLI-MEROL Chirurgie infantile

    Sylvain RUBIN Chirurgie thoracique et cardiovasculaire

    Christophe STRADY Mdecine interne et maladiesinfectieuses

    Ayman TOURBAH Neurologie

    CONSERVATEUR :

    Mme Maria DURIEZ-LE GUEN

    CHEF DES SERVICES ADMINISTRATIFS :

    Mme Michle BOULANGER

  • 17

    REMERCIEMENTS

  • 18

    Monsieur le Professeur Vincent Durlach,

    Vous avez jug mon mmoire de Mdecine Gnrale avec un grand intrt.

    Vous me faites l'honneur de juger mon travail et de prsider mon jury.

    Je vous en remercie sincrement et vous en suis trs reconnaissante.

    Monsieur le Professeur Eric Bertin,

    Vous avez accept de vous intresser mon travail concernant la vie quotidienne

    des patients et de le juger.

    Je vous en remercie.

    Monsieur le Professeur Pierre Nazeyrollas,

    Vous avez accept de vous intresser mon travail et de le juger.

    Je vous en remercie.

    Monsieur le Docteur Roland Servel,

    Vous avez accept de vous intresser mon travail appliqu la mdecine gnrale

    et de le juger.

    Je vous en remercie.

    Monsieur le Docteur Dominique Ambros

    Vous avez accept de diriger ma thse avec intrt, vous m'avez fait confiance, vous

    m'avez guide et vous avez fait preuve d'une grande disponibilit, malgr votre

    emploi du temps trs charg. Je vous en remercie trs sincrement.

  • 19

    Remerciements:

    Au Dr Schvartz E, au Dr Hilly, au Dr Servel, au Dr Altinok, au Dr Mass pour

    m'avoir appris la Mdecine Gnrale et transmis le plaisir de leur travail.

    Au Dr Oweis et au Dr Awali pour leur immense savoir professionnel et leur

    enseignement patient.

    Au Dr Schvartz MC, au Dr Gamet ML, au Dr Quinquenel MC, pour m'avoir

    montr des chemins diffrents.

    Aux Docteurs Gosset X et Gosset T, au Dr Bajolet, au Dr Yverneau,

    au Dr Lafourcade, au Dr Berrier, au Dr Lebrun, au Dr Henry, au Dr Landrieux,

    au Dr Devie, au Dr Andrieu, au Dr Daoud, au Dr Pieron, au Dr Torossian,

    au Dr Dufresnes, au Dr Delecluse, au Dr Acka Miezan, au Dr Samblat,

    au Dr Laroche, au Dr Pernel, au Dr Cavanna, au Dr Masse, au Dr Bruna, au Dr Lor

    sans lesquels ce travail de recherche n'aurait pas t possible.

    A Sonia, Odile Z, Xavier, merci pour vos aides prcieuses!

    Merci mes compagnons de rvision pendant ces tudes difficiles: Naima,

    Sylvie, Fred N, Seb, Max, Ben, Charles, Fred D. et Mostafa qui m'a expliqu la

    fonction logarithmique en premire anne.

  • 20

    Je ddie ce travail ma mre, mes surs, Ccile, Claire et Monique, mon

    frre Jean Franois,

    ma fille Lila,

    mon fils Gabriel,

    mon mari,

    mes cousines,

    mon pre dcd qui a longtemps vcu handicap par une maladie de

    Parkinson,

    mes quatre amies, parties toutes si jeunes d'un cancer du sein.

    merci pour votre soutien.

    J'ai fourni de gros efforts, mais les connaissances acquises clairent toute ma

    vie. C'tait bien et a continue!

    A mes amis de la GH,

    Christiane Boutan Laroze, Michel Par, Florence Alibran, Odile Girault,

    Sbastien Toupin, toujours disponibles pour rpondre mes questions.

    A mes amis, Nouza, Sarah, Aurelie, Umit, Marion, Melina, Franoise, Hlne,

    Sylvie, Saoul, Boris, Murielle.

    A toi, Marie-Jo !

  • 21

    Par dlibration en date du 09 fvrier 1968, la facult a arrt que les

    opinions mises dans les dissertations qui lui seront prsentes doivent tre

    considres comme propres leur auteurs et qu'elle n'entend leur donner ni

    approbation, ni improbation.

  • 22

    PREMIERE PARTIE

    INTRODUCTION

  • 23

    Suivre un tre humain toute sa vie et parfois suivre une famille sur plusieurs

    gnrations :

    Voil une grande satisfaction du mdecin gnraliste : tre mdecin de famille !

    Voir un bb grandir, informer l'adolescent devenant adulte, le soigner pour des

    problmes aigus ou chroniques, l'accompagner presque toute sa vie; Paralllement

    suivre des adultes, tre prsent quand ils commencent vieillir et les aider bien

    vieillir : Quel challenge !

    Le mdecin gnraliste a la chance d'tre l. Pour effectuer sa mission, il lui faut des

    connaissances multiples.

    Pour cette thse nous avons choisi d'explorer la problmatique de la perte

    d'autonomie la plus frquente, c'est dire celle qui est lie au vieillissement et

    l'atteinte locomotrice. Afin de pouvoir nous entretenir avec des mdecins, nous avons

    voulu amliorer nos connaissances sur le vieillissement pathologique et normal et sur

    la perte d'autonomie.

    Nous avons aussi fait le point sur les concepts de fragilit et de dpendance ainsi

    que sur leur prise en charge.

    Aprs un rappel permettant de comprendre les diffrents aspects du vieillissement

    normal, nous en dcrivons l'impact en sant publique et les moyens choisis pour agir.

    Relatant les nombreuses tudes dmontrant l'importance de l'activit physique pour

    rester en bonne sant et bien vieillir, nous en venons l'objet de notre thse:

    Les franais n'ont pas assez d'activit physique [32], et les personnes ges

    encore moins. Celles-ci se plaignent de leurs douleurs, de leur manque

    d'entranement et de leur fatigue pour pouvoir pratiquer une activit physique avec

    des personnes plus jeunes. Avons nous un moyen de les aider?

    Connaissant la Gymnastique Holistique, une mthode de travail corporelle originale,

    lente, attentive et approfondie, nous avons pens qu'elle conviendrait peut tre aux

    personnes ges et nous avons men une enqute auprs de mdecins pour