Click here to load reader

Un film de Takeshi Kitano - · PDF fileGnossienne n°1d’Erik Satie, et laissé son second film (Jugatsu) vierge de toute musique, c’est avec Hisaishi qu’il entame une véritable

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Un film de Takeshi Kitano - · PDF fileGnossienne n°1d’Erik Satie, et laissé...

  • Un film de Takeshi Kitano

    L Y C E N S A U C I N M A E N R G I O N C E N T R E

  • 2

    Lycens au cinma en rgion Centre est coordonn par lAtelier de Production Centre Val de Loire, ralis avec le soutien du Centre National de laCinmatographie, de la Rgion Centre, de la DRAC Centre et du Rectorat de lAcadmie Orlans-Tours et le concours des salles de cinma partici-pant lopration. Livret pdagogique enseignants - Edition AcrirA (Association des cinmas de recherche indpendants de la rgion alpine) etUniversit Lumire-Lyon 2 pour Lycens au cinma en rgion Rhne-Alpes avec le soutien de la Rgion Rhne-Alpes. Rdacteur en chef : JacquesGerstenkorn, professeur lUniversit Lumire-Lyon 2. Auteur : Jean-Franois Buir. Iconographie : Photogrammes raliss par Jacques Petat, Filmsde lEstran, avec laimable autorisation de Ocan Films. Fonds documentaires : Bibliothque du Film, Institut Lumire, Cinma Le France de Saint-tienne. Coordination des dossiers : Christine Desrumeaux-Thirion. Textes additifs : Elysabeth Boyer, Emmanuel Dreux (Ateliers dexploitation pda-gogique) APCVL 2000. Edition APCVL. Maquette : Dominique Bastien.

    Beaucoup de critiques et de journalistes parlent de mes films comme duvres avant tout violentes. Or,pour moi, le rapport entre la douceur et la violence ressemble au mouvement dun pendule. Plus un hommeest tendre, plus il peut devenir extrmement cruel et brutal. Cest en lui que lcart entre les deux tatsdme peut tre le plus extrme, car il a une capacit de ressentir les motions les plus profondes. Cela peutparatre une exagration, mais il me semble que lacte amoureux ultime peut tre le meurtre de celui quevous aimez .

    Takeshi Kitano, Entretien avec Michel Ciment, Positif n441, 1997

    SOMMAIREAVANT-PROPOS 3Takeshi qui rit et Takeshi qui pleure

    LE CINASTE 4Docteur Kitano et Mister Beat Takeshi

    LQUIPE DU FILM 5Le musicien et lhomme-orchestre

    HISTOIRE DU FILM 6De laccident la reconnaissance

    LES PERSONNAGES 7Artistes et modles

    ANALYSE DU RCIT 8Un escalator narratif

    MISE EN SCNE 10Le musical et le pictural

    CHEMINS DE TRAVERSE 12Le gnrique de dbut : tout un programmeAtelier montage

    PISTES DE RFLEXION 16Un film qui se voit en peinture

    AUTOUR DU FILM 19Les femmes et les enfants dabordExtraits critiques

    DOCUMENTS 20Lternit retrouveBibliographie

    PISTES PDAGOGIQUES 21

    LEXIQUE 23

  • 3

    Lors dune planque en compagnie de son

    vieil ami Horibe, linspecteur Nishi sabsente

    pour aller voir son pouse, leucmique incu-

    rable et hospitalise proximit. Horibe est

    bless durant son absence. Devenu parapl-

    gique, abandonn par sa famille, il confie

    Nishi son projet de se mettre peindre pour

    occuper ses journes.

    Dmissionnaire la suite de larrestation

    sanglante de lagresseur dHoribe qui a cot

    la vie dun jeune policier, Nishi partage ses

    proccupations entre la veuve de ce dernier,

    Horibe auquel il adresse un matriel complet

    de peinture, et sa propre pouse, traitant en

    revanche par la violence et le mpris les

    yakuzas qui lui rclament une somme quil

    leur a emprunte. Dguis en policier, il

    braque une banque avec succs, et envoie de

    largent la jeune veuve. Horibe se met

    peindre avec assiduit des toiles mlanco-

    liques, tendance suicidaire.

    Nishi et son pouse partent en voiture tra-

    vers le Japon. Il semploie la faire rire. Un

    jeune policier rescap de larrestation part

    la recherche du couple, de mme que les

    yakuzas qui, rembourss par Nishi, lui

    demandent les intrts. Celui-ci les met

    dfinitivement hors dtat de nuire. Le jeune

    policier dcouvre leurs cadavres. En bord de

    mer, il retrouve son ancien suprieur qui

    obtient de lui un moment de rpit pour

    rejoindre son pouse sur la plage. Un dernier

    jeu, elle remercie Nishi pour tout, pose sa

    tte sur son paule. Un coup de feu retentit,

    puis un second. Au loin sen va la mer.

    Takeshi qui rit et Takeshi qui pleureUne balle de base-ball roule jusquaux pieds de linspecteur Nishi. Un jeune joueur lui demande distancede la lui renvoyer, Nishi lui fait signe de saccroupir, effectue un geste de lancer impeccable mais projettela balle sur sa droite. Ladolescent accroupi reste interdit, Nishi rigole puis redevient impassible. Nous sommesvers le dbut dHana-Bi. la fin du film, la mme expression dincrdulit se retrouvera sur le visage dunautre jeune personnage, la fille qui joue au cerf-volant sur la plage, lorsque Nishi y suicide son couple. Leraccord imaginaire entre le regard dconcert du joueur et la mort finale fait sentir quel point le jeu, vu parlenfant que nest plus Kitano, ne saurait tre le lieu de linnocence mais celui de labsurde, du gag, de lir-recevable, comme lest cette balle lance de ct. Entre le ludisme de lenfance et le deuil de lge adulte setient le lieu de la violence.

    La violence dans Hana-Bi nest pas seulement lobjet dun constat fataliste. Quitte en prendre acte, autanten tirer le meilleur parti en la faisant instrument de cration. Ce nest que lorsque Horibe a connu la violen-ce dans sa chair quil se met peindre ; cest en maltraitant les jeux et en les exposant au spectre de lamort que Nishi invente un nouveau ludisme, droutant mais cocasse ; cest en adoptant cette philosophie du faire avec le rel (et sa violence) que Kitano assume son rle de cinaste, et vite le figement de la belleimage . Cest enfin la prise en compte de cette violence qui permet quil y ait du jeu dans son cinma,alors que son seul film entirement ax sur le jeu et dnu de violence (Lt de Kikujiro) savre le plussage et le moins fondamentalement joueur au contraire dHana-Bi qui compose au mieux avec les deuxaspects du visage de Kitano que celui-ci y a rvls : le paralys tragique et le mobile hilare.

    Jean-Franois Buir

  • 4

    FilmographieCOMDIEN1983 Merry Christmas Mr. Lawrence (Furyo) de Nagisa Oshima1993 Many Happy Returns de Toshihiro Tenma1994 Johnny Mnemonic de Robert Longo1995 Five of Them de Takeshi Ishii1998 Tokyo Eyes de Jean-Pierre Limosin1999 Gohatto (Tabou) de Nagisa Oshima

    RALISATEUR1989 Violent Cop

    Scnariste, acteur, metteur en scne1990 Boiling Point/Jugatsu

    Scnariste, acteur, metteur en scne1991 A Scene at the Sea

    Scnariste, monteur, metteur en scne1993 Sonatine

    Scnariste, monteur, acteur, metteur en scneSlection Un Certain Regard, festival de Cannes 1993Prix de la critique au festival de Cognac

    1995 Getting Any ?Scnariste, monteur, acteur, metteur en scne

    1996 Kids ReturnScnariste, monteur, metteur en scneSlection Quinzaine des Ralisateurs, festival de Cannes 1996

    1997 Hana-BiScnariste, monteur, acteur, metteur en scneLion dOr, Mostra de Venise 1997

    1998 LEt de KikujiroScnariste, acteur, monteur, metteur en scneComptition Officielle, festival de Cannes 1999

    1999 BrothersActeur, metteur en scne

    Takeshi Kitano nat le 18 janvier 1947, cadet dune famille vivant dansles bas-fonds de Tokyo. Son pre Kikujiro, dont il donnera le prnom aumalfrat puril quil interprte dans son dernier film (sorti en 1999), estun yakuza de second ordre. Takeshi abandonne ses tudes scientifiquespour se consacrer au music-hall, crant avec Kiyoshi Kaneko un duocomique succs intitul The Two Beats, dans la tradition du manzao lun des partenaires est agressif et lautre pas. Cest le dbut dunedouce schizophrnie : au gnrique de ses futurs films, le ralisateursera nomm Takeshi Kitano, et lacteur Beat Takeshi. Kitano, quientame une carrire tlvise trs populaire au Japon, volue vers uncomique collectif plus agressif, celui des owala, base de satire socia-le tous azimuts, de dguisements outranciers et de cruaut surraliste lgard des participants. Outre la tlvision, son activit frntiquetouche de multiples domaines : radio, journalisme, conomie, poli-tique, science, sociologie, littrature, posieSa premire interprtation remarque au cinma a lieu en 1983 dansFuryo, de Nagisa Oshima. En 1989, il remplace au pied lev son rali-sateur dans Violent Cop, dont il fait un thriller trs sombre, o un bur-lesque incongru point au sein de la violence la plus chevele.Lexprience lui plat, il continue donc de mener de front ses emplois destar mdiatique et de cinaste confidentiel. Suivent Jugatsu, unematrice esthtique, A Scene at the Sea, premier de ses films quil nin-terprte pas, Sonatine, qui commence le faire connatre hors de sesfrontires. 1994 nest pas seulement lanne de lchec public sansappel de Getting Any ? une comdie poussant son point de non-retour le ct Beat de Kitano, froce, bouffon et inconvenant ,mais aussi dun grave accident de moto qui manque coter la vie decelui qui avait dj failli mourir six ans dune crise dasthme, au lyce,dans un premier crash sur deux roues, et qui dit ne devoir son existen-ce quau manque dargent de ses parents pour payer son avortement.Le visage moiti paralys, il en rchappe une nouvelle fois et ralisetrois autres volumes (dsignation utilise au dbut dHana-Bi poursituer celui-ci chronologiquement dans la filmographie de Kitano) :Kids Return, son premier succs cinmatographique au Japon, Hana-Bi qui lui vaut la reconnaissance internationale et Lt de Kikujiro. n

    Docteur Kitano etMister Beat Takeshi

    LE CINASTE

  • 5

    Le musicien etlhomme-orchestre

    LQUIPE DU FILM

    Outre son staff de producteurs Masayuki Mori, Yasushi Tsuge,Takio Yoshida runis au sein de lOffice Kitano, socit qui permetau cinaste de ne plus dpendre outre mesure des grandes socits deproduction japonaises pour financer ses films (lesquelles ne le soutien-draient sans rserve que sil se contentait de resservir au cinma sonpersonnage de comique tlvisuel), Hana-Bi fait figurer deux typesdintervenants rguliers chez lui : son compositeur Joe Hisaishi et cer-tains de ses acteurs. Une fois

Search related