Transmedia storytelling by rouge

  • View
    2.358

  • Download
    3

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Transcript

  • 1. Transmdia Storytelling A transmedia story unfolds across multiple media platforms with each new text making a distinctive and valuable contribution to the whole - Henry jenkins [ rouge , lagence des solutions rvolutionnaires]

2. Une nouvelle re souvre pour la production! 3. Lewebet lemobile Eldoradooufar-west ? 1 4.

  • + en +

FACILE de produire films et sries 5. Toucher peu de frais un publicjeune international $ lhistoire rceptif DANS Prt intervenir 6. AR G < // Les marques produisent des -sries web et mobiles mini aux internautes S01E07 imaginer des pisodes jouer sontintgrsprogressivement Letransmediaet leparticipatif Choisir des fins alternatives 7. commencent co produireleurs propressries Lesmedia numriquesinitient leurs propresfestivalsde films web ou mobile Les grands portails web CBS Interactive Orange myspace 8. Laboratoire dexpriences Web nouveau mdia demasse? ou Consommation web M obile

    • TV

= ?

    • Business modleviable
    • pour la

p roduction numrique ? L esmarquesproductrices de sries ? Synergiesentre Intert $ marques producteurs diffuseurs ? 9. 10. 11. Diffusion web only narration classique DiffusionDiffusion transmedia innovation narrative (transmedia storytelling) narration Web, TV mobile Web, tv web, tv, le Parisien web, canal + CBS show MySpace, Filles TV Karaoke, chansons en vente sur i store Spin-offs: web, mobile et TV Web, mobile, renvoi produits Le web comme promotion Brand content Fox, mobizode Sponsor : Clarins Tlch. musique Interactivit/participation Co-cration, open source Narration subjective Reality fake Plurifocus ARG 12. a Dans lasrie Lesfacteurs clsdesuccs

  • Pour les sries gros budgets :
    • Effets spciaux :TheCell
    • Casting :Clark&Michael (avec lacteur de Juno et Arrested Devt)
  • Pour les sries petit budget :
    • Pitchs mystrieux :TheCoat
    • Humour :Squeegees
    • Faible hermtisme des pisodes :KaraShopping
  • Indpendamment du budget :
    • Un montage de plans courts :SAV des missions
    • Un format adapt chacun des 3 crans

13. BOX OFFICE 11/ Temps mort : 189 887 12/ Captain Brackmard : 172 012 13/ Les voisins du dessus : 164 553 14/ Les aventuriers de 8h22 :143 196 15/ Decide -toi Clment : 105 023 16/ Retrosexuel : 84 293 17/ Paris damis : 81 791 18/ Howard : 59 853 19/ Antoine, bibi et casimir : 59 296 20/ Wipitta : 58 219 21/ Zoo City : 57 541 22/ Les fantaisies de Monsieur Paul : 41 568 23/ Gnome syndrome : 40415 24/ Valentine et moi : 39 502 25/ Frigollectif : 30 962 26/ Themarvelling flyingbox : 30 962 27/ Kali : 5573 Box-Office Dailymotion des Web-sries franaises janvier 2010 Source : les-webseries.com 1/HelloGeekette :1 085 024 2/Le visiteur du futur :1 029 664 3/ DRH :714 633 4/Nous ne sommes pas des saints :583 778 5/La cuisine de Nicolas :555 044 6/Chat minou : 541 949 7/Dark Elevator :308 095 8/ Putain de srie :221 374 9/Superproducer :204 586 10/ Temps mort :189 887 14. b Le plan decommunication Lesfacteurs clsdesuccs

  • 5 critres dterminants :
  • LeSOUTIENdune plateforme dhbergement
  • Lhumouravec un ratio de virilit ingalable
  • Une alimentationfrquentepour garder son audience captive
  • Lacrativit(loriginalit du programme)
  • Linnovation (utilisation du Transmdia)

15. Les blogs les plus influents sur les sries eirian Lesblogsles plusinfluents wow j'attends a avec impatience!!!! j'avais dj bien kiff le coup de la BD "the dark defender"mme si on avait eu que quelques images dans l'pisode..en plus en prequel j'adore!!!!! vivement!!!!! :-)alors j'avais peur n'ayant jamais vu de websrie, mais il faut avouer qu'ons'y prend vite celle-ci! Hte que le deuxime DVD sorte!!le comdien Franois Mller remporte son pari: on finit par sy attacher, cet enfoi... ce DRH.Pas tonnant que cette petite websrie revendique un million de vues dontla moitisur Dailymotion,LA WEBSERIE QUI DEBOITELa dure des pisodes offre un rythme haletant au dbut etlon suit les aventures de Kali (Alexia Barlier) sans peine.Pour ceux qui estiment, juste titre, quil ny a pas que la tl dans la vie,[HBO Imagine]a lanc une exprience aussi spectaculaire que prometteuse., 16. Success case study : Kara Shopping Franck Gastambide 2006 2008 Plus de20 000vues / jour 40pisodes en exclu Karashopping.tv pourCANALPLUS .fr 17. *source Comscore **source IAB Constat

  • LeWEBest aujourdhui unmdia de masse
  • LeMOBILEle devient:3 Milliards de tlchargementsAppStore
  • 5,4 milliards de vidosvisionnes en sept. 2009+141%/ 2008)34,6 MILLIONS DE FRANAISont regard une vido en ligne en sept.*
  • Premier trimestre 2009,les dpenses publicitaires WebenAngleterre ont dpass pour lapremire foisles dpenses TV23,5% vs. 21,9%**
  • Leswebsries peuventatteindre entre100 000 et 2Mvues
  • Mais unenotorit faiblecompare aux sriestv
  • La faute au support ?Sans doute pas puisque ce support diffuse par ailleurs de plus en plus de sries TV en streaming ou tlcharges.
  • Peut-tre plutt du fait dunMANQUE DORCHESTRATION ?

18. BOX OFFICE 1- Heroes6,58 millionsde tlchargements.5,9 millionsde tlspectateurs en moyenne.2- Lost6,31 millions de tlchargements.11,05 millions de tlspectateurs en moyenne.3- Prison Break 3,45 millions de tlchargements.5,3 millions de tlspectateurs en moyenne.4- Dexter2,78 millionsde tlchargements.2,3 millions de tlspectateurs en moyenne.5- Dr House2,59 millions de tlchargements.15,6 millions de tlspectateurs en moyenne.6- 24 heures chrono2,44 millions de tlchargements.12,62 millions de tlspectateurs en moyenne.7- Desperate Housewives2,18 millions de tlchargements.15,5 millions de tlspectateurs en moyenne.8- Terminator : Les Chroniques de Sarah Connor1,96 millions de tlchargements.6,34 millions de tlspectateurs en moyenne.9- Grey's Anatomy1,74 millions de tlchargements.15,64 millions de tlspectateurs en moyenne.10- True Blood1,6 millions de tlchargements.12,4 millions de tlspectateurs. 12,4 millions de tlspectateurs. 19.

  • Le manque denotoritdes web sries ?
  • Lafauteau systme debuzzet la faon dont cette notorit se construit
          • Manque derfrencement
          • Manque d orchestration

Undficitdepromotion ? 20. Le manque derfrencement ? Undficitdepromotion ? 21. Le manque d orchestration? Un contenu cest aussi un support de communication horizontal entre les gens, unvecteur dchangesEst-ce que cest bien ?, ou pas, Aujourdhui la consommation est trop individualiste, on ne partage pas, donc lePLAISIR NEST PAS MAXIMIS Et donc mme avec un super contenu, trop souvent les websries ne rassemblent pas les publics. Il faut des plans de communicationorchestrs .Undficitdepromotion ? 22. StorytellingetTransmdia Laboratoiredufutur ? 2 23.

  • Les cots de production en numrique ont vritablement baiss (entre 200 000 et 1M)
  • Le web et le mobile permettent une vritableinteractivit
  • Le web permet d expliquervritablement un projet et de rentrer dans les dtails de celui-ci.
  • Le web estsur-frquentpar lesinnovateurs , lesprescripteurs , il y a la fois ceux qui tentent et ceux qui en parlent

Pourquoi le Transmdia est-il leterrain dexprimentationidal ? 24.

    • Dans le mode de production (Fausta, Elephant Dream en co-ralisation)
    • Dans le mode de narration (Voyage au bout du Charbon)
    • Dans les interactions quelles proposent leurs spectateurs (Brves de Marseille, Valemont, the Cell)
    • Voire tre commence par des internautes

Denombreuses ralisations intgrent djdesinnovations Transmdia 25. Les nouveaux acteurs de laproduction lesinternautes 26. Que peut-on attendre des internautes ? 3 27.

  • Ce que les media digitaux permettent : une interaction troite entre les sries et leurs publics.
  • Ceux-ci peuvent:
    • Buzzer sur leurs sries prfres (Facebook, Twitter, Myspace, Flickr) tre mis au courant en temps rel des volutions et des suites de leurs sries
    • Voter pourtelle ou telle fin, tel ou tel personnage
    • Participer la production
    • Crer leurs propres contenus

Desmdia participatifspar dfinition 28.

  • Des internautes catgoriser en fonction de :
  • De la nature de leur participation
  • De leur type de participation

Mais uneparticipationlimite 29. Les initiateurs1%Les pratiquants 10% Les informs50% Les spectateurs 39% Letypedeparticipationdesinternautes 30.

  • Les informs (50%)
    • Ils entretiennent une relation passive avec la srie et sa communaut. La plupart du temps mme, ils se contentent den entendre parler au travers de caisses de rsonnances comme les grands mdia.
  • Les curieux (39%)
    • Ils sautent le pas et viennent voir rgulirement ce dont ils entendent parler. Ainsi , ils regarderont un ou plusieu