Tahrir, place de la Libération

  • View
    223

  • Download
    3

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Tahrir, place de la Libration

Transcript

  • prsent nt

    Un film de

    Stefano SavonaPremire mondiale: Festival International du Film de Locarno 2011

    Projection presse: Samedi 6 aot - 9h00 - Palavideo

    Projections officielles:Samedi 6 aot -19h00 - Auditorium FEVI

    Dimanche 7 aot - 9h00 - Altra Sala

    www.tahrir-liberationsquare.com

    CONTACTSPicofilms / DugongFrance +33 6 77546426Italie: +39 333 4633629Royaume-Uni: +44 (0)7508 0337581info@tahrir-liberationsquare.com

    CONTACTS PRESSE LOCARNOClaudia Tomassini & AssociatesInternational Film Publicity Italie: +39 334 3075056 Allemagne: +49 179 205 5794claudia@claudiatomassini.com

    L I B E R AT I O N S Q U A R E

    TAHRIR

  • CREDITS

    Ralisation, Image, Son : Stefano Savona

    Montage : Penelope Bortoluzzi

    Montage son et mixage : Jean Mallet

    Produit par Penelope Bortoluzzi et Marco Alessi

    Une co-production Picofilms/Dugong

    En collaboration avec Rai3

    Alter Ego - Ccile Lestrade Priphrie - Centre de cration cinmatographique

    France/Italie 2011

    Dure : 91

    Langue : Arabe

    Sous-titres : Franais, Anglais, Italien

    Format : DCP 24i/s

  • SYNOPSIS Le Caire, fvrier 2011. Elsayed, Noha, Ahmed sont de jeunes gyptiens et ils sont en train de faire la rvolution. Ils occupent la Place jour et nuit, ils parlent, crient, chantent avec dautres milliers dgyptiens tout ce quils nont pas pu dire voix haute jusque-l. Les rpressions sanguinaires du rgime attisent la rvolte ; Tahrir on rsiste, on apprend discuter et lancer des pierres, inventer des slogans et soigner les blesss, dfier larme et prserver le territoire conquis : un espace de libert o lon senivre de mots. Tahrir est un film crit par les visages, les mains, les voix de ceux qui ont vcu ces journes sur la Place. Cest une chronique au jour le jour de la rvolution, aux cts de ses protagonistes. STEFANO SAVONA BIOGRAPHIE Stefano Savona est n Palerme en 1969. Il a tudi larchologie Rome et il a particip plusieurs missions archologiques au Soudan, en gypte, en Turquie et en Isral. partir de 1995, il a travaill comme photographe indpendant ; depuis 1999, il se consacre la ralisation et la production de films documentaires et dinstallations vido (parmi celles-ci, D-Day (2005) au Centre Pompidou). Son long-mtrage Carnets dun combattant kurde (2006) a reu le Prix International de la SCAM au Cinma du Rel et une nomination aux David di Donatello. Son film Plomb durci (2009), a t prsent au Festival International du film de Locarno dans la section Cinastes du prsent o il a remport le Prix Spcial du Jury. En 2010, les tats gnraux du film documentaire de Lussas ont prsent une rtrospective de ses films. Il est lorigine dun projet darchives audiovisuelles sur la civilisation rurale sicilienne, Il pane di San Giuseppe (Le pain de Saint Joseph), sur lequel il travaille depuis deux ans. Il a fond en 2010 Paris avec Penelope Bortoluzzi la socit de production Picofilms. Il est le producteur et le ralisateur principal de Palazzo delle Aquile, qui a remport le Grand Prix du Cinma du Rel 2011 et le Human Rights Award au BAFICI de Buenos Aires et a t slectionn dans le cadre de la programmation de lAcid au festival de Cannes 2011.

  • FILMOGRAPHIE 2011 Palazzo delle Aquile

    film documentaire, 128 production Picofilms (avec le soutien de lAssociation Corso Salani) Grand Prix du Cinma du Rel Slection de lAcid, Cannes Human Rights Award - BAFICI (Buenos Aires) IndieLisboa (Lisbonne)

    2010 Spezzacatene (Lorange et lhuile)

    film documentaire, 82 production Lotus/Pulsemedia/Regione Sicilia, Italie Torino Film Festival (Italie) tats gnraux du film documentaire, Lussas

    2009 Plomb Durci (Cast Lead)

    film documentaire, 80 production Pulsemedia, Italie en association avec RAI

    Prix Spcial du Jury, Cinastes du Prsent, Festival de Locarno Mention du Prix de lImage, RIDM, Montral Meilleur documentaire, Annecy Cinma Italien Munich Film Festival, tats Gnraux du documentaire de Lussas, Dubai Film Festival 2006 Carnets dun combattant kurde film documentaire, 80 production JBA France/ Minimum fax, Italie en association avec ARTE France (Grand Format), YLE Finlande. (Distribution DVD France : Les Films du Paradoxe) Grand Prix International de la SCAM au Cinma du Rel 2006, Paris Nomination, David di Donatello 2006, Meilleur Documentaire Prix Casa Rossa, Meilleur Documentaire Italien 2006 -2007 Selection Officielle,Viennale Film Festival Meilleur Film, Trento International Film Festival Mention spciale du Jury, Mostra del Nuovo Cinema, Pesaro. 2006 Dans le mme bateau, court-mtrage documentaire, 11 Festival dei Popoli, Italie tats gnraux du film documentaire, Lussas 2002 Un Confine di Specchi (Une frontire en miroirs) film documentaire, 72 production: Maat, Tipota Prix Spcial du Jury, Turin Film Festival 2002 (Italie) Cinma du Rel 2003, Paris.

  • ENTRETIEN AVEC STEFANO SAVONA Quest-ce qui ta pouss te rendre en gypte pour filmer la Rvolution ? Pendant les vingt dernires annes, je suis all presque tous les ans au Caire et, comme tous ceux qui connaissent et frquentent lgypte, je naurais jamais cru possible ce qui est arriv entre janvier et fvrier 2011. Le 29 janvier - aprs des heures passes devant le site de al-Jazeera, hypnotis par la chronique en ligne des premires journes de la Rvolution, fragmentaire et basse rsolution - jai dcid de partir pour voir de prs qui taient les milliers de personnes qui occupaient la Place Tahrir et qui, pour la premire fois en 30 ans, dfiaient ltat durgence et les interdits du rgime. Je voulais comprendre ce quils voulaient exactement, quelles taient leurs orientations politiques et leurs rfrences symboliques, comment ils imaginaient leur futur. Sur la Place Tahrir, toute la socit gyptienne tait reprsente ; ctait une occasion unique pour filmer des gens de toute provenance et de tout milieu, runis ensemble pour la premire fois dans le but dabattre la dictature, barricads lintrieur dune norme Place o les policiers et les mercenaires du rgime nont pas pu pntrer pendant deux semaines. Tu tournes souvent tes films dans des situations extrmes . Comment ce film sinscrit dans ton parcours de cinaste ? Jai nou avec Le Caire une relation intime depuis des annes, mais il est aussi important de dire que jattendais depuis longtemps de pouvoir filmer un vnement comme celui-ci. Depuis que jai ralis mon film sur les combattants kurdes du PKK, jai commenc orienter mon travail sur la dimension politique de lexistence en tant que trait spcifique de la condition humaine. Les combattants du PKK taient des hommes et des femmes dont la vie se droulait dans un espace entirement politique, o le priv navait plus sa place. Ils vivaient et sexprimaient constamment dans la sphre publique et leur existence tait domine jour et nuit par la discussion et la parole. Aprs cette exprience au Kurdistan, jai essay de trouver et de filmer dautres situations o les individus, sans tre ncessairement des professionnels de la politique, sont profondment impliqus dans une action collective. La Rvolution en gypte a t en ce sens une occasion unique : jai pu tmoigner de lveil politique dune gnration de jeunes qui a vcu toute sa vie sous une dictature et qui apprend soudainement discuter, couter, se confronter avec les autres dans lespace dune Place occupe o lon est constamment entours de gens et o lon oublie mme de dormir pour continuer parler de la politique et du futur. Les

  • violences du rgime nont pas russi teindre ces dbats : la brutalit assigeait la parole, mais la parole a gagn. Ton film a t entirement tourn pendant les journes de la Rvolution. Dans quelle mesure penses-tu quil puisse clairer les dveloppements prsents et futurs de la situation en gypte ? Il est plutt facile de dire que, 5 mois aprs ces journes incroyables, tout est encore en suspens, que la situation actuelle en gypte est complexe et que lavnement de la dmocratie est encore loin Les manifestations dailleurs continuent, les jeunes protagonistes de mon film continuent de descendre sur la Place pour faire comprendre larme quils ne se sont pas rendormis. Je crois cependant que, quoi quil arrive aprs, un vnement comme cette rvolution laisse de toute faon une trace indlbile et inaltrable, et cest cette trace-l que je voulais faire partager aux spectateurs de mon film : je suis convaincu que seuls les moyens cinmatographiques peuvent capter cet aspect forcment fugitif, en montrant le spectacle enthousiasmant dune rvolution et en tmoignant de son irrversibilit. Le cinma documentaire peut recueillir ces instants o apparat la libert ltat le plus pur : elle se niche dans le dialogue, dans les relations que lon noue avec les autres grce la parole. En ce sens, rien na sans doute t plus libre que la Place Tahrir, o des parfaits inconnus entamaient des dbats interminables et o, aprs 30 ans de silence, tout le monde sexprimait et personne ne pouvait arrter ce flux inexorable de mots. Le cinma documentaire est le moyen idal pour rendre compte de la force dbordante de laction collective : la littrature ou le journalisme peuvent la dcrire dans le dtail, mais dans de tels vnements il y a quelque chose dphmre que seul le cinma peut fixer et recueillir. Tahrir, il ny a pas une foule, mais des personnes qui deviennent ensemble conscientes de leur force, un groupe qui agit lunisson : Une seule main , comme le dit lun des innombrables slogans de cette Rvolution.

  • 80 BOULEVARD AUGUSTE-BLANQUI75707 PARIS CEDEX 13 - 01 57 28 20 00

    25 JANV 12Quotidien Paris

    OJD : 286348

    Surface approx. (cm) : 361N de page : 39

    Page 1/2

    FETE24753201300504/GNK/MSL/1 Elments de recherche : TAHRIR, PLACE DE LA LIBERATION : film de Stefano Savona, sortie le 25/01/20