SYNDICAT MIXTE D'EQUIPEMENT DE LA COMMUNE DE syndicat mixte d'equipement de la commune de beaucaire

  • View
    0

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of SYNDICAT MIXTE D'EQUIPEMENT DE LA COMMUNE DE syndicat mixte d'equipement de la commune de beaucaire

  • SYNDICAT MIXTE D'EQUIPEMENT DE LA COMMUNE DE BEAUCAIRE

    ALIMENTATION EN EAU DE LA ZONE INDUSTRIELLE DE BEAUCAIRE (Gard)

    RESULTATS DES TRAVAUX DE CAPTAGE DE LA NAPPE ALLUVIALE DU RHONE

    par G. JUNCY et X . POUL

    BUREAU de RECHERCHES GÉOLOGIQUES et MINIÈRES

    SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL

    Service géologique régional LANGUEDOC — ROUSSILLON

    Mas Jausserand, La Pompignane, 34000 Montpellier

    Tél. : (67) 92.93.31

    75 SGN 128 LRO Montpellier, le 5 Mai 1975

  • - 1 -

    R E S U M E

    A la demande du Syndicat mixte d'Equipement de la commune de Beaucaire

    et de la Direction départementale de l'Equipement du Gard, le Service géologique

    régional Languedoc Roussillon du Bureau de recherches géologiques et minières

    a programmé et contrôlé, au point de vue hydraulique, les travaux de captage de

    la nappe alluviale du Rhône, qui permettront d'obtenir dans une première étape

    un débit de 500 à 600 m /h, pour couvrir les besoins en eau de la zone industrielle

    et portuaire de Beaucaire.

    L'ouvrage de captage, de 44 m de profondeur et de 0 600 mm, a été effec-

    tué par l'entreprise CINQUIN de Romanèche-Thorins (Saône et Loire), de février

    à avril 1975.

    Les principales caractéristiques de l'aquifère sont les suivantes :

    - la transmissivité des alluvions du Rhône est très élevée, de l'ordre

    de 3,5 x 1Q-1 m2/s ;

    - l'épaisseur des matériaux aquifères est de l'ordre de 40 m ;

    - l'épaisseur de la couverture limoneuse est de 6 à 7 m ;

    - la stabilisation du niveau de l'eau dans l'ouvrage de captage situé

    approximativement à 200 m du Rhône, apparaît après 5 minutes de pompage environ.

    Les modalités de captage retenues et les opérations de développement

    entreprises, ont permis d'obtenir une productivité exceptionnellement élevée,

    compte tenu par ailleurs des caractéristiques hydrauliques précédentes.

    Les pertes de charges inhérentes à l'ouvrage de captage sont nulles pour

    un débit inférieur à 1 000 m^/h.

    Le rabattement sera de l'ordre de 0,50 m pour un débit d'exploitation

    de 500 à 600 m3/h.

    Le rabattement correspondant à la capacité maximale du groupe électro-

    pompe utilisé au cours des pompages d'essai est de 1,15 m pour un débit de

    1 230 m3/h.

    Pour déterminer la productivité maximale de l'ouvrage de captage, il

    conviendra d'effectuer un pompage d'essai avec des groupes électropompes permet-

    tant d'atteindre 2 000 m3/h.

  • - 2 -

    L'eau a une minéralisation et une dureté moyenne répondant aux nonnes

    des eaux d'alimentation et la teneur en fer est de 0,02 mg/1. Compte tenu

    des conditions hydrochimiques de la nappe alluviale du Rhône, à l'aval de

    Beaucaire, nous recommandons des contrôler périodiquement la teneur en fer,

    tous les -2 mois environ dans une première étape.

  • - 3 -

    SOMMAIRE

    Pages

    RESUME 1

    SOMMAIRE 3

    • LISTE DES ANNEXES 4

    1 - INTRODUCTION 5

    2 - COUPE GEOLOGIQUE ET CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DE L'OUVRAGE DE

    CAPTAGE 6

    3 - RESULTATS DES POMPAGES D'ESSAI 10

    3.1 - Déroulement des pompages 10

    3.2 - Courbe caractéristique de l'ouvrage de captage 11

    3.3 - Influence de l'exploitation de l'ouvrage de captage sur l'état antérieur de la nappe . 14

    4 - QUALITE DE L'EAU .' 16

    5 - CONCLUSION . 17

  • LISTE DES ANNEXES

    ANNEXE n°'1 - Carte de situation de l'ouvrage de captage. Extrait de la carte IGN NIMES 8 à 1/20 000.

    \

    ANNEXE n° 2 - Plan de situation de l'ouvrage de captage et des piézomètres. Extrait du plan cadastral - Commune de BEAUCAIRE - Gard - Echelle 1/2 500.

    ANNEXE n° 3 - Coupe géologique de l'ouvrage de captage.

    ANNEXE n° 4 - Coupe schématique de l'ouvrage de captage. Echelle 1/50.

    ANNEXE n° 5 - Limnigrammes de l'ouvrage de captage.et du piézomètre PI.

    ANNEXE n° 6 - Limnigrammes du Rhône et du piézomètre PI.

    ANNEXE n° 7 - Graphiques représentatifs de la fonction Q = f (D) relatifs à l'ouvrage de captage et aux piézomètres.

    ANNEXE n° 8 - Graphiques représentatifs de la fonction D = f (log x)

    ANNEXE n° 9 - Résultats de l'examen physique et chimique de l'eau prélevée dans l'ouvrage de captage.

  • - 5 -

    1 - INTRODUCTION

    A la demande du Syndicat mixte d'équipement de la commune de Béaucaire

    et de la Direction départementale de 1'Equipement du Gard, le Service géologi-

    que régional Languedoc Roussillon du Bureau de recherches géologiques et minières

    a effectué en mai 1974 une étude hydrogéologique préliminaire à l'alimentation

    en eau de la zone industrielle de Béaucaire (Cf. rapport BRGM n° 74 SGN 196 LRO

    du 24 juin 1974).

    Cette étude a permis de définir l'emplacement et les caractéristiques

    techniques d'un sondage de reconnaissance effectué en août 1974 dont les

    résultats (Cf. rapport BRGM n° 74 LRO PR 130 du 9 septembre 1974) nous ont

    conduit à programmer le dispositif de captage nécessaire pour obtenir dans

    une première étape un débit de l'ordre de 500 à 600 m^/h.

    Les travaux de captage ont été effectués par l'entreprise CINQUIN, de

    février à avril 1975. Notre intervention a consisté à : .

    - établir le programme définitif des travaux de captage au point de vue

    hydraulique en collaboration avec la Direction départementale de l'Equipement

    du Gard et le Service de navigation Rhône-Saône ;

    - effectuer la coupe géologique des terrains traversés pour apporter

    éventuellement des modifications au programme prévu, au niveau de la colonne

    captante et de la profondeur de l'ouvrage de captage ;

    - contrôler les opérations de développement ;

    - établir la courbe caractéristique de l'ouvrage de captage pour définir -

    son débit d'exploitation maximal ; t.

    - enfin, effectuer des observations sur les piézomètres au cours des

    pompages d'essai pour mesurer l'influence des prélèvements dans l'ouvrage de

    captage sur l'état antérieur de la nappe. Ces informations seront également

    utiles pour programmer dans les meilleures conditions les travaux de captage

    complémentaires qui seront nécessaires aux aménagements futurs, dans une seconde

    étape.

  • - 6 -

    2 - COUPE GEOLOGIQUE ET CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

    DE L'OUVRAGE DE CAPTAGE

    L'emplacement de l'ouvrage de captage figure sur la carte à 1/20 000

    (annexe n° 1) et sur le plan à 1/2 500 (annexe n° 2).

    Il est situé vers la cote 6 NGF, approximativement à 220 m du Rhône.

    Les différentes phases granulométriques des alluvions distinguées par

    l'entreprise sont présentées sur l'annexe n° 3.

    La coupe géologique des terrains traversés peut être présentée d'une

    manière simplifiée : •

    0 à 7 m : alluvions a granulométrie fine, représentée par des limons de 0 à 5,5 m et des sables fins à graviers et galets devenant plus nombreux à la base de 5,5 à 7 m. Cette couverture maintient captif l'aquifère sous-jacent, la profondeur du niveau de l'eau variant entre 3 et 3,5 m en pre- mière approximation-

    7 à 19 m : galets, graviers et sables gris. La phase granulométrique supérieure à 25 mm est comprise entre 40 et 50 7o. La- phase sableuse est de l'ordre de 20 % en général.

    19 à 30 m : blocs, galets et accessoirement graviers. La phase sableuse est comprise entre 0 et 5 %. Les éléments grossiers, supérieurs à 25 mm représentent 70 à 100 % des alluvions.

    30 à 37 m : galets (50 à 70 %), graviers (20 à 30 %) , enrobés dans un sable jaunâtre (10 à 15 % ) .

    37 à 38 m : sable jaune fin.

    38 à 44 m : gros blocs et galets, accessoirement graviers et sable jaunâtre (5 % ) .

    Le substratum représenté par des marnes bleues et dont la profondeur,

    prévue était de l'ordre de 45 m, n'a pas été atteint, eu égard en particulier

    aux difficultés d'avancement.

    L'épaisseur de l'horizon sableux est moins importante que dans le sondage

    de reconnaissance situé à 25 m environ au nord de l'ouvrage de captage où elle,

    atteint 3,20 m. • .

  • - 7 -

    Les caractéristiques techniques de l'ouvrage de captage sont présentées

    sur l'annexe n° 4.

    Il comprend deux parties :

    - la chambre de captage, représentée par un cuvelage en béton armé de

    0,40 m'd'épaisseur et de 0 3,00/3,80 m, de 0 à 15 m de profondeur.

    6 rangées de barbacanes de 0 100 mm en PVC, inclinées à 45°, sont dis-

    posées à la base du cuvelage de 11 à 14 m.

    Chaque rangée comprend 32 barbacanes ; la surface totale des ouvertures

    est ainsi de 1,50 m^ ; elle représente 5,3 % de la surface du cuvelage entre IL

    et 14 m. .

    - la colonne captante proprement dite, représentée par un tube acier,

    semi-inoxydable APS 20 A, de 0 600/608 mm, crépine, à nervures repoussées, mis

    en place dans un forage de 0 880 mm, réalisé avec un appareil BENOTO jusqu'à

    44 m de profondeur par rapport au sol.

    Un massif filtrant de graviers siliceux arrondis, de 0 15/25 mm, a été

    mis en place entre le tube de travail et le tube crépine sur une épaisseur de

    0,14 m