SUJET PSE 2012 - .Ce sujet comporte 15 pages num©rot©es de 1   15. Assurez-vous que cet exemplaire

  • View
    220

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of SUJET PSE 2012 - .Ce sujet comporte 15 pages num©rot©es de 1   15. Assurez-vous que...

  • Ce document a t numris par le CRDP de Montpellier pour la

    Base Nationale des Sujets dExamens de lenseignement professionnel

    Ce fichier numrique ne peut tre reproduit, reprsent, adapt ou traduit sans autorisation.

  • 1

    EXAMEN : BACCALAURAT PROFESSIONNEL Session : 2012 SPCIALIT : toutes spcialits 1206-PSE

    PREUVE : Prvention, Sant, Environnement Dure : 2 heures Coefficient : 1

    Ce sujet comporte 15 pages numrotes de 1 15. Assurez-vous que cet exemplaire est complet.

    Sil est incomplet, demandez un autre exemplaire au chef de salle.

    BACCALAURAT PROFESSIONNEL

    PRVENTION, SANT, ENVIRONNEMENT

    SUJET

    SESSION 2012

    DURE : 2 HEURES

    Les candidats rpondront directement sur le sujet qui sera insr dans une copie anonyme.

    COEFFICIENT 1

    Lusage de la calculatrice nest pas autoris.

    Base

    Nat

    ionale

    des S

    ujets

    d'Exa

    mens

    de l'e

    nseig

    neme

    nt pr

    ofes

    sionn

    el

    Rse

    au SC

    EREN

  • 2

    PARTIE 1 (12 points)

    1.1. Premire sous-partie

    Situation A: Horaires atypiques. Contretemps de travail. Prs de deux salaris franais sur trois ont des horaires atypiques , cest--dire se dmarquant de la norme sociale implicite selon laquelle la journe de travail stale du matin jusquen fin daprs midi, avec un emploi du temps fix lavance et deux jours de repos le week-end. Parce quelle apporte une rponse aux mutations socitales et conomiques, la pratique du travail de nuit, du travail post ou encore du travail le week-end sest gnralise, tant dans lindustrie que dans les services. Travailler contretemps nest pourtant pas sans danger pour la sant. Troubles du sommeil, problmes digestifs, ou maladies cardio-vasculaires peuvent faire leur apparition, tout comme la baisse de la vigilance et les risques daccident du travail ou du trajet. Depuis 2008, le centre international de recherche sur le cancer (CIRC) classe le travail de nuit post comme probablement cancrogne pour lhomme . De plus en plus nombreux, les travailleurs contretemps peuvent, notamment sur le long terme, tre confronts aux effets nfastes lis leurs perturbations de leurs rythmes biologiques et la dsocialisation. Autant dlments qui incitent se mfier dune trop forte banalisation de ce type dorganisation. Mais de quels moyens dispose-t-on pour prvenir les effets nfastes des horaires atypiques ? Et, surtout, quel moment et comment les prventeurs peuvent-ils les utiliser ?

    A partir de Travail et Scurit- Mai 2011

    1.1.1 Identifier le problme pos par la situation dcrite ci-dessus.

    .

    .

    1.1.2 Identifier les lments de la situation en rpondant aux questions suivantes.

    Quoi ?

    De quel problme parle ce document ?

    Qui ?

    Qui est concern par ce problme ?

    O ?

    O a t dcouvert le problme ?

    Quand ?

    Quand ce problme a-t-il t mis en

    vidence?

    Comment ?

    Dans quelle condition les personnes

    sont-elles exposes ce problme?

    Pourquoi ?

    Pour quelle raison les personnes sont-

    elles confrontes ce problme ?

    Base

    Nat

    ionale

    des S

    ujets

    d'Exa

    mens

    de l'e

    nseig

    neme

    nt pr

    ofes

    sionn

    el

    Rse

    au SC

    EREN

  • 3

    partir de vos connaissances et de la situation A, rpondre aux questions suivantes :

    1.1.3 Caractriser le travail contretemps :

    .

    .

    1.1.4 Relever quatre effets du travail contretemps en les soulignant dans la situation A.

    partir du document 1 en annexe, rpondre aux questions suivantes : 1.1.5 Indiquer les horaires qui entranent le plus de somnolence au travail.

    1.1.6 Dterminer le principal facteur qui influe sur la dure du sommeil.

    .

    1.1.7 partir de vos connaissances, citer deux mesures permettant de limiter les consquences de la dsynchronisation des rythmes sur lorganisme.

    ...

    1.1.8 Proposer deux mesures mettre en uvre dans les entreprises qui appliquent les horaires atypiques pour

    limiter les effets nfastes sur la sant des salaris.

    ...

    LOrganisation Mondiale de la Sant recommande de ne pas dpasser le seuil de 30 dB(A) dans la chambre coucher afin de prvenir lapparition de troubles du sommeil. En effet, loreille ne se repose jamais A partir de vos connaissances et du Document 2 :

    1.1.9 Prciser partir de quel niveau le son devient dangereux..

    1.1.10 Expliquer pourquoi la perte daudition peut tre irrversible.

    . ;

    1.1.11 Le Code du Travail rglemente lexposition des oprateurs au bruit sur leur lieu de travail ce qui implique la mise en place de mesures de rduction du bruit. Nommer les trois niveaux daction qui peuvent tre mis en uvre.

    ...

    Base

    Nat

    ionale

    des S

    ujets

    d'Exa

    mens

    de l'e

    nseig

    neme

    nt pr

    ofes

    sionn

    el

    Rse

    au SC

    EREN

  • 1.1.12 Citer quatre exemples dactions que lon peut mettre en place pour se protger du bruit.

    1.2. Deuxime sous-partie

    Situation B : rcit daccident

    Victor, lve en terminale Baccalaurat Professionnel Commerce, est en Priode de Formation en Milieu Professionnel chez Tout Moins Cher , route des Cigales, Marseille. Il est charg de lapprovisionnement des rayons, il dplace des cartons de 12 kg. Il ralise cette tche six heures par jour. Un carton glisse et tombe sur son pied gauche et il se blesse. Il a une fracture aux orteils qui ncessite un arrt de travail. Louis, sauveteur secouriste du travail, intervient.

    1.2.1 Analyser la situation B en compltant le schma de principe dapparition dun dommage.

    Lvnement dangereux

    4

    partir de vos connaissances et des documents n3 et 4, rpondre aux questions suivantes :

    1.2.2 Renseigner le tableau suivant concernant le rcit daccident de Victor.

    Estimation du risque

    Niveau de gravit

    .

    Niveau de probabilit dapparition du dommage

    .

    valuation du risque

    Le danger :

    La situation dangereuse :

    :

    Oprateur :

    Le dommage possible :

    Base

    Nat

    ionale

    des S

    ujets

    d'Exa

    mens

    de l'e

    nseig

    neme

    nt pr

    ofes

    sionn

    el

    Rse

    au SC

    EREN

  • 5

    partir de vos connaissances et du document n5, rpondre aux questions suivantes :

    1.2.3 Expliquer le moyen de prvention illustr par cette affiche.

    1.2.4 Proposer une autre mesure de prvention, mettre en uvre pour prvenir ce risque en milieu professionnel.

    1.3 Troisime sous-partie

    1.3.1 numrer, par ordre chronologique, les quatre actions principales mettre en uvre par Louis, sauveteur secouriste du travail (situation B). Justifier chaque action.

    ...

    ....

    ..

    1.3.2 Indiquer le contenu du message dalerte donn par le secouriste un tmoin, en prcisant le numro composer.

    .....

    .....

    .....

    .....

    .....

    .....

    .....

    .....

    Base

    Nat

    ionale

    des S

    ujets

    d'Exa

    mens

    de l'e

    nseig

    neme

    nt pr

    ofes

    sionn

    el

    Rse

    au SC

    EREN

  • PARTIE 2 (8 points) Situation C : Les magasiniers mettent en commun leur savoir faire , entreprise de logistique A Dourges, dans le Pas-de-Calais, Leroy Merlin dispose depuis quatre ans dun outil logistique moderne qui traite de nombreux produits lourds et volumineux. Face un accroissement des restrictions mdicales, lenseigne sest fixe comme objectif de rduire les efforts lis aux manutentions lourdes, en agissant notamment sur lorganisation du travail. Extrait de Travail et Scurit fvrier 2011

    Les 240 salaris manipulent des colis extrmement htrognes. Les cartons de carrelages psent de 30 50 kilos, et certaines fentres jusqu' 120 kg ! , explique Philippe Wartelle, animateur scurit et charg de la maintenance au nouvel entrept. Nous devions vraiment rflchir l'ergonomie du site. Autrement dit, aux faons d'adapter le travail au personnel. Philippe Wartelle a donc demand Jean-Pierre Zana, expert conseil et ergonome l'INRS de raliser un audit qu'il a prsent ensuite au Comit de direction et au CHSCT du site. La dcision a t prise de travailler avec un cabinet spcialis, Elite Organisations, choisi selon un cahier des charges difi avec les ressources humaines. Un kinsithrapeute prventeur et un ergonome ont tabli une cartographie des risques en troite association avec le personnel. Ainsi, le kin-prventeur a questionn, de faon tout fait confidentielle, 50 personnes sur la pnibilit et les difficults spcifiques ''sant'' quelles rencontrent au quotidien , poursuit Philippe Wartelle. Source: http://www.info.expoprotection.com

    partir de la situation C dcrite ci-dessus, du dossier ressources (page 12 15) et de vos connaissances, rpondre aux questions suivantes : 2.1. Identifier le problme pos par la situation C.

    .....

    2.2. Recueillir des donnes en reportant sur le schma de comprhension de lactivit de travail (document A page suivante) les informations collectes par lexpert de l'INRS et le CHSCT. Reporter uniquement les informations notes en caractres gras dans les documents 6 et 7. 2.3. Relever dans le document 8 : - les deux principales lsions subies lors dun accident de travail avec arrt par les salaris de logistique :

    ...

    - les deux situations de travail ayant entran le plus daccidents de trav