Soci©t©s et cultures de lEurope m©di©vale du XI¨. Au XIII¨. si¨cle Principale source documentaire: Magnard Seconde 2010

  • View
    106

  • Download
    2

Embed Size (px)

Text of Soci©t©s et cultures de lEurope m©di©vale du XI¨. Au XIII¨. si¨cle...

  • Page 1
  • Socits et cultures de lEurope mdivale du XI. Au XIII. sicle Principale source documentaire: Magnard Seconde 2010
  • Page 2
  • Page 3
  • Page 4
  • Page 5
  • Page 6
  • Vocabulaire (rappel): - Eglise : le clerg, lensemble des clercs (hommes dEglise, prtres) - glise : btiment o se rassemblent les fidles - chrtient: est lespace chrtien, un ensemble avec un centre (Rome) Du XI au XIII. sicle, la majorit des habitants de lOccident sont chrtiens catholiques mme sil existe quelques communauts juives ou musulmanes. LEglise est trs prsente dans la socit dans les campagnes mais aussi en ville. Elle accompagne chacun, du berceau la tombe. Le christianisme est puissant mais il doit faire face des rsistances et des oppositions. Elle dcide alors de remettre de lordre, de diffuser la religion chrtienne en combattant et en cartant tous ceux qui sopposent elle.
  • Page 7
  • A) La remise en ordre. 1) Sacraliser le clerg La rforme grgorienne, du nom du pape Grgoire VII (1020-1085) vise : -rendre indpendant le clerg :les lacs ne peuvent intervenir dans les nominations. -lutter contre le relchement moral des prtres.. clibat et abstinence obligatoires (contre mariage et concubinage) (Nicolasme). pas dargent vers pour devenir prtres (Simonie). -amliorer sa formation. -affirmer le rle du pape. A partir du XI sicle, ce dernier met en place une structure centralise autour de lui.
  • Page 8
  • Dictatus Papae (XI .S) 1. L'glise romaine a t fonde par le Seigneur seul. 2. Seul le pontife romain est dit juste titre universel. 3. Seul, il peut dposer ou absoudre les vques. 7. Seul, il peut, selon l'opportunit, tablir de nouvelles lois, runir de nouveaux peuples [ou de nouvelles paroisses ],transformer une collgiale en abbaye, diviser un vch riche ou unir des vchs pauvres. 9. Seulement aux pieds du pape tous les princes s'inclinent. 12. Il lui est permis de dposer les empereurs. 13. Il lui est permis de transfrer les vques d'un sige un autre, selon la ncessit. 14. Il a le droit d'ordonner un clerc de n'importe quelle glise, o il veut. 19. Il ne doit tre jug par personne.
  • Page 9
  • Je nenvahirai une glise daucune faon () Je nattaquerai pas le clerc ou le moine sils ne portent pas les armes du monde, ni leur compagnon allant sans lance et sans cu () Je nincendierai ni abattrai de maison moins que je ny trouve un chevalier, mon ennemi ou un voleur. Je nattaquerai pas le marchand ou le plerin et je ne les dpouillerai pas sauf sils commettent un mfait () Serment de paix tabli par Gurin, vque de Beauvais, 1023-1025
  • Page 10
  • L'glise s'immisce dans le rituel dadoubement en introduisant bndiction et nuit de prires. Elle met au pas les chevaliers et leur transmet ses idaux de paix et un certain code de l'honneur. Ainsi les chevaliers s'engagent-ils dans la dfense de la veuve et de l'orphelin. L'glise encourage aussi les trves de Dieu, c'est--dire les pauses dans les guerres prives qui mettent rgulirement feu et sang les campagnes. http://www.herodote.net/encyclopedie/mot.php?mot=chevalerie
  • Page 11
  • 2 ) Organiser la socit laque. a)Contrler les princes et les combattants - Au XI.s, lEglise lance la Trve de Dieu. Il sagit dune suspension de l'activit guerrire durant certaines priodes de l'anne, elle a pris la forme d'une trve du mercredi soir au lundi matin, ainsi que pendant les ftes religieuses (Nol, Pques..) Cest une tentative de l'glise pour contrler la violence fodale par l'application de sanctions religieuses. Ce mouvement a constitu la premire tentative organise de contrle de la socit civile dans l'Europe mdivale par des moyens non-violents. La trve de Dieu fait suite au mouvement de la paix de Dieu dbut en 989 au concile de Charroux. - Ce n'est pas le seul moyen non-violent utilis par l'glise : elle parvient par exemple ajouter des serments religieux dans les serments de vassalit ou leur des crmonies dadoubement, ajoutant un surplus d'autorit qui permettait de canaliser les violences
  • Page 12
  • Source: Hatier Seconde 2010
  • Page 13
  • Page 14
  • Page 15
  • Page 16
  • Page 17
  • Page 18
  • Page 19
  • b) La paroisse : centre de la vie religieuse Paroisse : - division territoriale dont les habitants sont sous lautorit dun cur. Elles sont regroupes en diocse sous lautorit dun vque -cadre essentiel de la vie des chrtiens :.lieu des sacrements : acte par lequel un chrtien reoit la grce divine (baptme, confirmation, mariage, eucharistie, pnitence, ordination, extrme-onction)baptmemariage eucharistie.lieu de la messe dominicale au cours de laquelle le cur diffuse le message des vangiles (parole du Christ) renforc par les chants et les images qui dcorent lglise.
  • Page 20
  • Page 21
  • Page 22
  • Page 23
  • Page 24
  • Page 25
  • B) Diffuser le message du Christ 1) Le clerg , moteur de la christianisation Divis et hi rarchis Divis et hi rarchis (Schma)(Schma) -Le clerg est divis en deux groupes :. le clerg s culier : les clercs qui vivent au milieu du monde (cur s, vques ) Tr s hi rarchis , ils encadrent les populations, donnent les sacrements et prchent Ils sont les interm diaires entre les la cs (chr tien qui ne fait pas partie du clerg ) et Dieu. le clerg r gulier : retir s du monde, ils vivent selon une r gle, se consacre au travail et la pri re : c est le monachismele clerg r gulier Par exemple, les moines cisterciens appliquent la r gle de Saint Beno t insiste sur la pauvret , le silence, une vie dans un cadre sobre (ordre cistercien : 530 abbayes au XII .). Cependant au XIII . sicle, avec le renouveau des villes et le progr s des h r sies : une nouvelle forme de vie monastique appara t. D es moines s installent en ville dans des couvents afin d tre au contact des populations pour prcher les Evangiles. Ils vivent pauvrement et doivent mendier : ce sont les ordres mendiants comme les Dominicains ou les Franciscains. -Au sommet se trouve le Pape (le p re), vque de Rome. Il veille l'unit de toutes les glises catholiques, c'est- -dire des dioc ses gouvern s par les vques.
  • Page 26
  • Page 27
  • Page 28
  • 2) L image : instrument de diffusion du christianisme a) Fonction de l image Une image est une reprsentation visuelle voire mentale de quelque chose (objet, tre vivant et/ou concept). Les chr tiens accordent l art imag deux fonctions : - produire des signes de reconnaissance (reconna tre le Christ, la vierge ) - enseigner la foi ceux qui ne savent pas lire Au VI si cle, le pape Gr goire d cr te que l image est l criture des illettr s b) Quelles repr sentations religieuses ? - la vie et la mort du Christ - aptres, saints - sacrements : baptme, sc ne de communion - pchs (7 pchs capitaux comme la paresse spirituelle, lavarice, la gourmandise, la luxure, lenvie, la colre, lorgueil) - le Jugement Dernier (la question du Salut) : tympan de Conques - r pression et limination des h r tiques r pression et limination des h r tiques
  • Page 29
  • Page 30
  • Page 31
  • C) Exclure : les combats de l Eglise (Schma synthse)(Schma synthse) 1) Luttes internes contre les h r tiques a) Qu est-ce qu un h r tique ? L omnipr sence de l Eglise dans la soci t n empche l existence d autres croyances jug es h r tiques. H r tique : adepte d une h r sie, une d viance par rapport au dogme c est- -dire aux lois de l Eglise consid r es comme v rit s. Elle est consid r e comme dangereuse en tant que rupture avec la communaut et donc une menace contre l ordre chr tien et l ordre social. b) Quelles h r sies ? - A partir de 1170, dans la r gion lyonnaise, les Vaudois :. prchent la pauvret et nie l existence du Purgatoire.. refusent l interpr tation des sainte Ecritures par l Eglise seule.Vaudois -Dans le Languedoc, en Italie du Nord et en Rh nanie, les Cathares cherchent revenir une Eglise pauvre et pure. Ils rejettent aussi tous les sacrements des catholiques.
  • Page 32
  • Louis IX fait brler 24 charrettes dexemplaires du Talmud Paris, en place de Grve. http://www.histoiredesjuifs.com/articles.php?lng=fr&pg=663 Enluminure sur un manuscrit du Moyen-Age : vers 1460, un juif allemand porte la rouelle. Manuscrit Add. 14762, British Library, Londres
  • Page 33
  • c) R action de l Eglise -L Eglise cr e vers 1231-1233, le tribunal de l Inquisition pour chasser et punir les h r tiques et r tablit la croyance vraie ..en 1209 : la lutte contre les cathares prend la forme d une croisade conduite par les seigneurs de la France du Nord. - Les nouveaux ordres mendiants (vu supra) participent galement au combat en renfort du clerg s culier - Le combat se tourne aussi contre les Juifs. Au XIII e. s. en France ils sont :Juifs. oblig s de porter des signes distinctifs (rouelle : toffe de couleur jaune). obligs de vivre en ville (interdiction de cultiver la terre). certains m tiers leur sont interdits et d autres r serv s (maniement d argent car immoral pour catholiques). expulss du royaume France. pers cuts
  • Page 34
  • Ceux qui nabandonnaient pas le paganisme taient expulss, dautres il faisait couper les mains ou les pieds ou extirpait les yeux, pour certains il les faisait pendre ou dcapiter, mais ne laissait impuni aucun d