Click here to load reader

Référentiel hydrographique guyanais Un glossaire commun sur l

  • View
    219

  • Download
    6

Embed Size (px)

Text of Référentiel hydrographique guyanais Un glossaire commun sur l

  • infosLa lettre des acteurs du Systme dinformation sur leau

    actualitnouvEau SuR la toIlE EauFRanCE

    N U M R O 1 , N O V E M B R E 2 0 1 1

    REnDEZ vouS avEC lES Dom

    Rfrentiel hydrographique guyanais

    Bancarisation, hydrocorgion, macrophytes, qualitomtre, zooplancton Depuis fi n septembre 2011, la toile Eaufrance sest enrichie dun glossaire denviron 1 000 termes relatifs leau, les milieux aqua-tiques et leurs usages.Chantier ouvert depuis maintenant deux ans, il a t port par le groupe valorisa-tion de linformation (GVI) du SIE dont lune des missions est de mettre disposition des acteurs du SIE des outils communs de valorisation. Le contenu de ce glossaire provient en grande partie du rassemble-ment et de lharmonisation des glossaires dvelopps par les partenaires du systme dinformation sur leau (ministre charg de lcologie, agences de leau, organismes de recherche). La consultation des termes se fait soit par ordre alphabtique, soit par recherche, les rsultats des recherches pouvant tre mmoriss. Chaque terme dfi ni est raccroch une ou plusieurs thmatiques ; chaque dfi ni-tion contient des liens vers dautres termes permettant ainsi

    une navigation facile et rapide dune dfi -nition une autre. Enfi n, certains termes sont associs aux dfi nitions des diction-naires de donnes du Sandre. Par exemple, le seuil , dfi ni dans le glossaire, renvoie, dans le dictionnaire de donnes du Sandre, la description des ouvrages faisant obstacle lcoulement. Ce nouvel outil est participa-tif, chacun peut contribuer son enrichisse-ment (propositions dajout de termes) et son amlioration (propositions de modifi cations, de suppressions). Il voluera et proposera de nouvelles modalits : schmas et illustra-tions accompagnant les dfi nitions, mention des textes de rfrences et de la rglemen-tation Notons aussi que cest la premire application du SIE respectant le format RDF, norme internationale et assez rcente per-

    mettant de dcrire les liens reliant les diffrentes donnes.En savoir plus : www.glossaire.eaufrance.fr Contacts : [email protected] et [email protected]

    la BD CaRtHaGE GuyanE ESt lanCE ! Depuis lt 2011, le bassin versant guyanais est dsormais couvert par le rfren-tiel hydrographique BD Carthage. Aprs deux annes de tra-vail, sous le pilotage de la DEAL Guyane et matrise douvrage de lOnema, ce rfrentiel est dsormais accessible sur le site du Service dadministration national des donnes et rfrentiels sur leau (Sandre). Il est mis disposition gratuitement, pour quil soit le plus accessible possible. Il permet davoir une meilleure connaissance des caractristiques hydrographiques et spci-fi ques du bassin amazonien : ses cours deau, ses plans deau, les obstacles, ses milieux humides marais, mangroves, forts marcageuses, savanes inondables, rizires, zones de vase du lit-toral ou encore les points des anciens sites dorpaillage. Il peut galement tre utilis pour analyser, sur un bassin versant, la qua-lit des cours deau associe aux pressions qui sy exercent. Il se matrialise par une cartographie au 1/100 000 e de lensemble de ces entits hydrographiques guyanaises, sur le modle de la BD Carthage mtropolitaine, adapt aux spcifi cits guyanaises. La BD Carthage Guyane a t ralise, pour la premire fois, grce lexploitation de donnes spatiales issues du satellite SPOT 5 couples aux donnes issues de BD ortho et du modle num-

    rique de terrain (MNT) SRTM (Shuttle Radar Topography Mis-sion) de lagence spatiale amricaine NASA. En plus dtre un vri-table outil de gestion, BD Carthage Guyane rpond aussi aux obligations nationales et europennes. Disposer du mme outil pour lensemble des bassins mtropolitains et doutre-mer afi n de produire des donnes homognes et de rpondre aux obligations lies la DCE : tat des lieux des bassins, rdaction du SDAGE et des programmes de mesures, rapportage europen...La premire dition de la BD Carthage Guyane est tlchar-geable via le catalogue de mtadonnes du Sandre :http://sandre.eaufrance.fr/geonetwork/srv/fr/main.search?any= BD%20Carthage&themekey=guyane&similarity=1&sortBy=rating&hitsPerPage=11

    Contacts : [email protected] (Deal Guyane) et [email protected]

    Un glossaire commun sur leau et les milieux aquatiques

    Gra

    phi

    es

    1

  • En route vers la BD Hydro

    Focus

    Cre dans les annes 80, la Banque Hydro est une base de donnes nationales qui stocke les mesures de hauteur deau et de dbit des cours deau issues de stations de mesures implantes sur les principaux cours deau fran-ais. Les chroniques de donnes proviennent denviron 160 producteurs, majoritairement des services de lEtat (DREAL, services de prvision des crues, DDT(M)), des tablissement publics (agences de leau, tablissements publics territoriaux de bassin...) mais aussi des pro-ducteurs dhydrolectricit et des compagnies dam-nagement (EDF, la Compagnie nationale du Rhne, la Compagnie damnagement des coteaux de Gascogne, la Socit du canal de Provence, la Compagnie damna-gement du Bas-Rhne-Languedoc...) ou des organismes de recherche. En lien avec la base de donnes, existe un certain nombre doutils pour les producteurs et le grand public. Ces outils comprennent, pour les producteurs, la mise disposition de donnes et de mtadonnes (loca-lisation gographiques, qualit des mesures, historique, donnes disponibles...), la gestion de leurs propres don-nes, de leur rfrentiel et lalimentation en donnes valides ou pr-valides de la base. Pour le grand public, il sagit de linterface web pour consulter les donnes ladresse http://www.hydro.eaufrance.fr. Lensemble base de donnes et services associs , constitue le systme dinformation Hydro 2 ; un systme qui marche mais qui atteint ses limites et a donc besoin dtre modernis.Actuellement, la Banque Hydro est alimente manuel-lement par les producteurs. Elle comprend les donnes denviron 4 500 points de mesures (2 900 sont aujourdhui

    actifs), dont certains remontent au dbut du XXe sicle. En 2006, une autre base de donnes a t mise en place en lien avec le lancement du site Vigicrues (http://www.vigicrues.gouv.fr). Ce portail est aliment avec des don-nes collectes en temps rel sur prs de 1 400 points de surveillance ce jour. Il reste accessible pendant 7 jours.

    Lobjectif de la refonte dHydro 2 est dvoluer vers un nouveau systme dinformation nomm Hydro 3 avec deux orientations majeures : aller vers une base de donnes unique (BD Hydro,

    issue de la mutualisation des bases Vigicrues et Banque Hydro), nourrie de faon automatique en donnes brutes en temps rel et de faon manuelle pour les don-nes valides,

    pouvoir galement y stocker des donnes prvues de hauteur deau et de dbit.

    Cette nouvelle BD Hydro viendra alimenter le site inter-net Vigicrues et un portail Hydro rnov. A ce stade, un certain nombre dtapes ont t franchies, dautres sont encore en cours ou venir avant daboutir louverture dHydro 3 prvue au plus tt en 2013. Le Schapi et les ser-vices producteurs de donnes sont fortement mobiliss pour mettre en place ce nouveau systme dinformation.

    Contact : [email protected]

    En rflexion depuis 2004, la nouvelle base nationale des donnes hydromtriques appele BD Hydro devrait remplacer lactuelle Banque Hydro en 2013. Dans le mme temps, les outils associs (accs pour les producteurs de donnes, portail web) vont eux aussi voluer. Point sur un chantier ardu dont la matrise douvrage revient au Schapi (Service central dhydromtorologie et dappui la prvision des inondations).

    G. S

    chw

    ern

    M. B

    ram

    ard

    RE Fo ntE D E l a Ban q u E H y D Ro

    2

  • La lettre des acteurs du Systme dinformation sur leau

    Parole

    Isabelle Leleu, chef de service adjointe du Schapi, ga-lement en charge du ple Acquisition de donnes et hydromtrie

    La refonte du systme actuel constitu de la Banque Hydro et de ses outils priphriques (appel lensemble Hydro 2) sous-entend

    le passage un nouvel environnement (Hydro 3). Quelles sont les grandes volutions attendues ?

    I. L. Tout dabord, la base donnes BD Hydro reprsentera une unification des deux bases de donnes actuelles (la Banque Hydro et la base ddie Vigicrues). Elle sera en-richie en donnes pour lhydromtrie, avec davantage de jaugeages (mesures de dbits ponctuelles et manuelles) et de courbes de tarages (relation entre hauteurs et dbit). Elle comprendra galement les donnes de points de me-sures mtorologiques. De plus, nous aurons un rfrentiel de donnes largi, plus rigoureux et mieux adapt aux dif-frentes configurations des points de mesure. La BD Hydro stockera lhistorique de tous les tats dune donne (de la donne brute jusqu la donne la plus valide). Autre grande nouveaut : elle permettra aussi le stockage de prvisions au niveau des points de mesure hydromtrique. Enfin, nous souhaitons une interface web plus conviviale, permettant une meilleure accessibilit aux donnes pour diffrents profils dutilisateurs.

    Pouvez-vous nous dire o vous en tes dans cette refonte profonde ?

    I. L. La refonte complte du systme actuel passe par dif-frentes tapes. La premire tape, dmarre en 2004, a t de moderniser les structures des donnes et des mta-donnes. Ce travail, dabord conceptuel, sest concrtis

    Focus

    le Schapi (Service central dhydromtorologie et dappui la prvision des inondations)

    Cr en 2003 comme cur du rseau des services de lEtat pour lhydromtrie et la prvision des crues, le Schapi a t implant Toulouse pour favoriser les synergies avec Mto-France et les quipes scienti-fi ques qui y sont rassembles. Il a en charge le main-tien en service de la base nationale des donnes hydromtriques (la Banque Hydro). Il assure, en lien avec les services de prvision des crues et les units dhydromtrie sur le territoire, une veille hydrom-torologique 24 heures sur 24 sur les