Rando Sri Lanka (2/2)

  • View
    215

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

2nde partie de la rando dcouverte au Sri Lanka de fvrier 2012. Au programme la visite de Kandy, ballades dans les Knuckles Range (rizires, Maningala), l'antique cit de Polonnaruwa et la forteresse de Sigiriya. Crdits photo : Fabrice Durand (photos additionnelles : Trinh Vo, Barbara Bernard). ACCEDEZ A LA PREMIERE PARTIE EN CLIQUANT LE LIEN CI-DESSOUS

Transcript

  • page actuelle : le lac de Kandy, qui a tour tour servie de harem, darmurerie et aujourdhui de jardinpage de droite : la douve devant le Temple de la Dent de Bouddha

  • Nous repartons vers 13 h. Dj dautres bus amnent de nouveaux plerins qui feront la monte la nuit prochaine. Il nous faudra prs de deux heures en passant par les plantations et quelque lacs pour rejoindre Kandy, o nous resterons une journe.

    Situe 500 m d'altitude, Maha Nuwara, la grande ville , comme on appelle Kandy dans le pays, compte plus de 100 000 habitants. C'est la deuxime plus grande cit mais, pour les Cinghalais, la premire, parce quelle est reste pour eux la capitale du dernier royaume sri lankais de 1592 jusquen 1815. Unique ville sacre de l'le, Kandy possde une grande concentration de sanctuaires autour de son principal lieu saint, le Temple de la Dent, que nous visiterons demain matin.

    En attendant, nous faisons un petit dtour par les magasins touristes puis revenons en centre-ville o nous avons quartier libre. Certains vont au bord du lac artificiel, un plan deau artificiel de 4 km de circonfrence creus par le dernier roi de Kandy en 1807. Selon la lgende, plusieurs petits chefs locaux protestrent car leurs sujets refusaient de participer aux travaux et furent empals au fond du lac.

    Nous nous retrouvons vers 19h dans le Queens Hotel, un vieil htel un peu dsuet avec un charmant dcor floral, des parquets cirs, une gigantesque rception et ses serveurs en livre vieillotte. Nous partons en direction dun petit bouge pour un petit massage ayurvdique dune heure bien mrit aprs cette longue et prouvante journe.

    Kandy

  • Notre journe dmarre par la visite du Temple de la Dent, qui renferme lune des plus prcieuses reliques pour les bouddhistes : la dent de lEveill. Selon la lgende, elle aurait t drobe sur son bcher funraire en 483 av. JC et apporte au Sri Lanka au IVme sicle cache dans la chevelure d'une princesse. Le temple fut difi par les rois de Kandy de 1687 1707, puis de 1747 1782. Avant d'y pntrer, nous devons enlever nos chaussures et, surtout, passer par les contrles de scurit mis en place suite lattentat meurtrier commis par les Tigres Tamouls en janvier 1998 (mais allgs depuis 2009).

    Aprs avoir pass les douves, nous entrons dans lenceinte du Temple, puis dans le sanctuaire principal, o se situe un difice en pierre rectangulaire deux niveaux appel le Vahahitina Maligawa, qui occupe le centre dune cour pave et o se trouve la relique. Selon la rumeur, la Dent authentique serait cache en lieu sr et celle conserve dans le Temple est une copie.

    Pour linstant, nous sortons pour rejoindre lAlut Maligawa, un sanctuaire dcor de plusieurs tableaux racontant lpope de la Dent de Bouddha, et des dizaines de bouddhas assis en bronze, offerts par des fidles thalandais. Puis nous nous dirigeons vers le Mangul Maduwa, une salle d'audience en plein air la toiture soutenue par des piliers de bois o les chefs Kandyens ratifirent la cession du royaume la couronne d'Angleterre en 1815.

    Vers 9h, retour au sanctuaire principal, o la foule est masse autour de joueurs de tambours, qui vont rythmer la deuxime puja (prire) de la journe pendant prs dune heure. Nous montons au premier tage, o attendent de nombreux plerins munis de leurs offrandes fleurs de jasmin, de lotus et de nnuphar attendant de voir le reliquaire qui renferme la dent. Il est en or, compos d'une srie de sept cloches dor rehausses de pierres prcieuses et reposant sur une fleur de lotus en or massif. Les prtres qui le gardent jour et nuit font avancer la file en permanence et on ne peut rester que quelques secondes pour le voir.

    Kandy : le temple de la Dent

  • Nous sortons du sanctuaire en passant par la bibliothque, amnage dans un btiment octogonal. Elle contenait de nombreux manuscrits en ola (feuilles de palmier), mais qui ont t dtruits par lattentat de 1998. Cest ici que le prsident de la Rpublique fait son allocution dintronisation.

    Aprs le Temple, direction Peradeniya, dix minutes en bus du centre-ville. Rserv au roi avant l'arrive des Britanniques, ce jardin de 60 hectares est le plus grand du pays. On y trouve prs de 4000 espces tropicales ramenes par les Anglais des quatre coins de leur Empire. Nous dambulons ainsi pendant plus dune heure entre les figuiers de Java, les arbres boulets de canon, les palmiers cocos de mer et les hvas. Certains ont dailleurs t plants il y a plus de cinquante ans par des clbrits ou des ttes couronnes comme la reine Elizabeth II. On peut aussi voir quelques oiseaux, en particulier une colonie de chauves-souris gantes accroches par les pattes, ou encore un gardien qui nous montre un scorpion gros comme une main. Mais la plus jolie halte est sans conteste la serre aux orchides, o lon peut photographier en gros plan une centaine de varits diffrentes venues du monde entier.

    A 11h45, nous reprenons le bus en direction de la montagne. Deux heures plus tard, nous faisons une pause djeuner dans un petit restaurant perdu au milieu de la jungle o nous mangeons le curry la faon locale, c'est dire dans une grande feuille de bananier et avec les mains. Mais tout le monde se prte au jeu de bonne grce !

    le jardin de Peradeniya

  • Le jardin botanique royal de Peradeniya, six kilomtres louest de Kandy. Vaste de 60 ha, cest aujourdhui le plus grand jardin botanique du pays. On peut y admirer des arbres boulets de canon, des palmiers cocos de mer, des palmiers royaux, etc.

  • La serre aux orchides du jardin botanique. On compte ici plus dune centaine de varits qui font le bonheur des amateurs de fleurs ainsi que des photographes amateurs.

  • Pour digrer, nous partons pour une magnifique balade travers les plantations d'pices et les rizires. Nous pouvons voir des cacaoyers, des girofliers, des poivriers, des canneliers. Puis la jungle scarte pour laisser dcouvrir un magnifique paysage de rizires sculptes en terrasses en raison de la pente du terrain. Cette mosaque de petits bassins est superbe. Dans la plupart d'entre eux, le riz est presque prt rcolter. Dans quelques autres, les jeunes pousses viennent d'tre repiques. Nous croisons quelques villageois, ainsi que des buffles domestiques qui remplacent les tracteurs dans ces terrains escarps.

    Vers 18h, nous reprenons le minibus sur une route qui devient de plus en plus troite. Cest la nuit tombe et dans le brouillard que nous arrivons notre logement, une maison coloniale perdue dans un environnement que nous dcouvrirons demain

    dans les rizires

  • Aujourdhui, lever 7h30 pour une bonne journe de marche. Mais avant cela, nous prenons notre temps pour engloutir un super petit-dj avec crales, jus de corossol, mangue, banane et papaye. Une heure plus tard, nous sortons de la villa, situe au milieu de nulle part et en altitude. Nous sommes ici en plein cur des Knuckles Range, une chane de 35 pics dont les 5 sommets donnent lillusion des artes (knuckles en anglais) dun poing serr. Mais la particularit de la rgion vient surtout de son statut de rserve climatique qu'elle possde depuis 1873 !

    Aprs une courte approche en minibus, dbut nous dbutons la marche. La randonne dmarre tranquillement, sur un chemin qui serpente tantt dans la jungle, tantt en bordure de magnifiques rizires en terrasses o le riz vient dtre rcolt ou replant. La marche est galement rythme par les incessants stops que nous devons faire pour ter les sangsues qui se collent aux chaussures puis rentrent dans les chaussettes. Mais pas de panique, puisque lassistant guide a tout prvu avec un mlange de produit vaisselle et de savon quil vaporise sur nos chaussures.

    Nous descendons travers lune des rizires, puis faisons une courte pause au bord de rochers baigns par le soleil, avant de passer un petit cours deau tumultueux mais peu profond. Nous remontons ensuite travers la jungle, avant datteindre de nouvelles rizires. Dans les quelques hameaux traverss, les habitants souriants se prtent une fois de plus au jeu des photos. A commencer par cette femme de 90 ans et sa fille qui nous font mme visiter leur modeste demeure.

    le rocher de Maningala

  • page prcdente : la villa coloniale dans laquelle nous dormons deux nuits. page de gauche : passage dun gu et paysan dans les champspage de droite : rizire avec au fond dans la brume le rocher de Maningala et le groupe marchant dans la fort

  • A 11h30, nous attaquons la partie difficile du trajet, avec lascension du rocher de Maningala (en cinghalais, gala signifie rocher). La monte est assez courte (500 m de dnivel) mais la chaleur la rend assez pnible. Mais arrivs au sommet, nous avons la rcompense du fabuleux panorama (cf. photo ci-contre).

    A 14h, la marche reprend jusquau sommet, toujours sous une chaleur touffante. La descente, elle, est plutt raide, mais dans la fort. Surtout, nous avons de la chance, car il ne pleut pas, ce qui est en gnral le cas ici laprs-midi. Deux heures et demi plus tard, la marche sachve au pied dune petite retenue deau. Le bus nous remonte en une demi-heure la villa. Aprs la douche et le traditionnel apro, nous dnons tous autour de la grande table en bois massif et finissons la soire par une petite partie de tarot avec Barbara, Fabrice, Pascal et moi jusqu 22h30.

  • Il est 9h lorsque nous quittons regret notre villa coloniale perdue dans la montagne pour une longue route de 100 km pour aller Polonnaruwa. Un peu long au dbut, le trajet va vite se rvler intressant, car on peut apercevoir des animaux tout le long du parcours. A commencer par les nombreux singes langurs qui vivent dans les arbres, sans oublier ce cobra qui traverse la route juste devant le bus o un crocodile qui remonte le long du canal. Pause djeuner dans une guest house avant de rejoindre en quelques minutes le site de Polonnaruwa.

    Durant trois sicles, Polonnaruwa fut la cap