Qui sommes-nous?

  • View
    40

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

L’action pour la responsabilité sociale des entreprises privées et publiques comme contribution à l’économie sociale et solidaire et à des emplois décents. Qui sommes-nous?. CISO: Centre internationale de solidarité ouvrière - PowerPoint PPT Presentation

Text of Qui sommes-nous?

  • Laction pour la responsabilit sociale des entreprises prives et publiques comme contribution lconomie sociale et solidaire et des emplois dcents

  • CISO: Centre internationale de solidarit ouvrire

    Dvelopper la solidarit internationale en renforant les liens entre les travailleurs et travailleuses dici et du Sud en lutte pour le respect de leurs droits, pour de meilleures conditions de travail et pour linstauration dune socit plus juste et dmocratique.

    Qui sommes-nous?

  • CQCAM: Coalition qubcoise contre les ateliers de misreSensibiliser la population Qubec lexistence des ateliers de misre et dvelopper des alternatives concrtes pour contrer la prolifration de ces ateliers, au Sud comme au Nord, notamment par ladoption de PAR.

    Qui sommes-nous?

  • Quest-ce quun atelier de misre?Un atelier de misre est une usine ou un atelier de production o les normes fondamentales du travail ne sont pas respectes. Les conditions de sant et de scurit y sont dficientes, les heures supplmentaires excessives, les salaires misrables, lorganisation collective des travailleuses et travailleurs combattue et les abus et le harclement frquents.

  • Quelles actions pour favoriser la responsabilisation des organisations?RESPONSABILIT SOCITALE DES ORGANISATIONSLa responsabilit dune organisation vis--vis des impacts de ses dcisions et activits sur la socit et sur lenvironnement, sa traduisant par un comportement thique et transparent qui: contribue au dveloppement durable, y compris la sant et au bien-tre de la socit; prend en compte les attentes des parties prenantes; respecte les lois en vigueur tout en tant en cohrence avec les normes internationales de comportement; est intgr dans lensemble de lorganisation et mis en uvre dans ses relations.

  • Quelles actions pour favoriser la responsabilisations des organisations?Dnonciation: Prise de conscience de lexistence des ateliers de misre;Consumrisme politique: Du boycott la certification quitable;Codes de conduite: coblanchiment et marketing social;Lapprovisionnement responsable: Outil de gestion et levier politique.

  • Quelles actions pour favoriser la responsabilisation des organisations?Politique dapprovisionnement responsable (PAR)Cest une politique adopte par une organisation afin dencadrer tous les achats de produits et services faits pour son compte.Une PAR englobe galement toutes les activits de production dune entreprise.Les fournisseurs qui souhaitent vendre leurs produits une organisation ou participer la production dune entreprise doivent respecter sa PAR.

  • Quelles stratgies adopter pour dvelopper des politiques dapprovisionnement en faveur des entreprises dconomie sociale ?Une politique dimension sociale

    Normes lies aux droits fondamentaux du travail, aux droits humains, ainsi qu des critres environnementaux.

    Obligation de transparence des fournisseurs (divulgation des lieux exacts de production de ses biens).

    Mcanisme de vrification et marche suivre en cas de non-respect des normes.

  • Quelles stratgies adopter pour dvelopper des politiques dapprovisionnement en faveur des entreprises dconomie sociale ?Prise en charge par les organisations:Consommer mieux, consommer moins;Amlioration continue de son organisation;Dveloppement de partenariats;

    Mthode du co-dveloppement:Rduire les risques;Diviser les cots;Accrotre la crdibilit de la politique.(Exemples: ECPAR, APAR, CDEC du Qubec)

  • Rles des politiques publiques dans la pratique de lapprovisionnement responsableLtat et le cadre lgal:Encadrement des obligations et attentes envers les organisations:Appel doffre , march public et priv ;Financement public et subvention gouvernementaleAu Qubec:Loi sur le dveloppement durable;Politique administrative pour un gouvernement coresponsable;Ailleurs:FrancecosseBelgique

  • Conclusion

    LES PAR SONT UN MOYEN CONCRET DLIMINER LES ATELIERS DE MISRE AVANT MME DE PRODUIRE ET REPRODUIRE LE CERCLE VICIEUX DE LA PAUVRET, ICI COMME AILLEURS.

  • *Depuis longtemps, nous constatons que la pratique du capitalisme moderne transforme notre manire de saisir le monde et sa diversit. Et cest justement en fixant la diversit de nos populations, le visage de nos communauts, que nous sommes en mesure de constater lvidente disparit dans nos capacits sapproprier un espace bien nous. Aujourdhui dans cette discussion, je tenterai de prsenter des cas et des outils dvelopps, ici, au Qubec, qui ont pour objectif de modeler nos espaces de vie et de travail, de permettre lensemble des individus de crotre dans le respect et la dcence. Parce que nous considrons que des normes fondamentales assujettissent les comportements la fois de nos organisations et de nos collectivits, nous agissons par et pour celles-ci. Ces normes de comportements sintgrent dans une logique: Une part essentielle de notre existence rside dans le travail, et par le travail la majorit dentre nous y trouve une protection sociale, alors il est de notre responsabilit de permettre aux collectivits daccder au travail dcent. Enfin, notre discussion portera sur la responsabilit sociale des organisations, nos attentes et nos besoins, en soulevant la contribution de lconomie sociale et solidaire la question du travail dcent.

    Au Qubec, le Centre international de solidarit ouvrire uvre en coopration internationale depuis prs de 35 ans. Ses actions lon amen dployer son rseau dans divers pays: Cuba, Mexique, Colombie, Bolivie, Burkina Faso, Algrie, et principalement en Hati. Hati prsente dailleurs sans doute lexemple dune solidarit sans frontire qui permet de renforcer les liens de solidarit entre les travailleurs et travailleuses dici et du Sud, en lutte pour le respect de leurs droits, pour de meilleures conditions de travail et pour linstauration dune socit plus juste et plus dmocratique. Donc nous sommes intresss la solidarit internationale en lien avec ce que nous considrons la citoyennet et le travail dcent.

    **Et pour soutenir sa mission, le CISO coordonne les activits de la Coalition qubcoise contre les ateliers de misre depuis 2003.La CQCAM regroupe une trentaine dorganisations syndicales, de coopration internationale, de dfense des droits humains et du mouvement tudiant. La CQCAM sensibilise la population du Qubec lexistence des ateliers de misre et dveloppe des alternatives concrtes pour contrer la prolifration de ces ateliers, ici comme ailleurs, notamment par ladoption de politique dapprovisionnement responsable (PAR). Il y a cette question, qui converge sur plusieurs aspects de la mondialisation, autant par la production et la consommation de nos ressources, le cycle de vie des produits et la chane dapprovisionnement, cest lexistence dateliers de misre.

    Nous sommes tous interdpendants des conditions de travail des autres. Utiliser, produire, consommer et acheter des ressources ici, cest valoriser un mode de dveloppement en amont et en aval du moment o nous faisons nos choix. Cette condition est autant prsente pour les individus que pour les organisations publiques et entreprises prives. Ce nest pas une question de taille, cest une question de choix. On ne peut pas demander toujours le plus bas prix et consommer du prt jeter sans que ceci ait un impact lautre bout de la chane. Et dans cette chane, il y a les ateliers de misre.

    *Au sein de la CQCAM, trois ples de pratiques se dclinent dans nos rseaux.

    -Laction locale axe sur le comportement des individus et des organisations par lchange de biens, services et capitaux. (lapprovisionnement responsable et linvestissement responsable)-Laction locale prenant les communauts comme espace de solidarit, par lchange intgral bas sur le dialogue social. (ducation, sensibilisation et renforcement des capacits)-La transformation des pratiques associes aux normes de comportement dans la gouvernance globale du travail.Ces trois ples sont interdpendants et participent llaboration doutils dinterventions en vue dliminer la source les ateliers de misre. De sorte quil soit possible dagir sur le terrain pour la promotion dun travail dcent soutenu.

    Mais quest-ce quun atelier de misre?

    Ce nest peut-tre pas une expression courante que lon se chuchote loreille pour vivre mieux. Au contraire, les ateliers de misre, on prfre souvent les ignorer, voire les oublier. Et pourtant, nous les connaissons. Que ce soit sweatshop (ateliers o lon sue), ou bien maquiladora, les ateliers de misre existe ici comme ailleurs. Ce sont des espaces de travail qui ne respectent pas les normes fondamentales du travail de lOIT. Les conditions de sant et scurit sont mauvaises, les heures supplmentaires excessives, les salaires misrables, lorganisation collective des travailleuses et travailleurs combattue et les abus ainsi que le harclement sont frquents. On les retrouve autant dans les pays appauvris, surtout dans les zones franches, que dans les pays enrichis. Cest un secteur de lconomie o travaillent majoritairement des femmes, souvent des travailleuses domicile et des immigrantes sans papiers.Populations fragilises et appauvries, le visage des victimes varie dune rgion une autre. Si historiquement, on fait rfrence aux ateliers des secteurs du textile et du vtement, au Qubec on les retrouve dans les agences de placement, chez les travailleurs agricoles et sylvicoles ainsi que chez les travailleuses domestiques et aides familiales.Pour endiguer le problme avant mme son apparition, la CQCAM mne des actions pour contrer lapprovisionnement de produits fabriqus dans des ateliers de misre et pour favoriser la responsabilit sociale des entreprises.

    *Une organisation, avant mme dtre une marque, un logo ou une proprit protge, cest un regroupement de travailleurs et de travailleuses structur de manire mettre en valeur une production de biens et services, auprs de collectivits exprimant des besoins