Quelle ©conomie voulons-nous

  • View
    219

  • Download
    1

Embed Size (px)

Text of Quelle ©conomie voulons-nous

  • 8/13/2019 Quelle conomie voulons-nous

    1/207

    Quelleconomie

    l ?

    M a u r i c e O b a d i a

    conomie

  • 8/13/2019 Quelle conomie voulons-nous

    2/207

    l ?

    Table des matires

    Vers une conomie humaine..............................................3Le poids des habitudes et la force des germes...........................................6Limmersion dans la complexit conomique............................................9conomie classique versus conomie volutive......................................!

    L"#$%&'("#"L'%%&T)'"L......................................*Limmatrialit en conomie ?.........................................25

    Le cul de sac de limmatriel+ l, immate-rien ........................................*/0ers lconomie immatrielle vritable......................................................*1

    La bioconduite de lconomie de la relation....................31Les dsquilibres relationnels comme source motrice...........................20olont dagir ou adaptation passive 3.................................................... ..!*4roduction de relation et change............................................................../La satisfaction des besoins et des dsirs relationnels..............................5*0aleurs relationnelles et nouveaux dsquilibres.....................................11

    L$($%'"'%%&T)'"LL""(&T'$(.........................99Limmatriel primaire......................................................101

    7ne rponse 8 langoisse dun monde matriel , bouch .................*conomie de linformation ou de la relation 3......................................!/

    Lconomie relationnelle au quotidien...........................168Les cinq valeurs finales des organisations conomiques......................69Les t:pes de management.........................................................................1La palette du manager................................................................................**

    our que nul ne perde au chan!e...................................205

    Les surabondances matrielles, qui se combinenttrangement avec lapprofondissement des manques,cachent ce qui compte vraiment : la relation entre leshommes. Pour la premire fois, un essai montre quil estpossible de penser lconomie autrement quen termesuniquement matriels.Nous vivons dans une socit cartele entre des

    surabondances et des manques qui saccroissentensemble ; ce qui pose la question de la valeur des chosesque nous produisons et accumulons, et celle des activitsauquelles nous occupons notre temps.La plthore de choses et de considrations matriellesocculte ce qui importe pour les hommes et pourrait leurpermettre davancer plus consciemment : la relation quiles unit ! et pas seulement celle qui va dans un senspositif " #aurice $badia sattaque dabord % leclusivitde lconomie telle quon la prsente partout : lconomie

    matrielle. &l montre que la vraie conomie comporte deufaces : la production et lchange des relationsauthentiques dune part, et celle des ob'ets dautre part.&l montre comment lconomie fonctionne rellement, etce quil faut faire pour concourir % son dveloppementpositif. Plus quoriginale, sa thse est rvolutionnaire. (llerpond % laspiration de tous ceu qui veulent rconcilierleur pratique quotidienne du travail avec leur idaldhumanit.Maurice Obadiaest docteur en conomie et consultant

    indpendant.La premire dition de ce livre t publie che; 0illage %ondial enavril *2 sous le titre Pour une conomie de lhumain. La prsente ditiona t entirement revue et corrige.

    < =roupe ":rolles+ *1'>?( @ 951-*-**-162-

    ) *roupe (+rolles

  • 8/13/2019 Quelle conomie voulons-nous

    3/207

    'ntroduction0ers une conomie humaine

    st-il choquant de parler dconomie , humaine + denrechercher le meilleur fil conducteur 3 Lconomie nest-elle

    pas forcment humaine+ puisquelle est lAuvre des hommes etdes organisations quils ont cres pour lui donner vie 3 %aiscette vidence ne rsiste pas longtemps. Lconomie constitue sedtache largement de la maBtrise des Ctres qui sont 8 son origine."lle devient un s:stme autonome+ oubliant les hommes+nhsitant pas 8 les asservir+ les transformer en de simples outilsde son expansion. 0ue sous cet angle+ elle se montre alorscarrment , inhumaine .

    "

    "n poursuivant son volution+ lconomie va au-del8 de

    lasservissement. "lle cherche 8 se passer de lhomme+ puis 8 sedbarrasser de lui si elle le peut+ et quand elle consent souscertaines conditions 8 le tolrer dans son primtre+linterrogation surgit @ pour combien de temps 3 Les entreprisesqui se vident de leur lment humain+ les ?ourses des valeursmobilires et financires qui ne sont plus quun agrgat

    dordinateurs en ligne et aux ordres+ les modles mathmatiquessophistiqus censs optimiser la gestion des flux et des risques ena:ant paramtr les comportements prvisibles+ en sont dessignes loquents. 'ls prouvent chaque Dour davantage la conditionprcaire de lhomme dans son Auvre conomique+ abandonneau c:nisme des crises priodiques pour rguler un s:stme oE loncherche lhomme+ en vainF

    #ans ce tableau pessimiste+ cet ouvrage prend le parti desintresser aux phnomnes conomiques qui se manifestent etdureront , tant quil : aura des hommes . #es Ctres quiconservent la capacit de maintenir ou de rendre lconomie, humaine + ce qui ne veut aucunement dire , idale .

    'l existe des parcours+ des , souffles + capables de maintenir delhumain dans lconomie+ ou mieux+ de rendre la prsence delhomme indispensable 8 tout un versant de lexistenceconomique. est lobDet de cet ouvrage que de rflchir sur

    litinraire qui+ 8 mon sens+ touche au plus profond des exigenceshumaines et renouvelle lapproche de la considration delhomme dans lconomie.

    La conDugaison des premiers souffles de lconomie humaine+mCme si on en trouve quelques prmisses dans les lois sociales du9e sicle+ sest rellement exprime au dbut et au cours du*esicle+ quand des humanistes+ parfois habills en hommes descience+ sont parvenus 8 , mettre de lhumain dans lconomie.Les travaux qui+ dabord aux tats-7nis puis dans tout le mondeoccidental+ ont port un regard appu: et diffrent sur le travailhumain pour empCcher quil entraBne la dchance des Ctres ouquil se retrouve , en miettes dans une pure logique deproductivit matrielle+ sont llment cl de cette irruption de

    >elon lexcellente expression de =eorges Griedmann. 0oir Le Travail en miettes,=allimard+ 95.

    ) *roupe (+rolles -

  • 8/13/2019 Quelle conomie voulons-nous

    4/207

    /(LL(01$N$#&(2$/L$N34N$/35

    lhumain dans lconomie. es travaux donnrent naissance 8 desrecommandations suivies deffet+ influencrent des lois sociales+crrent de vritables , coles des relations humaines dont la

    vivacit se maintient Dusqu8 nous.%ais le nouveau souffle de lconomie humaine+ tel que De

    lentends ici+ nemprunte pas le mCme itinraire. 'l ne cherche pas8 surenchrir et 8 mettre un peu plus dhumain dans lconomie Hil se propose dclairer lconomie propre 8 lhumain. e nest paslhumain dans lconomie+ mais lconomie de lhumain. I cJtdes lois conomiques du monde matriel+ subsiste-t-il uneconomie au-del8 de largent 3 7ne conomie particulire danslentreprise ou dans nimporte quelle autre structure de la socitglobale+ qui garantisse une prsence humaine profonde etincontournable 3

    Ke soutiens ici que cette conomie particulire peut Ctre appele, conomie de la relation sans abus de langage. Les productions+ leschanges+ les investissements+ les valeurs qui en font la teneurDustifient les efforts consentis pour disposer de biens relationnelschappant 8 la dictature ou tout au moins au dterminisme delconomie matrielle.

    LobDet du propos nest pas de mettre 8 Dour des , gisements de potentiel humain que pourrait recler cette conomie de larelation+ car nous ne savons pas encore sous limpulsion de qui+

    de quelle manire et 8 quelles fins ils pourraient Ctre exploits. "tce dautant plus que lconomie de la relation nest pasncessairement celle de la relationpositive.

    Ke cherche avant tout 8 proposer une dmarche danal:se etune grille de lecture sans complaisance dune conomie humaine+quaucune discipline de savoir spcialis ne saurait prtendre 8 elle

    seule sapproprier. "n clairant et renforant les fondements decette conomie de lhumain+ en mettant en relief les piges de larelation ngative+ la voie pour faire triompher les idaux duneconomie relationnelle positive deviendra plus praticable.

    La somme de pressions et les risques dexclusion que lconomiematrielle fait peser sur les Ctres expliquent en grande partiepourquoi la demande dune conomie autre+ plus humaine ou aumoins capable de corriger ses excs+ gagne progressivement leplus grand nombre.

    ette situation nest cependant pas le fruit dune imprvisiblefatalit qui se serait abattue sur lhumanit. "lle exprimeclairement le s:ndrome de lapprenti sorcier dpass par sa

    machine+ mais elle met aussi en relief lambigutdes dsirs deshommes dans leurs Auvres conomiques.

    >il est vrai que le Deu conomique a atteint une dimensioncritique et une libert dvolution qui excdent la maBtrise de sesartisans humains+ il faut nanmoins reconnaBtre que les hommesont touDours eu lillusion de pouvoir assouvir 8 travers lconomieleurs dsirs contradictoires de rCves matriels et dereconnaissance humaine. omme si la distance entre les deuxt:pes de valeurs pouvait Ctre facilement rduite+ sans un patient

    travail tissant des liens entre le monde de la richesse monna:ableet celui de la richesse de la personneF

    'l est ds lors logique que les multiples situations rsultant decette contradiction faonnent une conomie dont la natureprofonde est double+ mais dont les deux mergences visibles sontingales @ un cJt trs en vue Mlargent+ la force+ la ncessit et

    ) *roupe (+rolles 6

  • 8/13/2019 Qu