Click here to load reader

Problèmes de linguistique liés à la traduction (vietnamien - français)

  • View
    226

  • Download
    5

Embed Size (px)

Text of Problèmes de linguistique liés à la traduction (vietnamien - français)

  • HAL Id: hal-00497338https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00497338

    Submitted on 4 Jul 2010

    HAL is a multi-disciplinary open accessarchive for the deposit and dissemination of sci-entific research documents, whether they are pub-lished or not. The documents may come fromteaching and research institutions in France orabroad, or from public or private research centers.

    Larchive ouverte pluridisciplinaire HAL, estdestine au dpt et la diffusion de documentsscientifiques de niveau recherche, publis ou non,manant des tablissements denseignement et derecherche franais ou trangers, des laboratoirespublics ou privs.

    Problmes de linguistique lis la traduction(vietnamien - franais)

    Danh Thnh Do-Hurinville

    To cite this version:Danh Thnh Do-Hurinville. Problmes de linguistique lis la traduction (vietnamien - franais).Grammaire et Cognition, 2009, pp.179-192.

    https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00497338https://hal.archives-ouvertes.fr

  • Article paru dans Plurilinguisme et traduction chez lHarmattan, 2009 sous la direction de J. Fernandez-Vest et D. T. Do-Hurinville

    Problmes de linguistique lis la traduction (vietnamien franais)

    Danh Thnh DO-HURINVILLE

    Les traducteurs ne sont pas des peseurs de mots, mais des peseurs dmes (Umberto Eco)

    La phrase de Jakobson (1963 : 84) les langues diffrent es-sentiellement par ce quelles doivent exprimer, et non par ce quelles peuvent exprimer laisse penser que les langues du monde parviennent exprimer les mmes ides, mais que les moyens linguistiques dont elles disposent cette fin sont diff-rents. Cest grce la traduction, excellent exercice de thme et de version, quon peut se rendre compte de la vracit dun tel point de vue.

    La publication dun recueil de nouvelles traduites du vietna-mien en franais et lexprience tire de la traduction dun roman du franais en vietnamien mont fait prendre conscience de quelques problmes linguistiques rencontrs dans cet exercice de thme et de version, lis, dune part la traduction du lexique, dautre part la syntaxe et au choix des tiroirs verbaux franais.

    1. Remarques gnrales sur le vietnamien et le franais

    Avant dexaminer quelques problmes de linguistique lis la traduction, je souhaite souligner les principales diffrences sui-vantes entre le vietnamien et le franais : le vietnamien est une langue isolante, dont tous les mots sont invariables ou non flchis, la diffrence du franais, qui comporte des catgories flchies (nom, verbe, adjectif, participe), et des catgories non flchies (adverbe, prposition, conjonction, interjection).

    A lexamen des mots en vietnamien, on se rend compte que cette langue sans flexions compte moins de catgories de discours que le franais : en effet, les noms et les verbes en vietnamien,

  • dont la distinction savre difficile, sont grammaticaliss pour tenir le rle des prpositions et des conjonctions en franais. Les marqueurs TAM (temps, aspect et modalit) en vietnamien, qui ont une fonction grammaticale (mots outils), sont dorigine verbale. En dautres termes, cest le fond lexical qui vient en aide au fond grammatical en vietnamien.

    2. Problmes lis au lexique

    Je me limite aux deux points suivants : la traduction des mots lexicaux, et celle des proverbes et des expressions idiomatiques.

    2.1. Traduction des mots lexicaux

    Dans son ouvrage (1970 : 169), Martinet souligne que en principe, les signes de chaque langue forment une structure sui generis, cest--dire quils sopposent les uns aux autres de faon particulire, de telle sorte quil ny a pas de correspondance s-mantique exacte dune langue une autre : le hot-dog en anglais ne peut pas tre rendu par le chien-chaud en franais.

    A lappui des remarques de Martinet, il ne peut pas y avoir, me semble-t-il, une quivalence lexicale biunivoque entre deux mots de langues diffrentes, quelles soient proches ou loignes sur le plan de la culture et de la civilisation. Il en va de mme entre le vietnamien, langue orientale, et le franais, langue occidentale. Un objet ou une notion, qui existent en vietnamien, nexistent pas ncessairement en franais, et inversement. Par consquent, le mot, qui dsigne cet objet ou cette notion, peut ne pas exister.

    Prenons lexemple des noms vietnamiens suivants, qui nont pas dquivalents franais : o di, qui est une robe tradition-nelle pour les femmes vietnamiennes , nc mm, qui est une sauce de poisson , bnh chng, qui est un gteau carr de riz, confectionn pour la fte du Tt, selon le calendrier lunaire , et xi, qui est du riz gluant, un plat traditionnel vietnamien offert aux dfunts . Pour les faire comprendre au lecteur franais, jai d recourir des notes explicatives.

    La traduction, du vietnamien en franais, des verbes de qualit vietnamiens1 tenant le rle de verbes, dadjectifs et dadverbes en

    1 Contrairement au point de vue traditionnel, la catgorie adjectif est ab-

    sente en vietnamien, la diffrence du franais

  • franais, et la traduction des adjectifs et des adverbes, du franais en vietnamien, se sont avres trs difficiles.

    Le verbe de qualit vietnamien lch lm, qui ne correspond pas un adjectif franais, devrait tre rendu par la priphrase qui a beaucoup voyag et qui a acquis de lexprience . Cependant, lemploi frquent des priphrases dans la traduction risque dallonger et dalourdir celle-ci par rapport au texte de dpart.

    Voici un autre exemple relatif pudeur , qui a plusieurs tra-ductions vietnamiennes possibles. Cest en tenant compte du con-texte dans lequel se trouve ce substantif franais que le traducteur devrait choisir le mot lexical vietnamien le plus proche smanti-quement, que ce soit un nom ou un verbe de qualit selon linitiative du traducteur2.

    Le choix des noms et des adjectifs franais pour traduire des noms ou des verbes vietnamiens pose un autre problme : les mots lexicaux franais sont-ils plus ou moins riches, smantiquement que ceux en vietnamien, tant donn quune parfaite quivalence smantique ne peut exister entre ces deux langues ? Sur ce point, Eco (2007 : 129), qui dconseille d enrichir le texte , note que une traduction, qui arrive en dire plus pourra tre une excel-lente uvre en soi, mais pas une bonne traduction .

    2.2. Traduction des proverbes et des expressions idiomatiques

    Dune manire gnrale, les proverbes, les adages, les chansons populaires, ou les expressions idiomatiques refltent lme, lesprit, la sagesse, ou la quintessence dun peuple. Leur traduction du vietnamien en franais, ou du franais en vietnamien, se rvle trs dlicate. Jai choisi de comparer trois proverbes vietnamiens, dont lusage est trs frquent tant dans la conversation que dans la littrature, avec leurs prtendus quivalents franais.

    (1) V qut dy, mng tay nhn. peau mandarine . pais ongle main . tranchant

    A la peau paisse de la mandarine, des ongles tranchants (1a) A bon chat bon rat.

    (2) Hu x t nhin hng.

    2 Il convient de traduire A larrive du Prsident Paris par Khi ngi Tng

    Thng ti Paris Quand le Prsident est arriv Paris , o arrive est rendu en vietnamien par le verbe ti (arriver).

  • avoir musc naturellement parfum

    Ce qui est musqu est naturellement odorant . (2a) A bon vin point denseigne.

    (3) Ngn cn treo u si tc. mille kilo suspendre tte cheveu

    Un poids de mille kilos suspendu un cheveu . (3a) Avoir une pe de Damocls au dessus de la tte.

    Comment le traducteur envisage-t-il la traduction en franais des proverbes vietnamiens en (1, 2 et 3) ? Devra-t-il choisir les proverbes franais en (1a, 2a et 3a) ou recourir la traduction franaise de (1, 2 et 3) ? Dun point de vue smantique, les pro-verbes vietnamiens et les proverbes franais expriment quasiment la mme ide : (1) et (1a) signifient que celui qui attaque trouve un antagoniste capable de lui rsister ou de le vaincre ; (2) et 2a) montrent que ce qui est bon se recommande de soi-mme ; (3) et (3a) voquent un danger potentiel.

    Cependant, les images vhicules par les proverbes vietnamiens sont aux antipodes de celles reprsentes par les proverbes fran-ais, dont ladoption risque de faire perdre la langue dorigine son aspect exotique et sa saveur particulire. Je pense que la tra-duction franaise des proverbes vietnamiens est tout fait com-prhensible pour un lecteur francophone : garder cette traduction aurait lavantage de renseigner le lecteur franais sur une autre faon de voir le monde. (4) i bn mui. partir vendre sel

    Partir vendre du sel .

    En ce qui concerne (4), une expression populaire vietnamienne pour voquer le dcs dune personne, il me semble difficile de conserver la mme image dans la traduction franaise au risque de dcontenancer le lecteur franais. Dans ce cas, le traducteur peut faire appel, de son propre chef, une expression familire du mme registre de langue comme Il a cass sa pipe .

    Eu gard ces types de difficults relatives au choix du lexique et la traduction des expressions proverbiales, un texte vietnamien et sa traduction franaise ne sauraient jamais tre parfaitement superposables. Le traducteur tend obtenir une traduction fidle au texte dorigine, mais il reste malgr tout des subtilits dordre

  • culturel difficilement traduisibles. Dire presque la mme chose, titre de louvrage de U. Eco (op. cit.) semble illustrer la dlicatesse de cette opration.

    3. Problmes lis la syntaxe

    Chaque langue possde sa propre structure informationnelle, si bien que la superposition ne peut soprer entre le texte dorigine et sa traduction. En considration de ces caractristiques syn-taxiques, jai choisi dexaminer ici les deux points suivants : la structure de la phrase en vietnamien, le rle et la position des cir-con

Search related