of 32/32
mars 2015

Présentation PowerPoint - solidarites-sante.gouv.frsolidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Plan_national_medicaments... · au générique. • Utiliser de nouveaux vecteurs : télévisions

  • View
    215

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Présentation PowerPoint -...

  • mars 2015

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    Sommaire

    1. Introduction p.3 Dates et chiffres cls p.4

    Evolution en France p.5

    Comparaison internationale p.8

    Jalons des travaux p.12

    2. Objectif 2017 p.13

    3. Les 7 axes de la promotion du mdicament gnrique p.15 Axe 1. A lhpital p.17

    Axe 2. En EHPAD p.21

    Axe 3. En ville p.22

    Axe 4. Communication, information et formation p.24

    Axe 5. Encouragement p.25

    Axe 6. Essais et production en France p.30

    Axe 7. Prix et rpertoire p.31

    Liste des acronymes p.32

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    INTRODUCTION

    3

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    Dbut annes 90 Part des gnriques dans le march total, en volume : 2 %

    1998 Rpertoire des groupes gnriques gr par lAFSSAPS, puis par lANSM

    1999 Droit de substitution au sein du rpertoire par les pharmaciens

    2002 2012 Multiplication par 3 du nombre de botes vendues : de 225 millions de botes en 2002 (1/10), 689 millions de botes en 2012 (un peu plus de 3/10)

    2008 2012 Baisse du taux de substitution de 82% 72%

    2012, 2013 Tiers-payant contre gnrique : le taux de prescription remonte 82% en moyenne nationale

    2013 - Part des gnriques dans le march total remboursable : 30,9% en volume (787 millions de botes / 2 500 millions), 18,7% en valeur (~3,3 milliards / 18,4 milliards ) - Part des groupes gnriques (rpertoire) dans le march total remboursable : 40,14 % en volume, 28,78% en valeur - Moins d1 bote rembourse/3 est une bote de gnriques, vs 3/4 en Allemagne et au Royaume-Uni - Prescription hospitalire de mdicaments dispenss en ville : 6,25 milliards

    2015 Application de lobligation de la prescription en DCI institue par la loi de dcembre 2011

    Dates et chiffres cls

    4

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    volution en France

    Source : ANSM, Analyse des ventes de mdicaments en France en 2013, juin 2014

    5

    3,4% 4,4%

    6,0% 8,0%

    10,6% 12,5%

    14,9%

    17,5% 19,5%

    21,7% 23,6% 24,3% 23,0%

    26,4%

    30,2%

    1,8% 2,2% 2,9%

    3,9% 5,1%

    6,4% 7,4%

    8,3% 9,3% 9,4%

    10,5% 11,4% 10,9%

    13,9% 15,5%

    0%

    5%

    10%

    15%

    20%

    25%

    30%

    35%

    1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013

    volution de la part des gnriques dans le march

    des spcialits remboursables

    en quantit

    en valeur

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    57,2%

    49,2%

    54,2%

    49,1%

    55,2%

    64,9%

    19,1%

    24,7% 24,7% 27,9%

    30,0% 28,8%

    10,9% 12,2% 13,4% 13,7%

    16,5% 18,7%

    0%

    10%

    20%

    30%

    40%

    50%

    60%

    70%

    2008 2009 2010 2011 2012 2013

    Taux de pntration des gnriques 2008-2013, en valeur

    part des gnriques dans le march des groupes gnriques

    part des groupes gnriqus dans le march total

    part des gnriques dans le march total

    volution en France

    Source : CEPS, Rapport dactivit 2013, octobre 2014

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    70,8% 66,4% 67,4% 66,2%

    70,7%

    77,0%

    31,0% 34,7% 36,9% 36,3%

    38,9% 40,1%

    21,9% 23,0% 24,9% 24,1%

    27,5% 30,9%

    0%

    10%

    20%

    30%

    40%

    50%

    60%

    70%

    80%

    90%

    2008 2009 2010 2011 2012 2013

    Taux de pntration des gnriques 2008-2013, en volume

    part des gnriques dans le march des groupes gnriques

    part des groupes gnriqus dans le march total

    part des gnriques dans le march total

    volution en France

    Source : CEPS, Rapport dactivit 2013, octobre 2014

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    Comparaison internationale

    Dfinition de gnriques comparables dun pays lautre Source : IMS Health

    8

    7%

    17%

    23%

    62%

    28%

    23%

    27%

    17%

    21%

    24%

    40%

    47%

    61%

    62%

    64%

    66%

    75%

    58%

    0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80%

    Japon

    Italie

    France

    Brsil

    Canada

    Allemagne

    Royaume-Uni

    Etats-Unis

    moyenne mondiale

    Part de march des gnriques en volume et en valeur, 2011

    volume valeur

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    Comparaison internationale Malgr les efforts, la place de la France est la mme en 2013 quen 2009

    Selon la dfinition du gnrique dIMS, hors paractamol Source : IMS Health MIDAS 2013, traitement Cnamts

    9

    29%

    25%

    33%

    36%

    31%

    42%

    45%

    54%

    32%

    33%

    39%

    40%

    43%

    48%

    51%

    63%

    0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70%

    Norvge

    France

    Italie

    Finlande

    Espagne

    Royaume-Uni

    Allemagne

    Pays-Bas

    Part de march des gnriques 2009-2013, en units (SU)

    2013 2009

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    Comparaison internationale

    0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90%

    Japon

    Italie

    Novge

    Finlande

    Espagne

    France

    Brsil

    Canada

    Royaune-Uni

    Allemagne

    Pays-Bas

    USA

    Monde

    Units (SU) Valeurs

    Dfinition des gnriques comparables dun pays lautre Source IMS Health, 2015

    10

    Part de march des gnriques en volume et en valeur, 2014

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    Comparaison internationale

    0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90%

    Japon

    Italie

    Novge

    Finlande

    Espagne

    France

    Brsil

    Canada

    Royaune-Uni

    Allemagne

    Pays-Bas

    USA

    Monde

    2014 2010

    Dfinition des gnriques comparables dun pays lautre Source IMS Health, 2015

    11

    Part de march des gnriques 2010-2014, en units (SU)

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    Jalons des travaux

    12

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    OBJECTIF 2017

    13

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    Objectif 2017

    Lobjectif trois ans est daugmenter, en volume, la prescription de 5 points dans le rpertoire (elle slve aujourdhui 40,1% en volume et 28,18% en valeur)

    Cela reprsente une conomie de 350 millions deuros La construction de lONDAM 2015-2017 repose fortement sur le dveloppement du march des gnriques.

    14

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    LES 7 AXES DE LA PROMOTION

    DU MDICAMENT GNRIQUE

    15

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    Les 7 axes de la promotion

    du mdicament gnrique

    AXE 1. Renforcer la prescription et lutilisation des mdicaments gnriques lhpital et dans les transitions hpital-ville

    AXE 2. Renforcer la prescription et lutilisation des mdicaments gnriques en EHPAD, en lien avec le plan national d'action pour une politique du

    mdicament adapte aux besoins des personnes ges

    AXE 3. Renforcer la prescription et lutilisation des mdicaments gnriques en ville

    AXE 4. Mettre en uvre une communication, une information et une formation adaptes pour renforcer la confiance des patients et des prescripteurs

    AXE 5. Encourager les efforts, dissuader les entraves

    AXE 6. Dvelopper et rendre attractifs la ralisation des essais et la production de mdicaments en France pour accrotre la confiance et capitaliser sur un

    domaine dexcellence

    AXE 7. Thmes permanents : politique de prix et volution du rpertoire

    Log

    iqu

    e d

    e

    pa

    rco

    urs

    de

    so

    ins

    16

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    AXE 1. Renforcer la prescription et lutilisation des mdicaments gnriques lhpital et dans les transitions hpital-ville (1/5)

    1.1 Agir sur les achats Agir sur les critres dachat hospitalier pour encadrer les pratiques tarifaires des laboratoires

    princeps (pratiques consistant utiliser le march hospitalier pour gagner le march de ville)

    Inviter les gnriqueurs dvelopper les conditionnements unitaires, encore trop peu rpandus ce jour, ce qui leur fait manquer des appels doffre

    Tenir compte du prix des mdicaments de ville dans les marchs des tablissements (travaux du groupe ministriel ARMEN) et diffuser des recommandations pour les groupements (public, ESPIC) et centrales dachats (priv)

    Optimiser lallotissement par classe thrapeutique en privilgiant les molcules dans le rpertoire (cahier des charges des marchs de mdicaments)

    17

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    1.2 Agir sur la prescription

    Faciliter la prescription dans le rpertoire et en DCI

    Gnraliser lemploi des LAP (logiciels daide la prescription) certifis pour les prescriptions intra-hospitalires, les prescriptions de sortie et en consultations externes

    Identifier par son numro RPPS chaque prescripteur, y compris les internes

    Dfinir un taux prvisionnel de prescription de mdicaments inscrits au rpertoire par les ES pour les prescriptions de sortie et consultations externes

    Crer des ordonnances protocolarises par pathologie avec choix par menus droulants permettant de sadapter aux bonnes pratiques thrapeutiques et privilgiant la prescription dans le rpertoire des gnriques

    Rendre obligatoire la mention des traitements lentre et la sortie dans le compte-rendu dhospitalisation

    18

    AXE 1. Renforcer la prescription et lutilisation des mdicaments gnriques lhpital et dans les transitions hpital-ville (2/5)

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    1.3 Solliciter les pharmaciens hospitaliers

    Dvelopper la pharmacie clinique : promotion des gnriques dans les services, formation des internes et infirmiers, conciliation mdicamenteuse pour PHEV et consultations externes

    Participer au dploiement dossier pharmaceutique, aux achats, dvelopper la dispensation nominative, intervenir en CME/ex-COMEDIMS, inscrire des gnriques dans le livret thrapeutique

    1.4 Inclure ces objectifs dans les contrats de bon usage et dfinir des stratgies de bonus-malus

    Utiliser les outils de contractualisation pour la prescription en DCI et dans le rpertoire : CBU (extension aux consultations externes et prescriptions de sortie), GDR PHEV/CAQOS

    Construire un indicateur de suivi de la pntration des gnriques

    Etudier le vecteur contrats de ples

    Impliquer les nouveaux hpitaux de proximit (LFSS 2015), SSR, etc.

    19

    AXE 1. Renforcer la prescription et lutilisation des mdicaments gnriques lhpital et dans les transitions hpital-ville (3/5)

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    1.5 Informer

    Renforcer linformation des quipes (prescripteurs et infirmiers) et des patients sur le recours au gnrique.

    Utiliser de nouveaux vecteurs : tlvisions dans les chambres, crans dans les salles dattente, sites Internet des tablissements, des OMEDIT, etc.

    1.6 Mettre le patient au centre

    Amliorer la confiance, permettre la continuit des traitements

    20

    AXE 1. Renforcer la prescription et lutilisation des mdicaments gnriques lhpital et dans les transitions hpital-ville (4/5)

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    1.7 Dployer les actions du plan en rgions et constituer des passerelles dchanges dinformations, de suggestions, daccompagnement dactions

    Constituer un groupe de reprsentants des OMEDIT et lassocier tout au long de la mise en uvre du plan

    Comparer les politiques dachats et de prix entre rgions

    Elaborer des livrets-types comportant des gnriques pour les EHPAD

    Dcliner lengagement national dans les rgions

    Dployer les actions de pharmacie clinique, conciliation, dploiement gnralis du DP, etc.

    Tester le principe dun service public dinformation sur produits de sant (SPIPS) pour informer et apporter des rponses valides aux questions pratiques sur lutilisation des produits de sant, mettre en place des tudes

    Utiliser les OMEDIT en relais des actions de communication

    21

    AXE 1. Renforcer la prescription et lutilisation des mdicaments gnriques lhpital et dans les transitions hpital-ville (5/5)

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    2.1 Promouvoir lutilisation des listes prfrentielles/livrets thrapeutiques en EHPAD

    2.2 Accompagner la mesure 12 du plan mdicament personnes ges : suivre la mise en uvre de lavenant la convention pharmaceutique prvoyant la poursuite des traitements avec les mmes gnriques dlivrs aux patients de plus de 75 ans

    2.3 Gnraliser la prescription en DCI, linformatisation de la prescription, lutilisation des LAP

    2.4 Appliquer les mesures achats du premier axe (pour EHPAD rattachs un hpital, EHPAD avec PUI, GCS-MS)

    2.5 Concevoir une communication adapte la cible personnes ges

    2.6 Associer les patients/rsidents, aidants la mise en uvre du plan

    2.7 Inclure dans les recommandations de bonne pratique professionnelle valides ou labores par lANESM des lments favorisant lusage du mdicament gnrique et en faire un critre de lvaluation interne et externe des tablissements mdico-sociaux

    22

    AXE 2. Renforcer la prescription et lutilisation des mdicaments gnriques en EHPAD, en lien avec le plan national daction pour une politique du mdicament adapte aux besoins des personnes ges

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    AXE 3. Renforcer la prescription et lutilisation des mdicaments gnriques en ville (1/2)

    3.1 Faire des prescripteurs des acteurs de premier plan Rappeler que lobligation de prescription en DCI est entre en vigueur pour tous les

    mdicaments au 1er janvier 2015 et inciter la gnralisation de lutilisation des LAP certifis comme outil facilitant la transition

    Renforcer les travaux visant ladoption dun rfrentiel de prescription en DCI (mdicament virtuel)

    Faire voluer la ROSP pour renforcer les objectifs de prescription dans le rpertoire et lutilisation des LAP pour toutes les prescriptions

    Rflchir la conception dun outil type rpertoire des me-too (HAS) pour les mdecins

    Intgrer ces travaux aux LAP grce des outils type switchscript

    Intgrer des objectifs dans les conventions des Praticiens territoriaux de mdecine ambulatoire et des nouveaux mdecins en zone isole (art 54 LFSS 2015)

    23

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    3.2 Valoriser lintervention des pharmaciens

    Poursuivre lengagement la substitution responsable

    Inclure dans la campagne dinformation grand public des messages sur les pharmaciens (experts des mdicaments, accompagnement pour lobservance des traitements)

    3.3 Mettre le patient au centre

    Utiliser toutes les voies damlioration de la confiance, de la continuit des traitements, de leur acceptation, de lobservance

    Etablir une recommandation ANSM incitant les industriels inscrire la DCI en plus gros sur les conditionnements de tous les mdicaments, afin dtablir une correspondance plus claire et comprhensible entre la prescription et les mdicaments dispenss aux patients

    Engager ensuite un processus visant ladoption dune disposition europenne allant dans le sens dune inscription plus visible de la DCI sur les conditionnements de mdicaments

    24

    AXE 3. Renforcer la prescription et lutilisation des mdicaments gnriques en ville (2/2)

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    4.1 Dvelopper la confiance (1/2)

    Un point d'information unique pour patients et professionnels : medicaments.gouv.fr

    Une communication sur la prescription en DCI (ville, hpital, EHPAD) et lutilisation des LAP

    Une campagne dinformation grand public, ciblant notamment les personnes ges, les aidants, les pres/mres de famille

    La mise en uvre dun dispositif dinformation ambitieux, notamment autour des thmes : - lhpital fait confiance au gnrique - les prescripteurs sengagent pour le gnrique - ltat sengage pour renforcer la transparence autour du mdicament - les gnriques sont aussi bien contrls que les mdicaments de marque - il ny a pas de signal spcifique de pharmacovigilance sur les gnriques - les mdicaments anciens gnriqus sont les mieux connus, le recul permet de mieux matriser leurs ventuels effets indsirables

    25

    AXE 4. Mettre en uvre une communication, une information et une formation adapte pour renforcer la confiance des patients

    et des prescripteurs (1/4)

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    4.1 Dvelopper la confiance (2/2) Lutilisation de nouveaux outils pour une image dynamique et pionnire : nudge, hackathon

    (applications), serious games, MOOC, e-learning, e-DPC, simulation, tutoriel dutilisation des LAP/LAD, synchronisation des LAP sur tablettes et smartphones, e-prescription, outils contextuels

    Llaboration de recommandations HAS relatives aux stratgies efficientes de prise en charge de pathologies, et surtout lactualisation de ces recommandations aprs gnrication de mdicaments valus pour ces recommandations

    La publication des dcisions de condamnation pour dnigrement ou contournement de gnriques

    La clarification des chiffres et des outils de mesure et de suivi nationaux, rgionaux, locaux du recours au gnrique

    La dsignation une autorit scientifique reconnue, pour renforcer la confiance des patients et des prescripteurs

    Un engagement national de la part des acteurs concerns ( charte ) ; lancement dun processus de signature au comit de pilotage de lancement du plan

    26

    AXE 4. Mettre en uvre une communication, une information et une formation adapte pour renforcer la confiance des patients

    et des prescripteurs (2/4)

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    4.2 Impliquer autant que possible les internes et jeunes mdecins aux rflexions (comit de pilotage notamment) et les considrer comme des partenaires privilgis

    4.3 Associer les socits savantes et les rseaux de sant

    Envisager, partir des expriences existantes, la diffusion dinformations et la rponse des questions par un service public dinformation sur les produits de sant (SPIPS)

    Les solliciter pour laborer ou relayer des messages scientifiques, mettre en uvre des tudes, etc.

    4.4 Renforcer la formation initiale des mdecins sur le mdicament en gnral, et les gnriques en particulier

    1er et 2e cycle : faire un courrier commun aux deux ministres concerns (enseignement suprieur et sant) lattention des doyens pour les sensibiliser aux objectifs du plan

    En faire de mme pour les tudes dodontologie, pharmacie et maeutique,

    3ecycle tudes mdicales : profiter de la rvision actuelle du contenu pdagogique de chaque DES pour le complter dans le sens des orientations du plan

    Concevoir un module de formation commun, distance, mettre disposition des universits (formation aux principes pour le 2e cycle et plus oprationnelle pour la premire anne de chaque DES) et des organismes de DPC, prvoyant une valuation avec dlivrance d'un certificat, et des modalits de contrainte pour tout prescripteur tudier

    27

    AXE 4. Mettre en uvre une communication, une information et une formation adapte pour renforcer la confiance des patients

    et des prescripteurs (3/4)

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    4.5 Complter les orientations nationales et programmes de DPC

    Prioriser les programmes de DPC sur ce thme dans la liste dorientation nationale DPC des professionnels de sant avec dclinaisons rgionales par les ARS

    Prvoir la participation de la HAS leur dfinition

    Valoriser les formations sur les gnriques, la prescription en DC, les LAP, etc.

    Prvoir des formations similaires celles de la formation initiale pour les mdecins non sensibiliss au cours de leur formation universitaire

    Dvelopper des modules de-learning, MOOC (massive open online course, ou cours en ligne ouvert tous)...

    Adapter galement la formation des chirurgiens-dentistes, sages-femmes, pharmaciens, prparateurs et infirmiers

    28

    AXE 4. Mettre en uvre une communication, une information et une formation adapte pour renforcer la confiance des patients

    et des prescripteurs (4/4)

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    5.1 Encourager ceux qui font des efforts

    Amnager et actualiser les critres de la ROSP

    Y inclure des objectifs sur la pertinence et la redondance des soins

    Incitations par simplifications administratives, accs des services

    Etudier la possibilit de dfinir des objectifs de performance pour les prescripteurs hospitaliers et en EHPAD

    5.2 Dissuader ceux qui ne jouent pas le jeu

    Cibler les tablissements qui prescrivent massivement hors rpertoire (via un ciblage en vue dune action de GDR PHEV)

    Evaluer les critres de mise sous accord pralable des prescriptions de certains mdicaments, par exemple mdicaments sans ASMR dont la prescription dpasse un niveau dfini

    29

    AXE 5. Encourager les efforts, dissuader les entraves

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    6.1 Voies de rapatriement des essais et de la fabrication

    Outils pour maintenir et accrotre les essais et la fabrication de ce qui relve de la pharmacope chimique en Europe et si possible en France

    Outils pour maintenir et accrotre le faonnage local afin daugmenter lactivit, en national et aux exportations, ce qui devrait permettre de mieux supporter les mesures dconomies et damliorer la prvisibilit et la rentabilit

    Crer un ple dexcellence rayonnant linternational, gnrant des gains directs et indirects : augmentation de la confiance dans la qualit des mdicaments, marges de manuvre pour mesures dconomie, cration demplois donc cotisations sociales, attractivit

    Autoriser la fabrication de lots commerciaux en France en amont de lAMM

    6.2 Favoriser le passage prcoce aux gnriques

    Mettre en place des outils de connaissance de lchance de gnrication en amont, notamment pour les marchs hospitaliers

    Optimiser les dlais de dlivrance des AMM de mdicaments gnriques

    Raccourcir les certificats complmentaires de protection (CCP) de 7 5 ans

    30

    AXE 6. Dvelopper et rendre attractifs la ralisation des essais et la production de mdicaments en France pour accrotre la confiance

    et capitaliser sur un domaine dexcellence (lien CSIS CSF)

  • Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015

    7.1 Une politique de prix adapte

    Poursuivre les orientations ministrielles CEPS du 2 avril 2013

    Renforcer les interactions entre les acteurs hospitaliers et le CEPS pour prendre davantage en compte les prix pratiqus par les tablissements de sant (notamment sur les princeps hors rpertoire)

    Tenir compte de la concurrence entre gnriques, en mettant en uvre larticle 49 de la LFSS pour 2014

    Renforcer les critres utiliss par le CEPS pour dissuader tout contournement de gnriques, y compris via des associations de molcules gnriques

    7.2 Rpertoire

    Amliorer laccs au rpertoire pour les prescripteurs, les pharmaciens et les patients (ville, hpital, EHPAD) : numrisation la source ANSM et accs convivial sur medicaments.gouv.fr

    Elargir le rpertoire chaque fois que cest possible (LFSS 2015 : plantes, substances minrales et mdicaments inhals)

    31

    AXE 7. Thmes permanents : politique de prix et volution du rpertoire

  • Liste des acronymes

    AFSSAPS : agence franaise de scurit sanitaire des produits de sant

    AMM : autorisation de mise sur le march

    ANESM : agence nationale de lvaluation et de la qualit des tablissements et services sociaux et mdico-sociaux

    ANSM : agence nationale de scurit du mdicaments et des produits de sant

    ARMEN :

    ASMR : amlioration du service mdical rendu

    CAQOS : contrat damlioration de la qualit et de lorganisation du service

    CBU : contrat de bon usage

    CME : commission/confrence mdicale dtablissement

    CSF : conseil stratgique de filire

    CSIS : comit stratgique des industries de sant

    CNAMTS : caisse nationale dassurance maladie des travailleurs salaris

    COMEDIMS : commission du mdicaments et des dispositifs mdicaux striles

    CEPS : comit conomique des produits de sant

    DCI : dnomination commune internationale

    DPC : dveloppement professionnel continu

    DES : diplme dtudes spcialises

    EHPAD : tablissement hospitalier pour personnes ges dpendantes

    EHPAD avec PUI : EHPAD avec pharmacie usage interne

    ESPIC : tablissement de sant priv but non lucratif

    GCS-MS : groupement de coopration sanitaire et mdicosociale

    GDR : gestion du risque

    HAS : haute autorit de sant

    LAP : logiciel daide la prescription

    LAD : logiciel daide la dispensation

    LFSS : loi de finance de la scurit sociale

    MAP : modernisation de laction publique

    MOOC : massive open online courses

    OMEDIT : observatoire du mdicament, des dispositifs mdicaux et de linnovation thrapeutique

    ONDAM : objectif national des dpenses dassurance maladie

    PHEV : prescription hospitalire dispense en ville

    PLFSS : projet de loi de financement de la scurit sociale

    ROSP : rmunration sur objectifs de sant publique

    RPPS : rpertoire partag des professionnels de sant

    SPIPS : service public dinformation sur les produits de sant

    SSR : soins de suite et de radaptation

    32 Plan national daction de promotion des

    mdicaments gnriques mars 2015