Pr©paration des doses unitaires : reconditionnement ou ?paration-des-doses-unitaires...  Objectif

  • View
    217

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Pr©paration des doses unitaires : reconditionnement ou ?paration-des-doses-unitaires... ...

  • Prparation des doses

    unitaires :

    reconditionnement ou

    surconditionnement

    Avantages et inconvnients.

  • INTRODUCTION

    Contexte : Dcret du 24 aot 2005 relatif au CBU : mise en

    place de la dispensation nominative dont un des pralables est la prsentation en forme unitaire

    Arrt du 06 avril 2011 : Les mdicaments doivent rester identifiables jusquau moment de leur administration...

    Problmatiques : Industrie pharmaceutique : Forme unitaire non

    gnralise (blister non identifiable, vrac) Reconditionnement manuel : Cot de main duvre

  • Reconditionnement

  • Reconditionnement

    Objectif : faire des doses unitaires

    identifiables, partir :

    - de vrac (ex : Modopar)

    - de blisters non en dose unitaire

    Principe : Sortir le mdicament du

    conditionnement industriel avant de le

    reconditionner ( = sortir des conditions de

    conservation dfinies par lindustriel)

  • Dblistreuses poinons (1 1,5 cp/sec)

    Dblistreuses rouleaux Polyvalentes (blisters linaires et diagonaux)

    Manuelle : ~ 10 20 blisters /min

    Semi-automatique : ~ 30 40 blisters / min

    1re tape : Dconditionner

  • Automatique :

    ~ 40 000 50 000

    120 blisters /min

    1re tape : Dconditionner

  • Manuel

    2me tape : Reconditionner

  • Formes orales sches : ~ 50 60 sachets/min

    Semi-automatique

    Automatique : + distributeur

    2me tape : Reconditionner

  • Automates de dispensation nominative

    2me tape : Reconditionner

  • Formes buvables : 32 35 goblets/min

    2me tape : Reconditionner

  • Avantages du reconditionnement

    Reconditionner presque toutes les formes orales sches

    Reconditionner les fractions de comprims

    Conditionner les formes buvables en doses standards

    Equipements compacts ne ncessitant pas un amnagement

    particulier des locaux

    Un seul conditionnement ouvrir au moment de

    ladministration

    Cot (! Consommables)

  • Inconvnients

    Ncessit de dconditionner les

    mdicaments :

    Temps +++ ncessaire cette tape (+/- TMS)

    Stabilit, conservation Quelle premption ??

    Risque de contamination croise

    Absence de lgislation : quel statut ? quelle

    responsabilit ?

  • Surconditionnement

  • Principe surconditionnement

    Mise en sachet de lunit avec son conditionnement primaire

    Dcoupage ncessaire

    du conditionnement primaire

    Mise en sachets ou alvoles (selon les techniques)

  • Les techniques existantes

    Manuelle : Mme principe que le reconditionnement

    Semi-automatiques toutes formes : Ncessite une action manuelle pralable Dcoupage manuel des blisters

    Mise en alvoles ou sachets par

    conditionneuse Socit :

    -France Hopital : Pentapack HP 500

    -Ecodex : ECI 720

  • Les techniques existantes

    Automatique de r-tiquetage de blisters :

    Dcoupe automatique des blisters

    Etiquetage automatique du conditionnement primaire

    Limite aux blisters

    Socit :

    Ethilog : Unit 1

  • Les techniques existantes

    Automatique uniquement blister :

    Dcoupage automatique

    Mise en sachet unitaire

    Socit :

    Ecodex :

    - MC 1000Evo

    -ACCED (coupl

    module de DIN)

  • Les techniques existantes

    Automatique toutes formes :

    Dcoupage automatique de certains blisters

    Surconditionnement automatique de toutes les formes (sachets, seringues, flacon etc)

    Automates en plusieurs modules associs : Automate de dcoupe

    Automate de surconditionnement ou conditionnement

    Module de stockage

    Automate de dispensation

  • Les techniques existantes Socit :

    SWISSLOG : PILLPICK

    SINTECO : Automate SCI

  • Avantages du surconditionnement

    Pas de perte de premption :

    premption de lunit = premption fabriquant.

    Plus de question : quelle premption choisir, 1 jour, 6 mois, 1 an .?

    BPP ? : En cas d'utilisation de spcialits pharmaceutiques en tant que matires premires, leurs conditionnements primaires ne sont pas ouverts avant la rparation. Dans le cas contraire, la conservation des spcialits est valider.

    Retour service possible : pas de perte en cas de non administration

    Affranchissement de toute loi qui pourrait apparatre sur le reconditionnement

    Chaque unit est traable.

    Cot de main duvre limite surtout pour les tout automatique : pas de dconditionnement manuelle ou limit

  • Avantages du surconditionnement

    Possibilit de conditionner toutes les formes hors vrac : lyocs, orodispersibles, etc Patient ayant des difficults avaler : formes solubles prfrables

    (lyocs, orodispersibles)

    Ex : CH Saintes (donnes 2012) : 10% des formes orales sches dlivres (en augmentation en 2013)

    Possibilit de conditionner les spcialits avec des principes actifs toxiques en blister

    Hygine : Pas ncessit dune salle propre pour effectuer le

    surconditionnement

    Pas dendommagement du produit lors du dconditionnement

    Pas de risque de contamination entre produit

  • Inconvnients

    Cots +++++ :

    Machine :

    Semi automatique : de 40 80 k

    Automatique blister : 200 k (MC 1000 Evo); partir de 450

    k (ACCED) + maintenance

    Automatique : partir d1 M + maintenance

    Consommables : 1 sachet ou 1 alvole par unit

    De 0,005 0,04 lunit de contionnnement

    Cot du dchet

    Impact environnemental

  • Inconvnients

    Occupation au sol de la ou des machines : surtout pour les tout automatique

    Pas dintrt en cas de formes vracs ou les demi ou quart de comprims : ex : 4 % des formes sches dlivres (donnes CH Saintes 2012)

    Temps infirmiers : deux conditionnements (conditionnement labo + surconditionnement)

    Cadence de prparation des doses unitaires

    Certaines machines ne peuvent pas couper automatiquement tous les types de blisters

  • Conclusion Pas de solution parfaite :

    Adapter son choix son organisation : type de sjour, choix de dispensation (DIN manuelle).

    Adapter son choix aux types de patients pris en charge : EPHAD vs MCO

    Problmatique des choix de march : Qui privilgier en cas de groupement dachat ?

    Forme vrac pour les hpitaux en reconditionnement

    Blister pour les hpitaux en surconditionnement

    Blister unitaire pour les hpitaux non quips ayant choisi une organisation DIN manuelle

    Ex : valuation du surcot des formes unitaires au CH Saintes 2012 (10 k par an)

    Quelles volutions venir dans la lgislation ?? Premption aprs reconditionnement ?

    Rapport de lacadmie de pharmacie sur la PDA (juin 2013)

  • Questions ?

    Discussion