Click here to load reader

Politique académique de lutte contre le décrochage scolaire

  • View
    27

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Politique académique de lutte contre le décrochage scolaire. 19 novembre 2013. Une ambition. 1) L’Europe fixe comme objectif commun aux états membres de limiter à 10% le taux de sortants non-diplômés. - PowerPoint PPT Presentation

Text of Politique académique de lutte contre le décrochage scolaire

  • 19 novembre 2013

  • 1) LEurope fixe comme objectif commun aux tats membres de limiter 10% le taux de sortants non-diplms.2) Lobjectif prsidentiel est de diviser par deux, dici 5 ans, le nombre des dcrocheurs.3) Pour 2013, lobjectif ministriel est de doubler le nombre de retours en formation initiale, soit 20 000. Lobjectif acadmique est fix 900 jeunes.Une ambition

  • 24 novembre 2009 : loi portant sur lorientation et la formation tout au long de la vie.

    Tous les tablissements de formation initiale doivent signaler les dcrocheurs et sorganiser autour dune liste.2) 31 dcembre 2010 : dcret de mise en uvre.

    Jeunes de 16 ans et + sortis non diplms et/ou ayant arrt un cursus menant une certification de niveau IV ou V.3) 9 fvrier 2011 : circulaire interministrielle.

    PSAD : Plate-forme de Suivi et dAppui aux Dcrocheurs

    SIEI : Systme Interministriel dchange dInformations.Une ObligationUne DfinitionUn OutillageUne OrganisationUn contexte institutionnel4) 4 avril 2013 : FOQUALE, GPDS et MLDS.

    Fdrer la contribution de lEN en faveur du raccrochage : inventaire et organisation.Une dynamique

  • Quelques chiffresUn dcrochage annonc par SIEI 12 000 jeunes

    4 400 situations sont tudies par les PSAD

    1 800 situations sont envoyes vers la MLDS 2 000 vers les Missions locales 600 en reprise dtude

    Taux de jeunes non-scolariss et non-diplms(Source : INSEE recensement 2006. Calculs : Creq)Regard territorial

  • Prvenir

    1.1) GPDS1.2) Rfrnt dcrochage1.3) un plan acadmique

    2) Reprise de parcours

    2.1) organisation globale du raccrochage2.2) le rprage en tablissement2.3) le diagnostic en CIO2.4) laiguillage via les PSAD2.5) la prise en charge via FOQUAE2.5.1) la MLDS, 2.5.2) le service civiqueOrganisation de la politique acadmique

  • 1) Prvenir le dcrochage et labsentisme1.1) Cellule de veilleLes cellules de veille sont devenues (circulaire du 29 mars 2013) des Groupes de Prvention du Dcrochage Solaire (GPDS), systmatiss dans lensemble des tablissements du second degr. Les GPDS des LP associent pour la plupart un coordonnateur de la MLDS.

    Un guide acadmique de mise en uvre va tre labor.

    1.2) Rfrent dcrochage

    rfrent dcrochage scolaire qui doit tre identifi dans chaque tablissement du second degr. Un plan de sensibilisation et de formation de ce rseau est en construction.

  • 1) Prvenir le dcrochage et labsentisme

    1.3) Plan acadmique de lutte contre le dcrochage : Une rencontre des acteurs de lducation nationale sest tenue le 9 octobre 2013. Les participants (450 personnes) ont pu assister quatre confrences et contribuer 4 ateliers sur les thmes du jeune, de la famille, de la classe et de ltablissement. Les changes issus de ces ateliers contribuent llaboration dun plan acadmique de lutte contre le dcrochage scolaire qui sera arrt en janvier 2014. Le dossier thmatique dit loccasion de cette rencontre prsente 9 exemples dactions menes pour lutter contre le dcrochage scolaire.

  • 2.1) organisation globale du raccrochage2) Reprise de parcours

  • 2.2) Le reprage en tablissement en tablissementsReprage prvention signalement.Un rfrent dcrochage qui identifie les situations proccupantes, collecte les informations, organise les GPDS.

    Un Groupe de Prvention du Dcrochage Scolaire tudie les situations et fait des propositions.Des rponses internes (tutorat renforc, centre ressource, parcours individualis ).

    Un recensement exhaustif, fin aot dbut septembre, est tablit, la liste des dcrochs ainsi obtenue est transmise au CIO.Objectif :Sassurer de connatre la situation de tous les lves sortis et davoir signal ceux qui sont actuellement sans solution.

  • Diagnostic et premier accueil.Mener des entretiens de situation pour les jeunes venus spontanment au CIO ou proposer cette rencontre si ltablissement dorigine signale la situation.

    Dbloquer les retours en formation initiale possibles, se rfrer aux places vacantes et contacter les DIVEL.Objectif :Faire systmatiquement le lien vers la PSAD pour les jeunes qui relvent dune prise en charge.2.3) le diagnostic en CIO

  • 2.4) laiguillage via les PSADDiagnostiquer, aiguiller, partager, prescrire et restituer des donnes de pilotageObjectif :Sinscrire en amont des prises en charge de dcrocheurs,Effectuer une animation de rseau par la rencontre des acteurs,Associer le reprsentant du FOQUALE dsign et les nouveaux partenaires (PJJ, CG, municipalits, clubs ),Tenir un comit de pilotage rgional.Aiguiller la prise en charges des jeunes, fdrer lamont (EN et agri public, priv, CFA) et laval (ML, MIJEC, FOQUALE, toutes solutions possibles sur la bassin).

    Les PSAD ne sont plus finances par le FEJ (juin 2013) : le relais est assur, pour lanne scolaire 2012-2013, par le Rectorat et le FSE pour la prise en charge des assistants administratifs (6 ETP).

    En 2012/2013, au niveau rgional, 4400 situations ont t tudies par les PSAD : 1800 jeunes ont t adresss la MLDS, 2000 aux Missions locales et 600 jeunes sont en reprise dtudes.Les PSAD intgrent depuis la rentre 2013 le rseau FOQUALE

  • 2.5) la prise en charge via FOQUAE

  • Le rseau FOQUALE coordonne lensemble des contributions de lducation nationale en matire de raccrochage : il est organis autour dun animateur local (chef dtablissement ou directeur de CIO) et reprsent dans le cadre de la PSAD.

    Il peut mobiliser la MLDS, les places vacantes, le service civique, les chantiers cole, le micro-lyce , lyces du soir

    Depuis la rentre 2013, lAcadmie de Nantes sest dote de 16 rseaux FOQUALE qui couvrent l'ensemble du territoire et dont le primtre correspond celui des PSAD. Une premire runion de cadrage acadmique, prside par le Recteur, sest tenue le 14 octobre 2013 avec les reprsentants des PSAD et de la MLDS.2.5) la prise en charge via FOQUAEInstaller une instance de concertation, dsigne comit de rseau.

    Dvelopper un protocole local de mobilisation des places vacantes : en dbut danne pour des jeunes sans solution, en cours danne pour raccrocher, tout au long de lanne pour contribuer la consolidation dun projet. Utiliser galement les diffrents niveaux possibles (2nde, 1re et terminale).

  • 2.5.1) la MLDSAccueillir les jeunes envoys par la PSAD.Objectif :Un conseil acadmique dorientation de la MLDS, Dvelopper une la reprise de confiance en lcole par lcole, Contribuer la prvention du dcrochage.Dvelopper son partenariat : Unis-Cit, la FAL, Airbus, STX .La MGI devenue MLDS (circulaire du 29 mars 2013) voit son rle renforc en matire dexpertise ainsi que sa mission de prvention pour rduire le nombre de sorties prmatures du systme scolaire.

  • 2.5.1) le service civiqueService Civique Altern Une runion rgionale inter-institutionnelle, co-pilote par le Rectorat et la DRJSCS, sest tenue en mai 2013. Elle a mis en vidence les conditions suivantes de la russite:un accompagnement renforc, ralis par un coordonnateur MLDS, rfrent unique tout au long du parcours. une coordination spcifique, assurant le lien entre ducation Nationale, associations et jeune engag.un partenariat fort au niveau dpartemental entre lducation nationale et la DDCS.

    A ce jour, 16 missions sur le principe de lalternance (3 jours comme volontaire + 2 jours en formation au sein de la MLDS) sont engages.Des rencontres dpartementales vont tre impulses pour dvelopper laction sur les territoires.Une action spcifique acadmique est mene pour promouvoir cette rponse via limplication dun IPE.

Search related