plaquette echos

  • View
    215

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

test rezrezr rez erz

Text of plaquette echos

  • (((Echos)))Thtre en musique pour les moins de 36 mois

    Dure : 30 minutes

    ImagesKaty Couprie

    (Tout un monde, d. Thierry Magnier)

    Photos Frdric Hock

    (((Echos)))Thtre en musique pour les moins de 36 mois

    Dure : 30 minutes

    ImagesKaty Couprie

    (Tout un monde, d. Thierry Magnier)

    Photos Frdric Hock

  • (((ECHOS)))

    A la lisire des marges deau, tout se rvle peu peu, tout commence vivre, scrire lencre imaginaire dun vaste cahier de brouillon Premires fois, premiers mois, premires vocalises, premiers refus, premires sparations, premiers PAS du tout petit, dj prt dcouvrir le monde !

    PAS PAS : lhistoire droule son fil

    Ils sont trois : ELLE, IL et LAUTRE.

    En premier lieu, au centre de lenjeu : ELLE et IL. IL, cest le tout petit, celui qui pas pas, dmarre dans la vie. ELLE, cest la figure emblmatique de ladulte, du parent, de la mre.Pas pas, ELLE le guide et se laisse guider par lui.IL apprend ; IL et ELLE sapprennentIL se jette leau, ELLE se fait lcho de ses premiers mots, ELLE sefface derrire le miroir de ses premiers mois.Mot mot, pas pas, IL et ELLE se cherchent, se recherchentIls tracent ensemble leurs pas, Ils dessinent leur espace de vie un un, deux deux, dos dosPuis, le pas ! se parle, cest le temps des premires fois : premire affirmation, premier refus, premire confrontation, premire sparation, premire retrouvaille,Maintenant, leurs curs battent ensemble et sparment, pourtant, une chose est sre, ce nest que le dbut de leur histoire.

    Et le troisime, LAUTRE la lisire de leur monde, il est lui tout seul, tout un monde Il est llment eau, il se joue de toutes ses gammes. Il est le souvenir du liquide amniotique, il est n et respire travers le son dans cet univers musical aquatique. Il se fait lcho du rythme des battements du cur de celui qui reste au centre de limage : le tout petit. Comme un autre langage, lAUTRE fait entendre les vibrations, habituellement imperceptibles nos oreilles, qui lient la mre lenfant.

    Laure Rungette

    (((ECHOS)))

    A la lisire des marges deau, tout se rvle peu peu, tout commence vivre, scrire lencre imaginaire dun vaste cahier de brouillon Premires fois, premiers mois, premires vocalises, premiers refus, premires sparations, premiers PAS du tout petit, dj prt dcouvrir le monde !

    PAS PAS : lhistoire droule son fil

    Ils sont trois : ELLE, IL et LAUTRE.

    En premier lieu, au centre de lenjeu : ELLE et IL. IL, cest le tout petit, celui qui pas pas, dmarre dans la vie. ELLE, cest la figure emblmatique de ladulte, du parent, de la mre.Pas pas, ELLE le guide et se laisse guider par lui.IL apprend ; IL et ELLE sapprennentIL se jette leau, ELLE se fait lcho de ses premiers mots, ELLE sefface derrire le miroir de ses premiers mois.Mot mot, pas pas, IL et ELLE se cherchent, se recherchentIls tracent ensemble leurs pas, Ils dessinent leur espace de vie un un, deux deux, dos dosPuis, le pas ! se parle, cest le temps des premires fois : premire affirmation, premier refus, premire confrontation, premire sparation, premire retrouvaille,Maintenant, leurs curs battent ensemble et sparment, pourtant, une chose est sre, ce nest que le dbut de leur histoire.

    Et le troisime, LAUTRE la lisire de leur monde, il est lui tout seul, tout un monde Il est llment eau, il se joue de toutes ses gammes. Il est le souvenir du liquide amniotique, il est n et respire travers le son dans cet univers musical aquatique. Il se fait lcho du rythme des battements du cur de celui qui reste au centre de limage : le tout petit. Comme un autre langage, lAUTRE fait entendre les vibrations, habituellement imperceptibles nos oreilles, qui lient la mre lenfant.

    Laure Rungette

  • A PROPOS DU SPECTACLE

    Echos est une tentative russie de sexprimer sans les mots, comme le ferait un tout-petit. On y retrouve un univers que nous autres, adultes, avons enfoui au plus secret de nous-mmes pour vaquer nos activits de comptables.Si lentre-deux mondes qui est dcrit ici est dj celui du quotidien, il est encore rempli des rumeurs du ventre maternel. Une demi-heure durant nous nous laissons porter par la musique liquide, la scansion des onomatopes et les dplacements dun corps serpentin. Avec mois, avec curiosit, avec nostalgie peut-tre nous y perdons la langue et nous y perdons les eaux... exprience cruciale pour moi, qui suis un garon.Antonin Louchard

    Echos offre un petit bonheur de posie et damour chaud comme un clin qui, dvidence, capte lattention des tout petits.

    Xavier AlexandreOuest-France, avril 2007

    A PROPOS DU SPECTACLE

    Echos est une tentative russie de sexprimer sans les mots, comme le ferait un tout-petit. On y retrouve un univers que nous autres, adultes, avons enfoui au plus secret de nous-mmes pour vaquer nos activits de comptables.Si lentre-deux mondes qui est dcrit ici est dj celui du quotidien, il est encore rempli des rumeurs du ventre maternel. Une demi-heure durant nous nous laissons porter par la musique liquide, la scansion des onomatopes et les dplacements dun corps serpentin. Avec mois, avec curiosit, avec nostalgie peut-tre nous y perdons la langue et nous y perdons les eaux... exprience cruciale pour moi, qui suis un garon.Antonin Louchard

    Echos offre un petit bonheur de posie et damour chaud comme un clin qui, dvidence, capte lattention des tout petits.

    Xavier AlexandreOuest-France, avril 2007

  • NOTES DINTENTIONS

    En ECHO la toute petite enfance

    Les bbs balbutient, dcouvrent avec tout leur corps les premiers sons, se gargarisent avec dlectation de jeux de gorge, de bouche, de souffle. Ils smerveillent du son lch, jubilent de leffet produit. Ils souvrent alors aux autres, au monde, largissent leur champ de vision, saventurent dans un espace de plus en plus grand, communiquent de plus en plus avec leur entourage, apprhendent peu peu le langage.Si le pas corporel offre au tout petit une premire indpendance physique, dans son processus dapprentissage du langage le pas verbal (pas ceci ! pas cela !) lui permet de se structurer, de saffirmer et par ses premiers refus de tout simplement exister.

    Echos se veut lcho de ces premiers balbutiements, de ces premiers plaisirs mis lors de la dcouverte des tout premiers sons. Les mots et les images se succdent, suspendus un fil, pour tenter de dlimiter linfiniment grand et linfiniment petit dun monde potique. La mise en bouche du mot met en exergue sa musicalit, son rythme, sa pertinence ou son impertinence, sa lgret et sa profondeur Pas pas, lon passe du son au mot, du mot mot, du mot la phrase. Le Pas est au centre du propos, Echos le fait entendre dans ses multiples sens : le pas, matrialis par leau, laisse sa trace phmre Il rsonne physiquement par le son produit du contact du pied sur le sol ; puis il devient le Pas ! du refus, tant utilis pour dire non.

    ECHOS, le processus de cration dans sa rencontre avec les bbs et lquipe de la petite enfance

    La mise en place de la collaboration avec la Halte garderie La ptite Ourse de Blainville sur Orne a t dterminante et passionnante dans le processus de recherche de la cration. De nombreuses rencontres sur le lieu mme de la Halte garderie, ont permis de questionner le rapport spcifique au tout jeune public (et en particulier le rapport aux bbs ds 6 mois), de tester des situations de jeu autour du son, de limage, de la musique, de travailler sur la notion despace scnique, de vrifier si la proposition scnographique fonctionnait, et bien sr dchanger avec lquipe de La Ptite Ourse aprs chacune des sances.Les allers-retours entre les rptitions au Thtre du Champ Exquis et les rencontres avec le public, les uns se nourrissant des autres et inversement, ont cr une dynamique enrichissante. Ces changes, rguliers et courts, mens dans une totale confiance et coute, se sont avrs correspondre au rythme des bbs. De l, Echos

    NOTES DINTENTIONS

    En ECHO la toute petite enfance

    Les bbs balbutient, dcouvrent avec tout leur corps les premiers sons, se gargarisent avec dlectation de jeux de gorge, de bouche, de souffle. Ils smerveillent du son lch, jubilent de leffet produit. Ils souvrent alors aux autres, au monde, largissent leur champ de vision, saventurent dans un espace de plus en plus grand, communiquent de plus en plus avec leur entourage, apprhendent peu peu le langage.Si le pas corporel offre au tout petit une premire indpendance physique, dans son processus dapprentissage du langage le pas verbal (pas ceci ! pas cela !) lui permet de se structurer, de saffirmer et par ses premiers refus de tout simplement exister.

    Echos se veut lcho de ces premiers balbutiements, de ces premiers plaisirs mis lors de la dcouverte des tout premiers sons. Les mots et les images se succdent, suspendus un fil, pour tenter de dlimiter linfiniment grand et linfiniment petit dun monde potique. La mise en bouche du mot met en exergue sa musicalit, son rythme, sa pertinence ou son impertinence, sa lgret et sa profondeur Pas pas, lon passe du son au mot, du mot mot, du mot la phrase. Le Pas est au centre du propos, Echos le fait entendre dans ses multiples sens : le pas, matrialis par leau, laisse sa trace phmre Il rsonne physiquement par le son produit du contact du pied sur le sol ; puis il devient le Pas ! du refus, tant utilis pour dire non.

    ECHOS, le processus de cration dans sa rencontre avec les bbs et lquipe de la petite enfance

    La mise en place de la collaboration avec la Halte garderie La ptite Ourse de Blainville sur Orne a t dterminante et passionnante dans le processus de recherche de la cration. De nombreuses rencontres sur le lieu mme de la Halte garderie, ont permis de questionner le rapport spcifique au tout jeune public (et en particulier le rapport aux bbs ds 6 mois), de tester des situations de je