Plan Local d’Urbanisme - ville-gap.fr .• Organisation spatiale / morphologie urbaine / habitat

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Plan Local d’Urbanisme - ville-gap.fr .• Organisation spatiale...

  • Plan Local dUrbanisme

    Runion Publique

    Diagnostic

  • 1. A propos du Plan Local d1. A propos du Plan Local dUrbanisme Urbanisme

    Pourquoi une rvision gnrale du POS / PLU ?Quelles diffrences entre un POS et un PLU ?Mthodologie et concertationPlanning prvisionnel

    Droulement de la runion

    2 . Les dynamiques 2 . Les dynamiques llchelle de la Villechelle de la Ville

    3 . Le territoire en particulier 3 . Le territoire en particulier

    4 . Echanges avec le Public4 . Echanges avec le Public

  • 1. A propos du Plan Local d1. A propos du Plan Local dUrbanismeUrbanisme

    Runion Publique de Territoire

  • Un PLU, Un PLU, quoi quoi a sert ?a sert ?

    le POS / PLU est un outil au service du dveloppement de la ville : il dfinit et rglemente lusage des sols, les droits construire de chaque parcelle

    le POS / PLU est un document de planification urbaine, globale,stratgique, oprationnelle et prospective :

    il prvoit et organise lavenir du territoire, il dfinit les secteurs de dveloppement, il localise les emplacements rservs pour les voies et ouvrages publics, il protge les espaces naturels enjeux

    Pourquoi une rvision gnrale du POS / PLU ?

    le POS / PLU impacte la gestion de la Cit :cration / extension des rseaux, voiriecration / extension dquipements publics

  • prendre en compte et traduire concrtement le Dveloppement Durable propos par lAgenda 21, le Plan de Dplacements Urbains, le Schma de gestion des Zones Naturelles Agricoles et Forestires

    se mettre en conformit avec les normes suprieures : lois, Codes documents intercommunaux (Loi Solidarit et Renouvellement Urbains, rforme du Code de lUrbanisme, Grenelle de lEnvironnement, Schma de Cohrence Territoriale )

    prendre en compte les volutions dmographiques, sociales et de dplacement intervenues depuis 1995

    Pourquoi une rvision gnrale du POS / PLU ?

    rpondre aux grands enjeux nationaux (changement climatique, conomie despace, quilibre entre les espaces naturels et urbains, mixit)

  • Quelles diffrences entre un POS et un PLU ?

    Depuis la Loi Solidarit et Renouvellement Urbains du 13 dcembre 2000, le Plan Local dUrbanisme PLU remplace le Plan dOccupation des Sols POS

    Apparition du Projet dAmnagement et de Dveloppement Durable (PADD) : du zoning un urbanisme de projet

    Cest le projet urbain, la Ville de demain

    et toujours : un rapport de prsentation, des plans de zonages, un rglement crit, le plan des Servitudes dUtilits Publiques

    Des Orientations dAmnagement sur les secteurs enjeux : schmas dintentions, damnagement pour garantir qualit et cohrence urbaines

  • Les grandes tapes

    Proposition de scnario dvolution

    Ecriture du projet urbain : les grandes orientations, le programme politique

    un choix JUSTIFIER

    Plans de zonage, rglement, emplacements rservs, espaces protgs, principes de voirie

    + Schmas spcifiques damnagement sur certains secteurs enjeux (quartier gare par ex)

  • Les acteurs

    Des groupes de travail thmatiques Organisation spatiale / morphologie urbaine / habitat et patrimoine bti, Mobilits / dplacements (articulation transports / urbanisme), Agriculture / paysage / patrimoine naturel / environnement, Dveloppement conomique et prospective (activits, commerces et quipements)

    Le Comit de Pilotage Municipal : 13 lusM. le Maire, M. Vincent (Maire de Romette), M. Daroux (Education), Mme Grenier (Urbanisme), M.

    Vollaire (Economie), M. Martin (Rseaux), Mme Farret-Hunerfurst (Environnement), M. Meyer (Dplacements), M. Mazet (Agenda 21), Mme Hahn (Artisanat), M. Brochier (Agriculture) + M. Eyraud, Mme Ferotin, Mme Ghigonetto (conseillers municipaux)

    Coordination : Ple Dveloppement Urbain Ville de Gap

    Les Personnes Publiques AssociesEtat, Chambres consulaires, Conseil Gnral, SCOT, communes limitrophes

    Assistance / Animation : Bureau dtudes AUAD

  • La concertation

    Les runions de territoires Runions publiques chaque grande tape Bulletins dobservations

    DDpasser les logiques passer les logiques particuliparticuliresres

    La communication grand public :Registre dobservations / urnes / courriersSite internet : documents en ligneGap en Mag, presse locale

    DDfinir un projet partagfinir un projet partag

  • 2. Les dynamiques 2. Les dynamiques llchelle de la ville chelle de la ville

    Runion Publique de Territoire

    Dmographie

    EconomieEmploi

    Urbanisation

    Espaces naturels

    Cadre de vieDplacements

    Habitat Agriculture

  • Une ville taille humaine,

    Paysages de montagne, collines boises et terrasses agricoles en arrire-plan

    Capitale douce, capitale nature ?

  • Gap, bassin demploi : + de 20 000 emplois, + de 2300 entreprises (80% en commerce/service), un nombre demplois suprieur au nombre de gapenais en ge de travailler

    Prs de 200 quipements et services collectifs dont 80 vocation intercommunale voire dpartementale (administrations, culture, sport, enseignement)

    Zones demplois et dactivits

    Gap, incontestable ville centre

    Gap, ple commercial des Hautes-Alpes+ de 60000 m de surface commerciale reprsentant 360 millions deuros de chiffre daffaire (55% du total du dpartement)

  • Un cadre de vie encore attractif ?Un cadre de vie encore attractif ?

    Runion Publique de Territoire

  • Une croissance dmographique continue

    mais qui tend ralentir au profit des communes priurbaines et rurales

    Evolution en nombre dhabitants par an entre : 1982 et 1990 1990 et 1999 1999 et 2006

    Gap

    1re couronne Autres communes SCOT

    12 3

    2 0 5

    3 8 6

    70

    57

    12 5

    3 0 82 8 3

    13 3

    Taux annuel dvolution

    Sources : RGP INSEE

    37 332 habitants en 2006(RGP INSEE)

    0,4

    1,9

    1,1

    0,9

    1,9

    1,0

    1,31,1

    0,7

    82/90 90/99 99/06

    Gap1re couronneAutres communes SCOT

  • Nouveaux arrivants

    Sortants

    0

    5001000

    1500

    2000

    25003000

    3500

    4000

    5 - 19 ans 20 - 39 ans 40 - 59 ans 60 - 74 ans 75 ans et +

    Classes d'ge

    Un flux migratoire nul

    Extrait SCOT

    Source : INSEE recensement complmentaire 2005

    La croissance est tire par un excdent des naissances sur les dcs

    les sortants* plus nombreux que les arrivants**

    Taux de rotation : 18%

    Moins de jeunes actifs

    Plus de populations ges

    * qui rsidaient sur le territoire il y a 5 ans et ny rsident plus

    ** qui ne rsidaient pas sur le territoire 5 ans auparavant

    (7347)

    (6887)

  • Un habitat globalement dispers

    2500 logements autoriss depuis 1999 soit 280 en moyenne / an (pour mmoire : 1063 nouveaux habitants depuis 1999 soit 133 hbts/an)

    moins de 2 logts / ha en moyenne sur la commune (11,5 logts / ha en moyenne en France)

    Source RGP 1999 mis jour daprs cadastre

    10Individuel avec amnagement (lotissement)

    25Individuel group

    70Collectif

    5Individuel en diffus

    Densit moyenne ( logement / ha)Type dhabitat

    Rpartition de la zone constructible au POS de 1995 (2100 ha)

    Densits moyennes par type dhabitat

    Les maisons individuelles occupent90% de lespace (1500 m en moyenne par logt)mais nassurent que 50% des besoins en habitat

    Zones U : 924 ha(urbaines)

    Zones NA : 827 ha(urbanisation future)

    Zones NB : 259 ha(urbanisation diffuse)

  • Une consommation Une consommation

    de lde lespace en forte augmentationespace en forte augmentation

    Runion Publique de Territoire

  • concentration autour des grands axes de communication

    un centre historique et son enchevtrement de ruelles troites

    Fontreyne et Le Rochasson, les 1res implantations type lotissement : un habitat individuel mais dense

    Annes 50 / 60 (16 670 habts en 1954)

    Une consommation despace croissante

    Tache urbaine* : 188 haSoit 113 m par habitant

    * la tache urbaine : primtre dinfluence urbaine (50 m autour de chaque btiment, repr en fonction de sa priode de construction)

    Daprs Schma des Zones NAF 2007 et cadastre

  • Annes 70 / 80 (25 000 habts en 1970)

    un dveloppement dense en tche dhuile

    un habitat individuel group : Serrebourges / Matagots

    lessor de la verticalit : Beauregard, Forest dEntrais, Kapados

    Une consommation despace croissante

    Tache urbaine : 700 haSoit 615 m par habitant supplmentaire

    Daprs Schma des Zones NAF 2007 et cadastre

  • Annes 90 (33 500 habts en 1990)

    Crve Cur

    mergence de lclatement urbain : fort dveloppement de lhabitat individuel, dispersion

    Urbanisation au fil des opportunits foncires

    Desserrement des densits : une consommation de lespace croissante par habitant

    Une consommation despace croissante

    Tache urbaine : 1660 haSoit 1130 m par habitant supplmentaire

    Daprs Schma des Zones NAF 2007 et cadastre

  • Aujourdhui (37 332 habitants en 2006)

    Un talement urbain qui sacclre

    Des processus de dfiscalisation qui ont favoriser des programmes collectifs

    Qualit dhabitat et dhabiter? (architecture, produits proposs, lotissements, modes de dplacements, quipements)

    Daprs Schma des Zones NAF 2007 et cadastre

    Une consommation despace croissante

    Tache urbaine : 2800 haSoit 2975 m par habitant supplmentaire

  • Daprs SCOT : 2nde tourne territoriale - Octobre 2008

    2030 ??La ville : au pic de Charance ? Au golf de Bayard ?

    Une consommation despace croissante

    Projection basse : 41 100 habitants en 2030Tache urbaine : 4700 haSoi