Partie 2 : Gestion des milieux aquatiques en Suisse - quelques aspects et exemples

  • View
    104

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Partie 2 : Gestion des milieux aquatiques en Suisse - quelques aspects et exemples

  • Page 1
  • Partie 2 : Gestion des milieux aquatiques en Suisse - quelques aspects et exemples
  • Page 2
  • La loi fdrale sur la pche Art. 1 But La prsente loi a pour but: a. de prserver ou daccrotre la diversit naturelle et labondance des espces indignes de poissons, dcrevisses, dorganismes leur servant de pture ainsi que de protger, damliorer ou, si possible, de reconstituer leurs biotopes; b. de protger les espces et les races de poissons et dcrevisses menaces; c. dassurer lexploitation long terme des peuplements de poissons et dcrevisses; d. dencourager la recherche piscicole. Elle fixe les principes sur lesquels les cantons doivent se fonder pour rglementer la capture des poissons et des crevisses.
  • Page 3
  • Art. 9 Mesures prendre pour de nouvelles installations 1 Les autorits comptentes () imposent toutes les mesures propres : a. crer des conditions de vie favorables la faune aquatique en fixant: 1. le dbit minimal en cas de prlvement deau, 2. la forme du profil dcoulement, 3. la structure du lit et des berges, 4. le nombre et la nature des abris pour les poissons, 5. la profondeur et la temprature de leau, 6. la vitesse du courant; b. assurer la libre migration du poisson; c. favoriser sa reproduction naturelle; d. empcher que les poissons et les crevisses ne soient tus ou blesss par des constructions ou des machines. 2 Si, lors de lexamen dun projet tendant modifier les eaux, leur rgime, leur cours, les rives ou le fond des eaux, on ne peut trouver aucune mesure permettant dempcher que la pche soit gravement compromise au sens de larticle premier, la dcision doit tenir compte de tous les intrts en prsence. Protection des biotopes aquatiques
  • Page 4
  • Loi fdrale sur la protection des eaux (LEaux) Protection des biotopes aquatiques Art. 37 Endiguements et corrections de cours deau Les cours deau ne peuvent tre endigus ou corrigs que si ces interventions: a. simposent pour protger des personnes ou des biens importants ; b. sont ncessaires lamnagement de voies navigables ou lutilisation de forces hydrauliques dans lintrt public; c. permettent damliorer au sens de la prsente loi ltat dun cours deau dj endigu ou corrig (). Lors de ces interventions, le trac naturel des cours deau doit autant que possible tre respect ou rtabli. Les eaux et les rives doivent tre amnages de faon ce que: a. elles puissent accueillir une faune et une flore diversifies (); c. une vgtation adapte la station puisse crotre sur les rives (). Art. 38 Couverture ou mise sous terre des cours deau Les cours deau ne doivent ni tre couverts ni mis sous terre. Lautorit peut autoriser des exceptions pour Dbit rsiduel maintenir en cas de drivation des eaux Art. 29 : Autorisation requise pour toute drivation Art. 30 ss : Principes et calcul dun dbit rsiduel minimal maintenir
  • Page 5
  • Interventions dans les cours deau en Suisse (Rapport Fischnetz, 2004) Ces principes sont-ils appliqus ? Type dintervention (priode) Mise sous tuyau (1972 1989) 71 76 km/an Mise sous tuyau (1972 1983) 650 km Mise sous tuyau (1984 1995) - 2.5 km/an Application des dispositions lgales diffrentes dans chaque canton en ce qui concerne les interventions techniques dans les cours deau et la renaturation. VD doit encore faire de gros efforts dans les deux domaines ! Dbit rsiduel en gnral appliqu, mais avec grandes rticences ! Nombreuses dmarches au niveau politique : interventions parlementaires, initiative dpose.
  • Page 6
  • Certaines espces piscicoles effectuent des migrations de reproduction saumon saumon esturgeons esturgeons truite lacustre truite lacustre Cas 1 : Migration de la truite lacustre du Lman La libre migration doit aussi tre assure pour permettre aux poissons de se dplacer pour dautres raisons mouvements aprs des crues, des scheresses mouvements aprs des crues, des scheresses viter lisolement gntique viter lisolement gntique compenser densit trop leve ou trop faible. compenser densit trop leve ou trop faible.
  • Page 7
  • La truite lacustre (Salmo trutta forma lacustris) Vit dans le lac ds lge de 1 ou 2 ans Vit dans le lac ds lge de 1 ou 2 ans Atteint 80 cm de longueur, dpasse mme 1 m Atteint 80 cm de longueur, dpasse mme 1 m Remonte dans les rivires pour se reproduire Remonte dans les rivires pour se reproduire Maturit sexuelle ds 3 ans (~40 cm) Maturit sexuelle ds 3 ans (~40 cm)
  • Page 8
  • Migration de la truite du Lman Reproduction
  • Page 9
  • Migration de la truite du Lman Dvalaison des juvniles
  • Page 10
  • La Venoge Chute naturelle (> 10 m)
  • Page 11
  • La Venoge Chute naturelle (> 10 m)
  • Page 12
  • La Venoge Chute naturelle (> 10 m)
  • Page 13
  • Barrage de Verbois (Rhne GE)
  • Page 14
  • Cas 2 : Disparition du nase (Chondrostoma nasus) dans la Broye (Kirchhofer 2004) Le Nase Cyprinid deau vives Cyprinid deau vives longue dure de vie, maturit tardivelongue dure de vie, maturit tardive Nourriture : algues, invertbrsNourriture : algues, invertbrs fortement menac en Suissefortement menac en Suisse trs nombreux avant 1960trs nombreux avant 1960 pollution meurtrire en 1960pollution meurtrire en 1960 entre 1980 et 1985 ~ 2000 nases (frayres encore actives)entre 1980 et 1985 ~ 2000 nases (frayres encore actives) entre 1995 et 1999 plus retrouv dans la Broyeentre 1995 et 1999 plus retrouv dans la Broye La Broye (Moudon->lac de Morat) 23 espces de poissons 23 espces de poissons fortement corrige (19 e sicle) fortement corrige (19 e sicle) agriculture intensive agriculture intensive peu dobstacles piscicoles peu dobstacles piscicoles Diagnostics ?? Rintroduction possible ?
  • Page 15
  • Problmes
  • Page 16
  • Causes possibles de la disparition du nase
  • Page 17
  • Dbit crues pendant dveloppement des ufs/larves multiplies ds les annes 1980crues pendant dveloppement des ufs/larves multiplies ds les annes 1980 ufs dans le substrat : 20.4 - 15.5ufs dans le substrat : 20.4 - 15.5 Stade larvaire : 15.5 31.7Stade larvaire : 15.5 31.7 mais : fertilit du nase importante => compensationmais : fertilit du nase importante => compensation Cause de disparition peu probable
  • Page 18
  • Temprature temprature tait en-dessous du minimum de 8C certaines annestemprature tait en-dessous du minimum de 8C certaines annes longue dure de vie => permet de compenserlongue dure de vie => permet de compenser adultes pas sensibles la temprature estivale leveadultes pas sensibles la temprature estivale leve Cause de disparition peu probable
  • Page 19
  • Qualit de leau Broye reste fortement chargeBroye reste fortement charge charge importante en nitritescharge importante en nitrites charge importante en pesticidescharge importante en pesticides Diatomes prsentes pouvant servir de base alimentaire minimale pour le nase dans tout le parcoursDiatomes prsentes pouvant servir de base alimentaire minimale pour le nase dans tout le parcours Peut tre une cause de disparition, mais conditions minimales runies aujourdhui Peut tre une cause de disparition, mais conditions minimales runies aujourdhui Donnes SESA Atrazine Indice RIVAUD (faune benthique)
  • Page 20
  • Pche, prdateurs Nombre de cormorans et harles bivres a augment aprs 1970Nombre de cormorans et harles bivres a augment aprs 1970 50 200 cormorans en hiver dans colonies du lac de Morat; nombre comparable pour harle bivre50 200 cormorans en hiver dans colonies du lac de Morat; nombre comparable pour harle bivre Pche du nase ngligeablePche du nase ngligeable Prdateurs ne peuvent pas tre considrs comme cause principale de disparition
  • Page 21
  • La Venoge, zone alluviale, Bussigny Ecomorphologie La morphologie de la Broye prsente des dficits significatifsLa morphologie de la Broye prsente des dficits significatifs Cependant: aucune aggravation manifeste par rapport 1960Cependant: aucune aggravation manifeste par rapport 1960 Cause de disparition peu probable
  • Page 22
  • Population de nases dcime par une pollution La pollution aigu catastrophique du 2 juin 1960 : 350 l phnole/780 l formol; > 74 t de cadavres de poissons ramasss jusquau lac de Morat (>45% de nases)La pollution aigu catastrophique du 2 juin 1960 : 350 l phnole/780 l formol; > 74 t de cadavres de poissons ramasss jusquau lac de Morat (>45% de nases) Problmes environnementaux dj prsents avant 1960 => population dj affaiblieProblmes environnementaux dj prsents avant 1960 => population dj affaiblie Cause probable=> coup de grce Pollution de Lucens, 2 juin 1960 30 km pollus ; 23 km mortalit totale30 km pollus ; 23 km mortalit totale
  • Page 23
  • Solutions proposes Rintroduction : Rsoudre les problmes environnementauxRsoudre les problmes environnementaux Les conditions sont en mme temps amliores pour les autres espcesLes conditions sont en mme temps amliores pour les autres espces tablir un stock de gniteurs de souche locale (Sarine) => production de jeunes nasestablir un stock de gniteurs de souche locale (Sarine) => production de jeunes nases Programme de repeuplement doit durer plus de 20 ans !Programme de repeuplement doit durer plus de 20 ans ! Rien nest entrepris actuellement (manque de moyens)
  • Page 24
  • Cas 3 : Revitalisation du Rhne (VS) Deux grandes corrections du Rhne au 19 e s et de 1930 1960 Motives par : assainissement pour lagriculture gain de place (agriculture, urbanisation, rout

View more >