PABLO PICASSO GUERNICA MOTS OUTILS 2020-05-30آ  PABLO PICASSO GUERNICA Pablo Picasso, peintre espagnol,

  • View
    3

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of PABLO PICASSO GUERNICA MOTS OUTILS 2020-05-30آ  PABLO PICASSO GUERNICA Pablo Picasso, peintre...

  • PABLO PICASSO  GUERNICA MOTS OUTILS Nombre  mots

    Noms Verbes Adjectifs Mots invariables

    21 mots Un bras Un tableau La  guerre Le peuple La tristesse Un homme Une femme La liberté Un enfant

    Représenter Pleurer  Porter  Exprimer 

    Espagnol /e (adj. ou nom) Mort/e (adj. ou nom) Peint/e Noir Blanc/blanche

    Aussi  Y Dans 

    34 mots (21 +13)

    La langue Un cheval / des chevaux Une lance Un couteau Le flanc La douleur Le Christ

    Symboliser Mourir  Transpercer  Rappeler Blesser 

    Pointu /e

    39 mots  (21 +13+5)

    Une épée La résistance

    Voir  Brisé/e Mais 

  • PABLO PICASSO   

    Dictées

     41 mots

        pour                           le

      groupe     vert

     76 mots

        pour

         le

      groupe  orange

      117 mots

       pour

         le

      groupe rouge

    Ce tableau représente des animaux, des hommes, des femmes 

    qui pleurent la liberté. Il y a aussi une mère portant son enfant 

    mort dans ses bras. Le tableau est peint en noir et blanc pour 

    exprimer la tristesse de la guerre.

    Le cheval symbolise le peuple espagnol. La liberté est 

    mourante. La douleur est exprimée par sa langue pointue 

    comme un couteau. La lance qui transperce son flanc 

    rappelle celle qui blesse la poitrine du Christ.

    L’épée symbolise la résistance du peuple espagnol. Elle est 

    brisée, mais on voit une fleur qui pousse dessus : Picasso 

    montre ainsi que la vie va renaître. Le taureau représente la 

    brutalité, la colombe symbolise la liberté du peuple qui agonise. 

  • Guernica

  • PABLO PICASSO  GUERNICA

    Pablo  Picasso,  peintre  espagnol,  du  début  du  XXème  siècle  est  à  l'origine  du 

    mouvement  CUBISTE :  c’est  un  mouvement  de  peintres  qui  fragmentent  le  sujet 

    d’un  tableau  en  formes  plus  ou moins  géométriques,  qui  modifient  ces  formes  et 

    recomposent  le  sujet  en  le  montrant  sous  plusieurs  angles  à  la  fois  (par  exemple 

    comme si on regardait en même temps au­dessus et au­dessous).

    Pendant la guerre civile espagnole (guerre d'Espagne), la petite ville de Guernica 

    (située au Pays Basque espagnol) fut attaquée le 26 avril 1937 par 28 bombardiers nazis allemands ; au total il y eut 1654 morts, 800 blessés sur 5000 habitants à 

    l'époque. Le but des nazis était de tester leurs armes, mais c'était aussi une volonté de démoraliser les civils. Dans  les jours qui suivirent, Picasso peignit une 

    immense toile pour représenter la souffrance des civils et des animaux et attirer l'attention  du monde sur la guerre d'Espagne. Ce conflit qui, du 17 juillet 1936 au 1er 

    avril 1939, opposa, en Espagne, le camp des républicains, composé de loyalistes à l'égard du Gouvernement légalement établi de la IIe République, aux nationalistes, 

    un groupe de rebelles putschistes orienté à droite mené par le Général Francisco Franco soutenu par les allemands. Cette guerre se termina par la victoire des 

    nationalistes qui établirent une dictature qui dura presque 40 ans jusqu'à la mort de Francisco Franco. 

    La taille de ce tableau est de 349,3 cm sur 776,6 cm. Il s'agit d'une huile sur toile. C’est une peinture murale qui représente des animaux, des hommes, des femmes 

    pleurant la liberté. Il y a aussi une mère portant son enfant mort dans ses bras. Le tableau est peint en noir et blanc pour exprimer la tristesse de la guerre. Placé au 

    centre du tableau, le cheval symbolise, aux dires du peintre, le peuple espagnol. La liberté est mourante. Comme pour la mère portant son enfant mort, la douleur est 

    exprimée par la langue pointue comme un couteau. La lance qui transperce le flanc du cheval rappelle celle qui blesse la poitrine du Christ. On voit aussi un homme 

    mort allongé par terre qui tient une épée à la main. Cette épée symbolise la résistance du peuple espagnol. Elle est brisée, mais on voit une fleur qui pousse dessus : 

    Picasso montre ainsi qu'il reste un peu d'espoir que la vie va renaître. On aperçoit également des animaux comme le taureau qui représente la brutalité. La colombe 

    symbolise la liberté du peuple qui agonise. Picasso souhaite représenter l'horreur de la guerre, le massacre. Ainsi, en 1937, Picasso affirmait : "La guerre d'Espagne 

    est la bataille de la réaction contre la liberté. Le panneau auquel je travaille et que j'appellerai Guernica exprime clairement mon horreur de la caste militaire qui fait 

    sombrer l'Espagne dans un océan de douleur et de mort."

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Espagne http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9publicains_espagnols http://fr.wikipedia.org/wiki/Seconde_R%C3%A9publique_espagnole http://fr.wikipedia.org/wiki/Seconde_R%C3%A9publique_espagnole http://fr.wikipedia.org/wiki/Seconde_R%C3%A9publique_espagnole http://fr.wikipedia.org/wiki/Nationalistes_espagnols http://fr.wikipedia.org/wiki/Francisco_Franco http://fr.wikipedia.org/wiki/Nationalistes_espagnols http://fr.wikipedia.org/wiki/Francisco_Franco