Orvault ma ville N°56

  • View
    222

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Magazine Orvault N°56

Text of Orvault ma ville N°56

  • ORVAULTma villeAVRIL-MAI-JUIN / 2013

    #56

    V o t r e m a g a z i n e d ' i n f o r m a t i o n s m u n i c i p a l e s

    w w w . o r v a u l t . f r

    DOSSIER / Ormdo

    p.6 ActualitsTransformateurs ERDF

    p.19 PortraitWarren

    p.26 Dveloppement durable Plantes invasives

  • ORVAULT MA VILLE #56/AVRIL-JUIN 2013

    La situation conomique de notre pays se dgrade. Lopposition, hier, refusait de voir la ralit en face. Elle y est aujourdhui confronte.Les hommes politiques doivent dire la vrit : depuis plus de trente ans, la France vit au-dessus de ses moyens. Notre dpense publique dpasse de 70 milliards, en moyenne, chaque anne, les recettes. Pour boucler les fins de mois, ltat doit emprunter. La dette dpasse aujourdhui 1 820 milliards, et a bondi en trente ans de 20 90 % du PIB.

    Les remboursements annuels de la dette (50 milliards) reprsentent lquivalent de la totalit de limpt sur le revenu !La dpense publique atteint le niveau record de 56 % de la richesse nationale. Au cours des trente dernires annes, le niveau des recettes a t infrieur de trois quatre points de PIB celui des dpenses. En 2013, le taux de croissance ne sera pas de 0,8 %, comme annonc par le gouvernement, mais se situera au mieux 0,1 %. Les dficits publics seront plus proches de 3,7 % que de 3 %. Les impts augmenteront nouveau et/ou de nouvelles restrictions de crdits verront le jour alors que le chmage sapprochera des 12 %.Depuis un an, les prlvements de tous ordres ont massivement augment, (+32 milliards), alors que notre taux de prlvements obligatoires est dj le plus lev de lOCDE avec 46 % du PIB. Le bateau prend leau, notre conomie va mal, nous ne cessons pas de perdre des parts de march, notre industrie est en danger. Accepterons-nous longtemps

    que mille chmeurs sinscrivent chaque jour Ple Emploi ?Un dfi absolu, mais faut-il asphyxier lconomie pour le relever ?Nous devons dpenser moins et mieux. Il faut agir pour favoriser le retour de la croissance mais de nouvelles hausses dimpts ne sont pas la solution.Ne pnalisons pas le pouvoir dachat des mnages, ne paralysons pas lactivit des entreprises. Sans croissance, ni les dficits, ni le chmage ne peuvent se rduire.

    Le cot des charges pour les entreprises est trop lev, cest cela quil faut sattaquer si nous voulons sauver lemploi.Pour rduire la dpense publique, ltat sollicite les communes et baissera

    leur dotation globale de fqonctionnement de prs de 3 milliards sur les 2 prochaines annes. En ce qui nous concerne, nous allons devoir ajuster nos dpenses en consquence. Nous avons gel depuis trois ans les taux des impts locaux mais il nous faudra faire face de nouvelles dpenses telles que la rforme des rythmes scolaires Nous devrons oprer des choix courageux mais ncessaires, si nous voulons maintenir le cap dune bonne gestion.Cest pourquoi, je ne ferai aucune surenchre, je souhaite que notre pays sen sorte, que les bonnes dcisions soient prises et que lintrt gnral transcende les clivages habituels des partis.Voici la ralit quil nous faut prendre en compte pour agir efficacement.

    Joseph PARPAILLONMaire

    Conseiller gnral

    Vrit et courage

  • SOMMAIRE

    p.4 Actualits p.10 a s'est pass ! Lactualit en images

    p.12 Dossier Inauguration d'Ormdo

    p.16 Initiatives Dans la peau des grands

    p.17 En direct des quartiers Lactualit des associations

    p.18 Histoire Trsors de papier

    p.19 Visage de ville Warren : une toile est ne

    p.20 Dmocratie Expression des lus de l'opposition et de la majorit

    p.22 Construire la ville Le hameau des Lilas cole maternelle de la Ferrire La ville apaise

    p.25 Loisirs Le dimanche, c'est sport en famille

    p.26 Dveloppement durable Une nature matriser

    p.27 Pratique Incendies : le feu ne dort jamais

    ORVAULT MA VILLE #56/AVRIL-JUIN 2013

    3

    Le papier utilis pour l'impression de ce magazine est issu de forts certifies PEFC et gres durablement

    Goubault Imprimeur certifi ISO 14001 imprim avec des encres vgtales

    ISSN - 0183 - 0422 dpt lgal parution

    Votre Magazine dinformations municipalesHtel de Ville : 9 rue Marcel Deniau - CS 70616 44706 Orvault Tl. 02 51 78 31 00 Fax 02 51 78 31 69www.orvault.fr Directeur de la publication : Joseph PARPAILLON Co-directrice : Alexandra SCAVENNECRdactrice en chef : Paola DA SILVARdaction : Paola DA SILVA Dominique HERV Agence Rue PrmionPhotos : Ville dOrvault - FotoliaRalisation : Tl. 02 40 71 07 90 Impression : Goubault Tl. 02 51 12 75 75Tirage : 12 500 exemplairesPhoto de couverture : Ville d'OrvaultDessin de presse : Camille Besse

    ORVAULTma villeAVRIL-MAI-JUIN / 2013

  • 4ACTUALITS

    ORVAULT MA VILLE #56/AVRIL-JUIN 2013

    Budget

    Pour 2013, dernire anne complte du mandat, le budget primitif de la ville slve 35 595 000 . Un budget sain dans un contexte conomique pourtant morose : labsence de croissance en-trane une diminution de prs de 30 % du pro-duit de la taxation sur les droits de mutation (directement li au nombre de transactions im-mobilires). cela sajoutent la baisse des do-tations de ltat et une volution faible des produits reus de Nantes Mtropole.

    Malgr ces difficults, et grce une ges-tion financire rigoureuse, la Ville conti-nue dafficher un niveau dinvestissement lev et naugmente pas ses taux dimpo-sition pour la troisime anne conscutive.

    Une troisime anne sans augmentation des taux d'imposition

    Dpenses : 28 412 000 soit + 2,2 % / 2012

    CHARGES : De personnel : 18 463 000 , en hausse de 2,1 % / 2012 (limite au niveau de linflation). Cest le premier poste de dpenses de la Ville. Il est la mesure de la politique mise en uvre auprs des Orvaltais pour rpondre leurs besoins par le biais de nombreux services de proximit, en direction notamment des enfants, des seniors...

    Financires (intrts des emprunts) : 541 000 contre 617 000 en 2012, soit -12,3 %. caractre gnral (assurances, maintenance, fluides, carburant, denres alimentaires) : 6 230 000 soit une hausse de 3,2 % / 2012. Elle vient notamment de laugmentation du nombre de repas servis par la restauration municipale, de la hausse du cot de lensemble des fluides et des produits alimentaires, et, enfin, de louverture de la nouvelle mdiathque.

    Autres charges (subventions principalement) : 3 000 000 , soit +3,8 % / 2012. Une augmentation qui dmontre leffort men par la Ville sur lensemble du mandat auprs des associations et centres socioculturels. Charges diverses : 178 000 .

    RECETTES : 29 877 000 , soit +2,3 % / 2012

    AUTOFINANCEMENT NET : 881 000 , soit +3,9 % / 2012

    Fonctionnement

    Crdits dinvestissement

    Les crdits dinvestissement slvent 5 178 000 pour 2013 et sont rpartis de la manire suivante (liste non exhaustive) :

    SPORT : 1 150 000 Poursuite du programme de la future salle de sport de raquettes de la Cholire Travaux dans les quipements sportifs

    Matriels et mobiliers pour les quipements

    CULTURE : 290 000 Ramnagement de la Maison de la Carrire Renouvellement du parc instrumental de lcole de musique Travaux dans les quipements culturels et socioculturels

    Matriels et mobiliers pour les quipements

    ENSEIGNEMENT ET RESTAURATION : 1 453 000 Travaux divers dans les coles Extension du groupe scolaire du Vieux Chne Plan informatique pour les coles tudes pour une cuisine centrale

    La future salle de sport de raquettes de la Cholire

  • 5ACTUALITS

    ORVAULT MA VILLE #56/AVRIL-JUIN 2013

    Bernard Brheret, adjoint dlgu aux finances, la commande publique et linformatique

    Une pression fiscale socialementquitableQue peut-on dire de la politique de la Ville en matire de fiscalit au cours du mandat ?Lconomie nationale est en crise : la croissance est en berne et le chmage en forte hausse. Dans un tel contexte, il parat difficilement concevable de faire supporter nos concitoyens une hausse de la pression fiscale qui viendrait amputer leur pouvoir dachat. Les bases tant automatiquement augmen-tes par le Parlement, nous ne voulions pas infliger de "double peine" aux habitants. Pour cette raison, nous avons dcid de ne pas augmenter nos taux pour la 3e anne conscutive. Du-rant ce mandat, nous pouvons considrer que la pression fis-cale Orvault a t modre par rapport linflation et quelle a t socialement quitable du fait du maintien de tous nos abattements.

    Les objectifs en termes dinvestissements ont-ils t tenus ?Oui. Lors de notre runion publique en dbut de mandat, nous avions tabli comme objectif deffectuer une moyenne de 6 millions deuros dinvestissements par an. Je peux vous dire que cet objectif est dores et dj atteint, et mme dpas-s, puisqu fin 2012, nous avons atteint une moyenne de 6,2 millions deuros par an.

    O en est la situation de la dette aujourdhui ?Malgr la crise conomique actuelle, le gel de nos taux pen-dant 3 ans et le niveau important de nos investissements, nous avons russi maintenir, et mme lgrement amliorer notre dette par habitant. En effet, celle-ci tait de 472 dbut 2008 contre 469 fin 2012. Au niveau national, pour les villes de mme tranche dmographique quOrvault, la moyenne den-dettement par habitant est de 1 049 . Au regard de la dette, nous bnficions donc dune situation confortable.

    Interview

    La valle du Cens

    La salle festive, en cours de construction

    ENVIRONNEMENT ET URBANISME : 247 000 Prservation et valorisation de la valle du Cens Cration de parcs urbains dans les quartiers avec jeux et quipements Jardins de proximit

    JEUNESSE ET PETITE ENFANCE : 265 000 Structure petite enfance aux Garettes Extension de lALSH de la Salentine Projets du CCJ Travaux divers dans les quipements jeunesse et petite enfance

    AMNAGEMENT ET QUIPEMENTS