Optimiser la chaîne d’approvisionnement des banques .Optimiser la chaîne d’approvisionnement

Embed Size (px)

Text of Optimiser la chaîne d’approvisionnement des banques .Optimiser la chaîne d’approvisionnement

  • Optimiser la chane dapprovisionnement des banques de dtailComment rduire les cots et les stocks en favorisant la productivit

  • Headline

    ii The path to sustainability Creating a government culture with a cost conscience

    Table des matires Lnigme de largent comptant ........................................................................................1

    La rduction des cots : le prochain lan la productivit des banques ..........................2

    Le cot croissant de la chane dapprovisionnement de largent comptant ......................3

    Apprendre du secteur de la consommation pour les services bancaires de dtail .............5

    Surmonter les difficults doptimisation de la chane dapprovisionnement ...................13

    Prochaines tapes ..........................................................................................................16

  • Optimiser la chane dapprovisionnement des banques de dtail 1

    Lnigme de largent comptant

    pour stimuler la cr

    Malgr de nouvelles mthodes de paiement intgres, largent comptant en circulation lchelle mondiale augmente danne en anne et joue un rle important oissance conomique. Abstraction faite de leur

    commodit, les guichets automatiques bancaires (GAB) et autres

    technologies permettent aux consommateurs davoir facilement

    accs de largent comptant. Pour ce qui est des banques de dtail,

    cependant, le cot et la complexit que reprsente lexploitation

    de ces technologies continuent daugmenter dans lensemble de

    la chane dapprovisionnement de largent comptant, allant de

    la dtention de largent, de son comptage et de sa validation au

    traitement, au transport et la protection de cet argent. En fait, le

    cot du traitement de largent comptant dpasse dj 300 milliards

    de dollars par anne lchelle mondiale.

    Les banques de dtail ont donc besoin de nouvelles mthodes

    pour rduire ces cots et amliorer lefficience. Pour ce faire, elles

    pourraient examiner de quelle manire les organisations de premier

    plan du secteur de la consommation dplacent les marchandises

    de faon efficiente dans leurs chanes dapprovisionnement, ce qui

    apporterait une perspective nouvelle. En considrant largent comme

    des marchandises, les banques de dtail peuvent mettre en pratique

    des stratgies prouves du secteur de la consommation pour rduire

    les stocks excdentaires et les cots de manutention et de traitement,

    amliorer lefficience oprationnelle et optimiser leurs rseaux de

    GAB. Qui plus est, les banques qui grent plus efficacement leurs

    chanes dapprovisionnement dargent comptant peuvent galement

    amliorer la productivit et mieux se positionner pour se mesurer la

    concurrence sur le march.

  • 2 Optimiser la chane dapprovisionnement des banques de dtail

    La rduction des cots : le prochain lan la productivit des banques

    Afin de crer un avantage concurrentiel, les banques de dtail

    en Amrique du Nord sefforcent damliorer leur productivit.

    Toutefois, ces initiatives se heurtent des difficults face la

    stagnation des flux de rentres de fonds et au ralentissement

    de la croissance. La ralit est que les banques de dtail en

    Amrique du Nord ont considrablement puis leurs marchs

    locaux et restreint la disponibilit de nouvelles sources de

    revenus importantes.

    Par consquent, les banques de dtail doivent maintenant se

    concentrer sur lautre aspect de lquation de la productivit :

    les cots. Une banque canadienne denvergure internationale

    a mis sur pied une quipe de rduction des cots afin

    datteindre son objectif ambitieux de rduire de 50 % la

    croissance des dpenses. Bien que la banque ait reconnu

    quil tait difficile de compresser les dpenses en chiffres

    absolus, elle a soulign limportance de freiner la croissance

    des dpenses 1. Dautres banques canadiennes apportent

    galement des changements oprationnels dans le but de

    rduire les cots. En fait, un chef de la direction a rcemment

    fait remarquer que les initiatives de rduction des cots

    taient devenues une nouvelle ralit pour les banques dans

    le contexte actuel de faibles taux dintrt1.

    Selon les analystes, les deux principaux moyens dont les

    banques de dtail disposent pour rduire les cots sont

    la compression du personnel et la rduction des activits

    des succursales1. Bien que la plupart des banques de

    dtail en Amrique du Nord envisagent prsentement une

    restructuration et un rajustement de leur effectif, trs peu se

    sont penches srieusement sur loptimisation des activits

    des succursales, y compris la chane dapprovisionnement de

    largent comptant, comme moyen de rduire les cots.

    Par consquent, les banques de dtail doivent maintenant se concentrer sur lautre aspect de lquation de la productivit : les cots. Une banque canadienne denvergure internationale a mis sur pied une quipe de rduction des cots afin datteindre son objectif ambitieux de rduire de 50 % la croissance des dpenses.

  • Optimiser la chane dapprovisionnement des banques de dtail 3

    Le cot croissant de la chane dapprovisionnement de largent comptant

    Les banques de dtail exploitent des chanes

    dapprovisionnement qui comptent parmi les plus importantes,

    les plus complexes et les plus scuritaires au monde. Elles

    transportent et entreposent de largent comptant des

    milliers demplacements tous les jours. Le cot dexploitation

    de ces chanes dapprovisionnement comprend les dpenses

    associes tout le matriel et les services requis pour traiter

    et distribuer largent dans lensemble du rseau, partir

    de la banque centrale jusquaux succursales et aux GAB et,

    finalement, aux clients. Ces cots sont levs et augmentent

    constamment, en raison essentiellement de deux facteurs : la

    demande croissante dargent comptant et lutilisation dune

    technologie de plus en plus complexe dans lensemble de la

    chane dapprovisionnement.

    Sur la scne internationale, largent comptant en circulation

    augmente danne en anne. Au Canada, la valeur totale de

    largent comptant tangible en circulation a atteint 61 milliards

    de dollars en 2011, en hausse par rapport 40 milliards de

    dollars en 19992. De mme, la Banque centrale europenne

    et la Federal Reserve Bank aux tats-Unis ont toutes deux

    dclar une augmentation de prs de 9 % de largent en

    circulation au cours des trois dernires annes1. Puisque la

    demande dargent comptant augmente, les banques de dtail

    utilisent de plus en plus dquipement et concluent de plus en

    plus de contrats de service pour le traitement et la distribution

    de largent comptant aux clients. Par exemple, au cours des

    12 dernires annes, la mise en place de GAB a augment de

    65 %3, portant ainsi leur nombre 58 000 au Canada4, et de

    23 %5 aux tats-Unis, o on en compte 400 0006.

    Figure 1 Rseau de la chane dapprovisionnement de largent comptant

    GAB

    Sur place et distance

    Succursale

    Matriel de scurit

    Matriel de traitement

    Traitement de largent comptant

    Chambre forte linterne Chambre forte lexterne(banque correspondante ou livreur par vhicule blind)

    Particulier Commerce

    Gestion de la demande globale dargent comptant

    Banque centrale

    Dpts et retraits

    Dpts et commandes

    Dpts et commandes

    Dpts et commandes

    Systme de surveillance

    Dpts et commandes Dpts et commandes

    Dpts et retraits

    Dpts et commandes

  • 4 Optimiser la chane dapprovisionnement des banques de dtail

    Figure 2 Valeur en circulation par la Banque du Canada7

    En plus de lutilisation croissante dquipement pour grer

    la chane dapprovisionnement de largent comptant,

    lquipement lui-mme devient de plus en plus complexe

    et perfectionn. lheure actuelle, les GAB offrent plus de

    fonctionnalits grce des systmes dexploitation plus

    perfectionns, des caractristiques de scurit accrues et

    des services additionnels de transactions aux comptes. Dans

    le mme ordre dides, les caractristiques de lquipement

    plus perfectionn comprennent le recyclage de largent

    comptant et la reconnaissance optique afin damliorer la

    prcision du comptage. Toutefois, le cot par GAB a augment

    constamment. lheure actuelle, les cots moyens dun GAB

    sont de 1 700 $ par mois au Canada2.

    Malgr ces tendances, un grand nombre de banques de dtail

    nord-amricaines nont pas trait efficacement le problme

    de la hausse des cots engags dans lensemble de leur

    chane dapprovisionnement. En gnral, les banques ont trop

    dargent comptant dans leur rseau et dpensent trop pour

    lquipement et les services de traitement et de distribution de

    largent comptant. Par exemple, les banques de dtail gardent

    bien souvent jusqu 40 % de plus dans leurs GAB que ce

    qui est requis, alors quun excdent dargent comptant de

    15 % 20 % est jug suffisant8. Une diminution de cet cart

    permettrait aux banques davoir accs un excdent dargent

    comptant plus important dont elles pourraient se servir de

    manire plus productive plutt que de le conserver inutilement

    dans les GAB. En outre, la plupart des banques de dtail nont

    pas maximis leur pouvoir de ngociation en consolidant leur

    structure dapprovisionnement pour lquipement des GAB,

    la maintenance, les services de livraison par vhicules blinds,

    etc. Par consquent, elles ne bnficient p