Click here to load reader

Occupation Gallo Romaine

  • View
    32

  • Download
    1

Embed Size (px)

Text of Occupation Gallo Romaine

  • CONNAISSANCE DES HAUTES-PYRNES

    R. COQUERELCORRESPONDANT DPARTEMENTAL DES ANTIQUITS HISTORIQUES

    TRACES DE LOCCUPATION GALLO-ROMAINEDANS LES HAUTES - PYRNES

    Esquisse dune synthsedes faits archologiques du dpartement

    EDITION DU CENTRE DEPARTEMENTAL DE DOCUMENTATION PEDAGOGIQUE - TARBESAnne 1977

    Tte de Saint-Lzer, tte funraire du premier ou du deuxime sicle.La peinture rouge est la couleur du deuil.

  • Introduction

    Nous voulons dmontrer ici que labsence apparente danciens habitats dpoque gallo-romaine dans la plusgrande partie de notre dpartement, absence encore admise nagure, navait dautre raison que le manque derecherches srieuses sur le territoire.

    Sans doute, quelques dcouvertes fortuites, anciennes ou rcentes, venaient montrer la prsence humaine audbut de notre re et l, sur ce qui devait devenir un jour les Hautes-Pyrnes ; mais rien ne les liait entreelles. Aujourdhui, bien que notre connaissance des faits archologiques de la rgion soit loin dtre exhaustive- cest sur larchologie que nous appuyons notre tude - nous pouvons tablir une liaison formelle entre leshabitats de la valle de lAdour, pressentir les liens existant entre les valles de la Neste et de la Garonne etentre nos hautes valles et la plaine.

    Entre Campan et la sortie de lAdour du territoire dpartemental, nous connaissons 22 communes sur lesquellesdes traces doccupation du sol lpoque gallo-romaine sont indiscutablement tablies et dont beaucoupmontrent la marque dune unit culturelle.

    La rpartition gographique des autres sites documents archologiques reconnus, en mme temps queltude du matriel quon y a trouv, permettent de concevoir une image dj valable de ltendue dupeuplement. La varit des types doccupation - lieux de culte, places fortes, centres urbains et villas -permet de reconnatre des activits culturelles, cultuelles, commerciales, militaires, partiellement analyses,parfois, mais jamais dans leur ensemble puisque seules les nombreuses et rcentes dcouvertes rendent celapossible.

    Partant de ces analyses plus spatialement tendues, nous pouvons tenter une synthse, synthse videmmentprovisoire, mais qui donne une image valable de ce qutait notre dpartement au temps de lAquitaineromanise. Il y faudra admettre un certain schmatisme ; vouloir ltude de tout ce qui a t crit sur legallo-romain des Hautes-Pyrnes - non que cela nous dplairait - nous sortirait du modeste ouvrage quenous nous sommes assign. Et, pour cette raison aussi, nous ne donnons en rfrence que les auteurs dont lepragmatisme rpond notre ambition, dans la mesure du possible nous ne retenons que les faits commearguments, sans pour cela mpriser les interprtations dj donnes ; l exgse nest pas prvue dansnotre propos.Nous donnons aussi quelques rfrences douvrages dont lintrt vient de ce quils apportent un inventairede publications relatives un site particulirement tudi.Notons enfin que nous employons lexpression gallo-romain pour simplifier le texte, tant entendu pournous que les populations du Pimont des Pyrnes ntaient pas gauloises.

    ************

    Nous rservons cette tude au Centre Dpartemental de Documentation Pdagogique ; nous esprons queles enseignants y trouveront des matriaux utiles :- Une premire partie est consacre LINVENTAIRE DES VESTIGES ; par commune, nous avonsindiqu, laltitude et la situation du lieu de trouvaille, les documents crits archologiques relatifs cevestige. La mention Indit indique que nous navons encore rien publi sur cette dcouverte plus oumoins rcente ; aussi y avons nous, parfois, ajout quelques brves notes...- Une deuxime partie traite de LA SIGNIFICATION DE CES VESTIGES et de limage quils donnentde notre territoire dpartemental et de son occupation l'poque gallo-romaine.

    R. COQUEREL, Correspondant dpartemental des Antiquits historiques.

  • 1Loccupation du Sol :

    sites et vestiges

    documents bibliographiques

  • RPARTITION GOGRAPHIQUEDES VESTIGES GALLO-ROMAINS

    ( Voir troisime partie : DOCUMENT 1)

    Il tait difficile de prsenter une tude des sites archologiques prospectssystmatiquement et den tirer une conclusion valable, en ludant la rvision dessites dcouvertes fortuites. Dautre part, il est indispensable de prsenter aussi larpartition gographique des points de recherche ou de trouvailles actuellementconnus en Hautes-Pyrnes.

    Notre dpartement est divis en trois rgions naturelles :- Au Sud, la zone montagneuse lallure de barrire grandiose, aux hauts

    sommets dpassant 3 000 m. justifiant lappellation de Hautes-Pyrneset dans laquelle pntrent transversalement, trois grandes valles, celles duGave, de lAdour, de la Neste.

    - Au Nord et au Nord-Est, des plateaux et des collines, transition entre laplaine et la montagne ; elle comprend les plate aux de Lannemezan, dOrignacet Cieutat et la bordure Est du plateau de Ger. Lrosion les a dcoups auNord, en longues lanires.

    - Au Nord-Ouest, la plaine de lAdour, entre deux lignes parallles de collines.

    Ce sont ces trois rgions que nous avons schmatises sur la carte ci-aprs ofigurent aussi, plus en dtail, les cours deaux. Cest que tout dabord, ils donnentune ide plus claire du relief et surtout parce que toute organisation humaine danslantiquit, quelle fut implantation ou route, relevait dabord de lexistence descours deaux. Enfin y figurent les communes sur lesquelles un ou plusieurs documentsou vestiges gallo-romains ont t signals. Il est vident que la prsence de rarestmoins dans une commune ne signifie pas quelle soit forcment site doccupation.Afin de retrouver plus facilement lemplacement des communes, la carte comporteun quadrillage avec index alphanumriques.

  • RPERTOIRE DES COMMUNES A VESTIGES GALLO-ROMAINS

    ( Chaque commune est suivie : des index alphanumriques du quadrillage de la carte document N1, delaltitude du lieu de trouvaille, de la nature du vestige, des rfrences bibliographiques concernant ce vestige).

    AGOS-VIDALOS : (A-4) Alt. 500 m Tesson damphore et poterie dpoque augustenne. Frquentation de quelquesgrottes au Moyen-ge. Andr CLOT : Bulletin Socit Ramond, 1972, p. 79. Alt. 580m. Tesson de poterie sigille ditegallo-romaine prcoce ; fragments de tuiles ; Vestiges dune construction. Indit.

    ANERAN-CAMORS : (C-5) Alt. 957 m. Une stle. J. SACAZE : Inscriptions antiques des Pyrnes .

    ANLA : (D-4) Alt. 510 m. Une stle. J. SACAZE : Inscriptions antiques des Pyrnes .Un chapiteau, un sarcophage.J. J. HATT Les monuments funraires gallo-romains du Comminges et du Couserans.

    ANTIN : (C-3) Alt. 330 m. Urne et petit trsor montaire.Sur une terrasse argileuse qui domine le village, en 1965, un bulldozer a fait apparatre une grosse poterie, en mmetemps quil la rduisait en fragments. Ctait une urne en terre ocre rouge engobe (1) gristre et dont nous navonspu reconstituer la forme. Elle contenait une vingtaine de monnaies dont 17 ANTONIANI, allant de GORDIEN III CLAUDE II, et qui ont pu tre sauves de la dispersion. Aucune trace dhabitat na t retrouve.Une prospection attentive autour du lieu de trouvaille nous a fait dcouvrir un tesson de bol paroi mince - 3mmdpaisseur, galement en cramique ocre rouge.

    ARIS : (D-3) Alt. 284 m. Tegulae (2). M. LABROUSSE : Gallia XVII 1959.

    ARMENTEULE : (C-5) Alt. 960 m. Une stle. J. SACAZE : Inscriptions antiques des Pyrnes.

    ASQUE : (C-4) Alt. 600 m. Deux autels votifs (3). J. LARCHER : Glanages ; (Bibliothque municipale). J.J.MARTIN : Les autels gallo-romains de Bagnres-de-Bigorre. Bull. Socit Ramond 1970, pages 19 34.

    AST : (B-4) Alt. 700 m. Deux tessons damphore. Indit.

    AUREILHAN : (B-3) Alt. 309 m. Un autel votif (considr comme douteux par J. Sacaze). Quatre pices de monnaie leffigie de FAUSTINE et des objets divers en bronze.Bull. Socit Acadmique des H.P. 1857, p. 324. Substructions (4) de thermes ou fonderie ?Essais historiques sur la Bigorre. DAVEZAC-MACAYA, 1823, p. 55.

    AURIBAT : (B- 2) Alt. 240m. Villa avec mosaques, chapiteau en marbre, tessons de poteries et de tuiles, au lieu dit Gleisa (5). A 5 Km louest de la villa, des tessons de poteries et de tuiles. Bull. Socit Ramond, 1973.Entre Maubourguet et Marciac (Gers), dans la plaine que bordent les coteaux limitant les Hautes Pyrnes, au lieu-ditla Gleisa , des mosaques furent dcouvertes la fin du sicle dernier, fortuitement dans un champ de vignes, etelles tombrent dans loubli. Elles ont t redcouvertes en 1974.En 1968, nous avons prospect le site et y avons trouv de nombreux tessons de poteries, damphores et de nombreuxfragments de marbre. Parmi les poteries se rencontre de la sigille.Le propritaire de la vigne conserve chez lui un trs beau chapiteau de marbre blanc quil a dcouvert au cours dunlabour et dont il na t rien publi.Tout indique lemplacement dune riche villa dont lactivit devait stendre du II me S. au IV me S. Plus louest, environ 5 km de la villa, un pied damphore et du laitier de forge ont t trouvs aprs le labour dun champ.

    AVEZAC : (C-4) Alt. 600 m. Une auge cinraire (6). J.J.HATT : Les monuments funraires gallo-romains duComminges et du Couserans.

    (1) Engobe : Mlange deau et dargile finement dilue dont on recouvre la paroi extrieure dune poterie avant cuisson, pour la rendre pluslisse.

    (2) Tegulae : Tuiles.(3) Autel votif : Monument de pierre souvent de marbre, dont le poids peut varier de plusieurs hectogrammes un kilogramme, devant lequel

    on venait se recueillir et prier en voquant le Dieu ou la Divinit auquel lautel tait ddi. Gnralement des inscriptions graves(lpigraphe ) sur le monument expliquaient la ddicace.

    (4) Substruction : partie enterre dune construction ; ce qui subsiste au ras du sol, aprs sa destruction.(5) Gleisa : littralement glise. Lieu dit o lon rencontre des ruines, le plus souvent sur un site gallo-romain.(6) Auge cinraire : petit cercueil en pierre destin recevoir les cendres dun dfunt.

  • AZET

Search related