of 1 /1
1 " " HIER A PONT-DE-CLAIX d q cenrs gymnastes onr pafficipe a f Fêie fédérale de omastae xx < rarrr DAUPHINOIS » DU LUNDI so Jtrrturr ISM r - , ; ;—,—, —.— sg LE MONUMENT lL a première iournée ALBERT BERNARD ' VUE GERALE DES MOUVEMENTS D'ENSEMBLE Hier, A Pontrde-C.aix. sous un soleil que la Provence elle-même eut envié, M déroulait la quatrième fête fédérale de gymnastique organisée par V « Ami- cale Gymnique », sous le patronage de la municipalité.; : bonne heure le matin, au Jardin ptfjlie, au Coteau, débutaient les con- cours de sections pour adultes et pupïl- les ainsi que les concours individuels, ou certains athlètes de classe ne man- ruèrent, iras de se faire remarquer. Il s'agissait ace moment d'une compétition ou rivalisent l'an, la force, la souplesse et la discipline aussi. . . LE BANQUET A midi, un banquet réunissait, à l'hôtel Beau-Site, les invités, les .organisateurs, les membres du jury' et présidents de ' sociétés participantes. n y était, évidemment, fort question ie gymnastique, de sports, et toutes pra- tiques analogues qui feront de la France i;ue nation forle, sûre d'elle-même et A la table d'honneur, autour de M. Ffrrier, sénateur, avaient pris place : MM. Ravanat. député ; Bayoùd : Moyne, président de la Fédération du sud-Est ; Raffin, maire de Pont-de-<3lâix ; 'Guyon* net, délégué du Sud-Est; Vincent; Blanc, vee-president des Aiïobroges. MM. Bouvreuil, président des Trom- pettes Grenobloises; Gazaniol; Duclaux, chef de la fanfare Progil ; Dubols-Cha- bert, membre du jury ; Martinet ; Ma- thieu, vice-président de l'Avant-Garde de Pc-nt-de-Claix ; Genon, MM. Rossignol ; Garon : Mar:on : Ju- Kerj ; Taure ; Chrisuud ; Lambert ; Mo- re! ; Filhol ; Martin ; M. le Dr Goniond- . [ kv ; Wagner ; Burgraff ; Dumas, maire trKBtTOM." " '"'" : >• "'" - Iu De brefs discours suivirent ces frater- nelles agapes; M. Raffin, maire de Pont-dç-Claix rappela souvenir de M. Bore! et re- mercia de leur présence et de leur dé- vfHiemènt," MM. Perrier, Guyonnet et Wagner/. Causant.' élogieusement de M. Landra, dévoué, actif, sympathique, ii le félicita d'avoir procuré à Font-de- Cïaix l'honneur d'organiser ces belles M, Guyonnet, 1 prenant ensuite la pa- l'o'e, après avoir remercié les organi- seurs,- eut k décerner de nombreuses décorations et diplômes. Puis.ce ,fut autour de M. Ravanat, très heureux d'être présent à ces fêtes symniques, d'adre^er ses compliments à la commune de Font-de-Claïx toujours accueillante. M. Perrier trouva également des mots nsTêabics pour témoigner de sa satis- M. Moyne. après avoir félicité tous les moniteurs de leur désint^rCEsemerit. fut vivement applaudi au moment il plaida pour une gymnastique rndéoer> danrç-de la politique, seul moyen de ia garder saine et digne d'intérêt. - LA FÊTE GYMNIQUE DE L'APRES-MIDI Tout cela dura jusqu'au moment la brillante Fanfare d'Alîevard-les-Bains vint rappeler aux convives que l'heure était arrivée de se rendre au Coteau, te qui fut fait, après un défilé pendant t-quel la population de Pont-de-C'aix put à loisir applaudir les valeureux pe- tits gymnastes... et les grands aussi. Autour des barrières, dans îa tribune, '«s spectateurs se pressaient. Dans le cadre de ' verdure, sur un fond de ciel Dieu et de montagnes resplendissantes chacun était heureux de vivre, d'admi- rer de tous ses yeux le jeu des couleurs fie la nature, et. plus prés, les évolutions de solides athlètes, pleins de force et de santé. - Les Trompettes Municipales de Gro- roble, ouvrant la fête, se firent applau- dir chaleureusement, après des exécu- tions parfaites. Puis ce fut une débauche de produc- tions gymniques, et artistiques rythme accéléré.' - L'Espérance de Saint-Clair-de-la-Tour vint, la.'.prernière-se faire admirer et, de suite après,, ce'fut un des « clous » de la réunion : « Lés Fifres d'Aliévard », fifres dans lesquels soufflaient de toute la force de leurs poitrines fermes et sou- des de petits bonshommes, pas plus hauts que "ça... et qui'recueillirent la sympathie de" tous les assistants. Suivirent ; .un " ballet. arlésien ; une exhibition prometteuse des Pupilles Vien- nois à la barre fixe et des pyramides, Mais les plus admirés des gymnastes furent, certainement ceux du Foyer dé- partemental de La. Côte-Saint-André, fans une leçon d'éducation physique ou énergie et l'ensemble ne pouvaient que produire une impression excellente A îa barre fixe : Blanc-Coq uand, °e Pfetto; Bouvier, Cambraud, Garnicr <' d'autres,"obtinrent un brillant succès, te- même qu'un travail:aux anneaux de -f Pértuià. de l'Acrobatie-Club, M. Per- lj s, âgé de 42 ans, fut un exemple .vi- vant de la, vigueur, de la joie de vivre Ç ; -:e peut donner îa pratique de la gym- nastique,')-: Entre temps également, la Fanfare ses Vignerons de Claix apporta son con- cours précieux en ajoutant au plaisir 4e * yeux, celui des oreiHes. Et la.fin de cette brillante manifesta- tion arriva. Lecture du palmarès, remise "«récompenses en furent .les ultimes fhaïos avant que Ion remit îe drapeau modérai à f'Amicale Gymr„que de Pont- Dumas, maire d'Aliévard. le fit, £eîon la coutume, en demandant aux gymnastes de se souvenir que le drapeau f** le symbole de France, de la IÀ- °"W et de la Fraternité. M,: Raffln. -maire' de Pont-de-C'aix- MU recevait ce noble emblème tricoïore, assura en termes émus, sa conviction. ^ j ii serait fièrement gardé. Et l'on se dispersa, heureux de cette splendide Journée. Il convient maintenant de compli- menter d'une telle réussite celui qui en fut l'animateur dévoué : M. Laud.ru, de même que tous ceux qui lui ont aidé A force bayer de leur peine, à en assu- rer 3e succès. H. R, LA FETE DE NUIT Le soir, à partir de 21 heures, eut lieu au Jardin public une fort belle mani- festation d'art chorégraphique, aux rythmes assurés de l'orchestre Noél Flançon, les sociétés de Pont-de-Beau- prhr; Colocci, Avant-Garde Vieille, 80.30, l*r prix: Mvaa, Club Gymnique Voiro», 70.10, prix. Produotlon soéciaU. Ballet la Greno- bloise de Grenoble, 107,60, prix d'exeel- Pyramida. La Sentinelle 'Pont-ûe- BeaUyotsin, 92.60, prix d'excellence. Lécon d'éducation ohysioue. Foyer Sportif La Côte-Saint-André, J20.50, prix d'excellence; Espérance Sa.int-Clair-dç-ln- Tour, 104.75, prix d'excellence. Concours musirat. -— Alliance Altevard- les-Bain», prix d'excellence, médaille d'or du ministre de l'Education, physique. Le Temps d'aujourd'hui Voici, d'après les 5ervices météorologi- ques, les pronostics pour la Journée d'au- jourd'hui : " Rasions Est et Sud-fîs-, Brumes matinales, suivies de belles èclalrcies en- soleillées. Vent variable faible. Maximum di; température en hausse sur la veille M. Edouard Hertïot chez les élèves agriculteurs Lyon, 19 Juillet. M. Edouard Her riot a présidé aujourd'hui la distribu- tion des prix aux élèves de l'Ecole mu- nicipale d'Agriculture de la ville de Lyon à. Cibeins (Ain). du 22* concours fédéral de l'Isère s'est déroulée hier à Bourgoin-Jallieu ; dans une triomphale apothéose de soleil et de sport LES FÊTES ORGANISÉES PAR L'UNION BOULISTE ANIMÈRENT JOYEUSEMENT LES DEUX CITÉS Première fournée Première victoire! (Photo Grimai). : Voici, a Alguebelle, le monument Al- bert Bernard, qui sera inauguré diman- che, 2 août, et sur lequel on Ht : ALBERT BERNARD Commandant ie Cercle fa Dikkîl-Cdbeb Chevalier de la XCofûît d'honiicur Mort héroïquement pour la' France, à, MarhcHo (Côte française des Somalis), le 18 janvier 1935. à. l'Âge de 25 anfi, «Appelé au secours de ses partisans Issas, les a soutenus avec 18 hommes contre 2500 Atssamaras, jusqu'à épuise- ment des munitions, Puis a refusé de s'enfuir, brisé son^ fueil et, les bras croisés, sans défense, a attendu stoïque- ment la mort; est tonibé. égorgé et mu- tilé, pour sjgmx le prestige de la France ». -m«- LA MAUVAISE HALEINE disparait dés qu'on fait usage de la Magnésie San Pellegrino Qui facilite la digestion, nettoie et désinfecte l'intestin, Une cuillerée chaque matin suffit pour donner des résultats inespérés. La Ma- gnésie Ban Pellegrino anisée ou sans anls est vendue 8 fr. 50 le flacon dans toutes pharmacies. Demandez égale- ment la Magnésie San Pellegrino effer- vescente, 2 fr. la boite pour une purge, 10 fr. le flacon de 6 doses. La sortie de v l'Ecran et de « Cméal D Chïwp-ut année, lee fervente du cinéma, privé, qui forment une iusi>ort.aiHe sec lion de foi Société Dauphinoise des Ama- teuns PlK>:o«rapîi«s, s'écha,î>i>ent de Gre- noble, et se rcu-ouvoiit Uan<i niV coin t^t- toa-twque Ue leur cher Dau*5liki«. Ils y banquettent Joyeusement. Cette aiui*e, : < L'Ecrau » avait pi'éjnédi- une anrUr \I\M.-> ;!g;-ênhlo encore, puis- qu'elle devait réaliser ir.i jonction de C^HIX UIXIJOS : celui de GrciiolJle e\ celui ûe Lyon, : le « c?Uaé*U ». Et la rencontre, eut lieu le 12 JuUin à Algue bêle t-te. Arrivés les liremlera au rendez-vous, les am-Ricurs grcnoUlois eiM-e-ut l'idée oe rece- voir leiw-s » Mpmi » lyonnais d'une la- pon toute orbgiaale. Pa.rfiUtem.eat griinéa, affuble* de barbes vénérable» et d Unjire*- siannaatcis moustaclies blaiwjliee, cette de- léeRtlona rto n«o-véîér,un. rei.iréae-ntaUt la jeune et «ciuetle fccct'.cn-! <;-: l'Kcran. InuU- le d'ajouter que l'cilet produit lut,.., «&ftatJoimei. Une longue faible grouspa les deux asso- ciations pour le i-ei>u«, la coiwigae euiit de parler caméras, objectifs écran*, pel- licules, (Uapltt-agines et p«£utio^iy>e-n>ro- duotions. Au cliatnpasne. M Ch«puy, de Lyon, et M. DoiwSey, de Grenoble, cchangèrent, de. olvalcui-eux .toasts slon ranroniiérerut HCtiv^meiit- poiw oo-p- ter le radieux BWdWH<*> et tous. ïes vlsia-jes amis, La métancolie du départ JW oompeffl- eait .de la certitude des f>ouvenïra gravés »ur les rub;in.s sPiL-slble^ qui, bientôt, «ur le« petits écraos, évoqueront longtcmips cette Jounaée sewMne. s Cinéal x, était l'epi'ést-nté p«r ecm pré- sident M. Cbapv;y. MM. l>eiacou<r, Bîirsat, Raymond, Biirbltr, Chapuia, RlmaïUJio'ult, Oiu.nUjiin, Trépicttni. ( L'Ecran ».'par son seci-ébalre généTRi M. Gimel ; MM. DontJtï, Ot«î»U«£ dol- rand, Larèal, Bf'-lme, Burriat, Ramhaud. y avait aussi de nombre-iwies et jolie» dia- mes, et,... des t Cinéastcts-JiLniors \Jn beau mouvement à la barre fixe voisin, la Tour-du-Pin et la Côte-Saint* Voici îe palmarès de ces épreuves Anales, agréables et spectaculaires en- tre toutes : Productions gymniques. lip prix : Ballet Normand ; Ballet Napolitain ; Foyer Sportif départemental de la Côte- Sain t-André. ?; prix : Ballet des Clowns ; Alerte oe la Tour-du-Pin Pesos plastiquas. 1"- prix.: Senti- nelle de Pont-de-Beauvoism. LE PALMARES ADULTES CONCOURS SIMULTANfia Division Exceltencs Catégorie 16 gymnastes. —-Avant-Garde de Vielle. 680.60, prix couronné, ïéliclta- Uoiis du jury. Catégorie 12 gymnastes- Club Oymut- que de Voira n, 674,50 prix couronné, féli- cita tiens du Jury; Auobroge de Grenoble, 665.10, prix couronné; Grenobloise de Gre- noble, ti52,90, prix couronné, ; Division Supérieurs Catégorie 18 ^ymna^tes, Alerte LA Tour-du-Pin, 540,35, prix couronné, iéllci- tstftoKU du Jury, CaLÔKorie 12 gymnastes. Sentinelle pont-de-Beauvolsin, S24.35, prix couronné, félicitations du jury. CONCOURS ALTERNATIF Alliance d'Aliévard, 471,60, prix CQU- PUPILLE8 CONCOURS DE SECTIONS Chaitense Diedorichs Etablissements Réunis de Vienne, Excellence Etablissements Réunis de Vienne, 1265.15, prix couronné, félicitations du jury; Foyer Sportif La Cotc-Saïnt-André, 1*44,10. prix couronné. , Catégorie 42. Rhodia-Club Roussll- lou.'lllS. prix couronné. Catégorie 32. Jeune France de Jal- lieu, 951, prix couronné. Catégorie 16. Grenobloise de Greno- ble, 689,55, prix couronné. Division SUuérteurt Catégorie 20/— Club Gymnique de Vol- ron, 623,10, prix couronné, leliovations du Catégorie 18. -^ Alerte de La Tour-dU- pin. 586,25, prix couronné. " CatèBarie 12. SeatinetJe de Pont-de- Beativolsin. 485,15, pïlx couronné: Alliance dAUevarû-les-Baîns, 471.85, prix courc-nné. Diviiïon Eepêrance Salnt-Clalr-de-lft-Tour, 233, prix couronné, CONCOURS INDIVIDUELS ARTISTIQUES Catégorie Honneur, Blanc-Ooquand. Avant-Garde de- Vteule, chàmpion.de l'Itè- re 1836. 86,45. prix couronné; Grambat!. Club Gymnique Voïron, 85. prix couronné. lr* Catégorie. Chaleys«ln, Jeune Fran- ce JalIIeu. 87,30, prix couronné; Perrln Pierre. Club Oymni<4ue Voiron. 86,15, prix couronné; Cassullno, Allobroge Grenoble, 85. prix couronné; Marin, Allobroge Gre- noble. 83.25, 1" prix; Giraudt. Club Gym- nique Vplron, 8260. prix; Puissant, Jeu- ne Fiance Jallleu. 70, 2" prix; Cftlvéte An- toine, Allobroge Grenoble, 68.95. prix.; 2^ Catégorie. -^ Rajon, Jeune France Jallleu, 91.45. prix couronné: Liprandl. Al- lobtoge Grenoble, 88, prix couronné; Chioc- carello, GrenobloSpe Grenoble. 87,80. orix couronne; Dufeu. Rhodla-C!ub Roussillon, 67.20. prix couronn?; Reynaud. Rhddia- CJub Roti^n'iri, Ko.?. 1 ), prix couronné; Ro- coe, r d'i Club RousclUon, 82.PS AU JARDIN DE VILLE Le concert de l'Harmonie Lyonnaise et de l'Orphéon municipal de Grenoble LA FOULE AUTOUR DU KIOSQUE Sous UH soif il f-rtomp/ial Qui eut t>((* m^otis de vilains broniliarAs qui noux va nnitnî^ Au ilhàne, les villrs de «ourppin et rfe J&IUeu se vont rvcilttes, paries dti toutes séductions et llrur€tnt bon îa brto- cîie ïo«tc/ralohe. Parmi tes c^'ondes JCî trop^i^fla dont les rues étaient ntntes à pro/aMûti, les couleurs vett et rouge âf- itfniott Bou- liste jlattaicnt vU'tQneuxcment. Citait en efjr.t. upi dèciîive victoire QU'oltatrttt rcvil:or!rr 1rs orpntMSfiïCurs du XXU* Con^urs F&lrr,U th- Vlstrt Qlti dispute aujOurn'&Ui e( demain daJiS tes deux utiles. Après une nuit d- ftfvre au cours de la- quelle furent mis au point les ultimes dé- tails d'une. oraSfitsatiou auttsi samnte que Métîùutctixc, les Tnn'ibres. du burcdu de l'Union Bouliste étaient A leur poste, dés pofron-rriiTKt.. - Avec l'autoHt^ $outian4e â*fM véritable chef, M. Robert Muljoumel domiatf les rterFiiers ordres à sa<i éiat-mofor, parmi le- quel, notia avons une fois de plus recon- nu ; KM. Cressat. 0Ofl$4ft, Villon, Sempé, t:ict-préaident s ; Quitlermorti. J>emeure et Troustard, ïccr«ïotrea ; Revej/rand, tré- sorier, cirwrf aus tn membres des diffé- rentes communion* ; des finanee.s : MM. TerrftMOtt et Rozier r des fêtes «I &éeora~ tlona ; flfM. Xfrtvet'e-l rerraïut ; drs (ro- vauz : Féline et N. Bonnet ; des botets ; ftiqnlet, Xemay er fllUiermaz ; du muté' riel ': Sauret et Ncuion ; de. Ut circulation; Mugnier et FMet ; de la propagande .' R. Larriuè et Montmaycur. Nous n'oublierons pas Mlle de Sfdnt-Jw lien oui le plus ffractrusemeni du monde assura Je sen;(cc ingrat -de seerctain-dac- tviQoraphe , au service de la presse. Tous ont bien mérité du spttrf boutes. Leurs effort* ium;t (XîimmTu'a d'un xucrt>$ absolu et leur récusation tint toui simple- ment du chef d'amure. Qu'ils trouvent ici l'hommage de la Jidtle rccoiuiais.ïaace de tous ecttx qyt se consacrant A l'essor et A la diffusion de notre, franci sport national. Divisé?! en quatre secteurs, tes deux vil- les étaient littérale ment vreupém par l'ar- mée bouilsie. représentée, par $es plus va- leureuses unités rie chou, Le Parc des.'sports, dons Son cadre in ' ce de la Folatière. at>ec s< .- apprCciy.! ;'le .-Champ de Mars et la place de l'Eallxe de Jallicu, le Champ de Mars de Bourgotn et les places de la ttépuaU<ruc, Carnot et de. Verdun étaient autant de champs de bafoilîc sur tesctuels devaient naiire sombrer les plus orcnd.es csufraitccs. Grâce A un irat-ail de longue haleine, le terrain de tous les jeux offrit toutes garan- ties de régulant'. Rares ont été -le» habi- tuelles rêcî'uritwii-iuti.ï drs poïniettrjr con- tre le fatidique « proIfOTï », cl de*'tireurs contre tes départs mouvants on de distan- ce non réglementaire. Au point de vue sportif, «uciiite cxct«e n'était offerte A ceux oui Jurent «aùicus par jncitiewi L'organisation technique des deux épreu. tes: t Honneur n et t .promotion », e'iali assurée par les membres dv bureau fédéral de l'Isère : MM: fUgnon, le-vénéré-prési- dent. Qui ne. pouvait cocher sa foie devant le succès de cette première fournée, avec ses fidèles vice-présidents, Sévoz, prodi- guant son so-urirc ineffable ; Jîou-iet, gui participa brillamment à la bataille ; Bou- chon, qui avec autorité dingea le corps des arbitres officiels et Paulin, Trimardl, Aimeras, Hsctanguin qui tinrent avec au- tant de modestu; gw d'autoraé les postes inarats de secrétaires généraux des concours. AVEC LES OFFICIELS A 10 heures, toiw les officiel»-et une par- tie de la. population de Botirgom-JriMeu «ont rassemblée »ur 1& place ele la Gare, & lieu la réception de M, le repréHen- tant du Bouvcrncnicut, M, le capitaine Roux, du hOUs-iMcrètarlat aiut Sport» et aux LoLsira, délégué par M, Léo LaRrange. M. Belmont lut souhaite la bienvenue au nom des municiinihtrs de Boui-goin et Jal- lleu et de« comités de la P. II. I. et V. B. " J. ta nouba, du 28? tiratMour» nonne Aux Champs > et l'Harmonie de Bour- BOln-Jallieti exécute % La Marseillaise », alors que M. Betincjnt présente à M. le ca- pitaine Roux le» notabilités AU MONUMENT AUX MORTS Le cortège, précédé de la nouba et de l'Harmonie, m dingo ver» le monument aux morte de Bourgoin. M, le capitaine Roux et. M, Mul]ou.mal, président de l'U, B. B. J., déposent lea irerbes que leur ont offerte» les jeunes Montmaycur et lïivaud, pupilles do l'Union Bouliste. Un défilé en voitures parcourt ]CR diffé- rents secteurs M déroulent le» épreuves du concours fédéral. Une halte a lieu auprès du monument aux mort» de 1870-71, une gerbe e*t dé- posée, puis 6 celui élevé en mémoire des morts de Jallleu, M. Charles, adjoint, aépoae une gerbe. Une foule nombreuse applaudit le repré- sentant du ministre et sa suite tout le long du parcours, jusqu'au parc des sports, en passant par La rolatlêre. Partout les bouliste* arrêtent un instant les hostilités pour saluer M, capitaine Roux et M. Belmont, boulistes convaincus, toujours prêt» & délcndie 1* cause qui nous est LA RÉCEPTION A LA MAIRIE cortège arrive A 1 Hôtel de Ville de Bourgoin, a Heu un vin d'honneur of- fert par la municipalité, Le conseil muni- cipal de Bourgoin et, celui de Jallleu, nré- efdé par son maire, M. Cstttn, conseiller général, étaient présents, entourés du co- mité d organisation et du bureau fédéral la P. B. I. Les drapeaux fédéraux furent remis en Emte à M. le maire de Bourgotn, qui prit i parole pour remercier M. Léo Lagrange Un bcûu jet de Rocîïct, des Aîtrcts, gui est un des plus dangereux' aspirants au titre fédéral d'avoir bien voulu montrer sa wymnathïe aux boulistes en déléguant, pour.le sup- pléer, un champion do ce *port en la pet- Bomie M le «ipiuiine Roux, Mon connu d* non« toua > M, Bftlmont ïéltcltc le comité d'oi-ganl- Mtion de la aupéfbj r^u^ite do cette ïéte et en particulier aoo Jeune et dévoue pré- sident, M. Robert Maîlounift). qui 8 su prendre mains, dfttl* uno périodo diffi- cile, une tft<Jïc ne l'était pus moins. II salun les notahillu^ prc-scuie^'cntr* autres M. Vasserbi;, 'soits-pi'étBt -de La- Tour-du-Pin. DaUpolnola de vieille aoueba et nitturGllcmeiu bouliste convaincu; M OuDiennel, président de l'Union Bouliste de Krence. qui n'a pan hésité A déserter Icw contours fédéraux de Lyon pour être présent aupré» de «es jtniln hergiiRiens; tout le bureau de la P. B. I., en particulier son vénéra président, M, Rlguon, et 11 termina en souhaitant que cette bpH» feie, comra.rncéis avec un tempn *plendld«, 89 ; termine en fcBOwwow p*ï 1s mt de auit mcrveilleuRe «ut nous (.'«t. reat-rvéo. \ M, le capitaine Roux, re-pr&ciuam -de M. le sous-secrétaire U'Eîat. remercie M Beimoni de aon-accueis particulièrement rruhoutfn&te et aportif, et se dé< livre en- chanté ae trouver au miltou de& bt»v- listea, dont il ta! un ami de totUoura, ik lea MSiit* toute M symuathle et.|eur promot qu'il saui'a défendre leur cause on uni U- occasion. Pendant la .réecution, l'Harmonie CA Bourgoin-Jallieu, «oun rilrecîiim de son chef, le mnitîï- Gast.-i!i Riiiet. et ia nouba, du 28" tirailleurs. dTriKée i^ar M. Mmi- gheiti, *e firent entendre dans lea ràeu> leur« morceaux de leur répertoire. Put» tous se -dirigé ont vers !'Hôtel Cé- sar, ou avait Ucu le banquet officiel. Les résultats techniques Un sérieux favori : POULET, do Bourgoin Le concours d'Honneur H réunit 60 équipes réparties eu 16 pou> les de 4; dan» dtiaque poule 2 4aftar«ËtM seront uualuiées pour les parties élimina- toires. POULE A Composés des équipes Poulet ^Bricole Boule Bourguint; Fratérnell» B. La Toitr- du-Plii); Hochet (Boule Abréslciinc): Tar- dy lAJi, COtolse). Premier tour: Poulet g. Tardy, 13-0; Roche t «. Bératid. 13-0. Deuxième'tour: Béraud g. Tardy, 0; Ho- chet g. Poulet. 13-ia. Barraga: Poulet g. Bémud. 7. La poulo des a Fanr.ys: Tardy est partl- ctniéremeut hien servi par îa Déesse du sporL-houlo. Hochet ao palo le luxa de dé- boulonner l'équipe bci-RUSk-mip et l'obli- ge A Jouer le barrage. Elle s'en tire heureu- sement, mais le* Turrlptiîôla opposèrent toujours une ficre résistance, POULB B Pinot (Boule Vinolae) ; TrtUat (Clos A 17 h. 30, le Concert vocal, qui n'avait pu avoir lieu samedi soir, en raison de l'orage violent qui s'était abattu sur Grenoble, réunissait un publie nombreux. L'audition des deux sociétés. Har- monie Lyonnaise et Orphéon Muni- cipal, atteignit à une rare perfection de l'ensemble et souleva d'enthou- siastes applaudissements. Sur la mas- se chorale des 140 exécutants pla- nait le souvenir commun du maître émlnent, îe regretté Léon Vletti, l'a- nimateur génial dont les hautes tra- ditions artistiques revivent en ses brillants disciples. M, Pittion, direc- teur de l'Orphéon Municipal de Gre- noble et M. Chevaïsu. sous-directeur de l'Harmonie Lyonnaise; Le pro- gramme d'ensemble comportait < Les Reitres » de R. Pech et « La Fugue de l'Amen » de Berlioz, admirable- ment Interprétés. Parmi les vedettes qui charmèrent les auditeurs et furent acclamées: M. Joseph Anglade, de l'Opéra, une des plus splendides voix que l'on puisse entendre; Mlle Bennier et Mlle Desmure, premiers prix du Con- servatoire de Lyon, chanteuses ex- quises. On ne saurait trop remercier l'Harmonie Lyonnaise, ses remarqua- bles solistes, le symnathique et dé- voué président M, Gratry, ainsi,que Mlle Gratry qui accompagrait au piano, pour le concours artistique qu'ils ont si aimablement apporté au magnifique Concert vocal d'hier, or- ganisé par notre grande société mu- sicale l'Orphéon Municipal de Gre- noble, LA FANFARE DE MONTCEÀU-LES-MINES Hier soir, à 2ff'h. 30. la Fanfare * Les Amis Réunis de Montceau-les- Mines. ont donné, au jardin de ville, une audition des plus artistiques. Cette Fanfare d'élite, en beaux uniformes, est très appréciée du pu- blic grenoblois, car elle est déjà ve- nue nombre de.fois donner un con- cert dans notre ville. . , Sous la direction du distingué chef M. Pariât: < Allegro ». ouverture d'Eymont de Beethoven, Tarass Boul- ba. valse « Schezo » furent successi- vement très applaudis par une fou- le très nombreuse, sous un ciel étoi- le, dans le joli cadre du Jardin de Ville. Le morceau triomphal fut * L'Ar- lésie.nne » de G. Blsel. merveilleu- sement nuancé, avec une prenante couleur locale. On entendit un ex- cellent soliste. M. Laboude. Remercions nos hôtes aimables de Mon'*" i au- , <*<' Mines, pour leur gra- Devant la parte de l'Hôtel de Ville avec à sa droite M. le Représentant M. Robert Belmont, &ênàte v r-maire, du Sous-Secrétaire â'tct > - Z-'orts Gcfîli. Grenoble: Kévache, A.B. Pawertl- le (Grenoble): Gallera, AB. Jarrlo, Premier towr;.Oalcr* «. Kévacha, 13-0; TrUlut ('.-Pinot,' 12, , Deuxième tour; Trlilat g. Oaiicra, 4; 'IV dot R. Héïeche, 11. *• . Barrage: Oaliera «. Flnot, fl, Equipes' «luitlinééa; Trlilat, Oïdieià. Vpt- dinon -très ma-lchaupuix au premier tout accomplit mie visite my&férieujse sur -la* qucli«U aérait cruel d'Insister. TriHat co^ lectionne 2 belle» victoire* oui claaflcnt i:>i.!!ii' If,-. fiKurîv.i prU'ïn::i Piliiiiîîiïl.^ir'.-'v Nv- vaehe-Veriiuum dont on attendait une meUleure cxjiibition son:, c.ondiiam&i au rôle de auectateura aln«l nue Plnoi, qui M) laissa «aibard.u«r par Oallcra. POULS Q Duffau, Boule deé Sabliérep (Voironl; Rivotlé, *AB, de Ui PoUtlére < Bourgoin p. Oaudy, Boule P.-L.-M. tOreuol>lc) ; Re- veat, ' C. B, Orenobloi». Premier tour; Rlyollç g. Revest, 4; DttCr îan «., Oaudy, 3. * Deuxième tour: Gautty g. Rovest, g; RV voilé g.Duilau, 4. Barrant:..Oaudy K. PuïTaU, 2 , 'Equipe* Q«4îlfl*e*3 IlivoUe, Gatld?. .' Le Jttu efîlcace ûca frères DutTaU'-piir* vient alftémcnt & teiTa^ser Gaudy àupre- mier round. Celui-ci ne venge ensuite Mit Rereat oui, malgré sa, bonne volonté est contisroné à l'Inaction forcée, atnet que Dufltau qui, malgré fi annulations doit co- der le na» A l'éflulpi Oaudj dont les tireurs furent particulièrement Urlllauts, POUbE O fcrrln (Boula Mottot»e): Bordel, Alerte Boule tla Vcrpilllére); Ooilaud tUou^ do bavcuu-Fouta,tne) ; jOofiséua tBoule Ûfl Bompariuiaf, - . Premier tour: Perriii g. Doseéua, 4; Gûl- ranâ g. Bordel, 1. Deuxième tour: Goirtind g, Pcrrtiv B,, Barraa«: -Bordel g. Perrin. 9, .Equipes çuaUfié**! Ootraad, Bordel, ; Perrin, dfl'lA Motte -cniév« facilement la première décision à oossôna malgré le tir bnilant de ce dertiler, il en est ce méaie do OoUaud, d* Pdntaioe, qut permet à Bordel he ftituvcr ITionheur que de JU4- tessc. l*s J'ohtaUioia-f*o ctaa&cnt bous p."«r POUUB B LepeRier (Ô- R. Grenoble); Masosa (Boule «c la vaufe, SL-ciatr-iie-ïa-aouri; C.CiiL.^f. Ilb'ù' (!': '-t.-. L:->::-.])^-:i:':. <>v-.r.o- blel; J,licoi;ét (AB. de la Cuniane, St-6att- Prcmlcr tour: Gcneste g. aiagaga, 4; Mt- collet g. Lcpeltler, 7. Deuxième tour: Genc&tO g. MicoUet, 1; Magoga «. Lcpeltier, 6. Barrage: MftfOj» g. Micoliet, 3. fiQUipM qualifiées; Gencfite, Mattoga Maigre le brio do Jouve, l'éttdipc Lcpel* tier no rêuWit Jamala A fournir ua jeu sutvl et ordonna et c'est une cruelle dé- ception que nous cause cette équipe dont on attendait beaucoup mieux; ta règle Sportive, trè* rlfcidc. les oblige à dtsya- rattre do la compétition. Par un beau tir, Maeoaa etilévo'ift deuxième piaco contre Micoliet,,. . POULET . Imbért (CB, Grenoble); Thornas (AB. Eclosej; RoRset (Boute de Ma Cnnipacno. Grenoble); RaplUard (Boula Ahi-ésicnne, Les Abreta). Premier tour: RaplUard g. Roseet, l; Ink- bert g. Thomaa, 3. Deuxième tour: ' Uokset g.' fhooîas, d*, Imbcrt g, Rapiîlard, 8. Barrage: Ros*wt bat Thomas. "%.- Equipe» qualifiées: Imbert, Rooeet, ., Rolland et BaraBjfi mènent le but tam- bour battant dan» leurs 2 partica. Leurs tlrcuns Prat et Imbcrt exploitent fc- fond toutes leur» chance». Aussi l'équipe duc. B. Grenoblois se qualilie aaua une facilité remarqua lric Plus ;»bcirieusc est là-'quali* ncatimi'.d'e fio^set Qui termine e»-vain-. queur le repêchage sur un» marque ••. do 4 pointe bien /gtlasés, POULE G GoRl (O^. Fontaine); OullUrmard ^S. Bcrguslenneif' Juhano (B. de la .Mairie, Satnt-Martin4e-Vlnùuxi; RapUlard (B. Abréfilenne). r Premier tour: Gullleraiard «. Bergeret, fl; Juîiano g. GofEt, 8. Deuxième tqur: GoRl %. Bergeret, 5; Juîiano g. OUiltcrmard, 2. Barrage; GoSi g. Guillermard 2. Equipes Qualifiée?: Juliiino. GoRi. GuillcriniLrd. par dw* marque** réguliéi-^a, use peu à peu ses adversaires de la Cote- Balnt-André dans la première phase, tan- dis que Juîiano cause une rÔBlle «urprisâ en battant Goffi; il ooâflnïià d'aUîour» sa valeur en se classant comme premier coq da la poule. Gotïl obtient 3a H-' place en livrant i Qulllerroard un duel qui fut toujours 4> *4>n avantage. POULIE H Cachet (C:B, des Deux-Ponts): Lron- nard (Boulf GbJ chsimp de Mars, Bour- gioltt); Sorrel (Boule de la Bajatlère,-Gre- noble V: Combe R. (Boule Mottoise), ' Premier tour: Combo g. Lyoubard, 3; Sonet g, Gachot, fi .

novine francuska

Embed Size (px)

DESCRIPTION

o srbiji 1926

Citation preview

  • 1 " "

    HIER A PONT-DE-CLAIX

    d

    q cenrs gymnastes onr pafficipe a f Fie fdrale de omastae

    xx < rarrr DAUPHINOIS DU LUNDI so Jtrrturr ISM r- , ; ;,, . sg

    LE MONUMENT lLa premire iourne ALBERT BERNARD '

    VUE GERALE DES MOUVEMENTS D'ENSEMBLE

    Hier, A Pontrde-C.aix. sous un soleil que la Provence elle-mme eut envi, M droulait la quatrime fte fdrale de gymnastique organise par V Ami- cale Gymnique , sous le patronage de la municipalit.; :

    D bonne heure le matin, au Jardin ptfjlie, au Coteau, dbutaient les con- cours de sections pour adultes et pupl- les ainsi que les concours individuels, ou certains athltes de classe ne man- rurent, iras de se faire remarquer. Il s'agissait ace moment d'une comptition ou rivalisent l'an, la force, la souplesse et la discipline aussi. . .

    LE BANQUET A midi, un banquet runissait, l'htel

    Beau-Site, les invits, les .organisateurs, les membres du jury' et prsidents de

    ' socits participantes. n y tait, videmment, fort question

    ie gymnastique, de sports, et toutes pra- tiques analogues qui feront de la France i;ue nation forle, sre d'elle-mme et

    A la table d'honneur, autour de M. Ffrrier, snateur, avaient pris place : MM. Ravanat. dput ; Bayod : Moyne, prsident de la Fdration du sud-Est ; Raffin, maire de Pont-de-ort.aiHe sec lion de foi Socit Dauphinoise des Ama- teuns PlK>:orapis, s'cha,>i>ent de Gre- noble, et se rcu-ouvoiit Uan ;!g;-nhlo encore, puis- qu'elle devait raliser ir.i jonction de C^HIX UIXIJOS : celui de GrciiolJle e\ celui e Lyon, : le c?Ua*U . Et la rencontre, eut lieu le 12 JuUin Algue ble t-te.

    Arrivs les liremlera au rendez-vous, les am-Ricurs grcnoUlois eiM-e-ut l'ide oe rece- voir leiw-s Mpmi lyonnais d'une la- pon toute orbgiaale. Pa.rfiUtem.eat griina, affuble* de barbes vnrable et d Unjire*- siannaatcis moustaclies blaiwjliee, cette de- leRtlona rto no-vr,un. rei.irae-ntaUt la jeune et ciuetle fccct'.cn-! ec s<

    .- apprCciy.! ;' le .-Champ de Mars et la place de l'Eallxe de Jallicu, le Champ de Mars de Bourgotn et les places de la ttpuaU leur morceaux de leur rpertoire.

    Put tous se -dirig ont vers !'Htel C- sar, ou avait Ucu le banquet officiel.

    Les rsultats techniques

    Un srieux favori : POULET, do Bourgoin

    Le concours d'Honneur

    H runit 60 quipes rparties eu 16 pou> les de 4; dan dtiaque poule 2 4aftartM seront uualuies pour les parties limina- toires.

    POULE A Composs des quipes Poulet ^Bricole

    Boule Bourguint; Fratrnell B. La Toitr- du-Plii); Hochet (Boule Abrslciinc): Tar- dy lAJi, COtolse).

    Premier tour: Poulet g. Tardy, 13-0; Roche t . Bratid. 13-0.

    Deuxime'tour: Braud g. Tardy, 0; Ho- chet g. Poulet. 13-ia.

    Barraga: Poulet g. Bmud. 7. La poulo des a Fanr.ys: Tardy est partl-

    ctniremeut hien servi par a Desse du sporL-houlo. Hochet ao palo le luxa de d- boulonner l'quipe bci-RUSk-mip et l'obli- ge A Jouer le barrage. Elle s'en tire heureu- sement, mais le* Turrlptila opposrent toujours une ficre rsistance,

    POULB B Pinot (Boule Vinolae) ; TrtUat (Clos

    A 17 h. 30, le Concert vocal, qui n'avait pu avoir lieu samedi soir, en raison de l'orage violent qui s'tait abattu sur Grenoble, runissait un publie nombreux.

    L'audition des deux socits. Har- monie Lyonnaise et Orphon Muni- cipal, atteignit une rare perfection de l'ensemble et souleva d'enthou- siastes applaudissements. Sur la mas- se chorale des 140 excutants pla- nait le souvenir commun du matre mlnent, e regrett Lon Vletti, l'a- nimateur gnial dont les hautes tra- ditions artistiques revivent en ses brillants disciples. M, Pittion, direc- teur de l'Orphon Municipal de Gre- noble et M. Chevasu. sous-directeur de l'Harmonie Lyonnaise; Le pro- gramme d'ensemble comportait < Les Reitres de R. Pech et La Fugue de l'Amen de Berlioz, admirable- ment Interprts.

    Parmi les vedettes qui charmrent les auditeurs et furent acclames: M. Joseph Anglade, de l'Opra, une des plus splendides voix que l'on puisse entendre; Mlle Bennier et Mlle Desmure, premiers prix du Con- servatoire de Lyon, chanteuses ex- quises.

    On ne saurait trop remercier l'Harmonie Lyonnaise, ses remarqua- bles solistes, le symnathique et d- vou prsident M, Gratry, ainsi,que Mlle Gratry qui accompagrait au

    piano, pour le concours artistique qu'ils ont si aimablement apport au magnifique Concert vocal d'hier, or- ganis par notre grande socit mu- sicale l'Orphon Municipal de Gre- noble,

    LA FANFARE DE MONTCEU-LES-MINES

    Hier soir, 2ff'h. 30. la Fanfare * Les Amis Runis de Montceau-les- Mines. ont donn, au jardin de ville, une audition des plus artistiques.

    Cette Fanfare d'lite, en beaux uniformes, est trs apprcie du pu- blic grenoblois, car elle est dj ve- nue nombre de.fois donner un con- cert dans notre ville. . ,

    Sous la direction du distingu chef M. Parit: < Allegro . ouverture d'Eymont de Beethoven, Tarass Boul- ba. valse Schezo furent successi- vement trs applaudis par une fou- le trs nombreuse, sous un ciel toi- le, dans le joli cadre du Jardin de Ville.

    Le morceau triomphal fut * L'Ar- lsie.nne de G. Blsel. merveilleu- sement nuanc, avec une prenante couleur locale. On entendit un ex- cellent soliste. M. Laboude.

    Remercions nos htes aimables de Mon'*"iau-, *4>n avantage.

    POULIE H Cachet (C:B, des Deux-Ponts): Lron-

    nard (Boulf GbJ chsimp de Mars, Bour- gioltt); Sorrel (Boule de la Bajatlre,-Gre- noble V: Combe R. (Boule Mottoise), '

    Premier tour: Combo g. Lyoubard, 3; Sonet g, Gachot, fi .