Click here to load reader

NORDEN - BPE

  • View
    1

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of NORDEN - BPE

Bilannor.xlsRAPPORT ANNUEL au 30 Mars 2007
Assemblée Générale Mixte au 21 juin 2007
OPCVM du groupe LAZARD
399 380 997 R.C.S. PARIS
conseil d'administration et commissaire aux comptes
au 30 mars 2007 à l'issue de l'Assemblée
Générale Mixte
PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL M. Bernard Epifanic M. Bernard Epifanic
DIRECTEUR GENERAL DELEGUE DIRECTEUR GENERAL DELEGUE (NON ADMMINISTREUR) (NON ADMMINISTREUR) M.Jean-Pierre Banzet M.Jean-Pierre Banzet Directeur de Lazard Frères Gestion S.A.S. Directeur de Lazard Frères Gestion S.A.S.
ADMINISTRATEURS ADMINISTRATEURS
ACOGEFIR ACOGEFIR
CAPMA-CAPMI CAPMA-CAPMI représentée par M. Gilles Dupin représentée par M. Gilles Dupin
Fonds de Garantie Fonds de Garantie représenté par M. Alain Bourdelat représenté par M. Alain Bourdelat
Lazard Frères Gestion S.A.S. Lazard Frères Gestion S.A.S. représentée par M.François-Marc Durand représentée par M.François-Marc Durand Associé-Gérant Associé-Gérant
Capricel Prévoyance Capricel Prévoyance représentée par M. Jacques Gerbi représentée par M. Jacques Gerbi
OCIRP OCIRP représentée par M. Julien Le Louët représentée par M. Julien Le Louët
SOFIPROTEOL SOFIPROTEOL représentée par M. Dominique Blondel représentée par M. Dominique Blondel
IPSA IPSA représentée par M. Jean-Pierre HUTIN représentée par M. Jean-Pierre HUTIN
CENSEURS CENSEURS M. Jean-Louis Gave M. Jean-Louis Gave
M. Elie Kantcheloff M. Elie Kantcheloff
M. Robert Myard M. Robert Myard
Union des Mutuelles Accidents Elèves - UMAE Union des Mutuelles Accidents Elèves - UMAE représentée par M. Gilles Chrétien représentée par M. Gilles Chrétien
M. Théodore Gicquel M. Théodore Gicquel
CAMACTE CAMACTE représenté par M. Marc Wendling représenté par M. Marc Wendling
COMMISSAIRE aux COMPTES COMMISSAIRE aux COMPTES Deloitte & Associés Cabinet Sellam
1
Objectif de gestion
L'objectif de gestion est la recherche d'une plus-value à moyen et long terme par une gestion discrétionnaire du portefeuille axée sur le choix des valeurs des quatre pays constituant la zone scandinave.
Indicateur de référence
La progression de la valeur liquidative pourra être comparée à celle de l'indice MSCI Nordic. L'indice MSCI Nordic est un indice publié par Morgan Stanley Capital International représentatif de l'évolution des marchés action des pays nordiques (Suède,Danemark, Norvège, Finlande). Cet indice est calculé en euros, dividendes net réinvestis, il est publié par MSCI (MSCI.com).
Profil de risque
Votre argent sera principalement investi dans des instruments financiers sélectionnés par la société de gestion.
Ces instruments connaîtront les évolutions et aléas des marchés.
- Risque lié aux marchés actions : Les variations des marchés actions peuvent entraîner des variations importantes de la valeur liquidative pouvant avoir un impact négatif significatif sur la performance. Ainsi, en cas de baisse des marchés actions, la valeur liquidative de l'OPCVM est susceptible de diminuer.
- Risque de perte en capital : Plus généralement, il se peut que l'OPCVM n'atteigne pas ses objectifs et que l'investisseur ne recouvre pas le capital investi.
- Risque de liquidité des marchés : L'investissement sur le marché des petites et moyennes capitalisations se caractérise par une liquidité plus faible susceptible de rallonger les délais nécessaires aux investissements et désinvestissements.
A titre accessoire, cet OPCVM peut être exposé au risque émetteur sur les titres de créance négociés et au risque de contrepartie sur les opérations de dépôt et d'acquisitions/cessions temporaires.
Le détail des risques mentionnés dans cette rubrique se trouve dans la note détaillée.
Souscripteurs concernés et profil de l'investisseur type
Tous souscripteurs et plus particulièrement les investisseurs institutionnels recherchant une exposition au risque <<actions>>. Il est fortement recommandé aux souscripteurs de diversifier suffisamment leurs investissements afin de ne pas les exposer uniquement aux risques de cet OPCVM.
Le montant qu'il est raisonnable d'investir dans cet OPCVM dépend de la situation personnelle de l'investisseur. Pour le déterminer, il doit tenir compte de son patrimoine
personnel, de ses besoins actuels et de la durée de placement recommandée, mais également de sa capacité à prendre des risques, ou, au contraire, à privilégier un
investissement prudent.
2
ETABLISSEMENT CHARGE de RECUEILLIR les SOUSCRIPTIONS et les RACHATS Les souscriptions et les demandes de rachat sont effectuées chez Lazard Frères Gestion S.A.S. sur la base
- de la prochaine valeur liquidative pour les souscriptions et les rachats. pour les ordres passés avant 11 H 00.
Les rachats supérieurs à 1% de l'actif seront exécutés sur la base de la valeur liquidative calculée le 5ème jour de bourse suivant le jour de leur réception.
DÉPOSITAIRE LAZARD FRERES BANQUE, 121, Boulevard Haussmann - 75008 PARIS
3
4
RAPPORT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION A L’ASSEMBLEE GENERALE MIXTE
DU 21 JUIN 2007 Mesdames, Messieurs, Nous vous avons réunis en Assemblée Générale Ordinaire pour vous présenter le bilan et les comptes afférents à votre société pour l’exercice qui s’est déroulé du 1er avril 2006 au 30 mars 2007. Durant cet exercice, l’actif net est passé de € 67 034 048,87 € 94 532 846,54 le nombre d’actions en circulation étant de 866 578. Le nombre d’actions souscrites tout au long de l’exercice s’est élevé à 416 780, ce qui représente un montant de € 39 540 468,43. Parallèlement, le nombre d’actions présentées au rachat a été de 265 973 pour un montant de € 25 990 357,14. La valeur liquidative de € 93,65 le 31 mars 2006 est passée à € 109,08 le 30 mars 2007 ce qui correspond à une évolution de 16,48 % La performance passée ne préjuge pas des résultats futurs de l’OPCVM et n’est pas constante dans le temps. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE Les marchés boursiers scandinaves ont progressé en avril, tirés par la Norvège qui a profité de la hausse du prix du pétrole. En mai les marchés ont été volatils et ont baissé sur le mois entre 5 et 8%. Les investisseurs ont en effet été rendus nerveux par des nouvelles faisant craindre une reprise de l'inflation et une poursuite de la hausse des taux aux Etats Unis. En juin, Les bourses nordiques se sont quasi stabilisées, les investisseurs entérinant la dernière hausse de 0,25% de la Réserve Fédérale américaine et se portant à nouveau sur les actions. Stables jusqu'à mi juillet, les marchés ont ensuite fortement baissé à la suite des incidents militaires au Liban, pour remonter pendant la dernière semaine, terminant ainsi le mois en très légère hausse. En août, les marchés ont progressé, soutenus par de bons résultats de sociétés, sauf la Norvège dont de nombreuses valeurs ont été affectées par la baisse du prix du pétrole. Enfin en septembre, les marchés ont été contrastés, le Danemark et la Suède enregistrant une hausse, alors que la Finlande terminait légèrement en baisse et la Norvège continuait de corriger, accompagnant la baisse du prix du pétrole. Les marchés scandinaves ont repris leur progression en octobre, soutenus par des résultats de sociétés souvent favorables, y compris la bourse norvégienne qui a enregistré la plus forte hausse (+8,8%), le prix du pétrole s'étant plus ou moins stabilisé entre 57 et 61 dollars US. Ils ont fait de même en novembre et ont terminé l’année sur une forte hausse, dynamisés par de nombreuses opérations financières et notamment la fusion Statoil-Norsk Hydro. Ils ont encore monté en janvier, amplifiant l'évolution des marchés boursiers mondiaux. Ils ont ensuite corrigé en février, comme la plupart des bourses mondiales, pour enfin rebondir en mars. POLITIQUE DE GESTION Sur la période sous revue, la sicav a progressé un peu moins que son indice (Alfred Berg Nordic jusqu’à fin juin et MSCI Nordic par la suite, les pondérations par valeurs de l’indice Alfred Berg n’étant plus disponibles). En termes de contrôle du risque, la forte sur-exposition du portefeuille à l’industrie (incluant les produits de base, les industrielles, la construction et le transport maritime) a été réduite à partir de fin 2006, au profit de valeurs plus défensives et moins sensibles aux fluctuations des marchés boursiers.
5
La sicav a progressé un peu plus que l’Alfred Berg en avril. Elle a été favorisée par les hausses d'APL, Alfa Laval, Boliden, Gambro, DNO et Awilco Offshore. elle a en revanche été pénalisée par sa forte sous exposition en nokia qui a monté, par l'absence d'Aker et de TDC qui ont progressé, ainsi que par les baisses de NC, Eniro, Elekta et Yara. En mai Norden a baissé un peu plus que son indice. La sicav a reçu de nombreuses souscriptions, qui ont dû être investies pendant un mois très troublé. Elle a bénéficié des hausses de William Demant, Aker Kvaerner, Gambro et Telenor, ainsi que de l'absence de'Investor et Tele2 qui ont fortement baissé. En revanche elle a souffert des baisses d'APL, PA Resources, Yara, Awilco Offshore et Yit, ainsi que de l'absence de Kesko et Panfish qui ont progressé. La sicav a à nouveau baissé un peu plus que son indice en juin. Elle a bénéficié des hausses de PA Resources, Prosafe, Wartsila, Elekta, Husqvarna, NCC et Axfood ainsi que de sa sous-exposition en Nokia. Elle a cependant été pénalisée par les baisses d'APL, Awilco Offshore, DNO, Aker Kvaerner, par sa sous- exposition en H&M et par l'absence de la holding Investor. La sicav a progressé quasiment en ligne avec le MSCI Nordic en euros en juillet. Elle a bénéficié des hausses d'Alfa Laval, de Kone, de Yara, d'Acergy (Stolt Offshore) et d'Aker Kvaerner ainsi que de la baisse de Nokia. Elle a en revanche souffert des baisses d'APL, de Yit, de Capio et de Cargotec ainsi que de la hausse de TDC, absente du portefeuille depuis que les titres ont été apportés à une OPA lancée par un consortium de fonds privés (NTC). En août, Norden a moins progressé que l'indice MSCI Nordic en euros. Elle a bénéficié des hausses de Prosafe, Munters, Moeller Maersk, Capio, Elekta, Telia Sonera et Astra zeneca mais a souffert des baisses de Statoil, NCC,Fred Olsen Energy, Aker Kvaerner et des sous-expositions en Nokia, Novo Nordisk et Ericsson La sicav a progressé moins que son indice de référence en septembre. Elle a été favorisée par les hausses de Capio (sur laquelle une offre a été lancée), Novozymes, Kone et Elekta ainsi que par sa sous-pondération en Nokia. Elle a en revanche subi les baisses d'Ericsson, de Cargotec et de Prosafe ainsi que de l'absence de Scania (sujette à une offre) et d'OMX, en forte hausse. Norden a progressé légèrement plus que son indice en octobre. Le portefeuille a bénéficié de sa forte sous exposition en Nokia, qui a légèrement baissé sur la période et des hausses de Telenor, Aker Kvaerner, Elekta, Teliasonera, Wartsila et Yara. Il a en revanche été pénalisé par les baisses de Kone, Ericsson, Getinge, Eniro et Q Med et de l'absence de Metso et de Scania, qui ont fortment monté. La sicav a à nouveau bénéficié en novembre de sa forte sous-exposition en Nokia et de sa sous-exposition en Ericsson, ces deux titres ayant baissé, ainsi que des hausses de Yara, Munters, Sampo, Cargotec et Tryg Vesta. Elle a en revanche été pénalisée par l'absence de Tele 2, PGS, Topdanmark, Jyske Bank et KCI Konecranes ainsi que par la baisse de Skanska. La Sicav a progressé légèrement plus que son indice de référence en fin d’année. Elle a bénéficié de la sous- performance de Nokia et des fortes progressions d'Alfa Laval, Getinge, Cargotec, Uponor, Kone et Norsk Hydro.Elle a en revanche été affectée par les baisses d'Elekta et Acergy, la sous-performance de Novozymes et de Sanoma-wsoy, la sous-exposition en Atlas Copco et l'absence d'Outokumpu et de Tele2, en forte hausse. En janvier 2007, Norden a progressé moins que son indice de référence. Le portefeuille a bénéficié des fortes hausses de Yara, Schibsted, Cargotec, Prosafe et Telenor, de sa sous-exposition en Ericsson et de l'absence de Tietoenator, qui a fortement baissé. Il a en revanche souffert des baisses de Yit, Aker Kvaerner, Codan, Getinge et Telia Sonera, de sa forte sous-exposition en Nokia qui a progressé et de l'absence de PanFish, également en forte hausse.
6
La sicav a baissé un peu plus que l'indice en février. Elle a subi les fortes baisses de Swedbank, Uponor, Eniro, Getinge et Prosafe. Elle a également souffert de sa forte sous-exposition en Nokia, qui a peu baissé et de l'absence de Rautaruukki, qui a fortement progressé. Elle a en revanche bénéficié des hausses de Yit, Axfood, Alfa Laval, Telia Sonera et Yara, ainsi que de sa sous-exposition en Ericsson, qui a chuté. En mars, le portefeuille a progressé un peu moins que son indice. Il a été favorisé par la forte progression d'Austrevoll Seafood, les hausses de Getinge, d'Acergy et de Codan ainsi que la sous-performance d'Ericsson, dont la position est sous-exposée. Il a en revanche subi la forte baisse d'Elekta dont les résultats ont déçu, ainsi que les légères baisses de Kone et d'Ax Food, ainsi que les faibles progressions deRuokatalo, Swedbank et Nobia. En termes de mouvements, en avril 2006 Fortum, Norsk Hydro, Statoil et Ericsson ont été renforcés. En mai les souscriptions ont permis de renforcer Ericsson, Nordea, Danske Bank, Kone, Cargotec, Norsk Hydro, Statoil, Aker Kvaerner, Elekta, Assa Abloy, Munters, Capio, Electrolux, Moeller Maersk, William Demant, Novozymes, Novo Nordisk, Lundbeck, Uponor, Sampo, Wartsila, Sanoma Wsoy, Yit, Acergy, Schibsted, Prosafe, Fred Olsen Energy, DNO, Telenor, Awilco Offshore, APL, Atlas Copco, SKF, Volvo, Handelsbank, Securitas, SSAB, Getinge, Axfood, Sandvik, Telia Sonera, Alfa Laval, Astra Zeneca, Eniro et DNB Nor. En juin Tomra Systems a été renforcé et Gambro a été apporté à l’OPA d’Investor. Enfin, en septembre des renforcements ont été effectués en Fortum, Cargotec, H&M, Skanska, Enskilda, Nordea, Danske Bank, Elekta, Getinge, Assa Abloy, Swedish Match, Sandvik, Eniro, Carslberg, Vestas, Novo Nordisk, Novozymes, Ekornes, Volvo et Yit. Les titres Orkla, Seadrill, Coloplast et Q Med ont été achetés. Par ailleurs William Demant, Moeller Maersk, Statoil, Prosafe et Aker Kvaerner ont été allégés. Enfin Astra Zeneca, Nobel Biocare, Fred Olsen Energy, Awilco Offshore, APL, PA Resources, DNO e NCC ont été vendus. En octobre Stora Enso et UPM Kimmene ont été renforcés et Axfood, Lundbeck, Swedbank, Eniro, Swedish Match et Husqvarna ont été allégées. Enfin Kinnevik, Frontline, Ekornes, Securitas Systems et Securitas Direct ont été vendus. En novembre les titres William Demant, Norsk Hydro et Statoil ont été allégés et Ekornes a été vendu. Par ailleurs la société Capio a été apportée à l’OPA lancée par un consortium de fonds. En décembre les titres Nordea et Electrolux ont été allégés, le titre Q-Med a été vendu et le laboratoire pharmaceutique finlandais Orion a été acheté. En janvier 2007, les titres Trygvesta et Huhtamaki ont été vendus, Wartsila a été allégé, Swedbank a été renforcée et Nobia (fabrication de cuisines) a été achetée. En février Novo Nordisk, Orion, William Demant, Getinge, Axfood et Swedish Match ont été renforcés, DNB Nor et Aker Kvaerner ont été allégés et Munters a été vendu. En mars les titres HK Ruokatalo, Atria et Austeroll Seafood ont été achetés. Par ailleurs Elekta a été renforcée. Enfin Kone, Yit, Skanska, Boliden, Uponor, Aker Kvaerner et Telenor ont été allégés. FRAIS DE NEGOCIATION Les frais de négociation sont perçus par LAZARD FRERES BANQUE. Ils ne sont pas soumis à une clé de répartition. Ces frais sont perçus dans le cadre de la société en participation, qui assure entre LAZARD FRERES BANQUE et LAZARD FRERES GESTION S.A.S. la mise en commun de leurs moyens tendant à la gestion financière, à la gestion administrative et comptable, à la conservation des valeurs et à l’exécution des mouvements sur ces valeurs.
7
EXERCICE DES DROITS DE VOTE Lazard Frères Gestion S.A.S. exerce les droits de vote attachés aux titres détenus dans les OPCVM dont il assure la gestion selon le périmètre et les modalités précisées dans la charte qu'il a établie concernant sa politique d'exercice du droit de vote. Ce document est mis à disposition des actionnaires sur simple demande écrite auprès de la société de gestion. PROCEDURE DE SELECTION ET D’EVALUATION DES INTERMEDIAIRES ET CONTREPARTIES Les intermédiaires utilisés par la société de gestion sont sélectionnés sur la base de différents critères d'évaluation, parmi lesquels figurent la recherche, la qualité d'exécution et de dépouillement des ordres, l'offre de services. Le " Comité Broker" de la société de gestion valide toute mise à jour dans la liste des intermédiaires habilités. Chaque pôle de gestion (taux et actions) rend compte au minimum deux fois par an au Comité Broker de l'évaluation de la prestation de ces différents intermédiaires et de la répartition des volumes d'opérations traités. CHANGEMENT INTERVENU AU COURS DE LA PERIODE ET A INTERVENIR Changement taux des frais de gestion Le Conseil d’Administration du 10 octobre 2006 de la Sicav NORDEN approuve la modification des frais de gestion qui passeront de 2,10% TTC à 2% TTC dès le 1er Février 2007. Mandats des administrateurs personnes physiques de la Sicav NORDEN au 30 mars 2007.
Noms des Administrateurs Nombre de mandats
Liste des mandats et fonctions
M. Bernard Epifanic
5
. Président Directeur Général de la Sicav Norden, . Administrateur dans les Sicav : - Euro Corporate - Objectif Small Caps Euro - Objectif Signatures Privées - Euro Bâtiment Plus
8
Jetons de présence à verser aux membres du Conseil d’Administration par la Sicav NORDEN au titre de l’exercice au 30 mars 2007
Membres du Conseil d’Administration Montant des jetons de présence versé
par la Sicav M. Bernard Epifanic
€. 7.700
Fonds de Garantie Représenté par M. Alain Bourdelat €. 1.600
Lazard Frères Gestion S.A.S. Représentée par M. François-Marc Durand Associé-Gérant de Lazard Frères Gestion SAS
0
SOFIPROTEOL Représenté par M. Dominique Blondel €. 1.600
Capricel Prévoyance Représentée par M. Jacques Gerbi €. 1.600
I.P.S.A. Représentée par M. Jean-Pierre Hutin €. 1.600
M. Jean-Louis Gave €. 1.600
M. Elie Kantcheloff €. 1.600
M. Robert Myard €. 1.600
M. Théodore Gicquel €. 1.600
* * *
Nous vous avons réunis en Assemblée Générale Extraordinaire pour vous présenter un projet de résolutions portant sur les dispositions du décret 2006-1566 du 11 décembre 2006 relatives au remplacement de la période d’immobilisation des titres par une date d’enregistrement des titres qui doit être le 3è jour ouvré précédant l’Assemblée, en vous demandant de bien vouloir approuver ces résolutions.
9
RAPPORT GENERAL DU COMMISSAIRE AUX COMPTES Exercice clos le 30 mars 2007
En exécution de la mission qui nous a été confiée par le Conseil d’administration, nous vous présentons notre rapport relatif à l’exercice clos le 30 mars 2007, sur : − le contrôle des comptes annuels de la Sicav NORDEN établis en euros, tels qu’ils sont joints au présent
rapport, − la justification de nos appréciations, − les vérifications spécifiques et les informations prévues par la Loi. Les comptes annuels ont été arrêtés par le Conseil d’administration. Il nous appartient, sur la base de notre audit, d’exprimer une opinion sur ces comptes. 1. OPINION SUR LES COMPTES ANNUELS Nous avons effectué notre audit selon les normes professionnelles applicables en France ; ces normes requièrent la mise en œuvre de diligences permettant d’obtenir l’assurance raisonnable que les comptes annuels ne comportent pas d’anomalies significatives. Un audit consiste à examiner, par sondages, les éléments probants justifiant les données contenues dans ces comptes. Un audit consiste également à apprécier les principes comptables suivis et les estimations significatives retenues pour l’arrêté des comptes et à apprécier leur présentation d’ensemble. Nous estimons que nos contrôles fournissent une base raisonnable à l’opinion exprimée ci-après. Nous certifions que les comptes annuels sont, au regard des règles et principes comptables français, réguliers et sincères et donnent une image fidèle du résultat des opérations de l’exercice écoulé ainsi que de la situation financière et du patrimoine de la SICAV à la fin de cet exercice. 2. JUSTIFICATION DES APPRECIATIONS En application des dispositions de l’article L.823-9 du Code de commerce relatives à la justification de nos appréciations, nous vous informons que les appréciations auxquelles nous avons procédé ont notamment porté sur le respect des principes et méthodes comptables applicables aux OPCVM. Les appréciations ainsi portées s’inscrivent dans le cadre de notre démarche d’audit des comptes annuels pris dans leur ensemble et ont…