Molière - Home - Bibliotheca .1 Molière, Théâtre Molière,

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Molière - Home - Bibliotheca .1 Molière, Théâtre Molière,

  • 110309 Bibliotheca Alexandrina tabli par Ayman Saleh et Salma Hamza

    1

    Molire

    (1622-1673)

    1

    Biographie

    N en 1622 Paris, Molire, de son vrai nom Jean-Baptiste Poquelin, fils dun tapissier du roi fit ses tudes dans un collge de Jsuites qui accueillait les fils de la noblesse et de la riche bourgeoisie. Il se dtourna de la carrire que son pre lui destinait au profit de la cration dune troupe de comdiens : LIllustre Thtre. Cette troupe fut constitue en juin 1643, elle se produisit dans deux salles. Ce fut lchec et la faillite, et le jeune Poquelin fut emprisonn pour dettes. Libr aprs quelques jours, il partit pour la province. La troupe o il entre est signale en Gascogne, en Bretagne, en Languedoc et enfin dans la rgion du Rhne. En 1650, il fut choisi par ses compagnons pour tre leur chef, il abandonne son patronyme au profit de Molire.

    1 Molire, Thtre Molire, www.theatre-moliere.com/index.php?select=bio&acueil=ok

    http://www.theatre-moliere.com/index.php?select=bio&acueil=ok
  • 110309 Bibliotheca Alexandrina tabli par Ayman Saleh et Salma Hamza

    2

    Cette troupe est souvent prsente comme une bande de misreux, toujours sur les chemins, faisant presque laumne. Cest totalement faux ; bien au contraire ces gens restaient plusieurs mois dans la ville o ils se produisaient, ils y louaient une maison et plaaient en rente des sommes importantes.

    En octobre 1658, aprs plusieurs annes passes en province, ils jourent pour la premire fois devant Louis XIV, et obtinrent la jouissance de la salle du Petit-Bourbon. En 1660, ils durent la quitter, Louis XIV mit alors leur disposition la salle du Palais-Royal, construite par Richelieu et demeure sans emploi depuis sa mort. Cest l que Molire joua jusqu son dernier jour. Cette salle appele de nos jours la Comdie Franaise, a un autre nom qui en dit long : La maison de Molire .

    Trs vite, il se heurta aux Comdiens du roi. Ceux-ci utilisrent tous les moyens pour le perdre et firent jouer des pices o il se voyait insult de la faon la plus ignoble. Il eut dautres ennemis. Les plus acharns furent les dvots. Un cur de Paris rclama contre

    lui, dans un libelle furieux, la peine du bcher. Les mdecins ne prenaient pas ses moqueries la lgre. Les marquis, la cour, se dchanaient contre lui. Il eut longtemps pour lui le soutient dclar de Louis XIV. Mais, quand il mourut, il y avait un an que cet appui lui manquait, toute la faveur royale allait alors Lully.

    Sa vie prive na pas t facile non plus. Epousant une jeune comdienne de sa troupe, Armande Bjart qui tait officiellement la sur de son ancienne matresse Madeleine Bjart, mais, selon toute vraisemblance la fille de lillustre actrice ; les ennemis de Molire osrent prtendre que ce dernier tait son pre, et portrent cette infme accusation jusquau roi. Et ce qui atteignit peut-tre plus profondment Molire, cest quArmande lui fut scandaleusement infidle. Il en souffrit, puis il pardonna ; les deux poux reprirent la vie commune.

    Contrairement la lgende qui veut que Molire soit mort sur scne, il monta sur la scne du Palais-Royal au soir du 17 fvrier 1673 et fut pris dun malaise au cours de la 4me reprsentation du Malade imaginaire. Il mourut lge de 51 ans chez lui dans la soire. Il fut inhum de nuit, de faon quasi clandestine le 21 fvrier 1673. Le clerg de Saint Eustache, ayant refus de lui donner une spulture chrtienne en raison de lex-

    communication de tous les comdiens, Armande Bjart alla trouver Louis XIV pour quil intervienne auprs de larchevque de Paris. Suite cette intervention, Mgr du Harlay pronona lordonnance suivante :

    Nous avons permis au sieur cur de Saint Eustache de donner la spulture ecclsiastique

    au corps du dfunt Molire dans le cimetire de la paroisse, condition nanmoins que ce sera sans aucune pompe et avec deux prtres seulement et hors des heures du jour et quil ne se fera aucun service solennel pour lui, ni dans la dite paroisse, ni ailleurs . Mais en ralit le cortge fut plus important que prvu, une grande foule de gens du peuple accompagnrent le corps qui fut inhum au cimetire Saint Joseph officiellement au pied de la croix.

    http://www.histoire-en-ligne.com/spip.php?article225http://www.histoire-en-ligne.com/spip.php?article265http://www.histoire-en-ligne.com/spip.php?article234
  • 110309 Bibliotheca Alexandrina tabli par Ayman Saleh et Salma Hamza

    3

    uvres de lauteur

    Livres imprims : Molire. Amphitryon. dit par Franc ois-Marie Mourad. Classiques Bordas 45. Paris : Bordas, 2004. Cote BA : BnF 278365 (B4 -- Rserve -- Collection BnF) Molire. L'Avare : Comdie. dit par Ren Vaubourdolle. Classiques illustrs Vaubourdolle. Paris : Hachette, 1950. Cote BA : 842.4 Mol A (E) Molire. Le bourgeois gentilhomme. dit par Gilles Laizeau. Lecture thmatique par Pierre Frmy. Nouveaux classiques illustrs Hachette. [Paris] : Hachette, 1976. Cote BA : 842.4 M721b (E) Molire. La critique de L'cole des femmes suivi de L'impromptu de Versailles, 1663. Edit par Paul Dubois. Classiques franais et trangers. Paris : Diderot, [1946]. Cote BA : 842.4 M721c (B2 -- Livres Rares -- Rserve) Molire. Dom Juan. Pocket classiques 6079. [Paris] : Presses Pocket, 1998. Cote BA : 842.4 Mol D (E) Molire. L'cole des femmes. Pocket. Paris : Pocket, 2005. Cote BA : BnF 250386 (B4 -- Rserve -- Collection BnF) Molire. L'tourdi. Paris : Librairie de France, 1922. Cote BA : 842.4 Mol L (B2 - Collections Spciales -- Mohamed Said El-Farsi) Molire. Les femmes savantes : Comdie. Les Classiques Franais. [Paris] : Les Lettres Franaises, [19--]. Cote BA : 842.4 M721f (E) Molire. Les fourberies de Scapin : Comdie. dit par Yves Bomati. Classiques Larousse. [Paris] : Larousse, 1997. Cote BA : 842.4 M721fo 1997 (F1 -- Bibliothque des Jeunes)

    Molire. Le mariage forc ; L'tourdi ou Les contretemps. Pocket classiques. Paris : Pocket, 2001. Cote BA : BnF 302890 (B4 -- Rserve -- Collection BnF)

  • 110309 Bibliotheca Alexandrina tabli par Ayman Saleh et Salma Hamza

    4

    Molire. Le malade imaginaire : Comdie mle de musique et de danse (1673). Edit par Ch. M. des Granges. Les classiques pour tous. Paris : Librairie A. Hatier, [19--]. Cote BA : 842.4 M721mal (B2 -- Livres Rares -- Rserve) Molire. Le malade imaginaire. Classiques franais. Maxi-poche. Paris : Maxi-livres-Profrance, 1998. Cote BA : BnF 268315 (B4 -- Rserve -- Collection BnF) Molire. Le Mdecin malgr lui. Pocket. Paris : Pocket, 2005. Cote BA : BnF 253670 (B4 -- Rserve -- Collection BnF) Molire. The Misanthrope and Other Plays : The Misanthrope ; The Sicilian or Love the Painter ; Tartuffe or The Imposter ; A Doctor in Spite of himself ; The Imaginary

    Invalid. Traduit par John Wood. Penguin Classics L89. Baltimore : Penguin, [1959]. Cote BA : 842.4 Mol M (E) Molire. Le Misanthrope. Edit par Patrice Soler. Les Classiques Hachette. Thtre XVIIe sicle 18. Paris : Hachette ducation, 2005. Cote BA : BnF 253696 (B4 -- Rserve -- Collection BnF) Molire. Molires ausgewhlte Werke. Traduit par F. S. Bierling. Cotta'sche Bibliothek der Weltlitteratur. Stuttgart : J. G. Cotta ; Krner, [19--]. Cote BA : 842.4 Mol M (B2 -- Livres Rares) Molire. uvres compltes. Edit par Robert Jouanny. Classiques Garnier. Paris : Garnier, 1962.

    Cote BA : 842.4 Mol O (E) Molire. uvres compltes de Molire. Illustr par M. M. Geffroy et Maurice Sand. Nouv. d. Paris : Garnier, 1868. Cote BA : 842.4 Mol O (B2 -- Collections Spciales -- Rserve -- Abdel-Rahman Badawi) Molire. uvres de Molire. Edit par Eugne Despois et Paul Mesnard. Nouv. d. Les grands crivains de la France. Paris : Hachette, 1873-1880. Cote BA : 842.4 Mol O (B2 -- Livres Rares) Molire. uvres de Molire : Avec les notes de tous les commentateurs. 2e d.

    Bibliothque d'auteurs classiques. Paris : Lefvre, 1837.

    Cote BA : 848.409 M721o 1837 (B2 -- Collections Spciales -- Rserve)

    Molire. Plays by Molire. The World's Popular Classics. New York : Books, [19--]. Cote BA : 842.4 M721pla (B2 -- Collections Spciales -- Rserve)

  • 110309 Bibliotheca Alexandrina tabli par Ayman Saleh et Salma Hamza

    5

    Molire. Les prcieuses ridicules. Edit par Auguste Charles Joseph Vitu. Illustr par L. Leloir. Les pices de Molire. Paris : Librairie des Bibliophiles, 1889. Cote BA : 842.4 M723 (B2 -- Collections Spciales -- Mohamed Hussein Heikal) Molire. Prcieuses ridicules ; La jalousie du barbouill. Edit par Fernand Angu. Petits classiques Bordas. [Paris] : Bordas, 1965. Cote BA : 842.4 M721pr (E) Molire. Les prcieuses ridicules. Edit par Bernard Loue t. Bibliolyce 30. Paris : Hachette ducation, 2005. Cote BA : BnF 257042 (B4 -- Rserve -- Collection BnF) Molire. Le Tartuffe. Edit par Jean Pol Caput. Classiques Larousse. Paris : Librairie Larousse, 1971. Cote BA : 842.4 M721tar (E) Molire. Tartuffe by Molire (Jean-Baptiste Poquelin). Traduit par Richard Wilbur. Dans Plays for the Theatre : A Drama Anthology. dit par Oscar Gross Brockett et Robert J. Ball. Traduit par Richard Wilber. 7e d. Ft. Worth : Harcourt Brace College, 2000 : 215-264. Cote BA: 808.82 P (E) Molire. Le Tartuffe ou L'imposteur ; suivi de La critique du Tartuffe. Edit par Elisabeth Charbonnier. Classiques. Paris : Presses Pocket, 1998. Cote BA : 842.4 Mol T (E) Molire. Tartufo ; Il misantropo. Biblioteca Univer