Click here to load reader

Mission et objectif

  • View
    32

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Terminologie institutionnelle et usage courant : créer la continuité pour maximiser l’implantation des propositions. Panorama de l’évolution idéologique et terminographique de l’Office québécois de la langue française. Mission et objectif. Notre mission. Notre objectif. - PowerPoint PPT Presentation

Text of Mission et objectif

Diapositive 1

Terminologie institutionnelleet usage courant:

crer la continuit pour maximiser limplantation des propositionsAu clic, la premire pub dmarre automatiquement.1Panorama de lvolution idologique et terminographique de lOffice qubcois de la langue franaiseAu clic, la premire pub dmarre automatiquement.2Mission et objectifConduire lamnagement linguistique.Approche prescriptive

Rpondre aux besoins de la francisation.Notre missionNotre objectif#Ds sa cration, en 1961LOffice a jou un rle de redresseur de torts et de gardien de lorthodoxie linguistique.

But: uniformisation des termes

Approche caractrise par lexclusivisme Un terme privilgi lexclusion de tout autre

#Absence de traitement de la variation et alignement inconditionnel sur le franais dit internationalRsultatcration dune langue de papier

#Dbut des annes 1980nonc dune politique linguistique relativeaux qubcismes#Tournant des annes 1990Des penseurs de lOffice et dailleurs se sont rallis lide ainsi exprime par Louis-Jean Rousseau:Ltude de la terminologie indpendammentdu discours qui la produit et qui produit la variationreste partielle et insatisfaisante pourlamnagement linguistique. #ConstatNotre dmarche terminologique devait changer.

Ncessit de prendre un peu de recul par rapport aux postulats dune dmarche traditionnelle#Virage graduelTroquer limage de censeur pour une image de guide raisonnable et avis, en vue dlaborer une norme linguistique au Qubec.#Relations avec les mdias, partenaires relayeurs des terminologiesAu clic, la premire pub dmarre automatiquement.10Les mdias: des acteurs qui contribuent llaboration de la normeEn cette re des communicationsMdias = meilleurs allis ou pires ennemis#Collaboration entre lOffice et les mdiasService [email protected]

Comit de terminologie de Radio-Canada#Maintien ou retrait dune propositionLes mdias permettent de prendre le poulsde lusage.shale gas: gaz de schiste/gaz de shale outdooring: jardinisme/tendance jardin#La langue vhicule dans les mdias esttoujours rvlatrice dune prdisposition de lusage.Pour orienter lusage, il faut dabord pouvoir lobserver.#Mesures actualises dorientationde lusageOrienter = expliquer nos choix, prciser les contextes dutilisation.

On ne peut plus simplement accepter ou condamner.#Traitement de la variation terminologique dans Le grand dictionnaire terminologique (GDT)Au clic, la premire pub dmarre automatiquement.16Variation dun point de vue linguistique et formelVariation synonymique barrire sang-cerveau et barrire hmatomningesynonymes de barrire hmatoencphaliqueDiffrentes graphiesbarrire hmatoencphalique et barrire hmato-encphaliqueFormes rduitesBSC de barrire sang-cerveau; BHE de barrire hmatoencphaliqueVariation morphologiquebarrire hmatomninge et barrire hmomninge#Variation dans une perspective sociolinguistiqueNous prenons la variation diaphasique en considration, tout en continuant de faire la promotion dun idal normatif.#PrioritTraitement du niveau standard (talon de comparaison)Des termes familiers peuvent aussi tre consigns.Nous attirons lattention de lusager sur le fait que leur emploi est associ un contexte de communication qui est marqu.Nanomdecin et nanodocteur ont t considrs comme des dnominations familires par rapport nanorobot mdical.Biscuit, gant que porte le gardien de but, par rapport bouclier dans la terminologie du hockeyIl y a peine vingt ans, ces termes auraient t valus comme des erreurs de langage et dclars viter.#Localisation terminologique: valeur culturelle associe aux termesLe traitement de ce type de variation repose sur la nature et les besoins du public cible du GDT, qui sadresse dabord la collectivit qubcoise.#Prsance celles qui sont les plus vocatrices au QubecYogourt figure en vedette.Forme prfre yaourt, mme si cette dernire forme est galement connue au Qubec.Traitement de plusieurs variables comparables#Le traitement prfrentiel accordau franais en usage au Qubec est officialis dans la Politique de lofficialisation linguistiquedepuis 2001.Au clic, la premire pub dmarre automatiquement.22Variation qui rsulte du degrde spcialisationDifficult de dterminer si une donne est terminologique#Comme la expliqu Maria Teresa CabrUne unit lexicale nest ni terminologique, ni gnrale. Par dfaut, elle est gnrale et acquiert une valeur spcialise ou terminologique lorsque les conditions pragmatiques du discours sont runies pour activerson signifi spcialis.

Toute unit lexicale peut devenir une unitterminologique, mme si cette valeurna jamais t active.#Variation dun point de vue diachronique (1/2)DsuetTerme qui a t supplant par un autre, jug mieux adapttorulopsidose et torulose [parasitologie mdicale]Considrs dsuets parce que leur usage a t abandonn au profit de cryptococcose en vertu de la dcision dun comit de mycologie mdicale#Variation dun point de vue diachronique (2/2)VieilliTerme qui nest plus employ, quil soit dusage gnralis ou spcialisloup-marin [pour dsigner le phoque commun]Terme demploi vieilli chez les spcialistes, mais peut tre encore compris et utilis par des personnes ges, et parfois utilis dans certaines rgions du Qubec#Consignation de nologismesTermes rpertoriseffet gecko [nanotechnologie]

Crations de lOffice littrature aigre-douce#volution de nos pratiques terminologiquesNous prsentons maintenant les diffrentes facettes de notre langue en interaction, dans un mme continuum, et non plus en fonction dun systme dopposition, de frontires entre les usages.

#Notre dfiConcilier une dmarche amnagiste vocation prescriptive avec un traitement largi et plus objectif de la variation.#Fin