Minist¨re de la sant© et des solidarit©s - CPias .2017-07-12  Minist¨re de la sant© et des

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Minist¨re de la sant© et des solidarit©s - CPias .2017-07-12  Minist¨re de la...

  • 1

    Ministre de la sant et des solidarits

    Direction gnrale de la santDpartement des situations durgence sanitaires

    Bioterrorisme et mesures environnementales en milieu de soins

    Juin 2006

  • 2

    Dans le cadre des travaux mens dans le domaine de la rponse la menace bioterroriste, la DirectionGnrale de la Sant a mis en place un groupe de travail ayant pour mission de rdiger des fichesoprationnelles. Ces fiches dcrivent les mesures environnementales prendre en milieu de soins lors dela prise en charge de patients atteints de pathologies susceptibles dtre lies la menace bioterroriste.Elles ont t approuves par le Comit technique des infections nosocomiales et des infections lies auxsoins.

    Il convient de souligner que les membres du groupe de travail ont pris soin, chaque fois que cela taitpossible, de prconiser des mesures conformes ce qui est fait habituellement en milieu de soins afin derendre ces recommandations les plus oprationnelles possibles sur le terrain.

    Vous constaterez des rptitions dans ce document dues au fait que les fiches sont individualisables, cequi doit permettre notamment de les inclure, chacune en ce qui les concerne, dans les plans de rponse la menace spcifiques (ex : variole, peste-charbon-tularmie).

    Les recommandations proposes dans ces fiches ne sappliquent pas aux laboratoires qui doivent mettreen uvre des mesures spcifiques, adaptes aux manipulations ralises.

    Lensemble des membres du groupe de travail et des personnes qui ont accept de relire ces fiches sontgrandement remercies de leur implication dans ce dossier.

  • 3

    FICHE N1 : AGENTS ET TOXINES NON IDENTIFIS ........................................................................... 4

    FICHE N 2 : PESTE......................................................................................................................................... 8

    FICHE N 3 : CHARBON ............................................................................................................................... 12

    FICHE N 4 : BRUCELLOSE ........................................................................................................................ 14

    FICHE N 5 : VARIOLE................................................................................................................................. 15

    FICHE N 6 : FIVRES HMORRAGIQUES VIRALES.......................................................................... 20

    FICHE N 7 : BOTULISME ........................................................................................................................... 25

    FICHE N 8 : ENTROTOXINE B STAPHYLOCOCCIQUE................................................................... 26

    FICHE N 9 : SAXITOXINE .......................................................................................................................... 27

    FICHE N 10 : RICINE ................................................................................................................................... 28

    FICHE N 11 : TULARMIE ......................................................................................................................... 29

    FICHE N 12 : TOXINE DIPHTRIQUE..................................................................................................... 31

    RFRENCES ................................................................................................................................................. 32

    COMPOSITION DU GROUPE DE TRAVAIL ET RELECTEURS.......................................................... 33

    ANNEXE 1 : PROCDURES DHABILLAGE ET DE DSHABILLAGE .............................................. 34

    ANNEXE 2 : PROCDURE DE LAVAGE ET DE FRICTION DES MAINS .......................................... 37

    ANNEXE 3 : FICHE PRATIQUE RELATIVE LUTILISATION DE LEAU DE JAVEL ENMILIEU DE SOINS ......................................................................................................................................... 38

  • 4

    Bioterrorisme et mesures environnementales en milieu de soinsFiche n1 : Agents et toxines non identifis

    Dans le cadre de la menace bioterroriste, doit tre envisage lapparition de cas groups ou de syndromesinhabituels. Il peut dagir de tout syndrome infectieux ou toxique aigu et grave, ou encore : - tout syndrome ou toute maladie spcifique et connu(e), mais de survenue rare ou exceptionnelle ou

    ayant t limine ou radique ;- les syndromes nouveaux qui pourraient merger.

    La prise en charge en milieu de soins dun patient dont la pathologie nest pas dtermine mais sinscritdans un contexte qui fait craindre un risque de contamination doit amener prendre, sur la basedhypothses dfavorables et protectrices, des mesures de protection : - de type variole pour les risques de contamination inter-humaine en raison de sa forte contagiosit,- de type charbon pour les risques de contamination environnementale en raison de sa rsistance trs

    importante dans lenvironnement.

    1. Protection du personnelLe personnel qui a la charge de nettoyer et dsinfecter un local o a t pris en charge un patient doit tremuni des protections suivantes : - appareil de protection respiratoire : masque de type FFP2- combinaison tanche avec cagoule usage unique (EPI type 5 - type 6)- une paire de gants de protection, type gants de mnage ou en nitrile, jets en fin dopration - des surbottes impermables et indchirables usage unique - des lunettes de protection usage unique jetes en fin dopration.

    Les pratiques dhabillage et de dshabillage doivent respecter la procdure dcrite en annexe 1 : Procdures dhabillage et de dshabillage .Lhygine des mains fait appel au lavage des mains avec un savon antiseptique ou la friction avec unesolution hydro-alcoolique (voir technique en annexe 2).

    En cas de forte suspicion ou de diagnostic ultrieur de variole, une vaccination rapide du personnel ayantpris en charge le patient est ncessaire. Cette vaccination doit intervenir au plus tard 3 4 jours aprs lepremier contact avec un patient varioleux.

    Immdiatement la sortie du local, les protections devront tre limines dans la filire dchetsdactivits de soins risque infectieux (DASRI), pour tre incinres, selon la rglementation en vigueur.

    2. Recensement des locaux contamins (selon cheminement du patient)Si larrive du patient est planifie, celui-ci transite par les locaux dj identifis dans le plan de prise encharge NRBC de ltablissement (annexe NRBC du plan blanc de ltablissement).

    Dans le cas dune arrive inopine ou de labsence de plan, le trajet du patient jusquau local de prise encharge doit tre identifi.

    Pour les locaux emprunts au cours du trajet du patient, ltablissement applique ces locaux lesprocdures habituelles de nettoyage et de dsinfection.

    Pour tous les locaux utiliss pour la prise en charge du patient (dshabillage, dcontamination, soins), lesmesures environnementales indiques dans les paragraphes ci-dessous doivent tre appliques.

    Les contacts humains lors de ce trajet doivent galement tre identifis pour une ventuelle prophylaxiepost-exposition.

  • 5

    3. Mesures environnementales Les mesures environnementales sappliquent en prsence du patient ou juste aprs sa sortie (cest--dirependant toute la dure de l'hospitalisation et au dpart du patient). Lenvironnement du malade(quipement mdical et mobilier) doit tre nettoy et dsinfect au moins une fois par jour. En cas desouillure par des liquides biologiques, les surfaces inertes doivent tre immdiatement dsinfectes. Lematriel entrant en contact direct avec le malade (stthoscope, brassard tension, thermomtre) doittre ddi un seul patient, rgulirement dsinfect, et maintenu en permanence dans sa chambrejusqu la fin de son sjour.

    Rappel : en prsence de souillures biologiques visibles, il est ncessaire de raliser immdiatement unedsinfection leau de Javel 0,5% de chlore actif (cf. fiche eau de Javel ).

    Prcautions pralables

    - Privilgier le matriel usage unique.

    - Le matriel introduit dans les locaux occups par le patient doit tre limit au strict ncessaire

    - Dfinir et lister le matriel et les objets qui devront tre dtruits et ceux qui pourront tre traits(nettoyage, dsinfection ou strilisation), si les mthodes disponibles le permettent.

    - Toutes les procdures de nettoyage et prdsinfection doivent tre ralises dans le local ; le matriel dtruire doit tre obligatoirement emball avant sa sortie du local et suivre la filire DASRI.

    - Le matriel de nettoyage : les lavettes et les bandeaux de lavage doivent tre usage unique et sont liminer dans la chambre, par la filire DASRI ; le matriel de nettoyage rutilisable rentrant dans lachambre (balais-trapze) doit tre nettoy et dsinfect dans le local mnage , immdiatementaprs sa sortie de la chambre et aprs chaque utilisation

    - Concernant la ventilation et le traitement de lair : - privilgier, lorsquelles existent dans ltablissement lutilisation de chambres pression

    ngative. - si la chambre est quipe dun systme de ventilation commun plusieurs chambres type

    Ventilation Mcanique Contrle, les entres et sorties dair doivent tre obtures pour viterla dispersion de la contamination vers les autres locaux. Dans ce cas la ventilation est assurepar louverture plusieurs fois par jour des fentres (au moins 6 fois par jour), porte maintenueferme.

    - en labsence de tout systme de ventilation : laration est assure par louverture plusieursfois par jour des fentres (au moins 6 fois par jour), porte maintenue ferme.

    3.1. Locaux (sols, murs, plans de travail fixes)- Les oprations de nettoyage-dsinfection des locaux (local de dcontamination, de prise en charge du

    patient) doivent intervenir le plus rapidement possible aprs la sortie du/des patien