Lettre aux amis 2015 mail

  • View
    220

  • Download
    3

Embed Size (px)

DESCRIPTION

La gazette annuelle de l'association vous donne des nouvelles du CLAJ , des projets, des évènements mais aussi des thèmes d'actualité.

Text of Lettre aux amis 2015 mail

  • La Lettre aux amisAssociation C.L.A.J. de Franche-ComtF e r m e d e l a B a t a i l l e u s eP A r u t i o n : A v r i L 2 0 1 5de la batailleuse

  • 2

  • EDITO oh oh oh

    Rien ne se perd, tout se transforme, Plus quun phnomne chimique, on dirait que le mes-sage de lirremplaable bouille lait de la salle daccueil de la ferme rflte lengagement du CLAJ garder son fil rouge, son ambition pour lducation populaire et ses valeurs collec-tives malgr les mouvements importants dans lquipe auto-gestionnaire. En deux ans, lassociation a connu prs dune vingtaine de mouvements dquipe. il faut voir que la structure connat une volution perma-nente avec les regards neufs et de plus en plus avertis sur certaines pratiques paysannes et solidaires. Par ailleurs, la vocation ducative du CLAJ se trouve peut-tre aussi dans sa qualit dtre une sorte de terrain de formation pour la plupart des copains qui finissent par senvoler construire dautres belles choses.on en parle, on apprend des uns et des autres, et on oeuvre ensemble pour garder ce terrain dinitiatives et dcoute ouvert.Dans ce bouillon de dcouverte de dbut danne 2015, la lettre aux amis na pas pu trouver sa place de rdaction au-prs de la plupart des personnes de lquipe trs prises. Ce sont plutt les anciens et ceux qui nous regardent et nous soutiennent de plus loin qui la diversifient cette anne . En fait on dirait bien que la lettre aux amis scrit par les amis pour cette fois! Merci pour vos petits mots!

    Marion G.

    3

  • SOMMAIRE

    SbaStie

    n

    Chevrier /

    Comptabl

    e

    Jean Rm

    i

    Chevrier /

    Fromager

    PaSacali

    ne

    Fromagr

    e

    PatRick

    vaCher

    lauRent

    Charg de m

    aintenan

    Ce

    FRanoiS

    vaCher/ani

    mateur

    JuStine

    animatri

    Ce

    maRion

    G.

    Charge de

    Commun

    iCation /

    boulang

    re

    thomaS

    boulang

    er

    4

    lquipe 2015.....................p.4

    le Voyage du Bateau ClaJMessage dun carnet de bord......... p.6Penser le changement.................. p.7Quinzaine de bilan 2014 .............. p.8Assemble gnrale 2015 ............ p.9

    les temps Forts de laCCueilLes colos de l t en images.......... p.10Kamishiba, une dcouverte pour les animations au CLAJ.................... p.11la Vie la FermeEn images................................ p.12Le passage dune artiste, Anne-Sophie Girault p.13

  • PatRick

    vaCher

    lauRent

    Charg de m

    aintenan

    Ce

    FRanoiS

    vaCher/ani

    mateur

    PeRRine

    gestionn

    aire du Cent

    re daCCueil

    nathalie

    gestionn

    aire du

    Centre da

    CCueil

    matthie

    u

    gestionn

    aire du

    Centre da

    CCueil

    maRion

    S.

    animatri

    Ce

    JuStine

    animatri

    Ce

    5

    lquipe 2015

    le rseau repasretour sur 2014, loeuvre du groupe action p.142014, place au nouveau compagnonnage p.14

    les VnementsLa fte de la Batailleuse.......................... p.15Le chantier de lascension.................... p.15

    aCtu - quest-Ce quon regarde?Avec tafta, on sera dans de beaux draps... p.16Syrisa:une victoire dans la guerre contre le capitalisme.......................................p.18Reclaim the fields! Le rseau de compagnonnage Fourche et champ libre.................p.20

    le Courrier des anCiens ........p.22agenda........................ p.26

  • le voyage du bateau CLAJ

    message dun Carnet de Bord 2014 aura tait une anne de comprhension, dat-tention et de rsolution. Au fur et mesure du voyage, les capitaines du bateau CLAJ savent que leur vaisseau ne connat pas vraiment de rythme de croisire. Si certains tiennent la barre de-puis un paquet dannes, dautres ont d vite se dgourdir savoir tenir le cap.Cette anne encore, plusieurs matelots ont quitt le navire et dautres sont monts bord. Des mouvements trs forts pour lquipage parfois... de belles le-ons aussi. Hop! on rajuste le gouvernail. Bienvenue aux nouveaux mous-saillons, prenez vos commandes et guidez la coque. Pas une per-sonne na de longue vue... mais on a tous nos regards! on se ren-contre, on change de latitude, on peut aller vers dautres horizons avec le pavillon de lautogestion toujours hiss au mt. Pour ma part, il y 2 ans que jai pris place aux commandes collec-tives de ce sacr rafio, lpoque comme une enfant qui apprend faire du vlo... aujourdhui je

    crois que je pourrais fabriquer ma bcane avec toutes les cls quon sest changes. Dabord lassociation, son his-toire, ses valeurs et ses enjeux; les savoirs-faire, avec les outils de communication; la confiance avec la connaissance intensive des quipiers; et le coeur voir la russite du travail coopratif: tre fire de nous, de soi, des autres devant le sourire des gamins. Et puis sancrer petit petit dans le territoire comme la Batailleuse avec ses 35 hivers. on change des trucs au village, dans le Doubs, sacre Franche-comt! Allo la Suisse et les rseaux? on peut venir voir vos bateaux?

    Le ntre est lourd, vieux et impress i o -nant de rafis-tolage, mais si sa carlin-gue semble rouille, la mcanique est

    entretenue et le pilotage de plus en plus sophistiqu.Bricol en petits bouts, et en plus trop grand...daccord mais il faut de la place pour grandir plusieurs! Et aussi un vaste pont pour regarder le paysage avec tous nos invits: les enfants, lesfamilles, les groupes spciaux, les curieux, les copains, les woo-fers, les stagiaires, les instits, les motivs de lalternatif, paysans, artistes, crateurs et voyageurs.

    Pour lanne avenir, jespre que le bateau voguera encore vers la

    dcouverte dinitiatives, et la projection de nou-

    veauts culturelles et associatives riches

    de belles ren-contres.

    Marion Godiard

    6

  • l auteur Francis Blanche avait avanc que face au monde qui bouge, il vaut mieux penser le changement que changer le pansement . il avait l saisi toute la probl-matique laquelle est confron-te notre situation actuelle: le monde dans lequel on vit est en perptuelle mutation. Et ceci est vrai sur de longues chelles temporelles pour le monde en-tendu comme le systme terre, o se succdent depuis sa cra-tion variations climatiques, suc-cession despces ou bien en-core volutions gntiques et des cosystmes. Mais ceci se vrifie galement une chelle plus courte et plus anthropocen-tre, lorsque lon entend le mot monde comme le contexte contemporain lhomme: vo-lution des modes de transports, modification des habitudes ali-mentaires, nouveau rapport au temps, etc... Ainsi, lvolution est le propre de la terre et de lHomme. Et si ce dernier influence certains chan-gements naturels, il ne peut nanmoins pas les contrler. En revanche, lhomme peut ma-triser son mode de fonctionne-ment. Et quel est-il? le modle dune socit de consommation, individualiste, dans un systme

    le voyage du bateau CLAJ p e n s e r l e C h a n g e m e n tconomique fond sur la crois-sance systmatique, est en phase dexpansion. or, il implique des menaces pour lenvironnement, mais aussi pour lhomme, et ce dautant plus que ce modle stendra spatialement et tempo-rellement. Si le mode de (dys)fonction-nement occidental actuel est source de catastrophes, lhomme a tendance se voiler la face en tentant de limiter ou de rparer a posteriori les effets nfastes de ses inventions. on en vient donc la mtaphore de changer le pan-sement. Lengagement historique des CLAJ et celui de la Batailleuse sinscrit dans ce courant l, en proposant des sjours pour tous, et notamment pour les lss du systme : enfants des quartiers, handicaps, personnes en situa-tion prcaire.Sil semble aujourdhui indispen-sable doffrir une soupape ce systme oppressant, sattaquer aux consquences peut nan-moins paratre tre une goutte deau dans la mer. il semble plus judicieux et plus ambitieux de se pencher sur les causes des bouleversements environnemen-taux et sociaux. Et cest dans ce contexte de ncessaire rflexion sur un modle alternatif que nous, batailleurs-ses, cherchons trou-

    ver notre propre voie pour propo-ser, notre chelle, un autre fonc-tionnement pour un autre monde : abandon du systme hirarchique, engagement dans une agriculture paysanne, accueil dacteurs plutt que de consommateurs, convivia-lit, partage, projet pdagogique tourn vers lpanouissement des personnes accueillies, etcLassociation se trouve donc enga-ge sur les deux tableaux, chan-geant le pansement tout en pen-sant le changement. Ce vaste et ambitieux projet demande donc une nergie norme et comme la trs bien crit romain Gary, les chemins qui mnent la libert et la dignit humaine passent par des abmes et ne sauraient donc dun seul coup mener aux som-mets . Alors avec vous, amis de la structure, on sait ce quil nous reste faire : BAtAiLLonS !

    Jean rmi Collot

    Fran

    cis

    Bla

    nche

    , au

    teur

    , ac

    teur

    et

    hum

    oris

    te

    7

  • q u i n z a i n e d e B i l a n 2014

    en novembre dernier, la Quinzaine de bilan 2014 tait place sous le signe de la bien-veillance. Dj sensibiliss en 2013 aux techniques de la Cnv (Commu-nication non-violente), aux m-thodes et outils de prises de d-cisions que nous avez apport isabelle Follain (intervenante en Cnv) et nicolas Debray (notre agitateur de particules dmocra-tiques), nous en avons renforc notre pratique de lautogestion. Avec, pour toutes les personnes prsentes, lexprience dau moins une anne de fonctionne-ment ensemble la Batailleuse lors de cette session 2014, nous nous sommes trouvs trs soli-daires dans la manire dappr-hender et de drouler le fil de ces 15 jours dchanges. nous les voulions constructifs. Le programme tait riche:Dabord, trois jours dexposs de bilans personnels et de sec-teurs. Dans un cadre con