Les MBA Canadiens - Afrique Expansion Magazine

  • View
    220

  • Download
    4

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Les MBA Canadiens - Afrique Expansion Magazine

Text of Les MBA Canadiens - Afrique Expansion Magazine

  • 3AFRIQUE EXPANSION Magazine 40

    5 LDITORIAL DE GERBA MALAM

    ENQUTE

    7 LADPENDANCEALIMENTAIREENAFRIQUE UN VRAI CASSE-TTE

    8 LEPRIXDELADPENDANCE9 QUICONTRLELEMARCHDESPRODUITSALIMENTAIRES?10 LAFRIQUE,UNEDPENDANCEIRRMDIABLE? 11 LESPRODUITSLESPLUSDEMANDS12 LESMAUVAISPLANTSDELAFRIQUE

    15 RENDEZ-VOUSDAFFAIRES

    17 DOSSIERSPCIALLESMBACANADIENS18 GALAXIEMBALA DESTINATION CANADIENNE 20 LESDOMAINESDEXCELLENCEETLESCOTS22 DESMBAPLUSVALORISSQUEDAUTRES23 UNECLIENTLEMIXTEETINTERNATIONALE

    25 DOSSIERSPCIALINDUSTRIEPHARMACEUTIQUEENAFRIQUE26 AFRIQUE,UNETERREDECOBAYE?28 QUICONTRLELEMARCHPHARMACEUTIQUEENAFRIQUE?29 QUANDUNEPRODUCTIONLOCALE?30 LESMDICAMENTSVENDUSCORRESPONDENT-ILSAUXBESOINS?

    32 DIGNESDEMENTION

    LECAMEROUNRIO

    33 RIO,20ANSAPRS TABLIR UNE VISION ET UNE FEUILLE DE ROUTE POUR LAVENIR QUE NOUS VOULONS

    36 LECAMEROUNETLEBRSILUN PARTENARIAT POUR LE PROGRS

    MARCHSAFRICAINS40 CONGRSMONDIALDELATALE POTENTIEL TOURISTIQUE DE LAFRIQUE EN HAUSSE

    MARCHSNORD-AMRICAINS

    42 COMMERCEENTRELAFRIQUEETLESTATS-UNIS LES EXPORTATIONS AMRICAINES TRIPLENT EN 10 ANS

    INTGRATIONRGIONALE

    44 CMACVAINCRE LES GOSMES NATIONAUX

    46 FLASHINFOS

    7 LAfriqueneparvientpas produiresuffisammentdedenresdepremirencessitpourassurer lascuritali-mentaire de sa population. Ce quifaitdellelundescontinentslesplusdpendantsauxproduitsalimentaires.QuefairepourquelAfriquepuissenourrirlAfrique?

    17Il nest pas toujours vident debienchoisirsonMBAavecplusde13 000 business schools ou colesdecommercerecenssdanslemon-de, cela dautant plus que cest uninvestissement qui peut tre trscoteux.Comment et que choisir ?Etexiste-t-ildesMBAplusvalorissquedautres?

    25 LAfrique qui importe 80% de sesmdicaments, constitue vritable-ment un march lucratif pour lesgrandesmultinationalespharmaceu-tiquesqui,deplusenplus,doiventcomposer avec la concurrence desgroupes locaux et celle des paysmergents.

    SOMMAIRE

    ENQUTELA DPENDANCEALIMENTAIRE EN AFRIQUE

    UN VRAI CASSE-TTE

    LES MBA CANADIENS

    INDUSTRIEPHARMACEUTIQUE

    ENAFRIQUE

  • etde laidehumanitaire, surletotaldelAPDnette,laidebilatrale affecte des pro-grammesetprojetsdaideaudveloppement a baiss de4.5%entermesrels.Seulscinqpaysatteignentlobjectif des Nations Unies de 0,7%deleurrevenunationalbrut(RNB)consacrlAPD:leDane-mark,leLuxembourg,lesPays-Bas,laNorvgeetlaSude.

    Certes,lestats-Unissonttoujourslepremiercontributeurmondiallaideaudveloppement,avec32milliardsdedollarsen2011,soit1%dubudgetfdral.Maisenproportiondelarichessenationale, ilsdonnentmoinsque lespaysscandinavesparexemple.Unechoseestsre:lescontraintesbudgtairesquivont continuer de peser sur les pays de lOCDE, influeront sur leniveaudelaideaucoursdesprochainesannes.Endautrestermes,lesdonneurs,confrontsleurspropresproblmes,vonttredemoinsenmoinsgnreux.Laidecommearmedeper-suasion,auradeseffetstrslimits.

    Jusquici, il fautlereconnatre,cechantage-ladonnpar-foisdesrsultats.Ainsi,enjuindernier,craignantdedplaireaux

    bailleursdefondsinternationauxetsurtoutauxAmricainsquiluiavaientdjcoup350millionsdedollarspromispoursoute-nir llectrification du pays, le Malawi a renonc accueillir un sommetdelUnionAfricainedepeurqueleprsidentsoudanaisOmarel-Bchir,souslecoupdunmandatdarrtinternational,ny assiste.Demme, aprs le renversement dHosniMouba-rak, Washington a modifi les conditions de son aide militaire lgypte. Pour que le milliard et demi de dollars annuelcontinue tre vers, il fallait que Le Caire continuedappliquersontraitdepaixavecIsral.Onestbienloindesgrandschangementsquelechantagevoulaitentranercommela multiplication des pays dmocratiques dans le monde ouun coup darrt la croissance dmographique. En effet, surces deux derniers points, peu de progrs ont t accomplis.Beaucoup de pays ont instaur lemultipartisme, sans plus etdunautrect, lapopulationafricainecontinuedecrotreaurythmeannuelde24millionsdepersonnesetcerythme,cettepopulationquiaatteintunmilliard,vadoublerdici2050.

    Commeonpeut le constater, le chantage conomiquenapasvraimentchanglemonde.Ilestsouventprisdanssespro-prescontradictions,cartoutenprtendantdfendredenoblesidaux, comme encourager et appuyer les valeurs universel-les, promouvoir les institutionset lespratiquesdmocratiquespartoutdanslemonde,ilestauservicedesintrtspartisans.Faisant beaucoup de bruit comme un tonneau vide,maniantavec dextrit lart du bluff, donnant limpression de deuxpoidsdeuxmesures,ilressembledeplusenplusunpouvan-tailquinefaitpluspeur,unearmemousse.

    epuisaumoins troisdcennies, lespaysoccidentauxutilisent laide publique au dveloppement (APD)commeunoutildechantage lendroitdespaysenvoiededveloppement.Souspeinedesevoirprivsdecetteaide,cesderniersdoiventsengager,selonlecas,dans des rformes dmocratiques, la rduction desnaissancesouladoptiondesmesuresvisantrestrein-dre lmigration.Aujourdhui,cest lecandidatrpu-

    blicainlaMaisonBlanche,MittRomney,quientonnelemmeetvieuxrefrainenannonantquesilestlu,lespaysendvelop-pementnerecevrontde laidequesils sengagentsupprimerlesobstaclesauxchangescommerciauxaveclestats-Unisetouvrirleursmarchsauxinvestissementsamricains.Mmesilnemploiepasleterme,MittRomneyaccuseenfaitlespaysenvoiededveloppementdeprotectionnisme.Quenest-il?

    Il est difficile de nier, pour ne prendre que le cas de lAfri-que,quelafaiblessedeschangesintra-africains(seulement12%ducommerce total sur le continent) sexplique surtoutpar lesbarrires douanires.Mais lAfrique na pas le monopole duprotectionnisme.Aucoursdesadernireconfrenceinterminis-trielleendcembredernier, lOrganisationmondialeducom-merce(OMC)sinquitaitdelamontedesbarriresdouanires

    depuis le dbut de la crise financire en 2008. Selon lOMC, le nombredemesuresprotectionnistes inities en2011 slve 340contre220en2010.Plusieurspayssontpointsdudoigt:lArgentine, laRussie, laChine, lInde,etc.Auxtats-Unis, leplan de relance conomique du PrsidentObama incluait lafameuse clauseBuy American, qui favorisait lachat deproduitslocaux dans les marchs publics. En mme temps, la ChineaccusaitenaotdernierlesprogrammesdesoutienauxnergiesrenouvelablesdeplusieurstatsamricainsdeviolerlesrglesdelOrganisationmondialeducommerce(OMC)etdedresserdesobstaclesaux importationsdeproduits chinois.Legouver-nementchinoissignaleenparticulierlesoutienaccordparlestats de Washington, du Massachusetts, de lOhio, du New Jer-seyetdelaCaliforniesixprojetsphotovoltaquesetoliens.

    Incontestablement, la crise financire de 2008, qui est loin dtre derrire nous, a encourag des rflexes protectionnistes. Personne, mmepas lestats-Unis, ne peut se permettre dedonnerdesleonsauxautres.SiMittRomneylefait,cestplusenutilisant la raisonduplus fort. Il sait que certainspays envoiededveloppement,pluspauvresquedautres,ontbesoindecetteaide.Ilpeutdoncleurposerdesconditions.Enrevanche,cechantagenemarcheraitpasaveclespaysrichesduGolfe.

    En vrit, il faudrait sinterroger aujourdhui sur leffica-cit de ce chantage bas sur laide au dveloppement. SelonlOrganisation de coopration et de dveloppement conomi-ques(OCDE),laideconsentieauxpaysendveloppementparlesprincipauxdonneurs[133,5milliardsUSD]areculdeprsde3%en2011.Enoutre,endehorsdesallgementsdedette

    D

    LDITORIAL DE GERBA MALAM

    LE CHANTAGE CONOMIQUE NA PAS VRAIMENT CHANG LE MONDE. TOUT ENPRTENDANTDFENDREDENOBLESIDAUX,ILSERTDESINTRTSPARTISANS.

    5AFRIQUE EXPANSION Magazine 40

    LECHANTAGEDESPAYSDVELOPPSUNEARMEMOUSSE

  • LA DPENDANCE ALIMENTAIRE EN AFRIQUE

  • 7AFRIQUE EXPANSION Magazine 40

    LA DPENDANCE ALIMENTAIRE EN AFRIQUE

    UN VRAICASSE-TTELAfrique qui ne parvient pas produire suffisamment de produits de premire ncessit comme le riz, le bl et les crales, est aujourdhui lune des rgions du monde la plus dpendante aux produits alimentaires. Une dpendance qui lempche dassurer la scurit alimentaire de sa population alors mme que, comme le souligne Jos Graziano Da Silva, directeur gnral de lorganisation des Nations Unies pour lalimentation et lagriculture (FAO), plus de 50% de sa main-duvre est consti-tue de petits agriculteurs, leveurs, forestiers et pcheurs . Il a ainsi appel ce continent dont la facture de limportation de produits alimentaires dpasse les 50 milliards de dollars par an, trouver des moyens de conjuguer ses efforts afin que lAfrique puisse nourrir lAfrique .

    DossierprparparBadjangBaNken

  • LES MBA CANADIENS

    DossierprparparSerge TchahaSergeTchaha

    Il y aurait plus de 13 000 business schools ou coles de commerce dans le monde. Autant dire que choisir o effectuer un programme de MBA peut donner le tournis. Sauf quil faut le faire mticuleusement car cest un investissement dans tous les sens du terme qui peut tre extrmement coteux.

    Le Canada, pays dAmrique du Nord mlant cultures francophone et anglo-saxonne et se diffrenciant par une pratique des affaires qui se veut pragmatique, est trs bien positionn pour offrir des programmes de MBA world-class.Mais l encore, tout nest pas rgl car le Canada, lui-mme, compte plusieurs dizaines de facults de gestion ou coles de gestion. Comment choisir ? Quels sont les critres dad-mission ? Y a-t-il des MBA plus valoriss que dautres ? Quel est le profil des participants ? Rponses dans ce dossier.

    LE STYLE DE GESTION NORD-AMRICAIN UN COT ACCESSIBLE

  • 17AFRIQUE EXPANSION Magazine 40

  • Dun ocan lautre , selon les valuations du rapport 2012 QS Global 200 business school, ces onze coles de commerce sont les meilleures du pays. Lcole HEC Montral est le seul tablissement francophone list. Cette carte est donc un panorama de ce qui se ferait de mieux dans le domaine des MBA au Canada. Elle vous aidera vous faire une ide prcise des exigences atten-dues pour participer ces programmes qui durent gnralement prs de deux ans quand on les fait temps plein.

    LESDOMAINESD