LES LIVRES DE LA JUNGLE .d’information sur la seconde vie possible du livre ... La chaîne de valeur

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of LES LIVRES DE LA JUNGLE .d’information sur la seconde vie possible du livre ... La chaîne de...

  • LES LIVRES DE LA JUNGLE

    Ldition Jeunesse franaiseabme-t-elle les forts ?

    Daniel Vallauri, Chlo Moiti, Manon Garin, Antoine Meunier, Lisa King, Julien Tavernier

    2018

    T

    atia

    na B

    obko

    va/S

    hutte

    rsto

    ck

  • WWF

    Le WWF est lune des toutes premires organisations indpendantes de protection de lenvironnement dans le monde. Avec un rseau actif dans plus de 100 pays et fort du soutien de prs de 6 millions de membres, le WWF uvre pour mettre un frein la dgradation de lenvironnement naturel de la plante et construire un avenir o les humains vivent en harmonie avec la nature, en conservant la diversit biologique mondiale, en assurant une utilisation soutenable des ressources naturelles renouvelables, et en faisant la promotion de la rduction de la pollution et du gaspillage.

    Depuis 1973, le WWF France agit au quotidien afin doffrir aux gnrations futures une plante vivante. Avec ses bnvoles et le soutien de ses 220 000 donateurs, le WWF France mne des actions concrtes pour sauvegarder les milieux naturels et leurs espces, assurer la promotion de modes de vie durables, former les dcideurs, accompagner les entreprises dans la rduction de leur empreinte cologique, et duquer les jeunes publics. Mais pour que le changement soit acceptable, il ne peut passer que par le respect de chacune et chacun. Cest la raison pour laquelle la philosophie du WWF est fonde sur le dialogue et laction.

    Depuis dcembre 2009, la navigatrice Isabelle Autissier est prsidente du WWF France et Pascal Canfin en est le directeur gnral depuis le 5 janvier 2016.

    Pour dcouvrir nos projets sur le terrain, rendez vous sur : https://www.wwf.fr

    Ensemble, nous sommes la solution.

    1986 Panda Symbol WWF - World Wide Fund For nature(Formerly World Wildlife Fund) WWF & Living planet are WWF Registered Trademarks / WWF & Pour une plante vivante sont des marques dposes.

    WWF-France, 35/37 rue Baudin, 93310 Le Pr-Saint-Gervais.

  • 3

    SOMMAIRE

    Rsum excutif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5

    Executive summary . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .8

    INTRODUCTION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .11

    PARTIE 1. LDITION FRANAISE DU LIVRE FACE SES RESPONSABILITS ENVIRONNEMENTALES . . . . . . . . . . . . . . . 12Ldition franaise du livre : tat des lieux introductif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12

    Ralits de quelques segments de ldition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16

    La responsabilit environnementale des diteurs en question . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19

    Quand les ONG cherchent faire bouger les diteurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23

    Les enjeux environnementaux revisits par le WWF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .25

    dition spciale : o sont les risques de ne pas faire bonne impression ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .27

    En pratique : Les risques dimprimer dans 9 pays . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .37

    PARTIE 2. QUE FONT LES DITEURS FRANAIS POUR VALUER ET RDUIRE LES RISQUES ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .56Les livres franais sont-ils imprims dans des pays risques ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .56

    Les diteurs demandent-ils des garanties environnementales ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .65

    En pratique : Les garanties environnementales de quelques imprimeurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68

    Quelles sont les bonnes pratiques mises en uvre par les diteurs ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .76

    A risques ? Des livres se livrent . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 80

    En pratique : Performances environnementales de 8 diteurs Jeunesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .87

    PARTIE 3. DES SOLUTIONS POUR UNE DITION FRANAISE PLUS VERTE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 112Les principes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 112

    Des outils disponibles pour bien faire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 115

    Faire le choix du livre coresponsable, est-ce possible ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .117

    Les recommandations du WWF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .122

    CONCLUSION ET PERSPECTIVES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .124

    RFRENCES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .125

    Sommaire

  • Tristes peuples du Livre, de grammaire et de mots, de subtilits vaines, quavez-vous fait de la nature ?

    Jules MicheletLa Bible de lhumanit

    O

    riol S

    an J

    ulia

    n/Sh

    utte

    rsto

    ck

  • 5

    RSUM EXCUTIFLes livres de la jungle. Ldition Jeunesse abme-t-elle les forts ?

    sortie dun livre coconu) ou ngatives (dnon-ciation de livres impliqus dans la dforestation) ont conduit certains diteurs mettre en place des politiques environnementales parfois trs claires. En France, sans doute par manque de pression suf-fisante dans la dure de la part des ONG, la plupart des belles initiatives (ex. la sortie en 2005 dHarry Potter sur papier FSC) nont dur que le temps de la publicit dune sortie littraire. Editis semble le seul groupe majeur sengageant aujourdhui clairement sur le volet amont de la filire (papier, fort), via la certification FSC de son service dapprovision-nement en papier. Le lecteur reste otage des choix de lditeur, dont il est assez peu inform : faible transparence des mentions environnementales ins-crites sur le livre, faible utilisation de papier certifi FSC ou recycl, absence dexplication sur la gestion des risques des impressions lointaines, absence dinformation sur la seconde vie possible du livre (recyclage) Certains de ces sujets semblent mme tabous pour ldition franaise.

    La chane de valeur qui lie la fort au livre est longue. La partie amont (fort, bois, pte papier) est gn-ralement mal connue par les diteurs. Deux des mail-lons de la chane sont mondialiss totalement (pte papier) ou partiellement (impression des livres). La nature des risques induits sur les forts comprend des problmatiques trs varies comme la dfores-tation, la dgradation de zones haute valeur de conservation (forts et tourbires), la monoculture darbres en plantation industrielle, lexploitation ill-gale du bois. Une valuation prudente montre que la consommation de papier graphique dans certains pays est plus risques que dautres. Parmi les pays imprimant des livres franais, les pays asiatiques se distinguent nettement (risque fort). Certains pays europens (Italie, Belgique, Roumanie) prsente un risque non ngligeable du fait dimportations mas-sives de pte papier en provenance notamment du Brsil (plantations industrielles).

    Ce rapport sintresse aux impacts de ldition sur l