les grands principes du management - data.over-blog data.over-blog-kiwi.com/0/...b8597a_les-grands-principes-du-manage 

  • View
    223

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of les grands principes du management - data.over-blog...

  • Les grands principes du management

    1

    LES GRANDS PRINCIPES DU MANAGEMENT

    Par Pierre VINARD

    Inspecteur gnral de lducation nationale Groupe conomie et gestion

  • Les grands principes du management

    2

    Introduction Le management est une discipline relativement rcente, mais qui prend dans nos socits une place de plus en plus importante. A lorigine tourne vers les entreprises, elle sapplique dsormais toutes les catgories dorganisations, dans les secteurs les plus varis ; des formations universitaires existent en management public, en management culturel, en management sportif Mme la vie prive nchappe pas cette emprise, puisquon parle de manager sa vie professionnelle ou bien les tudes de ses enfants. Lobjet de ce document est de donner un aperu des grands principes du management : ses origines, son dveloppement historique, son champ dapplication et ses apports pour les organisations. Un regard critique sur une discipline que certains rduisent trop des recettes au service dune finalit exclusive celle de lefficacit managriale est aussi ncessaire, ce quoi se sont employs aussi de grands penseurs du management. La fin de cet expos sera consacre une forme particulire de management, le management public. 1) Dfinition du management Le management est lensemble des connaissances concernant lorganisation et la gestion des organisations. Le mot vient du terme anglais manager qui veut dire grer, diriger, mais qui viendrait lui-mme de litalien maneggiare, (manier) qui aurait donn en franais le mot mange (faire tourner un cheval dans un mange). Conduire, diriger, enseigner, motiver sont devenus des matres mots pour un individu qui gre ou qui aspire grer une organisation. La premire question que lon peut se poser est de savoir si le management est une science. Selon S. Hunt cit par Pierre-Louis Dubois1 , une science se caractrise par quatre conditions :

    - une matire distincte des autres disciplines, - la description et la classification de cette matire indiquant son contenu et ses relations

    avec les autres disciplines, - lexistence de lois ou de principes observables, impliquant une certaine rgularit et

    uniformit, - une mthode scientifique dapproche et danalyse des principaux objets de la matire

    (en loccurrence les organisations). On peut rpondre pour le management de faon positive ces quatre conditions. Le management est une science de laction applique la conduite des organisations. Les mthodes utilises pour observer le fonctionnement des organisations sont des mthodes scientifiques qui permettent la conceptualisation de certains principes et leur gnralisation. videmment il sagit dune science humaine, et rien ne dit quun principe observ dans une situation sera reproductible une autre situation. En tant que science, le management oscille entre plusieurs ples qui le caractrisent et lui donnent ses spcificits :

    une alternance entre thorie et pratique. Cest dans cet aller-retour entre ces deux ples que le management a acquis progressivement le statut de science sociale. Les premiers

    1 Le marketing, fondements et pratiques, Economica.

  • Les grands principes du management

    3

    thoriciens du management taient le plus souvent des anciens dirigeants dentreprises, ou encore des conseillers dentreprise.

    une itration entre connaissance et prescription. Le management se veut une science de laction. Bien peu de thoriciens du management ne souhaitent pas voir leurs thories mises en pratique au sein des organisations. De mme le manager alterne entre plusieurs tentations, que lon peut rsumer laide des postures suivantes :

    celle du praticien, pour lequel le management est un art, qui ne sapprend pas, qui est dune certaine faon inn ;

    celle du technicien, pour lequel le management est un ensemble de techniques, quil faut bien connatre pour russir ;

    celle enfin plus rare du thoricien, qui rflchit sur le fonctionnement des organisations et la manire de les diriger.

    2) De laction collective aux organisations Laction collective suppose la constitution dun groupe de personnes qui ont un objectif commun et qui sorganisent pour latteindre. Des problmes particuliers doivent tre aussi rsolus : coordination, information, dcision, conflits ventuels. Dans les socits modernes, laction collective sinscrit le plus souvent dans des organisations. Une organisation peut tre dfinie comme un ensemble humain organis et finalis. Lorganisation se caractrise par une structure et une finalit. La structure est en gnral le reflet de cette finalit des organisations. Il est donc ncessaire de sinterroger sur la finalit des organisations. En biologie, la finalit est ladaptation des tres vivants une fin. La notion de finalit dpasse donc celles dobjectif ou de but. De mme elle transcende les diffrentes parties dune organisation. On peut donc dfinir la finalit comme le processus qui tend adapter lensemble des moyens une fin ultime. ce titre, on peut distinguer trois types dorganisation. Les entreprises : Lentreprise est une organisation qui produit des biens et services pour le march. Lentreprise cherche donc satisfaire ses clients en rpondant un besoin solvable. Au cours de cette activit, lentreprise cre des richesses qui doivent tre partages entre les diffrents participants au processus de production (actionnaires, dirigeants, salaris). Cette notion de finalit donne lieu de nombreux dbats, entre ceux qui pensent que la finalit de lentreprise est exclusivement le profit2, et ceux qui penchent une responsabilit sociale et mme socitale de lentreprise3. Les administrations publiques : leur finalit est de produire des services non marchands, assujetties pour la plupart aux contraintes du service public. Les administrations publiques sont finances par limpt. Elles doivent satisfaire des usagers qui sont aussi des lecteurs

    2 Cest la thse de Milton Friedman et des conomistes libraux, conforte dans un ouvrage rcent du philosophe Compte-Sponville Le capitalisme est-il moral ? , Livre de poche, 2004. 3 Voir le rsum de ce dbat dans Les fondements de lentreprise de Pierre Bachet, ditions de lAtelier, 2007.

  • Les grands principes du management

    4

    Les administrations prives (associations, fondations) : leur finalit est la satisfaction de leur objet social. Elles sont finances par les cotisations de leurs membres ou par des dons. Les administrations prives peuvent se voir confier une mission de service public dans le cadre dune dlgation de ltat. Elles sont alors subventionnes ou rpondent un cahier des charges prcis. 3) Les lments du management a) la dmarche managriale Le management ncessite la mise en uvre dune dmarche rigoureuse qui comprend trois tapes : la fixation des objectifs ; la mobilisation des ressources humaines, matrielles, financires pour atteindre ces objectifs ; lvaluation des rsultats obtenus. Les objectifs doivent tre en cohrence avec la finalit de lorganisation. De mme les actions engages par lorganisation doivent tre conformes aux rgles que celle-ci se donne. Lvaluation permet de dterminer si les objectifs fixs par lorganisation ont t atteints, et dengager, le cas chant, des actions correctives. Dans lvaluation des rsultats obtenus, on distingue efficacit et efficience : lefficacit, qui consiste atteindre lobjectif fix ; lefficience, qui consiste atteindre cet objectif en optimisant les ressources mobilises. Il est vident que plus encore que lefficacit, lorganisation recherche lefficience. En effet, toutes les ressources mobilises ont un cot : salaires pour les ressources humaines, charges dintrt pour les ressources financires empruntes, dividendes pour les capitaux levs sur le march financier Cela est aussi vrai pour les administrations publiques. b) le management stratgique Le management stratgique est lensemble des actions menes par la direction gnrale pour assurer la survie et le dveloppement dune organisation dans un environnement changeant. Ces actions engagent lorganisation sur le moyen et le long terme. Le management stratgique se dcline en plusieurs composantes : le choix des domaines dactivits ; le choix des frontires entre les activits qui seront ralises par lorganisation, et les activits qui seront confies la sous-traitance ou ralises en coopration ; le choix dune structure interne ; le choix des processus de dcision et de gestion internes. Les deux premires catgories de dcision commandent linsertion de lorganisation dans son environnement. Les deux secondes dfinissent le mode de fonctionnement interne de lorganisation.

  • Les grands principes du management

    5

    Ces choix sont videmment en interaction. Le choix dun domaine dactivit a des consquences sur le choix dune structure ou dun mode de gestion de lorganisation. Lensemble dfinit ce que lon pourrait appeler lidentit de lorganisation. Lidentit est la srie de caractristiques qui permet de donner un caractre unique de lorganisation, et donc ses membres de sy identifier, et lextrieur de la reconnatre. Lidentit concerne la fois limage interne et externe de lorganisation. Le management stratgique peut avoir pour effet et parfois pour objectif de modifier lidentit de lorganisation. On pense IBM qui, de fabriquant dordinateurs, sest transform en socit de services informatiques, ou encore BSN qui est pass du contenant (le verre) au contenu (les produits laitiers). c) le management oprationnel Il est classique de distinguer le niveau stratgique, celui des dcisions qui engagent lorganisation long terme, et le niveau oprationnel, qui est constitu de lensemble des dcisions prises quotidiennement pour atteindre les objectifs fixs. Le niveau stratgique serait le fait dans une entreprise de la direction gnrale, dans