of 60/60
Les des 5º5

Les Gourmandises des 5º5

  • View
    224

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Recueil de textes rédigés par les élèves de 5ème 5 en Atelier Ecriture sur leurs recettes préférées.

Text of Les Gourmandises des 5º5

Les

des 55

2me trimestre Anne 2009-2010

Une Gourmandise de Muriel BarberyUne fois dans le mois, mon grand-pre prenait au petit djeuner une mine svre et solennelle, se levait sans un mot et partait seul vers la crie. Nous savions alors que ctait LE jour. Ma grand-mre levait les yeux au ciel, bougonnait que a allait encore puer pendant des sicles et marmonnait quelque chose de dsobligeant sur les qualits culinaires de son mari. Moi, mu jusquaux larmes la perspective de ce qui allait suivre, javais beau savoir quelle plaisantait, je lui en voulais fugitivement de ne pas courber la tte avec humilit en ce moment sacr. Une heure plus tard, mon grand-pre revenait du port avec une norme caisse qui sentait la mare. Il nous expdiait la plage, nous, les mioches, et nous partions tout tremblants dexcitation, dj revenus en pense mais dociles et soucieux de ne pas le contrarier. Lorsque une heure nous rentrions de bains pris distraitement, dans lattente perdue du djeuner, nous humions dj langle de la rue lodeur cleste. Jen aurais sanglot de bonheur.

Les sardines grilles embaumaient tout le quartier de leur fumet ocanique et cendr. Une paisse fume grise schappait des thuyas qui entouraient le jardin. Les hommes des maisons voisines taient venus prter main-forte mon pp. Sur dimmenses grilles, les petits poissons argents croustillaient dj au vent de midi. On riait, on parlait, on dbouchait les bouteilles de blanc sec bien glac, les hommes sasseyaient enfin et les femmes sortaient de la cuisine avec leurs piles dassiettes immacules. Adroitement, ma grand-mre saisissait un petit corps dodu, en reniflait le parfum et lexpdiait dans lassiette en compagnie de quelques autres. Avec ses bons yeux idiots, elle me regardait gentiment et disait: Tiens, eh petit, la premire cest pour toi! Dame, cest quil aime a, uil! Et tout le monde sesclaffait, on me tapait dans le dos tandis que la prodigieuse pitance atterrissait devant moi. Je nentendais plus rien. Les yeux exorbits, je fixais lobjet de mon dsir; la peau grise et cloque, sillonne de longues tranes noires, nadhrait mme plus aux flancs quelle recouvrait. Mon couteau incisait le dos de la bte et divisait avec soin la chair blanchtre, cuite point, qui se dtachait en lamelles bien fermes, sans un soupon de rsistance.Il y a dans la chair du poisson grill, du plus humble des maquereaux au plus raffin des saumons, quelque chose qui chappe la culture. Cest ainsi que les hommes, apprenant cuire leur poisson, durent prouver pour la premire fois leur humanit, dans cette matire dont le feu rvlait conjointement la puret et la sauvagerie essentielles. Dire de cette chair quelle est fine, que son got est subtil et expansif la fois, quelle excite les gencives, mi-chemin entre la force et la douceur, dire que lamertume lgre de la peau grille allie lextrme onctuosit des tissus serrs, solidaires et puissants qui emplissent la bouche dune saveur dailleurs fait de la sardine grille une apothose culinaire, cest tout au plus voquer la vertu dormitive de lopium. Car ce qui se joue l, ce nest ni finesse, ni douceur, ni force, ni onctuosit mais sauvagerie. Il faut tre une me forte pour saffronter ce got-ci; il recle bien en lui, de la manire la plus exacte, la brutalit primitive au contact de laquelle notre humanit se forge. Il faut tre une me pure, aussi, qui sait mastiquer vigoureusement, lexclusion de tout autre aliment; je ddaignais les pommes de terre et le beurre sal que ma grand-mre posait ct de mon assiette et je dvorais sans relche les lambeaux de poisson.La viande est virile, puissante, le poisson est trange et cruel. Il vient dun autre monde, celui dune mer secrte qui jamais ne se livrera, il tmoigne de labsolue relativit de notre existence et pourtant, il se donne nous dans le dvoilement phmre dune contre inconnue. Lorsque je savourais ces sardines grilles, en autiste que rien, cette heure, ne pouvait troubler, je savais que je me rendais humain par cette extraordinaire confrontation avec une sensation venue dailleurs et qui mapprenait par contraste ma qualit dhomme. Mer infinie, cruelle, primitive, raffine, nous happons de nos bouches avides les produits de ta mystrieuse activit. La sardine grille nimbait mon palais de son bouquet direct et exotique et je grandissais chaque bouche, je mlevais chaque caresse sur ma langue des cendres maritimes de la peau craquele.Tout comme Muriel Barbery,

les lves de 5me5

de Mme Bergier

ont dcrit leur gourmandise,

leur plat prfr,

de telle manire

que lon a envie de les dguster.Bon apptit!

Menu

Poissons

Le Bacalhau Brs de Constana

Les grillades de poissons de Catarina

La langouste de Jos P.F.

La morue aux piments de Madalena

Les Sushi de Rafael

Viandes

Le bitoque de Bernardo

Le buf la crme de Rafaela

Le caril de Joo Pedro

La choucroute de Nathan

Les ctes dagneau dHector

La dinde de Manuel

Le dindon de Nol dAntonio

Les grillades de Jos M.

Les lasagnes de Joo

Le rti de Marine

Le steak aux champignons de Daniel

Le steak-frites de Simo

Le Strogonoff de Roberto

Accompagnements

Le gratin de Paola

Les petits choux au roquefort dAdle

Les rostis de Fanny

Desserts

Les crpes dAdrien

Le gteau au chocolat de Marie

Le gteau au chocolat de Massamba

Poissons

Le Bacalhau Brs de Constana

Mon plat prfr, c'est le Bacalhau Brs. On commence par laver la morue, aprs on coupe les pommes de terre trs fines et on cuit les oeufs. On met les patates cuites et coupes au fond du plat. Ensuite on dpose le bacalhau, l'oeuf et encore les patates. Aprs, on ajoute du beurre et on met le tout au four. Aprs, on dcore avec du persil et des olives.

Normalement, c'est ma grand-mre qui sert ce plat, alors je m'assieds table, je mange la soupe et j'attends l'arrive de ce fantastique plat.

Je me souviens aussi de voir ma grand-mre avec un tablier en coupant les patates un rythme lent mais avec une excellence quelle seul arrive donner un plat. Le bacalhau plong dans leau et les patates qui aprs tre coupes sont dans une grande casserole et sont presque cuites. Ma grand-mre prpare tout en couche et moi aprs les patates je mets les olives et le persil, les deux ingrdients qui finalisent ma gourmandise.

Je commence sentir l'odeur du bacalhau qui vient de sortir du four c'est une odeur amre mais qui est couverte par lodeur douce et forte des ufs.

Alors je vois ma grand-mre poser le plat sur la table, les patates qui toutes brlantes sont dores point.

Et maintenant je gote ce dlicieux plat. La douceur dans ma bouche, me coupe la respiration, les patates qui donnent une douceur au bacalhau et qui finalisent le premier coup de fourchette.

Jai encore la bouche chaude et je gote les patates qui me donnent une douceur fantastique. Luf qui se dfait dans ma bouche et qui aide avaler le bacalhau. Jai perdu mes mots pour dcrire ce plat que jadore. Cest un mets fantastique.

Les grillades de poissons de Catarina

De deux en deux semaines, toute ma grande famille va Sol Troia, qui se situe aprs Setbal. Tout le monde sait dj que le samedi, cest le jour du poisson grill dehors. Mon grand-pre le grille, avec ma mre, lodeur se sent tout de suite jusquau 3me tage ! Ils grillent les sardines, et les crabes avec un peu de jus de citron au-dessus, et ils grillent aussi du poivron vert pour accompagner le poisson. En mme temps les femmes de mnage sont au premier tage occupes faire le riz et de la salade.

Enfin, tout est prpar ! Mon grand-pre nous appelle pour aller manger, quand on arrive tout est dj sur la table, les petits poissons gris brillants dans les rayons du soleil, qui illuminent le plat. Aprs on a les crabes, leur couleur est plus fonce on dirait un gris avec un peu de marron, cela donne envie de les manger ds quon les voit. De lautre ct de la table, sont placs les lgumes, la salade de tomates, le poivron qui lui aussi a t grill dehors, les carottes et le riz plus blanc que la neige.

Lodeur envahit tout le jardin, elle est frache. La fume grise monte tout au long du ciel.

Dans un mouvement lger, je prends la fourchette et le couteau, je mets un peu de poisson sur la fourchette, et je lamne ma petite bouche. La chair chaude envahit mon palais. Je mange lentement, le got est trs doux, mais en mme temps la saveur est forte et difficile comprendre. Aprs, je prends un peu de poisson et en mme temps des lgumes, ici, la saveur est trs diffrente, forte et en mme temps sucre cause des carottes rpes et de la tomate juteuse. Tout ce mlange de chaud et de froid me descend dans la gorge, gracieux et lger. Je narriverai jamais expliquer cette saveur car cest unique, comme un mlange lest aussi.

Aprs, tout est fini, tout le monde est satisfait, le mme plaisir se reproduira 4 ou 5 heures plus tard lheure du dner. Le mme plat, cuisin par les mmes personnes, mais toujours avec une saveur diffrente et unique.

La langouste de Jos P.F.

Chaque fois que je vais en Angola, j'ai le plaisir de pouvoir aller Cabo Ledo, une plage immense et dserte, isole du reste du monde. Aprs une longue nuit de sommeil, je me rveille et je sens la mer. En mer, plus que sur Terre, je me sens libre, je me laisse aller. En voyant mon pre s'adresser aux pcheurs, je comprends ce qui va se passer: c'est le jour de la langouste.

La couleur orange, de la carapace, qui nous fait rver. Des rves mlangs avec le blanc de la chair atteignent la perfection.

Sa cuisson est divise en deux tapes: une moiti est prte, et prpare, par la mer, et l'autre moiti est confectionne par mon pre, qui y reste toute la journe essayer de les perfectionner.

Revenu de la plage, en sentant leur odeur, je remercie Dieu, pour m'avoir donn l'odorat.

Quand elles arrivent table, je suis affam, et donc, je les attaque, brutalement, en les cassant, en leur milieu. J'en ouvre une crue et je sens son odeur. Ma cervelle abandonne mon corps et me fait voler. J'enlve sa chair, brutalement mais soigneusement, en mme temps, et je la mets dans ma bouche, une tempte tropicale. Je lance le premier cri d'adoration: Hmmmm!

La viande est banale et sche, quand elle n'est pas complte d'une sauce. Le poisson, en sa majorit, est trop pineux, mais, les crustacs sont parfaits

Peu aprs le dbut du repas, j'ai signal: Oups! Je les ai toutes manges ! On entend un chorus de rires dans la table et je dis: Vous avez quand mme, encore, les autres plats plus prosaques! De nouveau les rires et je comprends: on est une famille joyeuse et sept jours comme a, sont comme sept jours au paradis!

La morue aux piments de Madalena

Mon plat c'est la morue avec des piments. Demain c'est dimanche et le plat pour le djeuner est la morue avec des piments. C'est ma mre qui le prpare. Depuis le matin, je rve de ce plat. C'est mon prfr.

Ce plat se fait en couches, d'abord on met une couche de pommes de terre en cubes, puis une couche de morue et enfin une couche de piment mouronne, on termine avec de la sauce bchamel. Pour faire cela, il faut au moins une matine. Ma cuisine est un peu dans un tat catastrophique !

Il y a beaucoup de casseroles sales partout. Ma mre a l'air joyeux mais un peu stresse parce quelle a peur de rater le plat. Ses gestes sont prcis et rapides.

L'odeur envahit toute la maison. Hummmmmm. a sent bon ! Mes grands-parents viennent djeuner avec nous. Tout le monde met la table avec impatience ! Ma mre fait les derniers prparatifs. Tout coup la morue apparat et se pose sur la table, tout le monde la regarde avec apptit. Son dessus croustillant et dor me met l'eau la bouche ! Ma mre commence couper la morue une lgre fume s'chappe de ce fabuleux plat. Les piments donnent un rouge trs vif au mets. Mon pre est le premier tre servi, il le dguste avec lenteur. Il adore ! Tout le monde mange avec enthousiasme !

Quand je le mange, je sens les morceaux de morue et aussi la sauce bchamel qui se mlange parfaitement. Les piments donnent une saveur trs spcifique douce mais un peu piquante juste comme il faut.

Le dessert c'est la crme brle ! Je vous raconterai comment on la prpare mais pour aujourd'hui c'est fini !

Les Sushi de Rafael

Mon plat prfr est le sushi. Ce n'est jamais ma mre qui les prpare car elle n'a pas de patience pour perdre cinq heures dans la cuisine pour un plat qui sera aval en quelques minutes, donc, on va l'acheter.

On le mange normalement le soir. Le plat se constitue de poisson, d'algues et de riz. On met aussi de la sauce de soja.

Quand on les enlve des emballages, on les met dans un plat en verre pour que tout le monde puisse se servir et on pose ce plat sur la table. Aprs qu'il soit pos sur la table, tout le monde observe ses couleurs.

Quand le plat est pos sur la table, avant de me servir, je le contemple: du riz enroul dans des algues avec le poisson au milieu, le riz de forme triangulaire et une couche de saumon ou de thon par dessus. Aprs je me sers, je le sens et je l'avale.

Viandes

Le bitoque de Bernardo

Un bon plat pour les gourmands c'est un bon plat pour tout le monde. Par exemple le plat bitoque est succulent, il est servi chaud et quelquefois brlant. Ce plat est constitu de salade, de carottes rpes, de riz, de frites, duf, et dun steak hach. Il y a toujours ce plat dans les restaurants, cest garanti.

Le seul inconvnient cest lattente, comme pour tous les plats. Pour la majorit des plats, on attend environ trente minutes mais pour ce plat, on doit juste attendre quinze minutes. Cest un avantage surtout quand on a trs faim. Le cuisinier prpare ce plat avec de la sauce sur le steak et une autre sauce sur le riz, ce qui donne un got qui nest pas trs connu en dehors de ce plat.

Quand le bitoque est servi tout le monde se retrousse les manches sauf ceux qui regrettent de ne pas lavoir choisi quand le menu tais sur la table. Quand ce plat est devant nous, on oublie les rgles de politesse et on commence manger avant que les autres ne soient servis.

Laspect du plat est essentiel, il y a toujours le riz en haut gauche, la salade en haut droite, le steak au milieu, luf sur le steak et les frites par dessus. Lodeur de la sauce nous ouvre lapptit, cette odeur qui est forte et lgre grce au sel et au poivre qui lpicent. Lodeur du steak, de luf et des frites nest pas essentielle car ils ne dgagent pas beaucoup dodeur. La saveur des frites, que les enfants adorent et dvorent en un rien de temps est encourageante. Quand on gote le steak qui a marin pendant dix minutes dans la sauce, on ouvre les portes du paradis. Et quand on gote le riz mijot dans la sauce, comme un bateau dans leau ; on commence senvoler. Et enfin on finit par tremper le pain dans le jaune de luf bien dgoulinant.

Il faut mettre le tout dans la bouche pour trouver le got parfait et la merveilleuse saveur de manger son plat prfr.

Le buf la crme de Rafaela

Chaque fois que je vais voir mon grand-pre, lui et ma grand-mre m'accueillent avec joie. Quand j'arrive chez eux, quand je vais dans la cuisine je pense mon plat prfr avec le got de moutarde et une odeur allchante emplit mes narines.

Quand mon grand-pre sort le buf, je sais que c'est le jour, le jour J.

Avec mes cousins, on part dans le jardin la recherche de quelque chose faire en attendant de manger.

Une fois table, mon grand-pre arrive avec la casserole et nous verse le buf dans l'assiette, avec cette sauce l'odeur de moutarde et de crme. La viande incroyablement tendre a mijot dans la sauce au got indescriptible.

Pour moi, le poisson, c'est fade, a n'a aucun got. Par contre, la viande de buf, elle a un got fort, bon, rien voir avec le poisson.

Lorsque je savoure ma pitance, je sens une explosion de saveurs dans ma bouche: de la crme, du buf, de la moutarde, du sel. Tout a me monte la tte.

L'odeur se balade dans tout le quartier, tous nous envient. Les voisins regardent par dessus le grillage. Je me sens chouchoute.

Le caril de Joo Pedro

Le plat que j'aime le plus, c'est le caril avec du riz. Ma grand-mre et quelquefois ma mre font du caril la maison. Elles le font seulement un jour spcial.

Ce plat est prpar avec du riz et du poulet. Mais pour que ce plat soit spcial, il a une sauce magnifique.

Quand je vois ce plat, j'ai l'eau qui me vient la bouche. Mais quand je le mange, c'est comme un festival dans ma bouche. La sauce a un got qui n'est pas comme les autres. On a l'impression qu'on est un roi.

Dans mon plat, il y a une couleur diffrente de quand je le vois dans la pole. A une couleur brun clair, ct du riz, avec de la sauce au-dessus.

La choucroute de Nathan

Lors des rares repas familiaux chez ma mamie, on se rassemble afin de manger le repas traditionnel alsacien. On met tous la main la pte. Moi, par exemple, je vais chez le boucher chercher les salaisons.

La prparation est importante: on fait cuire le lard qui claque, parfois il saute, il essaye de s'enfuir.

La viande est ttue, elle rsiste la cuisson, se balance partout. L'odeur de la choucroute envahit dj la maison et les convives sont impatients. Enfin la choucroute est prte et les invits s'empressent de s'asseoir. Devant les cris affams et les estomacs gargouillants, Mamie ne peut que servir le plat. Je regarde toujours attentivement mon plat avant de le manger, comme un prdateur le fait avec sa proie. Ici, la proie c'est la choucroute. Je vois les knacs, des saucisses alsaciennes, tomber sur le chou comme un caillou du haut dune montagne. Les grains de girofle sont parpills partout. Le chou est une montagne, et le lard est le sommet. Majestueux, le lard laisse chapper de la fume, preuve qu'il est chaud. Moi, je vois sa comme un sioux qui fait des signaux de fume aux autres sioux, ici aux autres lards. C'est comme si les lards tenaient une conversation. Les saucisses, au bas de la montagne de chou, sont des gens qui essayent de monter. Je m'imagine toujours une histoire: j'imagine une musique de Far West et une priptie. Puis, je reviens la ralit et je vois mamie servir le dernier des invits.

Il faut le voir pour le croire, oubliant toutes les politesses et trpignant d'impatience il est impossible de rsister. Toute la famille n'attend que le bon moment pour commencer. Et l, la seconde o la dernire assiette touche la table, les affams se prcipitent sur le contenu leur assiette comme s'ils n'avaient pas mang depuis trois jours. Ils affirment qu'une simple choucroute pose devant un prisonnier est une torture suffisante faire parler.

Le repas est parfait, le chou fond dans la bouche et la viande, quand on la mche, cde au premier coup de dent. C'est bien simple, on dirait un onglet de boeuf tellement elle est tendre. L'odeur qui parvenait au nez et aux papilles rend la bouche suivante trs attendue, irrsistible.

Au dessert, c'est un kouglof royal qui avait t achet la veille chez le ptissier boulanger du quartier. Le kouglof disparat sous une somptueuse couche d'amandes et de raisins secs. On se prpare une bouche croquante et, pour apprcier le got, il faut tre sensible.

Les ctes dagneau dHector

Quand je prpare des ctes d'agneau avec des ptes au gruyre, je les prpare avec amour, je m'applique pour la cuisson de la viande, pour qu'elles soient tendres. Pour les ptes, je fais attention au temps, car si elles ne sont pas assez cuites, elles sont dures et si elles cuisent trop, elles sont trop molles.

Quand je sers les ctes d'agneau avec les ptes au gruyre, l'odeur de la sauce de la viande est si importante que quand je la sens, l'odeur se rpand dans tout mon corps. Et le gruyre qui fond sur les ptes donne une odeur qui donne envie de manger.

Quand on commence goter, la viande tendre fond dans la bouche et le gros sel donne un ct onctueux. Les ptes adoucissent la viande dans la bouche, et le gruyre donne une petite touche assaisonne pour que les ptes n'coeurent pas.

La dinde de Manuel

Ma grand-mre venait darriver de sa maison, mon cousin et moi nous lappelions pour voir la belle dinde qui reposait dans du vin entour de fleurs, elle accourut en pensant que ctait grave, elle eut un soulagement quand elle comprit que ce ntait rien et dit:

Oui elle est belle non?

Oh oui ! Dis-je.

Bon, on va la laisser reposer quelques heures !

Ok !

Le lendemain, ma tante vint avec la dinde la posa sur une table ct et dit:

Venez ! Je vais vous servir !

Tout le monde accourut, tous voulaient se servir de cette magnifique dinde coupe avec une farce de viande et dherbes lintrieur accompagne de riz et de Coca-Cola. Je me servis, en premier, laspect me donnait leau la bouche. On ma coup une part avec du riz.

Je me suis assis avec lassiette devant moi, cela sentait tellement bon que jai oubli les personnes qui mentouraient, je me suis laiss envelopper par la magnifique odeur, la peau blanche de la dinde croustillante, le riz blanc et chaud et petit, la viande avec un air amusant et lger.

Je coupai un morceau, je le mis dans ma bouche et je vis la vie en rose, ctait si bon quon aurait dit que je menvolais au paradisAprs avoir aval ma premire bouche, je dvorai le reste comme si je navais pas mang depuis des annes. Je me levai et je demandai la recette :

Bon, tout dabord on la laisse reposer quelques jours dans du vin entoure de fleurs, aprs on la cuit et la fin on ouvre son ventre et on met la farce qui est compose de la viande hache et de la salade finement coupe !

Le dindon de Nol dAntonio

J'aime beaucoup manger, mais manger bien.

Nol, la maison de mes grands-parents, on mange, avec tous nos cousins et mes oncles, un dindon. On est tous en fte et on est trs joyeux. Mon grand-pre le prpare trs bien ! Je ne l'ai jamais vu le prparer mais j'imagine le soin que cela demande.

Quand il arrive sur la table, grand et marron, l'odeur du dindon est merveilleuse. On le coupe en trs fines tranches, on verse la sauce au-dessus du dindon et finalement on met ct les patates qui donnent la touche finale au plat.

Maintenant je vais le manger. Je coupe un tout petit morceau. Je le vois, je le sens, oh ! Comme c'est bon ! Le morceau tout fin avec la sauce sur lui. J'ai tellement l'eau la bouche qu'il s'en faut de peu que je ne bave. Le morceau s'approche, je pense qu'il va tre dlicieux et enfin il rentre dans ma bouche au contact de ma langue. Il est comme je le pensais, dlicieux ! Je sens la saveur dans ma bouche, tout me vient la tte ! La sauce donne encore plus de saveur et les patates, elles sont les plus merveilleuses patates du monde.

Aprs je vois mes cousins manger. Oh, qu'ils l'aiment ! Manger en famille est beaucoup plus joyeux que manger tout seul et on a plus faim. C'est pour cela que j'aime autant le dindon. Il est trs bon et toute la famille est contente, heureuse et tout le monde la maison mange le merveilleux dindon !

Les grillades de Jos M.

Normalement, mon pre prpare toujours des grillades quand toute la famille est runie. Il varie entre la viande et le poisson. Mais jaime bien quand il fait de la viande. Quand je vois un gros bout de gigot, je pense quil est pour moi. Le gigot grill, le sang qui coule... Quand la viande est prte, je la vois dans mon plat. Elle est trs bien faite.

Jai coup la viande en morceaux et quand jallais commencer manger, jai pens que je devais bien savourer la viande. Quand jai pos la viande dans ma bouche, elle avait un got dlicieux. La viande tait trs bonne. La meilleure viande du monde, jai beaucoup flicit mon pre.

Les lasagnes de Joo

Les samedis, quand je trouve ma mre occupe travailler dans la cuisine, je comprends tout de suite que c'est le jour des lasagnes. On les mange au dner, mais ce jour-l, dj le matin, la magnifique odeur des lasagnes envahit toute la maison.

Ma mre est enthousiasme puisqu'elle sait que mon pre et moi adorons ce plat.

L'heure bnie du repas arrive, mon pre et moi sommes dj assis table, pendant que ma mre prpare les derniers petits dtails du dner. Quand ma mre arrive avec le plat, je suis merveill par l'aspect des lasagnes: elles sont servies dans un joli plat gratin en pyrex, toutes les couches de lasagnes: la pte d'un jaune trs beau, la viande d'un brun soutenu et la bchamel qui nappe l'ensemble.

Quand ma mre sert ma part, je suis oblig d'attendre que tous soient servis pour commencer manger.

Finalement, je peux manger: une explosion de saveurs se produit dans ma bouche, le got de la pte trs bien confectionne, la viande avec la saveur douce et, finalement la sauce avec un got unique qui se combine majestueusement avec la viande et la pte.

J'ai mang trois assiettes de lasagnes, la fin du dner je me sens un peu mal d'avoir tellement mang, mais pour moi le samedi est le meilleur jour de la semaine.

Le rti de Marine

A chaque fois que maman nous appelle pour aller table et que je passe ct de la cuisine pour aller m'installer, je sens l'odeur du rti, je le reconnais sa sauce, aux lgumes que j'entends rissoler et mijoter, dans la cocotte minute, qui siffle pour nous dire que c'est presque prt et que nous allons commencer manger.

Nous passons table et commenons manger. Une fois dans l'assiette le rti a l'air encore meilleur, il frmit encore dans l'assiette, sa fume atterrit dans le nez donnant une odeur sucre des lgumes.

La premire bouche est toujours la meilleure. La viande est tellement tendre que l'on pourrait croire qu'elle fond dans la bouche. Le meilleur est quand la viande absorbe toute la sauce des lgumes, ce qui donne une merveilleuse saveur inexprimable.

Mais j'ai tellement apprci, que quand je mange la dernire bouche, je tends mon assiette pour en reprendre mais le rti tait tellement bon qu'il n'y en a plus.

Le steak aux champignons de Daniel

Je supplie ma mre de le faire, il faut du temps pour la convaincre de faire le steak avec les champignons shimejy. Elle dteste ce plat, contrairement moi, car je l'adore ! Elle me promet d'acheter la viande pour le faire pour le dner du lendemain. La nuit, je rve que je le mange mais malheureusement ce n'est qu'un rve.

Le lendemain soir, je regarde ma mre mettre la viande sur la pole, je ne la lche pas d'une semelle. Ma mre fait toujours la viande saignante pour moi car j'aime le sang qui coule abondamment de la viande quand on la coupe. Pendant que le steak cuit, elle l'assaisonne avec du sel et du beurre, elle attend un peu et met mes champignons prfrs. L'odeur magnifique du tout envahit la maison mais ma mre ouvre toutes le fentres pour l'enlever.

Finalement la meilleure tape : manger. Il arrive sur mon assiette croustillant encore avec les champignons dors sur l'un des cts. Pendant que je vais chercher mes couverts, je ne quitte pas des yeux mon magnifique plat sans tout de mme m'arrter d'inhaler la savoureuse odeur. Je viens m'asseoir, je coupe le steak en faisant couler le sang, aprs avoir tremp la viande dans le sang, j'ajoute aussi des champignons sur la fourchette, je la met dans ma bouche, je l'enlve lentement, je la repose sur mon assiette et pendant ce temps je fais tournoyer le tout dans ma bouche. Je reste comme a savourant chaque seconde le succulent steak, les longs champignons la petite tte et la douce saveur qui sort de la viande.

Aprs avoir doucement mch le tout, j'avale lentement une autre bouche, rptant ainsi de suite ce processus.

Le steak-frites de Simo

Il m'arrive que mon grand-pre prpare le plat des dieux. Pour cela, il va au march du quartier pour acheter au meilleur boucher la meilleure viande de boeuf. Aprs, il va au supermarch pour acheter les meilleures pommes de terre. Il revient une heure aprs.

Il l'appelle O TEU PRATO. Pour le prparer, il met la viande dans la pole jusqu' ce qu'elle soit cuite point, rouge dedans et avec du sang. Eu mme temps, il prpare les patates frites au four mais ce ne sont pas des patates normales, ce sont des frites carrs. Aprs tous ces prparatifs, il dresse les assiettes mais il ne le sert qu' moi.

Avant de le manger, je le contemple, aprs je le mange; je n'ai besoin d'exercer, avec mon couteau, aucune force car il est si doux et si tendre que je pourrais le manger sans dents. Mais aprs, il y a la saveur inexplicable qui vient...

C'est une saveur douce mais sche avec un got de sel et les oignons avec le sang. humm !! .

Le Strogonoff de Roberto

Une fois par semaine, ma mre prpare un plat nomm Strogonoff, bon, je ne sais pas l'crire, mais cela sonne peu prs comme a. Il est servi chaud, sur un plat blanc et de taille normale. Le plat est constitu de riz blanc couvert de viande, mais une fois, ma mre en a fait un de poulet et de viande. La viande est aussi trempe dans une sauce faite de ketchup, de moutarde et d'autres ingrdients que je ne connais pas. Ma mre le prpare dans deux faitouts, on prpare du riz dans l'un et dans l'autre, la sauce avec la viande. On le laisse mijoter, puis, on met le riz sur le plat et on le recouvre avec la sauce dlicieuse.

Ce plat dgage une odeur fabuleuse, son odeur nous donne envie de bien le dguster calmement pour bien ressentir le got sur le bout de la langue et quand quelqu'un souffle sur le contenu de sa fourchette pour ne pas se brler, le fumet se rpand sur tous les convives. Mme en descendant quatre tages, on peut toujours sentir l'odeur merveilleuse du strogonoff, mais lorsque la porte est ouverte, le vent emmne la douce odeur du strogonoff pour lui tout seul.

Le strogonoff a un aspect un peu bizarre avec sa sauce qui a l'air un peu gluante qui nappe le riz blanc qui finit par devenir marron. Son aspect ne nous donne pas envie de le manger, mais on ne peut pas se limiter son aspect car il est trompeur, contrairement l'odeur.

Pour la partie gustative, il ne faut pas manger trop vite pour ne pas se brler, mais il ne faut pas manger trop lentement car trs vite le plat va se refroidir, et, le strogonoff est bon chaud, on peut toujours le chauffer au micro-ondes, mais ce procd enlve un peu du got, donc, il faut manger une vitesse approprie et moyenne. La partie que l'on mche est la viande et le riz, mais la partie qui donne le got, c'est la sauce. Le got, je ne peux pas vous l'expliquer, car, ce n'est qu'en gotant que l'on peut l'imaginer. Il est impossible de l'crire.

Accompagnements

Le gratin de Paola

Trs tt le matin lors des jours comme Pque ou le Nouvel An, ma mre part durant de longues heures au supermarch. Lorsqu'elle arrive, vers midi, les bras chargs de sacs, elle range rapidement les courses et de suite enfile un tablier pour prparer un gratin de pommes de terre; puis elle commence plucher ces tubercules. Aprs elle les coupe finement et soigneusement, prpare un plat, elle les y dpose dlicatement, elle va chercher la crme frache, la bchamel et le fromage rp dans le frigo. Ensuite, aprs avoir obtenu une sorte de pte, elle enfourne le plat.

Vers treize heures, la minute prs, jaccours dans la cuisine, lodeur est lgre, douce mais forte. Ma mre sort le plat encore brlant. Elle le pose sur un dessous de plat la cuisine et je vois le dessus bien dor, les morceaux de pommes de terre qui dpassent, le fromage bien fondu avec cette odeur dlicieuse de gratin et de pommes de terre cuites. Je pars vite chercher mes frres pour maider prparer la table.

Ds que la table est dresse et que tout le monde est install, papa part chercher le plat et majestueusement le gratin arrive, si mon pre ne sest pas brl en lamenant, pos en plein centre de la table, comme un roi, avec son air suprieur tous les autres plats, son odeur allchante et enfin papa commence le couper, il me passe la premire part bien sr. Aprs avoir eu une assiette bien garnie de gratin et de salade, je commence manger.

Je prends mes couverts, coupe un petit morceau et je lavale. Le dessus croustillant, les pommes de terre moelleuses, le fromage brlant et la bchamel qui fond dans la bouche, videmment je termine toujours la premire assiette et je me ressers plusieurs fois.

Jadore ce plat car chaque bouche diffrente, lgre ou forte, lodeur nous attire comme des zombies, si allchante et pice. Mais lapparence aussi est gniale : le haut tout dor ou mme brl mais lintrieur est blanc comme de la neige et il peut avoir diverses formes. Ce plat est parfait, tout simplement parfait. Mais malheureusement, mes frres se disputent tout le temps table et la fin tout le monde est fch, en gros je ne peux jamais manger tranquillement.

Les petits choux au roquefort dAdle

Quelquefois, lorsquil y a un vnement, ma mre prpare de petits choux au roquefort. Elle commence dans la matine. Ce sont de petits choux en pte choux remplis de roquefort mlang d'autres ingrdients. Les petits choux sont creux car il faut les garnir du mlange du roquefort. Pour faire ceci, j'aide ma mre. Aprs avoir rempli les choux, nous mettons un petit chapeau de pte par-dessus. Il faut ensuite les faire cuire au four. Les petits choux sont trs apptissants tout dors avec une guirlande de roquefort qui dpasse sous le chapeau. Ils se mangent froid.

Tous les ingrdients, au dbut, pris sparment, ne sont pas trs apptissants en eux-mmes, mais ils se transforment en un sduisant petit chou refltant la magie de la cuisine.

Quand les plats arrivent sur la table, ce plat de petits choux, si allchant, s'empare de mon regard et je n'attends qu'une chose, les savourer !

Enfin arrive le moment de la dgustation que j'attendais tant. Ce got dlicieux de roquefort, que je savoure en prenant mon temps me parat magique. Accompagn par cette salade assaisonne, le plat est dlicieux.

Les petits choux sont moelleux et le got du roquefort qui d'habitude est un peu fort devient doux. Quand je finis mon plat, je suis contente d'en avoir mang. Je continue mon repas et quand j'ai tout fini, je me contente de me rjouir de ce bon repas, et j'attends le jour o ce plat de petits choux arrivera encore une fois sur la table pour que je les dguste.

Les rostis de Fanny

De temps en temps, ma mre ou ma grand-mre nous prpare des rostis, de petites galettes de pommes de terre, avec des lardons et des oignons. Elles sont accompagnes de morceaux de filet mignon et de leur sauce aux champignons.

Les ingrdients sont simples et faciles cuisiner, il faut des pommes de terre, des lardons, 1 ou 2 petits oignons, du filet mignon, quelques champignons et un peu de crme frache liquide. Une fois tous les ingrdients sont installs sur le plan de travail, ma mre met son tablier prfr, se lave les mains et se met au travail.

Elle rpe tout d'abord les pommes de terre, en fines tranches et les laisse de ct. Les oignons vont tre ensuite pluchs sous l'eau pour ne pas pleurer ! Et vont tre mis dans une casserole. Du salon, j'entends le crpitement des petits oignons, qui prennent une couleur de plus en plus fonce. Puis ma mre ajoute les lardons qui dgageaient une dlicieuse odeur de viande fume.

Ma mre reprend les pommes de terre rpes et en fait une petite galette o elle incorpore les oignons et les lardons.

Elle prpare ensuite la petite sauce aux champignons qui accompagnera la viande : du filet mignon.

Une fois tous les ingrdients runis dans l'assiette, la dgustation peut commencer :

A peine le plat est-il devant mes yeux, que diffrentes odeurs se mlangent. A premire vue, ce plat est bien prsent avec des pices, des herbes qui dcorent l'assiette et la rendent plus joyeuse.

Le filet mignon est coup en petits ds formant de petites brochettes, la sauce aux champignons les recouvre. Les petites galettes sont bien rondes, de taille moyenne.Je plante mon couteau et ma fourchette dans la viande, une lgre fume se dgage, la viande est tendre. Je trempe mon morceau de viande dans la sauce, pour lui donner, un lger got de champignons. Les galettes sont lgrement dores, les oignons et les lardons croquants.

Toutes les saveurs sont runies dans ma bouche. Une fois le plat termin, lassiette racle, je n'attends plus qu'une chose, que ma mre re-prpare ce plat !

Desserts

Les crpes dAdrien

Indiscutablement, pour moi rien ne surpasse un bon repas de crpes.

Quand je prpare ce plat, je fais attention ne pas me tromper dans la recette, je fais la pte crpe calmement pour ne pas la renverser, je cuisine gnralement assez de crpes pour toute la famille, mme sil manque quelquun, on finit par toutes les manger.

Quand les crpes sont prtes, tout le monde se dpche d'aller table. Durant leur confection, chaque fois que quelqu'un va dans la cuisine, cette personne veut manger une crpe car cette personne a l'eau la bouche cause de l'odeur clatante. Tout le monde veut le sucre pour mettre sur les crpes qui sont toujours dlicieuses. Tout le monde veut se resservir. D'ailleurs, les crpes sont tellement dlicieuses que mme les chiens en veulent et se lchent les babines.

Les crpes sont rondes avec une couleur un peu jaune et avec de petites taches marron partout. Une fois dans la bouche, les crpes avec du sucre ou autre chose se mchent avec une extrme facilit, avec le sucre dans la bouche, les crpes ont le got sucr, les crpes ont aussi un got succulent, le sucre fond dans la bouche mais pas les crpes qui ne sont en aucun cas amres.

Le gteau au chocolat de Marie

Aujourd'hui j'ai demand ma mre de me faire un gteau au chocolat car j'adore celui que ma mre ralise.

Tout d'abord, elle va chercher les ingrdients, au supermarch, il faut: 200 g de chocolat, 110 g de beurre, 6 oeufs, 220 g de sucre et 3 cuillres de farine. En rentrant la maison, elle pose tous les ingrdients sur la table et tous les rcipients, puis enfile son tablier.

Aprs, elle allume le four 200 C. Pour commencer ma mre pose le chocolat et le beurre dans un bain-marie avec pas trop d'eau pour ne pas que cela dborde, pendant que cela chauffe. Elle prend les oeufs et les spare dlicatement, elle bat les blancs en neige avec douceur.

Ma mre sort le chocolat fondu et l'incorpore avec les jaunes clatants comme des soleils, la farine blanche comme de la neige et le sucre comme des grains de sable. Elle les mlange tous rapidement et avec une force surhumaine.

Aprs elle beurre le moule avec un pinceau trs fin puis met un peu de farine pour que la pte ne colle pas.

Sans perdre de temps ma mre prend le bol avec tous les ingrdients mlangs et les transvase dans le moule. J'ai got avec une petite cuillre, c'est un dlice, elle l'installe dans le four.

Une fois les 25 min passes, ma mre sort le moule, et l'odeur qui se rpand dans toute la maison est irrsistible, a sent tellement bon qu'on voudrait tout dvorer. Aprs l'avoir pos sur la table, j'ai attendu qu'il refroidisse pour manger ma part en une bouche. Quand ma mre me donne ma part, je la mange avec tendresse et je sens les petits morceaux fondre dans ma bouche.

Finalement aprs avoir mang 6 parts, je suis alle faire une petite sieste, il en faut bien quand on a le ventre plein.

Le gteau au chocolat de Massamba

J'aime tous les plats mais mon plat prfr, c'est le gteau au chocolat de ma maman.

Ma mre le prpare quand il y a une fte dans la famille. Elle le prpare avec bonheur, elle y met tout son cur pour qu'il soit le plus dlicieux possible.

Toute l'odeur se rpand dans salle. Et cette odeur est tellement caractristique qu'on devine la prsence du gteau au prochain repas avant mme que la cuisson ne soit termine.

Ma mre amne le gteau qu'elle a dmoul sur un plat rouge, elle l'apporte sur table avec toute la dcoration et avec tous les lments de toutes les couleurs. Le gteau est servi et toute la famille se met table. Il est impossible de parler avec une bouche pleine. Ma bouche ne cesse de bouger cause de ce got merveilleux. Quand je mange il est si bon, si onctueux.

Ce gteau est tellement dlicieux, je ferais n'importe quoi pour le manger chaque jour.

J'aime bien ce plat, c'est mon plat prfr si je pouvais je le mangerai chaque jour, a me ferait du bien.