Les ©tablissements romains des Plomarc’h   Douarnenezculture-patrimoine- .individualis©s, comme

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Les ©tablissements romains des Plomarc’h  ...

  • 1

    LES TABLISSEMENTS ROMAINS DES PLOMARCH

    DOUARNENEZ : SALAISONS ET GARUM

    Michel MAZAS

    Maire honoraire de Douarnenez

    Osismes : nom dun peuple gaulois, puis dune cit gallo-romaine. Les Osismes sont

    individualiss, comme les autres peuples gaulois, dans la premire moiti du premier sicle

    avant notre re, grce leur monnayage.

    M.19 : BN (6576B) Hapax armoricain (agrandi 40 fois)

    Au droit : tte gauche, nez triangulaire bien marqu,

    chevelure en grosses mches.

    Au revers : cheval androcphale gauche, devant le

    poitrail, une croix. Au-dessous du cheval, un cercle plein

    doubl dun grnetis intrieur (voir photo).

    Il sagit dun type indit. Son poids est de 1,67 g. Son

    diamtre est de 11 mm.

    Cette monnaie armoricaine, en or, a t dcouverte Trgouzel en 1978 [avec de trs nombreuses autres, dans

    lenceinte dun lieu de culte ; on peut penser que cette

    pice reprsente une offrande, ce qui rejoint une trs

    ancienne tradition romaine qui a suivi les offrandes

    darmes en des temps plus guerriers, autour du bassin

    mditerranen.] Elle atteste un degr de civilisation

    avance et lexistence dchanges commerciaux et

    culturels. Le temple celto romain de Trgouzel est trs proche de Pouldavid. Cest un lieu de culte qui date

    davant lapparition du christianisme. Il est totalement abandonn et ruin au IVme-Vme sicle ap. J.-C. Une

    ncropole gallo-romaine, incinration, existait 300 m au N.E. du temple. Elle comportait une centaine durnes

    funraires. Il est possible que lendroit, devenu maudit aprs le passage sanglant des invasions barbares, ait vu son culte

    migrer quelques jets de pierre vers lOuest, au fond de la ria de Pouldavid.

    La pice est sans entaille, en bon or jaune. Elle a probablement t frappe par les Osismii, peuplade armoricaine

    qui occupait notre rgion, la pointe de Bretagne. Elle suggre une civilisation avanc.

    Cest la monnaie la plus ancienne du lot du fanum de Trgouzel. Elle aurait t mise au dbut du 1er sicle av.

    J.-C.

    Sa valeur correspond, en monnaie de lpoque, de statre, exprime dans la terminologie propre la

    civilisation athnienne [La statre (dargent Athnes, dor en Macdoine) valait 2 4 drachmes. Il existait la

    double statre et le demi-statre, le quart de statre.]

    Les Osismes sont mentionns par Csar aux cts des Vntes et des Namntes lors de

    lattaque de larme romaine en 56. Quoique vaincus, ils rapparaissent parmi les contingents

    runis pour secourir Vercingtorix en 52. Comme ltymologie de leur nom lindique, les

    plus en arrire , leur vaste territoire stend dans la partie occidentale de la Bretagne, face

    locan (Finistre, Ctes-dArmor jusqu Saint-Brieuc). Bord sur trois de ses cts par la

    mer, il est frquent ds le Vme

    sicle avant notre re par les navigateurs mditerranens.

    Plusieurs oppida ou places fortes sont connus, soit sur le littoral, comme Castel Coz en

  • 2

    Beuzec-Cap-Sizun, soit lintrieur, comme le camp dArtus Huelgoat ou le camp de Saint-

    Symphorien Paule rcemment fouill.

    Le territoire ayant t transform en cit (circonscription) au dbut de notre re, le

    chef-lieu Vorgium est cr lemplacement de Carhaix. Les sites archologiques dpoque

    romaine les plus importants sont des agglomrations secondaires (Krilien en Plounventer,

    Quimper) ou de grandes villae (Keradennec en Saint-Frgant, Kervenennec en Pont-Croix).

    Mais lactivit osisme la plus originale est celle du garum et des salaisons de poisson, tablie

    principalement en baie de Douarnenez. Elle est la cause dune romanisation plus profonde

    atteste par diverses dcouvertes : inscription, statuaire. Au IVme

    sicle, le littoral osisme fut

    protg des raids barbares par des fortins dont le premier chteau de Brest est un exemple.

    Lgionnaire romain (statuette de bronze du Ier sicle ap. J.-C.)

    Le nom le plus anciennement connu de Douarnenez viendrait du latin

    Legionense qui dsignait une cit hbergeant une lgion romaine.

    Ces soldats, comme celui reprsent ci-contre, raffolaient de garum ,

    d alec ou autre liquament fabriqus dans les cuves de Plomarch.

    Riches en vitamines, ces condiments pics relevaient le got de la ration

    quotidienne compose, dans le meilleur des cas, de : - 850 g. de bl

    - 100 g. de lard

    - 30 g. de fromage

    - une bouillie de lgumes dont le garum faisait passer la fadeur.

    Par ailleurs, avec un sac de 25 kg, le lgionnaire devait parcourir pied, sil

    tait fantassin, jusqu 25 km par jour.

    Objets retrouvs dans un sarcophage Douarnenez en

    1884 : cinq pingles cheveux en jais, faonns York

    au IVme sicle, et gobelet en verre du IVme sicle

    galement, qui provient probablement du nord de la

    Gaule.

    Traces dune civilisation : la ralit de ces vestiges dune

    parure de jeune femme du IVme sicle, rpute

    princesse, nous ramne lhistoire et lauthenticit des

    faits. On est en prsence de lexpression artistique dune

    civilisation aux larges territoires continentaux, insulaires

    et maritimes, anims par des changes nombreux et

    varis par lesquels circulent denres, objets et monnaies.

  • 3

    Une restauration russie

    Les visiteurs peuvent apprcier aujourdhui le remarquable

    travail de restauration du site des Plomarch

    De nombreux panneaux recrent, par le dessin, lambiance qui rgnait sur le chantier

    de construction des cuves garum et salaison

    Au dessus des cuves et au milieu du mur arrire de ldifice on peut observer trois

    niches qui contenaient les divinits tutlaires qui protgeaient ltablissement. Une statue

    dHercule fut dcouverte au dbut du sicle sous la niche de gauche. Les deux autres divinits

    taient probablement Jupiter au centre et Neptune droite.

  • 4

  • 5

    Ltablissement de salaisons romain de Plomarch Pella

    A lpoque romaine la baie de Douarnenez est, comme la fin du sicle dernier et au

    dbut de ce sicle, un important lieu de pche et de transformation des produits de la pche au

    sein de la Gaule romaine et du nord-ouest de lEmpire. Lactivit comportait, outre la pche

    la sardine, la salaison de filets de poisson et la prparation de sauces (GARUM, ALEC,

    LIQUAMEN, etc.). On connat ainsi une douzaine dtablissements importants rpartis le long

    de la cte depuis le Cap de la Chvre jusqu la baie des Trpasss. Au del plusieurs

    tablissements parsment le littoral atlantique Audierne, Lanester, Etel et plus au Sud

    lembouchure de la Gironde Nieul sur Mer. Douarnenez, dans ce contexte, apparat comme

    le grand centre avec ses tablissements rpartis le long de la ria du Port-Ru, aux Plomarch et

    au Ry. videmment une agglomration antique se dveloppa, laissant des traces tnues en

    ville et un grand temple Tregouzel.

    Ltablissement des Plomarch apparat comme celui le mieux conserv, le plus vaste

    et le mieux tudi de la baie. Install au dessus de lanse du Gorret il comporte quatre

    btiments connus ce jour. Deux difices, de six cuves au moins chacun, installs sur des

    hauteurs, encadrent deux btiments implants dans le vallon (le grand difice en cours de

    restauration et un btiment comportant des chaufferies rcemment dcouvert lors dun

    effondrement de falaise). Lensemble de ltablissement est bti au dbut du IIme

    sicle

    ap. J.C. sur un site dj occup au Ier sicle. Il fonctionne jusque vers la fin du III

    me sicle

    puis connat une occupation et une activit mal connue au IVme

    sicle. Au Moyen Age, une

    occupation et un cimetire se dveloppent ensuite autour et sur le site.

    Alors que trois des quatre difices apparaissent lis la prparation et la production

    proprement dite des salaisons, le grand difice, qui fait lobjet de restaurations et vous est

    prsent aujourdhui, tait vou au stockage et au conditionnement. Cest un grand btiment

    rectangulaire de 36m de long sur 18m de large, appuy contre la colline. Il renferme 11 cuves

    enduites de mortier de tuileau rose servant stocker la production conditionner, et 5 cuves

    non enduites (lune dentre elles a une profondeur de 4,30m, ce qui est sans quivalent dans la

    baie ni sur les sites mditerranens), servant au stockage du produit conditionn prt partir

    sur le march travers lEmpire. Lensemble est desservi par des couloirs de circulation qui

    permettent daccder toutes les cuves. Les deux pignons du monument prsentent

    lencastrement de poteaux qui supportaient la toiture. Ceux-ci se retrouvaient galement

    langle des cuves formant ainsi un rseau rgulier de supports qui soutenaient la toiture.

    Cette base de statue, ddie Neptune par un certain Caus Varenius Varus, de la tribu des

    Voltini, fait rfrence lindustrie du garum et

    de la salaison du poisson, sur le site des

    Plomarch, notamment. Elle a t dcouverte

    au Ris, en 1948, dans des gravats.

    hauteur : 0,58 m

    largeur : 0,70 m

    profondeur : 0,56 m

  • 6

    Un habitat probable a t repr 500m du site. Des moellons et de nombreux

    fragments de tuile sont encore visibles en micro-falaise.

    Ci-contre la mise au net de linscription de

    la base de statue dcouverte au Ris.

    Elle a t relue et traduite par Ren

    Sanquer :

    N(umen) AUG(ustus)

    NEPTUNO HIPP(ius)

    C(aus) VARENIUS VOLTINI

    VARUS C(urator) C(ivium) R(omanorum) IIII

    POSUIT