Click here to load reader

LES ENJEUX DE LA FRANCOPHONIE-Paul DREZET · PDF file2/67 II 4. Francophonie et enjeux politiques II 4 1. francophonie et processus démocratique II 4 2. francophonie et Etat de droit

  • View
    222

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of LES ENJEUX DE LA FRANCOPHONIE-Paul DREZET · PDF file2/67 II 4. Francophonie et enjeux...

  • PAUL DREZET

    LES ENJEUX DE LA FRANCOPHONIE

    DUNE COMMUNAUT DE LANGUE UNE COMMUNAUT DE DESTIN

    2012

  • 1/67

    PLAN

    Prambule

    3

    Introduction

    5

    Ire Partie : volution et situation actuelle de la Francophonie

    11

    I 1. Origine du franais

    11

    I 2. La francophonie : un terme, une ide et une cration largement inspire hors de France I 2 1. le terme francophonie I 2 2. la francophonie est aussi une ide, qui vit et se concrtise

    14

    I 3. Un rfrentiel juridique

    16

    I 4. Les outils actuels de la francophonie I 4 1. les outils institutionnels I 4 2. les autres outils

    17

    I 5. La gographie actuelle de la francophonie I 5 1. les membres de lOrganisation Internationale de la Francophonie (fin 2012) I 5 2. combien de francophones et o ? I 5 3. le dveloppement de lapprentissage de la langue franaise

    I 5 4. la place du franais dans les organisations internationales

    26

    I 6. La place de la langue franaise dans le Monde en 2010

    43

    IIme Partie : La francophonie et la langue franaise comme lments essentiels de la

    Dmocratie et de la Diversit dans le Monde

    45

    II 1. Diversit linguistique et enjeux

    45

    II 2. Francophonie et enjeux conomiques II 2 1. la diversit des situations conomiques des pays francophones et les enjeux II 2 2. vers une francophonie conomique ? II 2 3. francophonie et dveloppement durable

    46

    II 3. Francophonie et enjeux culturels II 3 1. lcrit, le livre et la littrature II 3 2. limage et le son II 3 3. le sport et les jeux II 3 4. la diversit culturelle II 3 5. la diversit religieuse II 3 6. la diversit des systmes juridiques

    50

    60

  • 2/67

    II 4. Francophonie et enjeux politiques II 4 1. francophonie et processus dmocratique II 4 2. francophonie et Etat de droit II 4 3. francophonie et droits de lHomme II 4 4. francophonie et protection des donnes personnelles II 4 5. la francophonie, acteur de la diplomatie II 4 6. francophonie et finances publiques

    IIIme partie :

    Avenir de la Francophonie : lments pour une rflexion

    73

    III 1. Les Valeurs et les missions de la Francophonie

    73

    III 2. Les dfis fondamentaux de la Francophonie

    75

    III 3. Quelques lments concrets pour une rflexion

    77

    Conclusion provisoire

    81

    Annexes

    85

  • 3/67

    PRAMBULE Cette note relative la Francophonie na pas dambition particulire et ne remplacera jamais les ouvrages rdigs par des spcialistes des relations internationales ou des linguistes car je ne suis pas de ceux-ci ! Lintrt que je porte la langue franaise, en tant que citoyen, a toujours t trs grand, mais je navais jamais eu loccasion de faire en sorte que celui-ci concide avec mon activit professionnelle : jai eu la chance de pouvoir rassembler cette apptence pour la Francophonie et un grand intrt pour mon travail de magistrat la Cour des comptes. Cette fonction ma beaucoup apport. Je remercie ceux qui ont permis que cela ft possible. Est-ce par temprament ? Cette note est dlibrment optimiste et volontariste : elle nest donc pas politiquement correcte au vu de lambiance trs exagrment ngative et pessimiste dune partie des lites franaises. Cette note sinscrit donc dans ce que le professeur Claude HAGGE1 appelle le combat pour la dfense de la langue franaise . Dans cette chronique, jvoque notamment des vnements qui pourront apparatre drisoires aux yeux de certains ou des anecdotes, parfois personnelles. Je mentionne galement des crivains, des philosophes, des hommes politiques etc., en sachant bien que mes choix nexcluent pas toutes celles et tous ceux qui mriteraient dy figurer. Telle est la seule ambition, son niveau, de cette chronique : tre un militant de la cause francophone. Je remercie celles et ceux (ils se reconnaitront !) qui mont apport leur point de vue et leurs conseils. Paul DREZET

    1 Claude Hagge (1936 - ) est un linguiste franais, titulaire de la chaire de thorie linguistique au Collge de France ds 1982. Il y est actuellement professeur honoraire. Voir http://claude.hagege.free.fr/

  • 4/67

    INTRODUCTION

    Rhabiliter la Francophonie, cest prendre bras-le-corps la question de la mondialisation , crit Dominique WOLTON2. La mondialisation des marchs, outre les enjeux conomiques, financiers, institutionnels et juridiques quelle gnre, soulve dimportants enjeux culturels et linguistiques. Ceux-ci ont un impact sur les pratiques linguistiques tant des hommes que des organisations dans la mesure o la mondialisation touche directement la langue des travailleurs et des consommateurs, bref des citoyens dans toutes leurs composantes. Lorsquun Etat est engag de gr, de fait, ou de force, dans un processus dintgration conomique, il subit des pressions pour utiliser et adopter une langue unique, souvent sous couvert daspects pratiques - qui cachent parfois lide dun moindre cot- et cette situation a des rpercussions sur la langue de sa population, sur le mode de vie de celle-ci, sur sa culture et son Histoire. Il importe donc que les Etats dfendent, solidairement, le principe de la diversit linguistique et donc culturelle afin de prserver leur propre identit. La langue franaise et la culture franaise doivent-elles avoir peur de la mondialisation ? Rpondre non serait faire preuve de navet : le modle monolingue nest pas un risque imaginaire. Rpondre oui serait faire peu de cas de toutes les opportunits que font natre la mondialisation et les nouvelles technologies des changes : richesses, voyages, virtualits et vitalit extraordinaires de la communication, etc. La rponse est en nous, elle dpend de nous, en utilisant les armes mmes de la mondialisation en faveur de la diversit culturelle et linguistique. Le plus bel exemple de cette affirmation peut tre le suivant : peu de personnes savent que la pense philosophique franaise est celle qui est la plus recherche dans le monde entier, grce Internet, o les uvres de J. DERRIDA, P. BOURDIEU, ou encore M. FOUCAULT, G.DELEUZE, entre autres, sont les plus consultes parmi des milliers dautres. Ainsi, une technique mondialise est-elle devenue loutil dune pense franaise. Ces dix dernires annes auront t fort actives car plusieurs vnements se sont drouls et ont t intressants (mme si leur couverture mdiatique na pas eu lampleur quils eussent mrite). Ils dmontrent, en effet, le processus rgulier de dveloppement de la Francophonie, grce, notamment, la mise en uvre doutils institutionnels, de structures oprationnelles et dinitiatives diverses, qui ont permis la Francophonie de franchir un cap et de se faire reconnatre sur le plan international par lONU, lUE, etc. Pour ne sen tenir quaux toutes dernires annes, il y et, en 2004, comme chaque anne, la Journe Internationale de la Francophonie du 20 mars au cours de laquelle ont t recenss 932 vnements, qui se sont drouls dans 124 pays, en faveur de la langue et de la culture franaises. Ce furent aussi les Jeux Olympiques dAthnes dont la Charte prcise que le franais est lune des deux langues officielles et dont lemblme (les 5 anneaux entremls) est proche de celui de la Francophonie (un anneau de 5 couleurs), qui eurent lieu en juillet. Il y et le Congrs mondial de la Fdration internationale des professeurs de franais et de lAssociation amricaine des professeurs de franais, qui sest tenu Atlanta, aux USA, ces organisations regroupant plus de 900 000 professeurs de franais dans le monde. Enfin, stait tenu, fin novembre 2004, le Xme sommet de la Francophonie, Ouagadougou dont le thme tait la Francophonie, espace solidaire pour le dveloppement durable .

    2 Demain la Francophonie, Dominique WOLTON, Flammarion, 2006

  • 5/67

    Lanne 2005 a t, notamment, celle au cours de laquelle lUNESCO, lors de sa 33me confrence gnrale, aura adopt, le 21 octobre, le projet de Convention sur la Diversit Culturelle, suggre et soutenue depuis le sommet de Cotonou, en 2001, par les Francophones, et initie largement par le Comit international de liaison des coalitions pour la diversit culturelle (CIL) qui rassemble 31 Etats francophones, germanophones, hispanophones, lusophones, etc., (sauf anglophones). Lobjet de cette Convention est de permettre aux Etats de prserver leur droit dtablir librement et souverainement leur politique culturelle. Lanne 2006 a t, de son ct, celle de lAnne Senghor et celle du XIme sommet de la Francophonie en septembre Bucarest. Lanne 2007 a t celle de la mise en uvre de la Convention sur la diversit culturelle. Mais cette anne 2007 a, aussi, t celle de la cration de lAssociation Francophone des Autorits de Protection des Donnes Personnelles (AFAPDP) le 24 septembre Montral dont le principe avait t voqu en 2004 au sommet de lOIF de Ouagadougou et explicit loccasion de la 33me session de lAssemble Parlementaire de la Francophonie de Libreville de juillet 2006. Ce rseau francophone, prsid actuellement par M. Chartier, compte 15 autorits membres et plus de 50 experts ou reprsentants dEtats dsireux de se doter dune lgislation et dun organisme de protection des donnes personnelles sur le modle francophone. Lanne 2008 aura t marque par plusieurs vnements. Le XIIme sommet de la Francophonie sest tenu Qubec du 17 au 19 octobre. Avant ce sommet, et toujours Qubec, sest tenue, en juillet, la session de lAssemble Parlementaire de la Francophonie et, du 21 au 25 juillet, le XIIme Congrs mondial de la Fdration internationale des professeurs de franais. En mai 2008 sest tenue, galement Qubec, une

Search related