L©crivain Marie-H©l¨ne1 Les thermes et lamphith©¢tre romains Le Colis©e Les thermes de Caracalla

  • View
    104

  • Download
    1

Embed Size (px)

Text of L©crivain Marie-H©l¨ne1 Les thermes et lamphith©¢tre romains Le Colis©e...

  • Page 1
  • Lcrivain Marie-Hlne1 Les thermes et lamphithtre romains Le Colise Les thermes de Caracalla
  • Page 2
  • 2 I. LES THERMES On appelle thermes de vastes tablissements de bains qui comportent gnralement, pour les plus importants, une piste dexercices. On y pratiquait la course, le saut, des jeux, avant dentrer dans les thermes eux-mmes. Les zones deau en constituaient la partie fondamentale non seulement pour se nettoyer mais aussi pour prendre du plaisir et se dtendre avant et aprs lexercice physique. Mais les thermes ntaient pas seulement des tablissements de bains au sens strict : ils taient aussi des lieux de rencontre, o se donnaient des rendez-vous damiti ou daffaire. Les Romains, comme les Grecs, soutenaient que il faut jouer beaucoup pour pouvoir travailler beaucoup . La socit tait cense sauvegarder la sant et le bien-tre du peuple, cest pourquoi, les thermes taient considrs comme services publics non payables et ouverts tout le monde. De grands complexes, appels palaces du peuple par les empereurs taient btis pour accueillir les thermes. 1. Dfinition gnrale vastes tablissements de bains lexercice physique rencontre palaces du peuple
  • Page 3
  • Lcrivain Marie-Hlne3 Bibliothque : lexedra est un endroit pour discuter. Elle se trouve lextrieur pour que lon puisse parler en toute tranquillit. 2) Structure des thermes Tepidarium : cest la salle plus grande et luxueuse dans les thermes. La temprature y tait agrable. Caldarium : la salle la plus chaude. Frigidarium : le petit bassin deau froide utilis par les Grecs se transforme chez les Romains en une norme piscine extrieure. Palestre : comme les Grecs, les Romains ont maintenu un espace pour la pratique du sport, mais ses dimensions ont augment normment.
  • Page 4
  • Lcrivain Marie-Hlne4 Les thermes taient destins une utilisation quotidienne et son processus tait le suivant: 1. Les exercices physiques dans la palestre pour stimuler la circulation sanguine. 2. Les bains. La fonction principale du tepidarium est la relaxation : aprs le sport un repos dune demi-heure est fait dans cette ambiance de splendeur pour aller ensuite au trs chaud caldarium en finissant par un bref passage au laconicum, une salle datmosphre trs sche et chaude qui atteint 70c. 3. Le nettoyage et les massages, pour plonger dans la grande piscine deau froide du frigidarium qui ferme ce procs de rgnration corporelle. 3) Fonctionnement des thermes Au dbut, les thermes taient diviss en deux parties, lune rserve aux hommes, lautre aux femmes ; sinon, des heures diffrentes taient prvues.
  • Page 5
  • Lcrivain Marie-Hlne5 Les chaudires se trouvaient au sous-sol : lair chaud circulait en- dessous du sol au moyen dun systme perfectionn de conduits et de canalisations, ce qui permettait de chauffer les salles la temprature voulue. Le sol tait compos de plaques tenues par des hypocaustes (do le nom du systme).
  • Page 6
  • Lcrivain Marie-Hlne6 4) Les thermes de Caracalla Les thermes impriaux taient dnormes complexes souvent trs luxueux. Les plus clbres Rome sont ceux de Caracalla. Le bloc qui abrite les bains volue dans le croisement de deux axes principaux : laxe nord-sud qui comprend le frigidarium, le tepidarium et le caldarium, laxe est- ouest dont le frigidarium se trouve au centre et les palestres dans les extrmits. Ces plans axiaux et symtriques permettaient une utilisation rationnelle du btiment.
  • Page 7
  • Lcrivain Marie-Hlne7 Maquette des thermes et vestiges Frigidarium Caldarium Mosaque
  • Page 8
  • 8 II. LAMPHITHTRE Le plus ancien amphithtre de Rome date de la fin du I er s. av.J.-C. Un amphithtre comporte trois parties essentielles : les gradins, o prennent place les spectateurs ; larne o voluent les combattants ; les coulisses, mnages sous larne et sous les gradins, o sont disposes les cages pour les btes et des pices pour les combattants. Lamphithtre de Nmes Les Arnes de Nmes doivent leur exceptionnel tat de conservation l'utilisation permanente travers les sicles.
  • Page 9
  • Lcrivain Marie-Hlne9 Il ne s'agit pas toujours, comme on le pense, de combats de gladiateurs mais de spectacles varis, tals sur plusieurs jours, voire plusieurs semaines, o se mlent des combats (uenationes) contre les fauves ou opposant des animaux froces entre eux, et des mises mort de condamns par les btes. Csar inaugure un nouveau type de spectacle, les naumachies. Reconstitutions d'un combat naval, celles-ci ont lieu d'abord sur un plan d'eau artificiel construit pour l'occasion, puis dans l'arne du Colise, rendue inondable. Un amphithtre, pourquoi ?
  • Page 10
  • Lcrivain Marie-Hlne10 Le plus clbre et le plus ancien est lamphithtre flavien, plus connu sous le nom de Colise. Extrieurement, le Colise forme une vaste ellipse de 188 sur 156 m, et mesure 48,50 m de hauteur. Il pouvait contenir environ 50 000 spectateurs. Le Colise Il comptait quatre tages dont trois tages d'arcades et pour protger les spectateurs du soleil ou de la pluie, on tendait une voile de lin, que l'on devine enroule sur le pourtour du toit, pour couvrir une partie de l'ouverture. Nul doute que cet ouvrage est l'un des plus impressionnants du monde antique.
  • Page 11
  • Lcrivain Marie-Hlne11 Lintrieur du Colise tait tout aussi passionnant, comme lattestent les vestiges conservs. Cette vue permet d'apercevoir le podium en rouge qui s'levait 4 m au-dessus de l'arne. Puis on distingue trois grandes ranges horizontales de gradins dont les places taient attribues suivant le rang social de chacun. CLASSES SUPERIEURES CLASSES INFERIEURES ESCLAVES
  • Page 12
  • Lcrivain Marie-Hlne12 Lamphithtre de Nmes Datant du I er sicle p.C.n., cet amphithtre de forme ovale mesure 133 m de long, 101 m de large et 21 m de haut. A l'intrieur, prs de 24000 spectateurs trouvaient place sur les 34 rangs de gradins de la cavea supporte par des votes en plein cintre. Sous les votes cinq galeries circulaires et 162 escaliers permettent aux spectateurs d'accder rapidement leurs places. Galerie circulaire Gradins Escalier
  • Page 13
  • Lcrivain Marie-Hlne13 Aujourd'hui une couverture entirement dmontable permet l'organisation de manifestations diverses, comme des corridas, mme en hiver. Une lentille en tissu polyester, gonfle avec de l'air, tendue sur un anneau et des poteaux mtalliques, couvre la piste et une partie des gradins. Cette construction labore par les architectes Finn Geipel et Nicolas Michelin permet la cration d'une salle ferme l'intrieur du monument. La couverture des Arnes est installe l'automne et dmonte au printemps. Une corrida dans les arnes La bulle