Click here to load reader

Le Point —La Saga Maeght

  • View
    217

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

La Fondation Maeght célèbre ses cinquante ans

Text of Le Point —La Saga Maeght

  • sPclal r ccrE DAZUR

    La saga

    Guiguite Ma grand-mre avait command Giacometti, en 1961, troisportraits, un pour chacune de ses petites{illes. Elle souhaitait quenous gardions d'elle cette formrdable expression , raconte Florence.

    Ghef-dteuvt. Le z8 juillettg6 4,leur fondation ouvraitses portes Saint-Paul-de-Vence. Les artistes avaienttrouv leur maison.

    Maeght

    PAR I.AUREI{CT GUIDIGTI.I

    U il frr:$-.*lr* ir,i"",ffimarchands d'art du XF sicle, qualifiait sa vie.Originaire de Hazebrouck, dans le Nord, ce gnievisionnaire a 20 ans quand, diplme de dessina-teurJithographe en poche, il s'installe Cannespour travailler dans une imprimerie. Il y rencon-tre l'amour de sa vie: Marguerite Devaye (r9o9-r 9 7 7), fille de riches commerants, piquante bruneaux grandsyeux doux et aufranc-parler. Etquelle

    gO I 17luillet 2014 | Le Point 2lB3

    Irois fes pout l'inaugurationSous le regard attendri de leurs grands-parents, lsabelle, Florence et Yoyo remettent lescls de la fondation au ministre des Affaires culturelles, Andr Malraux, le 28 juillet 1964.

  • Braque, le nouveau mentor dim depuis la mortde Bonnard, leur dit : > >,rvle Adrien Maeght. Ainsi nat I'ide, uniqueen France l'poque, de crer une fondation pri-ve d'art moderne et contemporain surla collinedes Gardettes, Saint-Paul-de-Vence.

    Labyrinthe et mosailque. L architecte espagnolfosep Lluis Sert, prsent aux Maeght par Miro,imagine un tonnant btiment

    - bton brut et

    briques roses-intgr lapinde. Chaque artistese mobilise pour cette maison>> qu'il considrecomme Ia sienne: Miro rvait d'un labyrinthe, ille construit. Giacometti choisit une cour et la d-core de ses sculptures, Chagall et Tal Coat crentchacun une mosaTque, Calder un stabile, Braqueet Ubac des vitraux...Un jardin, comme dirait Tre-net, extraordinaire. Pour surveiller le chantier,Adrien Maeght vit sur place avec sa femme, Pau-lette, et leurs trois filles, nes entre 1955 et 1959:Isabelle, Florence et Yoyo. Depuis la mort de sonfrre,Adrien arenonc sonrve de faire carrireaux Etats-Unis. Son , avoue ce pas-sionn d'automobile. Souvent en conflit avec sonpre, >, iI prend ses distan-ces etouwe, en r956, sapropre galerie,rue duBac Paris, puis une imprimerie qui embaucherajusqu' roo employs.

    Aprs quatre ans detravaux, laFondationMar-guerite-et-Aim-Maeght est inaugure le z 8 juillet1964 devant 3 ooo invits. Andr Malraux, alorsministre des Affaires culturelles, se penche surchaque uvre, suote ses branches de lunettes etdclare, inimitable: Lafondation ne devait pas tre ouverteau public, destine nabriter que la collectiondes Maeght,

  • sPclar. r crr DAZUR

    En marcheGiacometti peupla la courde la fondation de statues,parmi lesquelles [hommequi marche .

    ,expliqueYoyo,citantBraque,Miro, Giacometti, Lger, Calder, Derain, IGndinsky,Picabia, Chagall... Lambitieux galeriste aime lerisque: de Giacometti, alors inconnu, il fait ditertous les pltres enbronze. Une fortune l'poque.

  • Lors de la construction de la fondation, chaque artistes'attribua une tche. Braque dcida de crerun bassin dans le patio, pour lequelil dessina ce motif de poissons.

    rencontre |

Search related