L’ABATTAGE RITUEL DE GORGE MASTROMAS - Abattage rituel... · Il y a aussi dans L’Abattage rituel…

Embed Size (px)

Text of L’ABATTAGE RITUEL DE GORGE MASTROMAS - Abattage rituel... · Il y a aussi dans L’Abattage...

  • CONTACTS PRESSE

    HLNE DUCHARNE ATTACHE DE PRESSE 01 44 95 98 47 HELENE.DUCHARNE@THEATREDURONDPOINT.FRJUSTINE PARINAUD ATTACHE DE PRESSE 01 44 95 58 92 JUSTINE.PARINAUD@THEATREDURONDPOINT.FR

    GNRALES DE PRESSE : 19, 20, 25 ET 26 AVRIL 21H

    DOSSIER DE PRESSE

    19 AVRIL 14 MAI 2017, 21H

    LABATTAGE RITUEL DE GORGE

    MASTROMASDE DENNIS KELLY

    MISE EN SCNE CHLO DABERTAVEC BNDICTE CERUTTI, GWENALLE DAVID

    MARIE-ARMELLE DEGUY, OLIVIER DUPUY, SBASTIEN EVENOJULIEN HONOR, ARTHUR VERRET

  • PROPOSGorge est un type bien, simple, moral. Dans le doute, il fait ce qui lui semble juste. Il nen tire aucun avantage. Jusquau jour o il se trouve devant une occasion unique : son employeur est au bord de la faillite et cest Gorge de choisir, le sauver ou le sacrifier. Mais il faut en passer par le mensonge. Gorge dcouvre alors lenvers du dcor, puis lexploite jusqu devenir lune des plus grandes fortunes du monde. quel prix et jusquo ? Envers et contre quoi ? Lpope de Dennis Kelly, langue acre, crue, urbaine, dresse le portrait du cynisme en marche, de la soif de pouvoir et de puissance dbarrasse de tout principe thique. Gorge prouve la libert, sans conscience dagir dans la dvastation, au mpris du monde.

    Aprs Love and Money ; ADN ou Dbris pour le thtre, le britannique Dennis Kelly, quarante-six ans, a crit et produit pour la tlvision la srie Utopia. Ses pices et adaptations remportent prix et succs Londres, Paris ou Broadway, du Royal Court Theatre au Rond-Point, o Chlo Dabert a mis en scne hors les murs Orphelins, laurat du Festival Impatience 2014. Forme au Conservatoire national suprieur dart dramatique de Paris, la metteuse en scne aujourdhui associe au Quai, Centre dramatique national dAngers et au CENTQUATRE Paris, se penche sur les failles dun systme qui rige en matres les arrogants sans scrupules.

  • PLEIN TARIF SALLE JEAN TARDIEU 31 TARIFS RDUITS : GROUPE (8 PERSONNES MINIMUM) 23 / PLUS DE 60 ANS 28 DEMANDEURS DEMPLOI 18 / MOINS DE 30 ANS 16 / CARTE IMAGINE R 12 RSERVATIONS 01 44 95 98 21 - WWW.THEATREDURONDPOINT.FR - WWW.FNAC.COM

    EN SALLE JEAN TARDIEU (176 PLACES)

    LABATTAGE RITUEL DE GORGE MASTROMAS

    19 AVRIL 14 MAI 2017, 21HDIMANCHE, 15H30 - RELCHE LES LUNDIS, LES 21, 22 ET 23 AVRIL

    GNRALES DE PRESSE : MERCREDI 19, JEUDI 20, MARDI 25 ET MERCREDI 26 AVRIL 21H

    DE DENNIS KELLY

    MISE EN SCNE CHLO DABERT

    AVEC BNDICTE CERUTTI ........... LOUISA GWENALLE DAVID ............. A. MARIE-ARMELLE DEGUY ...... M. OLIVIER DUPUY .................. GEL SBASTIEN EVENO .............. GORGE MASTROMAS JULIEN HONOR .................. LE RCEPTIONNISTE ARTHUR VERRET ................. PETE

    TRADUCTION GRARD WATKINS SCNOGRAPHIE ET VIDO PIERRE NOUVEL LUMIRES KELIG LE BARS COSTUMES PAULINE KIEFFER ASSISTANAT LA MISE EN SCNE MARION BARTOCCIONI CRATION SON LUCAS LELIVRE

    PRODUCTION DLGUE CIE HROS LIMITE, COPRODUCTION LE QUAI CENTRE DRAMATIQUE NATIONAL/ ANGERS PAYS DE LA LOIRE, LA PASSERELLE SCNE NATIONALE / SAINT-BRIEUC, ESPACE 1789 / SAINT-OUEN, AVEC LA PARTICIPATION ARTISTIQUE DU JEUNE THTRE NATIONAL, AVEC LE SOUTIEN DU THTRE DU ROND-POINT, DU CENTQUATRE-PARIS, DE LADAMI ET DE LA SPEDIDAM, LE SPECTACLE BNFICIE DE LAIDE LA CRATION DU MINISTRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION DRAC BRETAGNE, LA CIE HROS-LIMITE EST SOUTENUE PAR LE DPARTEMENT DE LA SEINE-SAINT-DENIS ET LA RGION BRETAGNE, CHLO DABERT EST ARTISTE ASSOCIE AU QUAI CENTRE DRAMATIQUE NATIONAL / ANGERS PAYS DE LOIRE ET AU CENTQUATRE-PARIS, SPECTACLE LAURAT DU FONDS DE DOTATION POROSUS, LE TEXTE A REU LAIDE LA CRATION DU CENTRE NATIONAL DU THTRE, LARCHE EST DITEUR ET AGENT THTRAL DU TEXTE REPRSENT

    CRATION LE 17 MARS 2017 AU CENTRE DRAMATIQUE NATIONAL D'ANGERS

  • NOTE DINTENTIONDans LAbattage rituel de Gorge Mastromas, la forme, la structure, les personnages, les enjeux apparaissent dune grande complexit. Cest une pice quil faut relire de nombreuses fois avant de pouvoir dcider quelle piste choisir, un peu comme un labyrinthe dont il faut suivre le bon fil pour trouver la sortie. Sa structure impose des choix radicaux dans la rponse quon doit y apporter au plateau mais la forme juste en est dautant plus difficile dterminer. Cest un texte dont le potentiel et la force se dvoilent, encore plus denses chaque nouvelle tape du travail. Histoire de sacrifice, mais lequel ? Sacrifice de qui, de quoi, pourquoi, par bont ou par lchet ? Le texte propose au spectateur den juger par lui-mme, en lui exposant des faits, des actes, quils soient raconts ou incarns. Ce pourrait tre le procs dun individu dont les actes sont condamnables, ou les derniers instants de la vie dun monstre, mais cest aussi le destin dun hros tragique, ou encore une sorte de Faust La pice dissque, sans manichisme, le monde dans lequel nous vivons, le pouvoir, la politique Elle sinue au travers de cette poigne de puissants qui contrlent le monde et qui nhsitent pas sacrifier le reste de lunivers pour une ascension personnelle, en toute impunit. On retrouve dans ce texte de Dennis Kelly comme dans les prcdents, une rflexion sur nos socits modernes et sur la place que peut y trouver lindividu, ce qui le dtermine, ce qui le pousse faire un choix plutt quun autre, ce qui fait de lui un lche, un homme irrprochable, une victime ou un tyran. Ce sont, je crois, des questions qui nous habitent tous. Il y a aussi dans LAbattage rituel de Gorge Mastromas, une dimension onirique, surnaturelle. Le rapport au temps nest pas toujours logique et cre une narration trs particulire, on peut sattarder pendant trois pages sur un dtail et traverser dix annes en une seule rplique, on ne sait pas quel est cet espace-temps, une sorte de salle dinterrogatoire o nous serions cachs derrire le miroir sans tain, un purgatoire o tous les personnages importants de la vie de Gorge, tels des fantmes, viennent rejouer lhistoire ou rgler leurs comptes, et quel est cet trange narrateur, est-il acteur ou simplement tmoin, tant de questions qui mnent ce texte bien au-del dune question de socit...

    CHLO DABERT

    Lexistence nest pas ce que vous avez cru quelle tait jusqu prsent. Elle nest pas juste, elle nest pas gentille, elle nest pas... La majorit de lunivers est si froide quelle glerait leau qui se trouve dans vos yeux en un instant. Le reste... Des grosses boules de feu recouvertes damas de matire. La matire sen fout. La plupart du monde ignore tout a, ils croient en Dieu ou papa ou Marx ou la main invisible du march ou lhonntet ou le bien. Ils nagent travers la vie, les yeux ferms, se faisant bouffer le menton, se faisant baiser tour de bras. Elle est comme a. Toi, tu es comme a. Mais une petite, minuscule, poigne dentre nous, une fraction infime, appelons a la rsistance, soyons romantique, une fraction minuscule de la population sait ce quest la vraie nature de la vie. Ils sont riches et puissants et possdent tout parce quils feront nimporte quoi pour a. Le reste du monde est du btail leurs yeux, des animaux. Nous sommes une socit secrte. Nous navons pas de poignes de mains, nous navons pas de runions, nous ne mettons pas de costumes ridicules les soirs de pleine lune, mais nous existons, et nous nous connaissons, et quand nous nous rencontrons, nous sourions, et nous nous disons les uns aux autres Regardez ces idiots. Regardez ces crtins. Pourquoi sont-ils si btes ? Pourquoi ils ne prennent pas ce quils veulent vraiment, comme nous ? .

    EXTRAIT

  • ENTRETIEN AVEC CHLO DABERTAprs Orphelins, de Dennis Kelly, vous vous attaquez LAbattage du mme auteur. Quel est le point de dpart cette fois-ci ? Quest-ce qui vous a fascine dans cette pice ?Ds la premire lecture se posent immdiatement beaucoup de questions. La forme tout dabord, qui est vraiment particulire et trs diffrente des pices prcdentes, alterne entre des scnes trs techniques et trs tenues et de longues parties narratives. Ensuite les personnages : les enjeux apparaissent dune grande complexit. Cest une pice quon doit relire plusieurs fois, de nombreuses fois mme avant de pouvoir dcider quelle piste a lair de mener quelque part. La structure de la pice impose des choix radicaux dans la rponse quon peut y apporter au plateau, et la forme juste est vraiment difficile dterminer. Cest trs excitant, et nous avons la sensation que cest une pice dont le potentiel et la force se dvoilent, encore plus denses chaque nouvelle tape du travail.

    Quest-ce que cela veut dire, LAbattage rituel de Gorge Mastromas ? Sagit-il du portrait dun assassin ? Dun homme sans conscience ?Il me semble trs difficile de rpondre cette question sans rduire ce personnage, son parcours Cest une histoire de sacrifice, mais lequel ? Sacrifice de qui ? De quoi, pourquoi, par bont ou par lchet ? Le texte propose au spectateur den juger par lui mme, en lui exposant des faits, des actes, quils soient raconts ou incarns. Ce pourrait tre le procs dun individu dont les actes sont condamnables, ou les derniers instants de la vie dun monstre, mais ce pourrait tre aussi le destin dun hros tragique, ou encore une sorte de Faust

    La pice nous parle-t-elle daujourdhui ? De ce qui se passe aujourdhui ? Cette pice nous parle du monde dans lequel nous vivons, du pouvoir, de la politique Elle nous parle de cette poigne de puissants qui contrlent le monde et qui nhsitent pas sacrifier le reste de lunivers pour une ascension personnelle, en toute impunit. On retrouve dans ce texte de Kelly, comme dans les prcdents, une rflexion sur nos socits modernes et sur la place que peut y trouver lindividu, ce qui le construit, ce qui le pousse faire un choix plutt quun autre. Je pense que ce sont des questions qui nous habitent tous.

    Vous devenez une spcialiste du thtre de Dennis Kelly. Est-ce que cette pice prsente pour vous un nouveau dfi ? Quelque chose de diffrent ?Je nai mont quOrphelins en ralit L, cest un format tout f